Livres
377 791
Comms
1 315 818
Membres
260 612

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Alors vous croyez en Dieu.

-Dois-je te répondre ? Je ne voudrais pas t'influencer. Eh bien, non, je n'y crois pas. Pour moi, Dieu est un concept qui sert à rassurer les hommes. A moins d'être autorisé à définir mon propre dieu, et d'affirmer que Dieu ne serait rien d'autre qu'un mot creux dans lequel mettre toutes nos questions sans réponse, nos prétentions et notre envie d'humilité, finalement Dieu serait la représentation de notre ignorance. Alors là, oui, j'y croirais, mais cela reviendrait à ne croire qu'en notre ignorance.

Afficher en entier

- [...] Tu crois vraiment que Dieu existe, quand on voit le monde ?

- C'est pas forcément lui qui décide du mal, c'est peut-être nous, lui il est spectateur et il nous laisse faire, un truc dans ce goût là...

Afficher en entier

"Tobias, plié en deux, épuisé, appuya ses mains sur ses genoux.

_Je crois...que...mon asthme...revient!

_T'as jamais...eu... d'asthme!"

Afficher en entier

Il existe des endroits sur Terre où le monde n’est plus celui que nous connaissons. Des endroits où tout devient possible. Même l’impensable.

Des boutiques obscures pleines de livres ou de bibelots étranges, comme celle qui ouvre cette histoire, des ruelles étroites où personne n’ose s’aventurer, parfois même dans une forêt, un lieu entre deux buissons. Il suffit de savoir regarder. Et de laisser agir la magie.

Car ce livre est un grimoire.

Mais prenez garde, si vous décidez de tourner la page, il vous faudra une baguette magique : votre âme de rêveur. Celle que bien des gens perdent en devenant adultes. La possédez-vous encore ?

Alors, ensemble, poussons la porte de ce monde… nouveau.

Maxime Chattam, Edgecombe, le 2 mai 2007.

Afficher en entier

- Bah, tu sais bien... Je suis... noir, et elle est blanche !

- oh ça. On est des êtres humains, non? C'est quoi la différence? Ah, oui, ta peau est de la couleur de la terre, la sienne celle du sable. C'est avec du sable et de la terre qu'on fait les continents, qu'on fait la Terre, non? Alors vous êtes faits pour vous mélanger. Il ne peut en naître que de bonnes choses.

Afficher en entier

La première fois que Matt Carter fut confronté à une sensation d'anormal, c'était juste avant les vancances de Noël. Ce jour-là, il aurait dû se douter que le monde ne tournait plus rond, qu'il allait se produire quelque chose de grave

Mais quand bien même il aurait pris ce phénomène au sérieux, qu'aurait-il pu faire ? Pouvait-il imaginer à quel point tout allait changer ? Aurait-il pu l'en empêcher ? Certainement pas.

Il n'aurait rien pu faire, sauf prendre peur, ce qui aurait été pire.

Afficher en entier

- Ils ne nous ont pas enlevés, et ils n'ont pas pris l'île ! ajouta Doug sur le même ton victorieux.

Carmichael leva vers lui des yeux pleins de larmes :

- Non, mais ils vous ont pris votre innocence.

Doug se renfrogna :

- Nous l'avions déjà perdue. La Tempête nous l'a prise.

- Détrompe-toi, c'est le contraire, mon petit, c'est le contraire. La Terre vous a offert une autre chance, elle a redonné au monde, aux enfants, leur innocence, et ces guerriers sont venus la souiller.

Afficher en entier

"Je te le dis : tout ce qui se passe depuis hier n'est vraiment pas normal, protesta Tobias. Le monde change? Pourquoi pas... les gens sont vaporisés ou sont transformé en mutants? A la rigueur ! Mais que les véhicules disparaissent et que les armes fondent, c'est un truc que je ne saisis pas bien."

Afficher en entier

"Ils avaient triomphé. Mais à quel prix. Au milieu des herbes, Matt se tenait immobile, considérant les cadavres qui l'entouraient. Il était couvert de sang tiède.

Ils l'avaient forcé à leur faire du mal. A les embrocher, les mutiler, pour finalement être obligé de les tuer. Matt ne parvenait pas à l'accepter. Son altération lui avait permit de frapper plus que certains adultes et sa mobilité d'adolescent l'avais mis en position de force à chaque fois. Il ne leur avait laissé aucune chance, parce qu'il avait lu dans leurs regards qu'ils ne s'arrêteraient pas. Ils étaient venus pour les enlever ou les massacrer s'ils résistaient. Il n'y avait aucune autre solution.

Matt regardait ces corps sans vie, saisi par la mort dans des positions grotesques, et il leur en voulu de l'avoir contraint à ce carnage. Tout ça était de leur faute. Ils l'avaient forcé à les tuer. Pour survivre."

Afficher en entier

- À vrai dire, c’est Doug qui m'a donné cette idée. Figure-toi qu'il pense que c'est la Terre qui se venge. Les hommes l'ont trop maltraitée pendant longtemps, ils l'ont polluée jusqu'à la rendre invivable. Alors avant qu'on ne détruise tout, elle s’est retournée contre nous. Les scientifiques ignoraient tant de choses sur le monde, sur l’énergie, sur l’étincelle de vie : cette électricité essentielle à l'apparition de la vie sur terre, celle-là même qui anime nos cellules. Et si cette étincelle de vie c'était tout simplement le battement de cœur de la Terre ? Sauf qu'à un moment elle a décidé de tout changer avant qu'il soit trop tard.

Afficher en entier