Livres
446 850
Membres
386 557

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Marlene2303 2019-02-06T11:51:38+01:00

C’est vraiment le genre de livre qu’il faut apprendre à connaître page après page, tu vois ? Je le savoure, parce que parfois, tu termines un roman trop rapidement tellement tu es impatient. Mais dès que tu l’as refermé, tu le poses et tu te sens vidé. Comme une énorme gueule de bois littéraire de laquelle tu as du mal à te remettre. Tu n’arrives même pas à lire autre chose parce que cette histoire qui t’a poussé à lire sans faire de pause jusqu’à son épilogue, elle est là, dans des tripes, elle ne te lâche pas. Tu y penses, des jours après l’avoir lue. Des fleurs pour Algernon fait partie de ces livres qui te marquent à vie. Je veux dire… je ne l’ai pas terminé parce que je me limite. Je lis un chapitre chaque matin, et pas plus. Mais je sais déjà qu’une pause sera nécessaire après, lorsque je l’aurai fini. Je vais devoir attendre, parce que n’importe quel autre roman qui passera ensuite ne sera pas apprécié à sa juste valeur. Lire un excellent livre après ce genre d’histoire, c’est du gâchis. Et c’est pour ça que je ne veux pas trop t’en parler. Je préfère te donner envie de l’acheter et le lire. De toute façon, tout ce que je pourrais en dire ne sera jamais à la hauteur de ce qu’il vaut réellement. Il y a des histoires, tu les vis, tu ne les racontes pas. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par elo_romance 2019-02-09T23:46:53+01:00

« — Ma dignité me pousse à m’éloigner d’elle, mais quand tu es amoureux, en réalité, ta dignité tu t’en fous. Ce n’est pas rationnel, et tu sais que tu ne dois pas la supplier, lui dire que tu ferais n’importe quoi pour qu’elle te reprenne… mais tu en as envie. Parce que quand elle n’est pas là, près de toi, quand tu sais qu’elle est sûrement avec un autre, c’est comme si on t’empêchait de respirer à pleins poumons. Comme si on avait réduit au minimum ta prise d’air et que tu luttais à chaque inspiration pour ensuite retenir au maximum la prochaine expiration. C’est tellement con ce que je raconte que je me demande pourquoi tu ne m’as pas déjà jeté dans le vide pour que je la boucle. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-02-06T11:52:29+01:00

« CETTE PETITE PARTIE DE MOI, QUI GRANDIT QUAND JE LE REGARDE, A ENVIE DE SE LAISSER SÉDUIRE, PARCE QUE C’EST AGRÉABLE. DEPUIS DEUX ANS, JE NE SUIS PLUS SEULEMENT UNE FEMME. JE SUIS AVANT TOUT UNE FEMME DANS UN FAUTEUIL, C’EST DEVENU INDISSOCIABLE. ET MATT… IL ME DONNE LA SENSATION D’ÊTRE À NOUVEAU JUSTE ÇA, UNE FEMME. ET BON SANG, QUE ÇA FAIT DU BIEN ! »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-02-06T11:52:08+01:00

« – IL PARAÎT QUE LA MODE EN CE MOMENT, C’EST LE HIGHLANDERS. TU METS UN KILT, JUSTE UN KILT, ET HOP.

– SÉRIEUSEMENT, JE DEMANDE EN MÊME TEMPS QUE BENDJ.

– SÉRIEUSEMENT. LES NANAS VEULENT DES MECS EN JUPE.

– ET C’EST QUOI LE SLIP MOULANT QU’ON VA DEVOIR PORTER SOUS ÇA ? UN SLIP EN LAINE D’ECOSSE ? CONTINUE BENJAMIN.

LE HIC DANS LA TEAM, C’EST NOS SOUS-VÊTEMENTS. POUR LE MOMENT, ON TOURNE AVEC DES SLIPS MOULANTS BRILLANTS. DORÉ POUR LES POMPIERS, ARGENTÉ POUR LES FLICS, ETC. BREF, CHAQUE TENUE À SON SLIP. ET YOAN EST CONVAINCU QU’ON DEVRAIT PASSER AU STRING. PERSO, ÇA M’EST ÉGAL. DU MOMENT QUE ÇA ME RAPPORTE DES POURBOIRES. MAIS POUR BENDJ ET DANTE, C’EST NIET. ALORS POUR LES JUPETTES, FORCÉMENT BENDJ S’INQUIÈTE. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par EmelineAJ 2019-02-06T09:24:07+01:00

Si je ferme les yeux, je peux m’imaginer en train de m’envoler, tout doucement, à l’abri de ses bras m’entourant. – Adeline

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode