Livres
520 545
Membres
536 471

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par RockAShoe 2018-07-27T23:26:39+02:00

Il se pencha pour lui chuchoter quelque chose à l'oreille et Tobias rigola, embarrassé mais aussi un peu émoustillé.

Le soir même, il tira son tapis de selle juste à coté de celui de Tania, qui l'accueillit en ouvrant sa couverture. Un peu plus loin, Matt l'entendit dire :

- Pour quelqu'un qui a une altération de vitesse, tu en as mis du temps à venir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par emelinevdc76 2020-09-14T13:02:08+02:00

« Le Vaisseau Noir fonçait vers le feu. Il cinglait sur une couche d’eau en fusion avec l’aurore. Le soleil déroulait son tapis scintillant sur la mer et dans l’éclat éblouissant ne faisait plus qu’un avec l’horizon. Toutes voiles dehors, le navire bénéficiait de vents porteurs qui le propulsaient si rapidement qu’il semblait flotter. Lorsque les Pans se levèrent et gagnèrent le pont principal, Jahrim tenait toujours sa place. Il les accueillit en mordant dans une pomme et leur fit un large sourire. Ce matin-là, le capitaine avait mille ans. Ses rides s’étaient creusées, ses cernes lui formaient deux poches noires sous les yeux et même son regard ne pétillait plus avec le même entrain que d’habitude. Matt devina qu’il avait veillé toute la nuit et probablement songé à sa femme et ses filles disparues. Son visage affichait les souffrances de son cœur. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurence-151 2020-08-18T13:50:06+02:00

Matt prit la tête de sa chienne entre ses mains et vit tout l'amour qu'elle lui portait. Les larmes n'entamèrent pas sa détermination, ni celle de Plume qui se releva pour le porter. Elle serait avec lui jusqu'au bout. Dans la vie et à travers la mort.

-C'est à toi de jouer maintenant, dit Matt à sa chienne, des sanglots plein la gorge. Pour nous. Pour Ambre. Pour l'enfant qu'elle porte.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lena192 2020-01-08T20:44:43+01:00

Il n’était pas capable de revenir en arrière, et il n’était pas sage de ruminer ce qui ne pouvait être changé, des regrets naissent les fantômes

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanny-135 2019-07-15T00:26:24+02:00

Torshan savait qu'on n'efface pas les morts, on les grave dans notre mémoire et ce sont les gardiens de nos souvenirs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fleurdencre 2018-12-26T22:22:16+01:00

Repousez-vous cette nuit car demain sera éternel.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fleurdencre 2018-12-26T22:21:29+01:00

Et celui qui contrôle les vices contrôle les hommes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fleurdencre 2018-12-26T22:20:25+01:00

Les sœurs Hylton et Justin passaient plus de temps à exister sur Internet que dans leur véritable vie. Tout ce qu'ils faisaient, c'était pour en tirer une bonne photo et un statut de plus sur les réseaux sociaux. Ils ne cherchaient plus à éprouver leur sens, à expérimenter par eux-mêmes afin de constituer leurs propres souvenirs, ils voulaient simplement exister dans le regard des autres dans un monde parallèle et digital. Ils marchaient dans la rue en regardant leur téléphone portable, ils le gardaient près d'eux comme s'il était le trésor de leur vie. La moindre minute qui s'écoulait sans activité, et ils vérifiaient leur écran, des fois qu'ils auraient manqué un commentaire ! Ils ne vivaient déjà plus dans la réalité. Leur corps n'était qu'un outil pour alimenter leur existence virtuelle, leur cerveau un modem pour faire la transition entre réalité et fantasmes numériques.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dan-1 2018-05-08T18:11:26+02:00

La traîne du crépuscule glissait à travers les hautes fenêtres et embrasait la longue salle de son voile pourpre tandis que les ombres des dix colonnes de pierre, les armures scintillaient dans cette lumière d'automne, et, les fanions de tous les Maesters de l'empire se balançaient depuis la charpente. Quelques gardes fatigués par les heures de veille passées debout se tenaient à leur lance, dans l'attente de la relève imminente.

Afficher en entier
Extrait ajouté par par-AdOx 2017-08-23T17:18:25+02:00

Leurs regards s'affrontèrent un bref moment, l'euphorie perverse contre la détermination raisonnée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode