Livres
558 813
Membres
607 231

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de awa27 : Mes envies

La Couleur du mensonge La Couleur du mensonge
Erin Beaty   
La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?


Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty
Vampyria, Tome 1 : La Cour des ténèbres Vampyria, Tome 1 : La Cour des ténèbres
Victor Dixen   
Malgré un postulat de départ prometteur, ce roman est une petite déception pour moi... L'univers est captivant et très bien construit mais pas assez creusé, les personnages sont trop stéréotypés et l'intrigue manque malheureusement de surprise...
Pour autant le récit demeure très addictif et les pages tournent toutes seules, mais il aura manqué de profondeur pour que j'accroche à l'histoire.

par LaurenaLJ
Les Intrigantes, tome 1 : Rivales Les Intrigantes, tome 1 : Rivales
Christine Féret-Fleury   
Avis complet: https://vibrationlitteraire.wordpress.com/2015/06/01/les-intrigantes-tome-1-rivales-de-christine-feret-fleury/

C’était une bonne lecture, le genre de livre qui détend et qui ne prend pas la tête. Cependant, j’ai été globalement déçue. Je m’attendais à plus que ça, à plus d’histoires, plus de cachotteries, plus de tout. Les chapitres sont très très très trop courts. On passe d’un point de vue à l’autre sans problème et c’est d’ailleurs plaisant de ne pas être toujours dans les même pensées, mais je trouve que le livre est justement trop léger, les chapitres sont beaucoup trop courts et il ne se passe au final pas grand-chose. Les premiers tomes servent forcément à planter le décor mais là j’ai l’impression que c’est fait à la va vite … Chaque chapitre est précédé d’une citation plus ou moins longue (ou d’un texte autre en tout cas) … ce qui ajoute quelques pages au livre.
J'ai bien aimé le personnage de Rouge, j'ai détesté Elise. Globalement j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur mais je pense qu'elle avait un bon filon et qu'elle aurait pu faire ... mieux ou en tout cas davantage. J'ai eu l'impression de lire 2 chapitres d'un livre et pas un livre entier ... dommage.

par Mayumi
Signé Versailles Signé Versailles
Lova Pourrier   
Un récit dit historique, mais qui se présente de manière très actuelle, sûrement trop moderne pour ceux qui cherchent le côté historique. Mais un mélange entre amour, amitié, trahison et complot qui plaira beaucoup aux jeunes lecteurs. C'est une lecture intrigante qui se laisse lire très vite, mais qui s'adresse plutôt aux jeunes lecteurs au vu du caractère très naïf de l'héroïne, ce livre m'a un peu fait penser à Gossip Girl ou autre livre et série dans le même genre avec cette histoire de lettres, ça m'a d'ailleurs un peu refroidir cet effet de déjà-vu...

J'ai passé un très bon moment de lecture même si on n'est pas au coup de cœur ça reste une super lecture jeunesse qui a l'originalité d'avoir une touche historique.

http://books-story.wixsite.com/books-story/single-post/2018/09/14/SIGN%C3%89-VERSAILLE

par melicia
Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée
Rose Royl   
OK, alors lui... Tout simplement indescriptible! Merveilleux, envoûtant, pétillant, et encore c'est pour vous donnez une idée!

par Flocon19
Les Espionnes de la Reine, Tome 1 : Lady Megan Les Espionnes de la Reine, Tome 1 : Lady Megan
Jennifer McGowan   
Voilà un livre comme je les aime: format généreux, couverture totalement dans le thème, caractères en relief, un bel écrin pour un bijou de très bonne facture. Ca ressemble à une romance historique aussi le style narratif peut surprendre, d'autant que l'héroïne pourrait être ma fille, et pourtant je n'ai eu aucun mal à me glisser dans la peau du personnage. Jennifer MacGowan écrit très bien, sa plume délicate bénéficie d'un vocabulaire riche et d'un phrasé soutenu sans être ampoulé si bien que l'on se glisse avec délice dans les intrigues de cette Cour Elisabethaine du 16 eme siècle comme si nous y étions. L'auteur a fait un remarquable travail de recherche pour que son intrigue portée par des héroïnes modernes, originales et charismatiques se fonde dans les faits historiques.

1559, Elisabeth a succédé à sa demi-soeur Marie la Sanglante, instaurant l'anglicanisme dans un pays encore en proie aux luttes entre catholiques et réprouvés. La jeune reine a refusé la demande en mariage du roi Philippe II d'Espagne, fervent défenseur de la foi catholique, mais les délégations de ce pays se pressent encore aux portes du palais où la sécurité de la souveraine est menacée, sa capacité à régner seule mise en doute. Aussi cette dernière s'est-elle constitué en secret un cercle de Confidentes, 5 jeunes filles rigoureusement choisies pour leurs aptitudes particulières, destinées à être ses yeux et ses oreilles, fermement entrainées par le ministre Cecil William, chapeautées par le secrétaire d'Etat maitre espion Francis Walsingham. C'est dans ce contexte qu'évolue notre héroïne, Megan Fellowes ancienne voleuse au sein de la troupe de la Rose d'Or, groupe de comédiens et chapardeurs fondé par son grand-père dont Cecil William se servira comme moyen de pression.

Même si les femmes n'ont pas le droit de monter sur les planches, Megan est une excellente comédienne et possède le talent rare de pouvoir rapporter au mot près n'importe quelle conversation dans des langues qu'elle ne connait pas. Cecil la charge d'espionner les délégations étrangères, alors qu'Elisabeth lui confie une toute autre mission sous le sceau du secret. C'est ainsi que Megan et ses autres camarades doivent gérer une affaire de lettres remises par le pape au mystérieux comte Rafe de la Martine pour des courtisans anglais, confondre l'auteur d'un meurtre et identifier les fauteurs de troubles qui sévissent à Windsor depuis quelques temps.

C'est une lecture addictive qui nous entraine dans les méandres des couloirs souterrains et passages secrets de Windsor au rythme des enquêtes menées par ces espionnes attachantes dont les missions ont pour but de déjouer les nombreux complots plus ou moins dangereux au gré des enjeux politiques, mettant ainsi à nu des secrets de famille bien gardés. Au fil des évènements elles vont apprendre à unir leurs forces et surtout leurs incroyables capacités jusqu'à devenir un groupe vraiment solidaire au service de Couronne. Aucune faute note dans ce premier tome, les personnages sont bien étudiés et l'intrigue finement menée, même s'il ne s'agit pas d'un grand roman d'espionnage, il est distrayant tout autant que captivant.

par Seregan
Belle Époque Belle Époque
Elizabeth Ross   
Avec Belle époque, nous entrons dans le Paris de la fin du XIXème siècle : le début du monde moderne, et un décor impressionnant.
Les femmes de la haute société n'ont que la beauté et l'apparence à l'esprit, ce qui va inspirer un certain Durandeau à un bien étrange commerce. Car à Paris, en 1889, tout se vend, tout s'achète, tout a un prix. La femme en l'occurrence. Et la femme - laide - peut rapporter beaucoup, beaucoup d'argent...
Ces femmes laides que l'on loue pour une soirée mondaine, et que l'on appelle "repoussoirs" ne sont que des objets d'ornement, destinés à illuminer la beauté de la riche personne qu'elles accompagnent, à en sublimer l'éclat. Les repoussoirs ne sont même pas considérés comme des êtres humains, comme le seraient des domestiques. Non, simplement des objets.
Et c'est dans cet univers que débarque notre petite Maude, fraîchement débarquée de Bretagne...

L'histoire de Belle époque, librement inspirée d'une nouvelle d'Emile Zola "Les repoussoirs", assez méconnue, est belle et triste à la fois. On lit cette histoire avec autant de dégoût de la façon dont des humains peuvent traiter d'autres humains, que de délectation devant le don de l'auteure à nous la rendre aussi captivante. A nous dépeindre une Maude à laquelle on s'attache immédiatement. A laquelle on s'identifie, même.
Piégés Piégés
Christy Saubesty   
J'ai passé un très bon moment en lisant cette histoire d'amour et j'espère qu'il y aura une suite.... Sélina et Crawford par exemple et Mme Hamilton et Ellworth......!!
Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur
Aya Ling   
Voilà un roman que j'avais hâte de découvrir, et ce fût une excellente lecture !
J'ai adoré ce roman, honnêtement, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman comme ça, aussi drôle, aussi léger, aussi fantastique quoi.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment: quelques soupçons de magie, un prince charmant très sympathique, une romance toute douce, des protagonistes attachants et une héroïne qui a tout pour plaire.

Kat est ce genre d'héroïne que j'adore dans les romans, drôle, courageuse, déterminée, et qui sait se mettre dans les ennuis la tête la première, une héroïne des plus attachantes qui m'a donné le sourire plus d'une fois.

Absolument tout m'a plu dans ce premier tome, je n'ai rien à y redire à cette très belle réécriture de Cendrillon si ce n'est que j'aimerais beaucoup avoir la suite entre mes mains.

par themusik
American Royals, Tome 1 American Royals, Tome 1
Katharine McGee   
Ce roman fut sincèrement une belle découverte.
Premièrement ce fut ma première lecture en VO, ce roman restera donc gravé en moi pendant un bon moment (je peux vous assurer que pour une première en VO, 400 pages c'est énorme ?).
Le fait de se faire confronter quatre jeunes filles au point de vue bien différent donne vraiment un coup de peps à l'histoire. Bien que je pense que l'on s'identifie des les premières minutes à l'une des quatre, l'histoire ne serait pas perçu de la même façon sans avoir différencier les points de vue.

De plus, cette idée de recréer une monarchie aux USA et tenter d'imaginer, de façon très fantaisiste, ce que cela pourrait donner ma vraiment plus. Les personnages sont attachants l'histoire assez additive et on se surprend à vouloir absolument découvrir le fin mot de l'histoire.
Mais qu'on se le dise, cette histoire ne fait que commencer et je suis impatiente dans apprendre plus dans le tome 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode