Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Avaelys : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel
Bec McMaster   
Un livre assez moyen dans l'ensemble. Je suis assez mitigée : je n'ai pas détesté et je n'ai pas non plus adoré le roman...

L'écriture est fluide et agréable, je ne suis pas déçue de ce côté là.
Mais je pense que le scénario aurait mérité d'être creusé et un peu plus recherché.

Je m'attendais à un univers Steampunk beaucoup plus présent, or à mon goût celui-ci n'est que très légèrement survolé. J'apprécie les inventions, les tenues et autres éléments Steampunk mais dans ce titre cet aspect est passé à la trappe. En fin de compte l'intrigue tourne d'avantage autour d'une romance entre un sang-bleu et une humaine. Il y a un peu de bit lit ce qui n'est pas pour me déplaire bien au contraire mais le contexte n'est juste qu'un prétexte d'écriture. Dommage !

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, il existe des différences subtiles entre vampire, sang bleu, virus du besoin. Il faut assimilé de nombreux éléments qui petit à petit sont évoqués au fil des chapitres. De prime abord nous ne voyons pas assez le côté créatures surnaturelles.

Je me suis ennuyée pendant la première moitié du livre car il ne se passe rien d'intéressant. La seconde partie quant à elle est plus captivante. Mais j'ai vraiment dû me motiver pour terminer ma lecture, j'ai fait de très nombreuses pauses et je n'arrivais pas à la reprendre.

Je n'ai pas été surprise par la trame car très rapidement nous trouvons l'identité du vampire, il est facile de deviner la tournure des évènements. Le scénario manque de consistance et de rebondissements. La relation entre nos protagonistes reste trop banale. Le lecteur ne ressent pas la psychologie des personnages, et ne peut donc pas être attaché à eux. Certains aspects auraient mérités d'être approfondis.

Je ne me suis pas véritablement prise d'affection pour l'héroïne par moment elle reste fade, et n' est pas assez charismatique. De plus Honoria est souvent agaçante pour ne pas dire autre chose... bref elle tape sur les nerfs du lecteur. Au début nous voyons son côté prude, oie blanche mais trop rapidement elle change du tout au tout pour céder rapidement aux avances d'un personnage.

La romance n'est pas assez crédible à mon goût. Les choses vont trop rapidement et les sentiments ne se ressentent pas. Il s'agit plus d'une relation charnelle qu'autre chose. Blade lui oscille entre brute et romantique... Le roman se laisse lire et reste moyen dans son ensemble il y a quelques scènes de combats captivantes - notamment vers la fin.

En conclusion : le résumé laissé présager une intrigue plus palpitante, un univers Steampunk très présent, forcément sur ce point je suis déçue. Le livre se laisse lire mais n'est pas non plus extraordinaire. L'originalité manque cruellement, il y a une impression de déjà vu. Bref Un livre passable mais sans plus.


Cynster, Tome 1 : La fiancée de Devil Cynster, Tome 1 : La fiancée de Devil
Stephanie Laurens   
"Honoria Wetherby, issue d'une famille assez fantasque, loue ses services de gouvernante à des jeunes filles de la bonne société anglaise. Mais elle n'a qu'un souhait, c'est de voyager et de découvrir le monde. Un après-midi, alors qu'elle est partie faire une promenade à cheval dans la campagne, elle découvre un jeune homme mourant sur un chemin. Surgit alors un autre homme, Devil, duc de St Yves, le célibataire le plus en vue du moment à la réputation sulfureuse. Comme un orage éclate, Devil emmène Honoria et le jeune homme dans une chaumière non loin de là. Le couple passe sa nuit là, à veiller sur le jeune homme qui meurt sans avoir repris connaissance. Le lendemain, ils sont surpris par des connaissances d'Honoria : la voilà donc compromise aux yeux de la bonne société. Mais au grand étonnement de tous, Devil lui propose le mariage car, en la voyant, il a tout de suite compris qu'elle était la femme idéale pour lui. Honoria ne veut pas céder aussi facilement mais c'est sans compter sur le pouvoir de séduction de Devil qui va user de tous ses charmes pour l'amener à l'épouser. Parallèlement à cette histoire de séduction, Devil, et dans une moindre mesure Honoria, enquêtent sur la mort du garçon qui s'avère être un cousin de Devil. C'est le premier tome de la série sur les Cynster : tous les hommes de la famille ont le point commun d'être intransigeants et hyper-protecteurs en amour."

Un roman bien écrit que j'ai littéralement dévoré.

par Domay
Un cow-boy perdu dans les Highlands Un cow-boy perdu dans les Highlands
Karen Ranney   
Il était tout en haut de ma liste de lecture pour le mois de septembre...
Alors je vais faire court : je me suis ennuyée comme rarement.
Le postulat de départ était pourtant prometteur et vendeur. Un cow-boy qui débarque en Écosse. On attendait un feu d'artifices avec de la testostérone comme combustible. J'ai plutôt vu un pétard mouillé.
Tout est fade et sans saveur en commençant par nos héros qui nous proposent une romance dès plus ennuyeuse...

Bref, n'attendez pas de dépaysement...
J'ai lu le dernier tiers en diagonal en attendant que ma lecture me fasse décoller. J'attends encore...

https://lachroniquedespassions.blogspot.com/
L'Honneur d'une Viking L'Honneur d'une Viking
Anna Lyra   
J’ai lu ce livre sans avoir lu le résumé, rien que le mot Viking m’a convaincu, c’est ce qui m’a poussé à le lire. L’honneur d’une Viking est une histoire très plaisante à lire. L’auteure arrive très facilement à nous fait partir au temps des viking. C’est avec Inga et Toran que nous allons faire ce bon dans le temps.

Inga est une guerrière, elle se bat auprès des hommes de son peuple, son statut de femme la rend respectable, car elles sont rares à prendre part au combat, préférant devenir des épouse et des mères. Quelques personnes au sein de son clan sont plutôt réfractaires à sa présence mais quelques hommes lui sont fidèles et la soutiennent.

C’est lors d’une mission qu’elle va avoir la preuve que sa vie importe peu aux siens quand elle sera attaquée par un des guerriers de son clan et laissée pour morte dans le monastère qu’ils venaient d’attaquer. Les moines, bien que mécontents de la présence de la Viking vont donner la charge de la surveiller à Toran, un Picte qui cherche l’expiation de ses péchés auprès de ces hommes de foi.

Une fois sortie du brouillard qui l’entoure, c’est affaiblie que Inga va reprendre conscience et se rendre compte de la présence de Toran. Elle se sentira étrangement en sécurité quand celui-ci sera à son chevet bien qu’elle ne le connaisse pas. De son côté le Picte se prendra d’affection pour cette femme qu’il a vu se battre avec force et courage. Il verra l’arrivée de la jeune femme comme une façon de se racheter, en la protégeant il sera lavé de ses péchés, et ne la quittera plus d’une semelle.

Inga bien qu’affaiblie mais nourrit par une soif de vengeance fuira le monastère avec l’aide de Toran. C’est ensemble qu’ils s’apprêtent à retourner sur les terres du clan de la jeune viking. Bien que tendus au départ, nos deux guerrier vont apprendre à se connaitre et s’apprécier, de croyance et d’éducation différentes, ils vont chacun découvrir une facette différente de l’autre. Ils s’apprêtent à vivre des moments intenses, tendus et dangereux, mais rassurée par la présence de celui-ci qui l’accompagne, ils avanceront sereins et décidés à se venger.

Une lecture qui m’aura fait passer un bon moment, on voit bien que l’auteure connait son sujet et nous rend, grâce à ce livre, un point de vue diffèrent sur les Vikings. Le fait que celui-ci nous soit présenté d’un point de vue féminin, avec une approche nouvelle de la condition de la femme à cette époque m’a beaucoup plu. Une lecture qui m’aura permis de palier ma passion pour la lecture et l’apprentissage d’une part historique que je connais peu, mais que j’ai aimé découvrir et qui m’a donnée envie d’en savoir plus.

Bien que le récit est un côté addictif, avec des scènes agréables à lire, faciles à se représenter et l’envie de voir ce qu’il va se passer, il m’a cependant manqué quelque chose. Le côté guerrier n’est pas assez présent, on entrevoit sur certains passages la force et le courage de nos deux héros mais j’aurais cru qu’il y aurait plus de combats.

On avance vite dans la lecture, on se sent proche des personnages ce qui nous permet de ressentir pleinement leurs craintes et de mieux assimiler leurs comportements. Le point de vue narratif est partagé entre Inga et Toran ce qui apporte beaucoup à l’histoire.

Une auteure que je découvre grâce à ce livre et que je serai contente de pouvoir relire.

http://www.livresavie.com/lhonneur-dune-viking-danna-lyra/#more-12936

par Natoche
Le bal des ombres Le bal des ombres
Deborah Hale   
Déborah Hale est une auteur que j'ai découverte il y a quelques mois au travers d'une romance Fantasy "La légende du royaume oublié", sa plume soutenue, élégante et ponctué d'humour m'avait immédiatement enchanté. C'est avec une certaine logique que je me suis penchée sur d'autres écris de cette auteur et c'est "La bal des ombres" qui a retenu mon attention.

Lord Lucius Daventry vétéran de Waterloo est revenu changé de cette bataille. Hanté par les carnages sanguinaires qu'il a dû affronter sur le front mais également par la blessure l'ayant défiguré, le baron Daventry vit depuis reclus au château Helmhust le domaine de son grand-père le comte de Welland. Se cachant derrière un masque, ne se mélangeant plus à l’aristocratie, dormant le jour et vivant la nuit, Lord Daventry fut, suite à diverses rumeurs de sorcellerie alimenté par tous rebaptisé Lord Lucifer. Après avoir maintes fois refusé la demande de son grand-père quant à épouser la jeune protégée et fidèles amie lui ayant tenu compagnie Lucius cèdera néanmoins en apprenant par les médecins que le comte de Welland était condamné. Afin que les derniers mois du vieil homme ne soit que joie et gaieté, Lucius concoctera un stratagème, se fiancer avec la jeune Angela Lacewood puis rompre ces fiançailles fictives une fois le comte disparu. Un plan sans faille pour lord Daventry, il ne reste plus qu'à s’enquérir de sa proposition auprès de l'intéressée qui, d'après lui, acceptera son marché sans broncher mais c'était sans compter sur leur première rencontre qui, pour une fois, ne se déroulera pas comme il l'avait imaginé.

Un ressentis dans l'ensemble fort plaisant nous imprégnant d'une ambiance doucement romantique. Une impression agréable de déjà vu fera également surface concernant deux vieux contes de notre enfance ayant été subtilement utilisé dans cette histoire, en l'occurrence "Cendrillon" et "la Belle et la Bête".

Parlons des personnages principaux.
Angéla, l’héroïne, est une jeune orpheline avec son petit frère Miles. Recueillis tout deux par son oncle et sa tante elle a souffert de leur indifférence ainsi que du mépris de ses deux cupides et idiotes cousines. Un mal ayant rongé la jeune femme depuis la disparition de ses parents et dont la personnalité s'est endurcie, elle a donc reporté tout son amour et sa protection envers son jeune frère ainsi que son unique et précieux ami le vieux comte de Welland. Une relation à la fois touchante et émouvante liant le comte à la jeune femme lui tenant compagnie. Cependant malgré cette tristesse, ce petit bout de femme est pourvu de beaucoup de caractère et d'une joie de vivre communicative. Pour elle la vie est un cadeau dont il faut profiter à chaque instant. Son innocence, sa gaieté, son dévouement, sa bonté, son humour ainsi que son côté gourmand à l'extrême attiseront la curiosité du Baron Daventry.
Lucius Daventry quant à lui est tout le contraire de la jeune femme, que pourrait donc donner un couple aussi aux antipodes l'un de l'autre?
Cet homme s'étant volontairement coupé du monde et s'adonnant à son unique passion la nuit et qu'il a surnommé "sa maitresse", va se heurter à l'inconnu en la personne d'Angéla. à la fois intrigué et exaspéré par cette fille qui petit à petit le fera évoluer et changer, Lucius tente de cacher derrière son masque au sens propre comme figuré du terme tous les sentiments qu'il pensait avoir perdu à Waterloo. Une nouvelle personnalité émergera au côté d'Angéla, le masque de cynisme et austère laissant place à un homme amoureux et passionné mais non moins toujours aussi torturé..
Angéla quant à elle nous montrera un côté fonceur et sachant s'imposer quand il le faut mais également capable de colère.
Un couple représentant le jour et la nuit mais se révélant être tout simplement complémentaire et indubitablement fait l'un pour l'autre.
Que dire du troisième personnage principal?
Le conte de Welland est un homme assez drôle malgré son état allant à décliner. Adorant autant son petit fils que son amie Angéla il souhaite juste qu'ils trouvent le bonheur, et pourquoi pas ensemble? Une personnalité très attachante et digne dont on se surprend à souhaiter d'avoir ce genre de personne dans notre entourage.

Déborah Hale a réussi à créer des personnalités Charismatiques, attachantes, touchantes et résolument humaines. Une histoire ayant été pour moi à la fois enchanteresse, troublante et totalement addictive nous dévoilant tout le talent et savoir faire de Déborah Hale. Une romance pétillante et savoureuse à découvrir sans hésitations.

par Luna05
Chroniques à l'encre rouge, Tome 3 : Sage mais pas trop... Chroniques à l'encre rouge, Tome 3 : Sage mais pas trop...
Eva Leigh   
J’ai moins aimé ce dernier opus.

Je trouve qu’il manque de rythme et je n’ai pas complètement réussi à m’attacher aux personnages principaux Sarah et Jeremy.
Il m’a manqué le côté « mordant » et libertin du héros comme Ashford ou Cam.
Par ailleurs, la romance entre Sarah et Jérémy m’a pas plus emballée que ça. Seule la fin a réveillé mon intérêt.
Globalement, je suis déçue par cette histoire. Le premier tome de cette série Asford et Eleonore restera de loin mon préféré de cette série.

par eola
Si j'étais une duchesse, Tome 3 : L'Aventurière et le Duc Si j'étais une duchesse, Tome 3 : L'Aventurière et le Duc
Megan Frampton   
Malgré l'écran de fumée des quelques remous essaimés de-ci, de-là pour essayer de rendre intéressante cette histoire, je me suis encore une fois profondément ennuyée.
Mon Dieu que de questionnements pour si peu! Les mêmes défauts que le T2, des lignes et des lignes pour des choses futiles, sans grand intérêt, des personnages qui semblent à priori profonds mais qui se révèlent extrêmement creux. Encore une fois, des palabres à n'en plus finir et des longues réflexions redondantes qui jalonnent ce tome.
À noter que nous avons un petit bout de conte au début de chaque chapitre comme pour le 2 un tantinet mieux mais vu le précédent...
En bref, pour moi, une lecture sans saveurs, sans personnages attachants, avec trop de répétitions et ennuyeuse.
Cette série n'est pas faite pour moi.
Bonne lecture
La Trilogie des Lords, Tome 1 : La Captive du Galion La Trilogie des Lords, Tome 1 : La Captive du Galion
Sabrina Jeffries   
Je n’avais encore jamais lu de livre où l’héroïne croise la route de Pirates, et je dois dire qu’après avoir lu La captive du galion, je suis sous le charme. Attention les Highlanders, votre place de chouchou ne tient plus qu’à un fil !

Sara est une jeune femme déterminée à rendre la vie des femmes prisonnières plus douce. A leur rendre leur dignité et à empêcher les hommes de profiter de leurs conditions de prisonnière pour profiter d’elle et faire en sorte qu’elles ne soient plus déshonorées à cause du crime qu’elles ont commis. Crime qui pour la plupart du temps leur permet de nourrir leur famille ou encore se défendre face à l’insistance malsaine qu’elles ont pu vivre.

C’est ainsi que Sara se retrouvera à bord d’un bateau en partance pour l’Australie remplie de prisonnières accompagnées de leurs enfants et de marins sans scrupules. C’est au plus grand désarroi de son frère qu’elle a pris le large, se faisant fie du danger et de ce que peut endurer une femme seule lors d’une traversée comme celle-ci. C’est avec l’aide d’un marin prénommé Peter qu’elle réussira à se sortir de quelques mauvaises passes, se trouvant un allier réconfortant et en qui elle peut avoir confiance.

Après quelques jours de navigation, leur bateau sera pris d’assaut par une bande de pirates et pas n’importe lesquels, c’est Le Prince des Pirates qui tente de s’emparer du Chasteté. Sa réputation n’est plus à faire rien qu’en prononçant son nom, les marins en ont des frissons, il est qualifié d’homme sans scrupule, de brute qui porte une haine incommensurable aux nobles anglais et qui prend par la même un malin plaisir à les tourmenter et les humilier avant de les voler. Il reste malgré cela un homme très désirable, plein d’assurance et de promesses aux yeux des femmes qui ont pu croiser sa couche, mais pour Sara ce n’est qu’une brute sans cœur et elle va bien lui montrer qu’elle ne craint rien de lui.

Gideon Horn alias le prince des pirates, débarquera toutes les femmes du Chasteté pour les emporter sur son bateau, le Satyre. Et après avoir pris le large, il donnera pour ordre aux femmes de choisir un époux auprès des hommes de son équipage, après quelques indignations, certaines se feront à l’idée. Une fois accostée sur une ile déserte et inconnue aux yeux de tous, Sara va comprendre que sa survie et ses chances de se sortir de ce pétrin en attendant que son frère vienne la délivrer, ne tiennent qu’à l’espoir de pouvoir retarder l’échéance de se donner à un inconnu et encore moins à lui. C’est encore une fois auprès de Peter qu’elle trouvera un soutient, voir une échappatoire, mais Gideon ne voit pas ce revirement de situation d’un très bon œil et va faire son possible pour tenir le marin loin de celle qui jusqu’alors il n’aurait pas imaginer vouloir convoiter.

Sara se jouera de sa facilité a énerver Gideon et à le mettre hors de lui pour lui faire prendre des décisions plus enclin à rendre une dignité et un sursis pour ces femmes qu’elle a appris à connaitre et pour qui elle se sacrifierait sans scier. Mais loin de le repousser, malgré quelques retranchements évidents, elle ne fera qu’attiser les sentiments contradictoires que lui porte cet homme qui derrière ses mots douloureux et ses manières incongrues cachent un cœur tendre et plein de remords, ce qui la surprendra à bien des égards et la déstabilisera.

J’ai vraiment adoré lire ce livre, dès la première ligne j’ai adoré Sara, sa manière de se défendre et de prendre parti pour les plus faibles malgré son statut de femme du monde, elle est d’une gentillesse et d’une tendresse pure et ne cherche pas à en tirer profit. Elle évolue dans une époque où les femme ne sont que des trophées, des objets pour les hommes et elle compte bien ne jamais devenir ainsi. Sa rencontre avec Gideon va la faire beaucoup évoluer, lui faire prendre conscience de beaucoup de choses et changer certains jugements trop hâtifs.

Gideon, cet homme a la langue épicé qui ne mâche pas ses mots et refuse d’être jugé, il cache derrière ses airs d’homme fort et sans scrupule une certaine fragilité qui le rend touchant et encore plus séduisant. Entre lui et sa captive, les choses ne seront pas simples, chacun prenant un malin plaisir à repousser l’autre dans ses retranchement et à le titiller sur certaines de leurs manières, et attiser le désir qu’ils peuvent ressentir en leur présence. J’ai apprécié leurs échanges, la façon qu’ils auront de se découvrir autrement que ce qu’ils laissent paraitre. Je me suis beaucoup attachée à eux. Le double narration permet de bien cerner nos deux personnages principaux, de voir ce qui se cache parfois derrière les répliques acerbes et leur comportement parfois étrange, j’ai aimé que l’auteure nous apporte leurs pensées et leurs désirs en nous faisant partager leurs voix d’un chapitre à l’autre.

Ce premier tome de La trilogie des Lords n’est vraiment pas passé loin du coup de cœur, j’ai moi aussi navigué et pris possession des terre qui nous sont présentées au fil des pages. C’est une lecture très prenante, le monde des pirates est assez sympathique et bien loin des hommes au dents pourries et à l’haleine chargée que j’aurais pu m’imaginer. Je ressors donc conquise par ce livre, ces personnages et ce qu’ils ont pu représenter à mes yeux. Mon cœur a chaviré pour cette histoire pleine de révélations et de découvertes de ce monde nouveau, je ne pense pas être la seule à succomber aux beaux yeux de Gideon et au caractère bien trempé de Sara. C’est une romance historique qui aura su me marquer et me faire adorer un nouveau type de personnage.

http://www.livresavie.com/la-captive-du-galion-1-de-sabrina-jeffries/#more-16695

par Natoche
Les célibataires, Tome 1 : Lord Scandale Les célibataires, Tome 1 : Lord Scandale
Emma Wildes   
Cela fait très longtemps que je n'avais pas lu de livres de cette collection et j'ai choisi un peu par hasard cette romance qui malgré un résumé assez succinct me semblait convenir parfaitement à mon envie de romance historique du moment. Je dois reconnaître que j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, l'auteure Emma Wildes n'a certes pas innové quand à la trame qui est très classique dans ce genre, trois amis depuis longtemps, tous titrés, très séduisants et évidement célibataires qui évitent comme la peste toutes les débutantes que les mères souhaitent leurs voir épouser.

Mais la surprise est venue de la manière dont l'auteure a réussi à faire de cette histoire classique une délicieuse romance,c'est d'une simplicité déconcertante, sans véritable surprise mais ce couple de héros est tout simplement adorable, il n'y a pas de conflits ni de malentendus. Dès que Lady Amelia et Alexandre St. James se rencontrent dans des circonstances très particulières, des étincelles crépitent, ils se plaisent et se l'avouent très vite, mais judicieusement cet amour à la Roméo et Juliette a un petit couac qui met un peu de piment dans cette relation en apparence sans complication.

Les deux familles suite à un différent survenu des années auparavant et concernant une liaison entre leurs grands-parents qui s'est terminée d'une façon dramatique se détestent cordialement et malgré qu'Amelia et Alex ne se sentent pas concernés par cette querelle ils savent que leurs pères respectifs ne verraient pas d'un bon œil leur rapprochement. D'autant plus qu'Alex est chargé par sa grand-mère de retrouver une clef ayant appartenu à l'un des deux amants et qui se trouve en la possession du père de la jeune femme, lorsque celle-ci commence à recevoir des lettres émanants des amants interdits, le mystère s'épaissit pour notre plus grand plaisir.

Il m'a fallu attendre la fin du livre pour connaître l'explication de ce mystère qui plane sur notre jeune couple durant tout le récit maintenant un suspense parfaitement entretenu et donnant un charme particulier à cette romance. De nombreux personnages secondaires tout aussi intéressants gravitent autour d'Amelia et d'Alex, certains très mystérieux comme les deux meilleurs amis d'Alex que nous retrouveront dans les volumes suivants, Sophia la tante excentrique d'Amelia qui lui sert de chaperon et qui elle aussi a droit à sa petite histoire d'amour.

J'ai pris un immense plaisir à cette lecture romantique non exempt de délicieuses scènes intimes très bien écrites et je vais sans hésiter lire le tome suivant.

par samba