Livres
463 809
Membres
423 326

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Aux petites heures de la nuit



Description ajoutée par ga65 2015-04-26T07:40:01+02:00

Résumé

À dix-sept ans, Benjamin, violoniste talentueux, ambitionne de devenir instrumentiste quand un accident de la route vient briser tout net ses espérances. Devenu paraplégique, il doit réapprendre à vivre sans ses jambes et faire face aux contraintes de son nouvel état.

C’est aux Épicéas, un centre de rééducation de la banlieue grenobloise, que Benjamin fait la connaissance d’Élise, une adolescente dynamique, et de Léopold, jeune homme à l’humour cynique, deux patients aussi malmenés que lui par la vie. Grâce à l’amitié de la première et l’amour du second, mais aussi la musique, Benjamin entame son long chemin vers la guérison. Alors qu’il recommence à prendre goût à l’existence, d’étranges phénomènes se produisent, qui menacent de le faire basculer dans la folie...

Au-delà d’une romance entre deux garçons, Aux petites heures de la nuit est le récit d’une reconstruction, teintée de mystère, d’humour et, bien sûr, de musique.

Afficher en entier

Classement en biblio - 39 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Chrichrilecture 2018-11-11T04:21:41+01:00

Faudrait voire a vous renseigner sur les statistiques de l’emploi des handicapés, lança l’il avec hargne, parce que quel que soit le niveau de diplôme, c’est vraiment pas brillant. Alors quitte a faire des études, autant que sa soit dans une branche qui me plaise, parce que je ne vois pas l’intérêt de me farcir cinq ans d’école d’ingénieur pour m’entendre dire au bout du compte, que mon CV est génial, mais qu’on ne peut malheureusement pas m’embaucher parce que les chiottes de la boite ne sont pas aux normes !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sossolecture 2019-01-02T02:12:47+01:00
Bronze

une histoire assez sympa mais qui manque beaucoup de sentiments de crédibilité Je n'ai pas aimé le coté fantasque rêves et cauchemar Une histoire beaucoup trop téléguidé

Afficher en entier
Diamant

Bon suspense

Un très bon suspense avec une écriture fluide, avec beaucoup d’amour et d’humour malgré les drames qui a touchés ces trois adolescents, une belle leçon de vie sans prise de tête. J’ai bien aimé les personnages d’élise et de léopold avec leurs humours, Même le coté fantastique a son intérêt et pourtant je ne suis pas fan de la littérature fantastique

Un livre a emprunter d’urgence sur kindle

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EvaBraziil 2018-09-12T18:07:51+02:00
Argent

Une bonne lecture dans l'ensemble.

Un peu de longueur, mais pas dérangeante du tout.

Trois jeunes "handicapés" qui vont essayer de résoudre un mystère oublié. Une histoire bien mené qui aurait mérité d'être un peu plus creusée.

Je recommande !!

Afficher en entier
Diamant

Le point fort de ce roman est pour moi le fait qu’il aborde avec brio deux thèmes trop rarement vus dans les œuvres de fiction, et a fortiori ensemble : le handicap et l’homosexualité. Ils sont ici traités avec justesse, sans fausse pudeur ni voyeurisme. On sent d’ailleurs que l’autrice maîtrise tous les sujets dont elle parle, qu’elle s’est parfaitement documentée.

L’histoire est profonde, touchante, et bien que de nombreuses préoccupations du quotidien soient évoquées, le récit reste captivant de bout en bout. Le lecteur accompagne Benjamin sur le long et difficile chemin de la reconstruction et de l’acceptation, dans le monde en vase clos du centre de réadaptation. La musique, sous des formes diverses, nous accompagne au long du récit. L’aspect surnaturel m’a beaucoup plu, et permet de donner encore plus de profondeur à l’histoire, en faisant réfléchir le lecteur sur un sujet grave.

Les personnages sont crédibles et attachants, car leur psychologie est très réaliste. L’autrice a vraiment su se mettre dans leur tête, mais aussi dans leurs corps abîmés, ce que je trouve remarquable.

Le style est moderne, surprenant, détonnant même quand Élise prend la parole ; mais toujours fluide, agréable à lire, et bourré d’humour. Le vocabulaire est bien expliqué, ce qui rend aussi le livre accessible à tous, même aux adolescents.

"Aux petites heures de la nuit" est un roman que je recommande vivement ! C’est une de ces pépites qui nous font aimer l’autoédition !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2018-02-14T11:00:27+01:00
Or

Pour commencer l’année scolaire en beauté, quoi de mieux que la lecture d’un roman sortant complétement de notre zone de confort ? Il est déjà rare que je lise des romances : si j’aime les jolies histoires d’amour, je suis assez méfiante vis-à-vis de ce genre car je n’aime pas particulièrement lorsque l’intrigue n’est fondée que sur une histoire d’amour sans qu’il ne se passe rien de bien captivant à côté. C’est ma plus grande crainte lorsque j’ai entre les mains un ouvrage estampillé « romance » : une banale histoire de coup de foudre, une dispute ou deux et puis la happy end, sans rien d’autre en plus. Heureusement pour moi, vous le verrez, ce n’est absolument pas le cas ici ! Mais si ce livre diffère tellement de ce que j’ai l’habitude de lire, c’est également parce qu’il s’agit du tout premier roman mettant en scène un couple homosexuel que je lis. Jusqu’à présent, aucun résumé n’avait réussi à me donner envie de découvrir ce genre, toujours pour la même raison : une romance entre deux hommes - ou deux femmes -, oui, mais uniquement si toute l’intrigue ne tourne pas uniquement autour de ce couple. J’ai besoin que cette histoire d’amour s’intègre dans une intrigue pour que cela m’intéresse, sinon je m’ennuie. Et pour vous montrer à quel point, ici, il y a une véritable histoire en dehors de cette romance, je vais tâcher de rédiger mon résumé en occultant cette dernière - vu que la quatrième de couverture vous en parle déjà !

Le violon n’était au départ qu’une simple activité extrascolaire, mais pour Benjamin, cela s’est rapidement transformé en passion dévorante et vitale. Entré au Conservatoire, le jeune homme rêve déjà d’une carrière entièrement musicale. Mais voilà que le sort vint réduire à néant ses plans bien rodés : un terrible accident, et le voilà paraplégique, coincé dans un fauteuil roulant qui le déprime autant qu’il le révolte. Les premiers temps aux Epicéas, centre de rééducation portant bien mal son nom puisque nul Epicéa ne se cache dans le parc, sont durs : Benjamin ne voit pas à quoi cela lui servirait de faire des efforts puisqu’il ne retrouvera de toute manière pas l’usage de ses jambes. Heureusement qu’Elise, une autre pensionnaire, est là pour lui donner un coup de pieds métaphorique aux fesses ! Grâce à la présence de la jeune fille ainsi que celle de Léopold, passionné d’histoire et faisant partie d’un groupe de reconstitution historique, le jeune homme va progressivement commencer à aller mieux. Jusqu’à ce que d’horribles rêves, toujours identiques et accompagnés d’une entêtante musique, ne viennent troubler ses nuits … et que d’étranges manifestations surnaturelles ne s’immiscent dans ses journées. Quel mystère se cache derrière ces inexplicables visions ?

Avant de parler plus précisément de l’histoire et de sa narration, je tiens à faire un focus sur un des thèmes majeurs de cet ouvrage : le handicap. C’est une thématique que l’on retrouve de plus en plus souvent dans la littérature jeunesse, mais j’ai rarement eu l’occasion de lire un roman traitant avec autant de délicatesse et de justesse ce thème. En effet, une des choses que j’ai énormément apprécié ici, c’est que Benjamin, Elise et Léopold ne sont pas caractérisés par leur handicap, mais uniquement par leur personnalité. Certes, leur fauteuil roulant fait désormais partie de leur vie, mais ils ne supportent pas de n’être considérés que comme « des handicapés en fauteuil roulant » qui attirent soit la haine (la peur de la différence) soit la pitié. Ils veulent être appréciés - ou détestés - pour eux-mêmes et pas pour cet objet qui les accompagne. Je remercie vivement l’auteur pour avoir mis en avant cette volonté, partagée par toutes les personnes en situation de handicap (que ce handicap soit physique ou mental), de ne pas être perçu uniquement à travers leur condition.

Pour en revenir à l’histoire, donc, je dois admettre avoir été particulièrement époustouflée : je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi « complet ». Il y a, tout d’abord, l’histoire de la reconstruction de Benjamin après ce terrible accident qui lui a ôté l’usage de ses jambes. Une fois encore, l’auteur a misé sur le réalisme : contrairement à la légende urbaine qui veut que toutes les personnes se retrouvant face à une situation pareille se découvrent immédiatement un courage inouï et jusqu’alors insoupçonné, Benjamin est dévasté. Dans les premiers temps, il ne se bat pas avec vaillance et fierté pour retrouver l’autonomie qui lui a été enlevée par cette tragédie. Dans les premiers temps, il a juste envie de se jeter par la fenêtre - avant de se souvenir qu’il ne peut même pas le faire et d’en être encore plus déprimé. Ce n’est que progressivement qu’il retrouvera gout à la vie et l’envie de faire des efforts. Et on en vient au deuxième point : cette histoire, c’est autant une histoire d’amitié qu’une histoire d’amour. Car certes, la relation qu’il entretient avec Léopold va lui être très bénéfique dans ce long chemin vers la reconstruction, mais l’amitié d’Elise va également beaucoup l’aider. J’aime beaucoup ce trio, soudé par des liens solides, une confiance inébranlable, et dont chaque personnalité complète à merveille les deux autres !

Et puis, à côté de cela, deux éléments rendent cette intrigue unique. Tout d’abord, l’importance de la musique dans le récit : le violon fait partie intégrante de la vie de Benjamin, et forcément il fait également partie intégrante de ce processus de reconstruction. Ainsi, l’histoire est ponctuée de références musicales, dont on retrouve à la fin de l’ouvrage une liste : quoi de plus réjouissant que de pouvoir écouter en parallèle de sa lecture les musiques qui y sont citées ?! A cela s’ajoute quelque chose que malgré le résumé je n’avais pas vu venir : une bonne touche de fantastique, vous savez, le fantastique à la Horla, le fantastique qui fait frissonner. Des rêves troublants qui se répètent nuit après nuit, faisant craindre l’arrivée du sommeil, une mélodie envoutante que seul le héros entend … Une agréable surprise, encore plus lorsque cela se couple à une véritable enquête ! Cette dose de surnaturel et d’angoisse contrebalance à merveille la mignonitude (je sais, ce mot n’existe pas, mais il décrit tout de même à merveille ce que je veux exprimer) de cette belle histoire d’amitié et d’amour rafraichissante à souhait. J’adore les récits qui mêlent les genres, je suis comblée !

En bref, un roman assez court qui se lit par conséquent vraiment rapidement, d’autant plus que l’histoire est captivante, les personnages sont attachants, et la plume est magnifique. Une narration fluide mais surtout pleine d’humour et de légèreté qui fait naitre un sourire perpétuel sur les lèvres du lecteur. Les dialogues entre Léopold et Elise m’ont littéralement fait explosée de rire ! Il y a énormément de vie dans la façon dont l’auteur manie les mots : je n’avais pas le sentiment de lire un roman, mais bel et bien d’accompagner les personnages dans leur aventure. C’est rare, une narration aussi vivante, aussi expressive et dynamique. Vous l’aurez compris, ce livre que je débutais avec une petite appréhension à cause de son genre a su dépasser toutes mes attentes et me conquérir ! Un coup de cœur qui me donne très envie de découvrir le second ouvrage de l’auteur …

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2017/09/aux-petites-heures-de-la-nuit-flo-renard.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaevaCerise 2018-01-10T19:26:27+01:00
Lu aussi

Quelques longueurs mais une histoire très intéressante à lire et à découvrir. J'ai apprécié ma lecture, l'attention portée aux détails, aux termes, au réalisme de l'histoire et au côté surnaturel. Une belle histoire d'amitié, d'amour, sous fond de mystère surnaturel, d'enquête et de handicap. Spoiler(cliquez pour révéler)Je regrette qu'on ne sache pas les conséquences de l'enquête sur les coupables et le directeur ça me laisse vraiment une impression d'inachevé et d'injustice.

Afficher en entier
Lu aussi

Je n'ai pas fini de lire mais je trouve le début un peu long! Je m'accroche !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angel0978 2017-01-31T23:55:07+01:00
Argent

Je suis assez épaté. J'aime pas en savoir trop avant de découvrir un bouquin et là je ne savais que le nombre de page et ce que l'ilustration de la couverture expliquai si bien. Et me voila embarqué dans une histoire un peu fantastique, mais surtout digne d'une enquete policière (styles que je n'affectionne pas particulièrement). Et bien l'auteur a su m'emmener. J'ai malgré ça suivi son cheminement, cette enquette, voulant toujours en découvrir plus.

Petit bémol? Habitué aux romans adultes, aux romances et aux romans de vie, j'aurais aimé plus d'approfondissement. Mais je dois bien avoué que tel quel cela offre un juste milieu entre l'histoire de vie et l'histoire policière.

Les caractères des trois personnages sont très bien dévelloppé. Des jeunes courageux, téméraire, drole, plus adulte que certains adulte ... un plaisir de les découvrir, tout comme leur environnement et tous les personnages secondaires.

Je ne peux que conseiller cette lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oxanes 2016-10-21T08:37:09+02:00
Or

Après avoir lu (et apprécié Marathon Men), je me suis intéressée au premier roman de Flo Renard. Et je dois dire que c’est presque un coup de cœur.

La romance est certes peu développé par rapport à son second roman, mais il y a énormément d’émotions dans ce livre. J’ai vraiment craqué pour Benjamin, Léo et Elise et leur courage face à la tragédie à laquelle ils doivent faire face. Le thème du handicap (et même des relations avec un handicap) est abordé avec beaucoup de pudeur et de sensibilité mais avec réalisme. Nos héros ont parfois du mal à faire face à leur nouvelle condition, leurs réactions sont parfois exacerbées, mais ils se soutiennent et c’est très touchant. Et pour une fois dans une romance homosexuelle, la fille est vraiment sympathique.

J’ai également beaucoup apprécié l’histoire sous-jacente et la détermination de 3 détectives en herbe à faire la lumière sur ses évènements ce qui n’est pas si facile à cause de leurs handicaps.

Le milieu médical est également bien représenté, ils sont soucieux du bien-être de leurs patients et pas caricaturés. Oui il y a bien sûr toujours l’inévitable infirmière Ratched, mais qui s’avère pas si méchante que ça.

Une vraie réussite pour moi. Vivement le prochain livre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaureValentin 2016-07-10T16:19:36+02:00
Argent

Aux petites heures de la nuit est une très belle histoire, qui cache bien son jeu.

Je me suis lancée dans ce roman sans trop savoir de quoi il retournait. Petit à petit, on fait la connaissance de Benjamin, adolescent handicapé résident d’un centre de rééducation, et de ses amis Élise et Léopold. Taquins et attachants, ce sont des jeunes gens pleins de vie et d’humour que l’on prend plaisir à découvrir. Entre Léopold et Benjamin, l’amitié va évoluer en histoire d’amour, dont la tendresse et la complicité sont rendues avec beaucoup de naturel par l’auteure. Enfin, Benjamin joue du violon. Cette passion, ainsi que son amour naissant pour Léopold et son amitié avec Élise, vont adoucir son séjour et lui redonner espoir en ses rêves.

Jusque-là, l’histoire est déjà très touchante et la fraîcheur des jeunes personnages donne au récit un rythme enlevé. Mais je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne un tour fantastique lorsque Benjamin commence à entendre, aux petites heures de la nuit, une mystérieuse mélodie qu’il semble seul à distinguer et qui va vite tourner à l’obsession. Il s’en ouvre à ses amis, et bientôt, tous se lancent dans une enquête pour découvrir ce qui, et surtout qui, se cache derrière ce mystère.

Une belle histoire qui aborde avec douceur les thèmes de l’amitié, de l’amour et du handicap, mais qui ne se résume pas à ces sujets en proposant un suspense palpitant dans lequel on suit avec plaisir les adolescents qui ne manquent pas de ressources.

Afficher en entier

Date de sortie

Aux petites heures de la nuit

  • France : 2015-04-18 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 39
Commentaires 15
Extraits 3
Evaluations 15
Note globale 8 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode