Livres
375 044
Comms
1 302 146
Membres
256 175

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Avicenne ou la route d'Ispahan

9 notes | 5 commentaires | 11 extraits


Description ajoutée par Sinouette 2009-11-17T19:32:06+01:00

Résumé

« Moi, Abou Obeïd el-Jozjani, je te livre ces mots. Ils m’ont été confiés par celui qui fut mon maître, mon ami, mon regard, vingt-cinq années durant : Abou Ali ibn Sina, Avicenne pour les gens d’Occident, prince des médecins, dont la sagesse et le savoir ont ébloui tous les hommes, qu’ils fussent califes, vizirs, princes, mendiants, chefs de guerre ou poètes. De Samarkand à Chiraz, des portes de la Ville-Ronde à celles des soixante-douze nations, de la magnificence des palais aux humbles bourgs du Tabaristan, résonne encore la grandeur de son nom ».

Ainsi commence le récit consacré à l’une des plus hautes figures de la pensée universelle, Avicenne, né voilà mille ans à Boukhara. À dix-huit ans, il est déjà le médecin le plus renommé de son temps. Pris dans les remous et les guerres qui agitent, au début du XIe siècle, les confins de la Turquie et de la Perse, il connaît des fortunes diverses : médecin choyé, vizir écouté, proscrit, errant, nomade, prisonnier ; allant de ville en ville, franchissant déserts et montagnes. Sa dernière étape le mène à Ispahan, la cité sublime, terme de sa course. Ibn Sina, le cheikh el-raïs, meurt à cinquante-sept ans après avoir bu à grands traits, jusqu’à l’ivresse, à la coupe du savoir et de l’amour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 46 lecteurs

Or
14 lecteurs
PAL
6 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T21:13:46+01:00

Quoi qu'il arrive n'oublie jamais ceci: notre existence s'écoule en quelques jours. Elle passe comme le vent du désert. Aussi, tant qu'il te restera un souffle de vie, il y a deux jours dont il ne faudra jamais t'inquiéter : le jour qui n'est pas venu, et celui qui est passé.

(P222)

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Enilora 2013-04-29T13:45:54+02:00
Diamant

un très bon Sinoué, comme la plupart du temps. L'histoire d'Avicenne/Ibn Sina est romancée, belle, instructive, magnifique, dure. Un magnifique livre pour un sujet ô combien intéressant : les autres débuts de la médecine

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 21la 2012-04-04T22:01:58+02:00
Argent

Né près de Boukhara ,en 980,Avicenne ou Abou Ali ibn Sina devient médecin à dix-huit ans.

Gilbert Sinoué nous emmène sur les traces d'Avicenne. Ce livre est extraitet romancé à partir du récit biographique de son disciple Abou Obeid el Jozjani.

C'était un savant libertin ,orgueilleux ,très intelligent et passionné par toutes les sciences:mathématique,astronomie théologie ,philosophie ,poésie.

une vie ponctuée de voyages à travers les guerres et les conflits religieux;il a dû s'exiler pendant plusieurs années.

Il noyait ses tourments dans l'alcool et les bras des femmes ..Un destin hors du commun !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oscarafano 2011-10-27T10:57:19+02:00
Or

Sinoué nous retrace ici, comme à son habitude de manière romancée, la vie de l'un des plus grand touche à tout de l'histoire. D'abord médecin, mais aussi penseur il va être balloté de palais en palais aux grés des amitiés, des inimitiés et surtout des guerres qui l'oblige régulièrement à reprendre la route. Il y trouvera heureusement l'amour et le temps de laisser de nombreux écrits dont certains qui ont survécu jusqu'à nos jours font toujours référence. La très belle histoire d'un destin exceptionnel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par windofchange 2011-06-08T20:44:42+02:00
Lu aussi

Un roman aux parfums orientaux, des aventures passionnantes aux allures de contes des mille et une nuits, divertissant mais improbable. L'auteur se serait-il quelque peu laissé emporter par son imagination en donnant à Ibn Sina une réputation de débauché et de soûlard, en se basant soit disant sur le journal de son disciple El Jozjani ? Il faudrait s'assurer de la véracité de ces écrits...

Deux hypothèses semblent s'imposer :

Soit El Jozjani disait vrai et le prince des savants ne serait qu’un obsédé d’ivrogne. Mais pourquoi aurait-il rapporté autant de détails sur le penchant qu’avait ce personnage pour le sexe et l’alcool ? Peut être voulait-il détourner l’attention de ses propres faiblesses. D'ailleurs tout porte à croire qu'El Jozjani avait un faible et pas des moindres pour son maitre.

Soit Gilbert Sinoué a voulu épicer son roman en le truffant de scènes à tendance pornographique et je pencherai plutôt vers celle-ci car la probabilité qu'El Jozjani ait assisté à tous les ébats amoureux d'Ali (décrits avec une précision de voyeur planqué derrière un rideau) est très faible. A moins qu’il soit vraiment déséquilibré et donc comment croire en ses propos ?

Vérité, diffamation ou ornementation, ce roman donne envie d’en lire un autre, de source plus fiable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sinouette 2009-11-17T19:45:58+01:00
Diamant

Une superbe biographie romancée!

Un mélange d'Histoire, de tradition et de fiction qui donne à son livre un goût de chef d'oeuvre!

Moi qui ne connais pas les "petits commentaires", je ne sais pas comment le décrire....tellement de choses à dire, à décrire, à partager avec vous....lisez-le simplement, laissez vous porter et vous verrez!

A lire! (sans modération aucune!)

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 1990-11-22 - Poche (Français)

Activité récente

nminoui l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-12T14:02:44+01:00

Les chiffres

Lecteurs 46
Commentaires 5
Extraits 11
Evaluations 9
Note globale 7.67 / 10

Évaluations