Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AydenXxx : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Timekeeper, Tome 1 : Timekeeper Timekeeper, Tome 1 : Timekeeper
Tara Sim   
TIMEKEEPER m'a tout de suite intéressée: un Londres alternatif du 19ème siècle où le monde est régi par des horloges qui ont le pouvoir s'arrêter la vie si elles venaient à être cassées, que demander de plus ? Rien, parce que cela promettait une intrigue magnifique et même si je n'ai pas autant aimé que je le pensais, j'ai trouvé l'univers créé par Tara Sim très intriguant et qui mêle mythologie, steampunk et plus ou moins de la magie.

Les personnages sont eux-aussi intéressants mais je vais surtout parler de Danny, jeune homme horloger/mécanicien et qui a perdu son père trois ans plus tôt quand la ville dans laquelle il se trouvait s'est Arrêtée. Depuis, sa relation avec sa mère s'est dégradée et Danny doit également arriver à regagner sa place en tant qu'horloger, ce qui est compliqué depuis son accident et le fait qu'il doive s'habituer à son stress post-traumatique.
C'est donc un personnage torturé en quête d'un père et de réponses. Je l'ai trouvé très touchant dans sa façon d'être et j'étais contente qu'il fasse des erreurs et ait des défauts, ce qui l'à rendu beaucoup plus réel. Sa relation avec Colton est juste adorable même si rapide [spoiler]après cela ne m'a pas dérangée quand on sait qu'ilsse sentaient tous deux isolés et qu'ils partagent le pouvoir du temps [/spoiler]. J'ai hâte de voir comment elle va évoluer.

En plus de l'univers, c'est la diversité qui tend ce livre plus intéressant: Danny est gay et l'homosexualité est relativement bien acceptée ou considérée avec indifférence; Colton semble être pan, Brandon est noir et Daphné est white-passing mais est indienne.

Mais Tara Sim ne s'arrête pas là, elle nous dresse différents portaits de femmes qui se battent pour faire le métier qu'elles souhaitent, des femmes plus ou moins fortes et qui ont différentes passions. Et en plus de changer l'époque victorienne et apporter un regard critique sur ce qu'elle a gardé d'authentique comme quand Danny va remettre en question l'impérialisme en Inde et de façon plus général la colonisation.

Pour finir, un autre point positif qui peut peut-être semblait dans importance mais que j'ai apprécié c'est comment la présentation des pages va changer en fiction de l'évolution du temps et donc influencer l'intrigue.

TIMEKEEPER est donc un premier roman avec beaucoup de potentiel qui commence sur une tranche de vie avant de prendre un rythme effréné.
Caraval, Tome 1 : Caraval Caraval, Tome 1 : Caraval
Stephanie Garber   
Caraval est un livre qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux et son résumé très mystérieux m'a tout de suite attiré, j'ai donc été vraiment heureuse de pouvoir le recevoir grâce à Booknode que je remercie. La magie n'a pourtant pas opéré sur moi et je trouve que le bruit qu'on a fait pour ce roman n'est pas vraiment justifié.

Scarlett espère assister au spectacle de Caraval avec sa soeur depuis des années. Mais alors qu'elle perdait espoir et qu'un avenir plus radieux s'offrait à elle grâce à un mariage arrangé qui pourrait les mettre à l'abri de leur père violent, Scarlett reçoit enfin une réponse du maître du jeu de Caraval. Ils sont invités, sa soeur, son fiancé et elle, à assister au prochain spectacle. Alors que Scarlett se décide à refuser l'invitation -son mariage étant devenu plus important pour elle-, la jeune femme se retrouve malgré elle sur l'île des Songes où va se dérouler le prochain Caraval. Sa sœur a disparu et elle est obligée de jouer au jeu pour la retrouver. Car Caraval n'est pas vraiment un spectacle : complots, doutes, appât du gain, Scarlett va vivre une aventure loin d'être magique.

J'ai eu beaucoup de mal avec le début du livre. Entre Scarlett qui est un peu niaise et plutôt peureuse, sa soeur qui elle est dévergondée et égoïste, et Julian, un jeune marin qui n'y est pas pour rien à leur arrivée sur l'île, qui est un vrai pervers, je sentais que ma lecture allait être éprouvante. Et même si les personnages finissent par évoluer et devenir moins agaçants (quoi que, Julian m'a vraiment exaspéré jusqu'au bout à tout le temps se tromper sur le nom de l'héroïne), c'est ensuite l'histoire et l'univers qui m'ont posé problème.

J'ai vraiment été déçue par le spectacle. La magie n'est pas beaucoup présente, d'autant plus que, comme Scarlett, on se met beaucoup à douter de l'authenticité de ce qui nous est présenté. J'ai bien aimé l'inspiration vénitienne de son univers, mais j'aurais aimé que l'auteure s'attache plus à nous décrire Caraval et s'attarde moins sur les pensées et les questions de Scarlett. Je n'ai pas été immergée.

Le style de l'auteure, en général, m'a lui aussi posé problème. Je l'ai trouvé froid et il n'a pas réussi à m'émouvoir. Des personnages importants meurent et je n'ai absolument rien ressenti. J'ai pourtant beaucoup aimé les nombreuses comparaisons, l'auteure associe très souvent les émotions à une couleur, un aspect vraiment original et unique de son style.

L'histoire va elle aussi un peu dans tous les sens et j'ai trouvé que certaines scènes manquaient de cohérence. [spoiler]La potion qui a l'odeur de son père par exemple, son effet est complètement ridicule, surtout qu'elle la lance sur son fiancé...[/spoiler] L'histoire d'amour m'a fait ni chaud ni froid car tout est beaucoup trop confus. L'auteure essaye aussi de jouer sur l'aspect psychologique et angoissant du jeu, mais j'ai trouvé qu'elle n'allait pas jusqu'au bout. La fin lève le voile sur beaucoup de mystères, mais je l'ai trouvée un peu facile avec tous ces personnages qui ressuscitent...

Ainsi, j'ai malheureusement trouvé que Caraval était un livre vraiment trop brouillon. Son histoire est floue, ses personnages agaçants et son univers empreint de magie n'est pas assez bien décrit pour vraiment transporter le lecteur. Je ne pense pas lire la suite.
http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/caraval-tome-1-stephanie-garber.html
A Tyranny of Petticoats: 15 Stories of Belles, Bank Robbers & Other Badass Girls A Tyranny of Petticoats: 15 Stories of Belles, Bank Robbers & Other Badass Girls
Marissa Meyer    Elizabeth Wein    Katherine Longshore    Leslye Walton    Robin Talley    Lindsay Smith    Caroline Tung Richmond    J. Anderson Coat    Kekla Magoon    Marie Lu    Jessica Spotswood    Y.S Lee    Andrea Cremer    Beth Revis    Saundra Mitchell   
From an impressive sisterhood of YA writers comes an edge-of-your-seat anthology of historical fiction and fantasy featuring a diverse array of daring heroines.

Criss-cross America — on dogsleds and ships, stagecoaches and trains — from pirate ships off the coast of the Carolinas to the peace, love, and protests of 1960s Chicago. Join fifteen of today’s most talented writers of young adult literature on a thrill ride through history with American girls charting their own course. They are monsters and mediums, bodyguards and barkeeps, screenwriters and schoolteachers, heiresses and hobos. They're making their own way in often-hostile lands, using every weapon in their arsenals, facing down murderers and marriage proposals. And they all have a story to tell.

par Nijimi
Falling for the Ghost of You Falling for the Ghost of You
Nicole Christie   
Cette histoire est un vrai petit bijou, pleine d'humour et de rebondissements.
Violet est vraiment hilarante, elle a le don pour se mettre dans des situations telles que je n'ai pas pu m'empêcher de rire toute seule. Elle est tellement maladroite avec les mots quand elle est stressée, ce qu'elle tient apparemment de sa mère qui est un cas elle aussi...
Zane est tout simplement splendide, apportant avec lui la touche de "mâle" nécessaire pour nous tenir en haleine.
Le cours des évènements évolue rapidement, on ne s'ennuie pas une seconde, la relation entre Violet et Zane est explosive et addictive. Le seul bémol, c'est que la fin est un peu précipitée...
Très bonne surprise, n'hésitez pas une seconde pour passer un bon moment, et espérons que cette auteure nous fasse le plaisir de continuer à écrire d'autres romans !

par maya18
Sidhe, Tome 3 : Double-vue Sidhe, Tome 3 : Double-vue
Sandy Williams   
Et voilà dernier tome de la série…Comme pour les tomes précédents, l’action est omniprésente et il n’y a absolument pas de temps mort ! Les événements s’enchainent en allant de mal en pis : l’auteur arrive à mettre nos chers personnages dans des situations vraiment délicates et plus que catastrophiques ! Malgré cette avalanche d’événements se succédant les uns derrière les autres, la romance se poursuit et il est plus qu’évident que notre triangle amoureux initial a trouvé son aboutissement ici, même après la fin du tome 2 [spoiler]L’instauration du life-bond par Kyol pour sauver Mac est à l’origine de l’éloignement d’Aren et on aurait pu penser que cela mettait fin à notre magnifique couple…Cependant, Mac n’abandonne pas et tente de renouer avec lui, de comprendre pourquoi il refuse de surmonter cela… et à chaque fois qu’ils sont seuls, on a droit à des moments magnifiques où l’attirance mutuelle et les émotions qu’ils éprouvent l’un l’autre sont trop fortes et finissent par prendre le dessus : ils s’embrassent à plusieurs reprises et finissent même par coucher ensemble (scène intense avec une explosion des edarataes et l’auteur en fait une magnifique description qui ne rend cette scène que d’autant plus belle !) J’aime particulièrement ce qu’il se passe ensuite quand ils sont heureux dans les bras l’un de l’autre et quand on revoit l’ancien Aren avec son sourire charmeur ! On comprend plus tard que le life-bond entre humain et fae est différent de celui entre deux faes dans la mesure où si l’un meurt l’autre meurt aussi ! Ce life-bond permet d’ailleurs de transférer certains pouvoirs : comme Kyol qui peut voir les « ombres » d’illusions ou comme Mac qui peut traverser l’entre-deux à l’aide d’une torum ! Aren cherchait un moyen de rompre ce lien sans succès et quand les hauts nobles voulaient la tête du kingkiller, il ne pouvait pas rester sans rien faire et laisser Kyol mourir donc Mac aussi : il décide de prétendre être le tueur de roi comme cela Mac est sauve, Lena devient reine et il pourra expier ses crimes…C’était sans compter les actions de Mac qui n’avait absolument pas l’intention de le laisser faire ![/spoiler]
Mac et Aren finissent par être ensemble malgré ces nombreuses difficultés et la scène de fin est absolument superbe : [spoiler]Aren confesse son amour à Mac encore une fois et la demande en mariage en utilisant un diamant comme ancher stone ![/spoiler]
Pour ce qui est des autres personnages, Kyol n’évolue pas tellement des autres tomes même s’il est un peu plus ouvert et qu’il montre plus ses sentiments envers Mac mais il reste cependant un personnage « effacé » malgré sa présence récurrente et malgré le fait que Mac en parle beaucoup…Je ne suis pas arrivée à accrocher au personnage contrairement à Aren qui reste charismatique avec un caractère rebelle ! Quant à Lena, j’ai beaucoup apprécié l’évolution de ce personnage tout au long de la série : je dois dire que je ne l’aimais pas beaucoup dans le tome 1 alors que c’est le contraire dans le tome 3. Elle a traversé beaucoup d’épreuves mais en ressort à chaque fois plus forte. De plus, sa relation avec Mac s’est considérablement améliorée et je pense que chacune voit en l’autre une amie : d’ailleurs, Lena considère Mac comme faisant partie du monde des faes (ce qui n’était pas le cas d’Atroth et de Kyol avant…) J’aurais cependant aimé en apprendre plus sur elle et notamment sur sa relation mystérieuse avec Lorn. Ce tome clôture bien la série pour ce qui de la romance avec la formation définitive du couple Aren/Mac et pour ce qui est de l’intrigue principale avec la fin de la guerre et la prise de pouvoir par Lena. Je reste satisfaite par la tournure qu’a pris ce tome bien que j’aurais aimé que certaines choses aient été plus développées : [spoiler]Le personnage de Lorn reste un grand mystère et on ne sait pas au final s’il est vivant ou pas à la fin… Paige fait un passage éclair à la fin et on apprend juste qu’elle a été injecté avec un batch de Sight sérum qui n’était pas mortel. J’aurais bien voulu que sa relation avec Lee soit plus développée… On apprend le passé de Nick, le père adoptif de Kynlee (torum qui a permis à Mac de fissurer vers le Royaume pour aller au secours de Kyol) et on comprend par la même qui elle est réellement mais ces personnages restent secondaires comme Naito et Lee qui sont finalement très peu présents dans ce tome. J’avais aimé sa relation avec Kelia dans le tome 1 puis son basculement dans le chaos dans le tome 2 et sa relation difficile avec son frère mais j’aurais aimé le voir plus dans le tome 3 tout comme j’aurais aimé avoir plus de développement sur l’éther, l’au-delà des faes (surtout que depuis la mort de Kelia, l’auteur nous fait en quelque sorte penser qu’il y a peut-être un espoir…alors qu’au final il n’en est rien !) et aussi sur ces fameux Tar Sidhe…Il faut déplorer la mort de Trev qui personnellement a pris son importance dans le tome 3 surtout par la découverte de ses sentiments envers Lena, alors j’avais espéré voir quelque chose se faire de ce côté-là mais non : dommage ! Quant à la mystérieuse créature, le kimki Sosch, il finit par mourir d’une horrible manière et on n’en aura pas plus appris sur lui si ce n’est son affinité avec Mac et Aren et sa capacité à se trouver à des moments et des lieux aléatoires ![/spoiler]
J’ai vraiment beaucoup aimé cette série où on ne s’ennuit jamais étant donné la quantité phénoménale de choses qui se passent. Mention spéciale à Mac et Aren qui sont vraiment le centre de cette aventure dans cse monde violent et sanguinaire des faes, qui n’est pas sans rappeler celui de MacKayla Lane mais reste tout de même différent. En somme, une excellente série mélangeant romance et action avec des personnages vraiment intéressants. A lire !

par Elfe
La Révolte de Maddie Freeman, Tome 2 La Révolte de Maddie Freeman, Tome 2
Katie Kacvinsky   
J'ai adoré le premier tome, et je n'ai vraiment pas été déçu par cette suite !
La lutte contre l’école numérique, la romance entre Justin et Maddie, les nouveaux personnages,... Tout est super !
Seul petit point négatif : il n'a pas été traduit et n'est donc disponible qu'en V.O.
Mais cela reste un SUPER roman que je vous recommande vivement !! Un vrai coup de cœur(je dirai même plus un : vrai coup de foudre !^^) !!

par Julie37
Le ciel est la limite Le ciel est la limite
Anne Lanoe   
http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/2016/05/le-ciel-est-la-limite-de-anne-lanoe.html
Je me suis faite une réflexion un peu étrange, lors de cette lecture. Je me sentais proche du personnage principal, parce qu'il ne parlais pas et que lorsque je lis, je ne parle pas. C'est un peu bizarre, je l'avoue, mais quand pour différentes raisons, j'ai du arrêter de lire ce roman et parler, cela me faisait une drôle d'impression !!! J'avais presque envie de ne pas répondre et d'essayer comme lui, le silence. Ce qui ne me correspond pas.
Mais pour vous expliquez pourquoi, il faut que je revienne en arrière.
Le titre un peu bateau, ne me tentait pas vraiment. "Le ciel est la limite", ça me faisait penser à "le ciel est partout "de Jandy Nelson. Deux livres qui n'ont pas grand chose en commun hormis le titre.
Au début du roman, il y a toujours une inscription, expliquant à qui est destinée ce livre et parce qu'il m'arrive souvent de la lire (ne me demandez pas pourquoi) j'ai vu que ce roman allait parlé de Rio. Ca par contre, cela m'a intrigué. Non pas que je sois une fan du Brésil, mais j'adore les livres qui font voyager.
Pour commencer, on va dire que ce roman est assez prévisible, sans que cela m'est gêné, on le sait à l'avance et comme dans les films romantiques par exemple, on fait une sorte de pacte avec l'auteure, on sait que tout finira bien.
Une particularité de ce roman est les titres de chapitres assez amusants, pas toujours très logique, ni même compréhensible. Tout comme les citations dont est truffées le texte !!!
Il y a plusieurs fils conducteurs dans ce livre: le passé "ancien", le passé (tout court) et le présent.
Pour ce qui est des histoires de famille: le passé "ancien" c'est très intéressant mais pas assez approfondi.
Mais ici ce n'est pas le sujet principal, on va dire que c'est un bonus.
Pour ce qui est du passé, l'accident c'est plus l'impact sur le présent qui y est décrit que le passé. Bien sur, il y a la scène d'explication assez bien faite mais trop prévisible. Tout comme la révélation...
Quant au présent, le fil conducteur le plus important, il est divisé en sous-parties, le projet environnemental, qui n'est malheureusement pas du tout expliqué !!!
Le côté, groupe d'ados à problème, beaucoup de soucis sont là aussi représentés. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas spoiler. Mais j'ai trouvé que ce n'était pas non plus assez précis.
Par contre l'histoire d'amour entre Cué et Samuel est très intéressante et pleine de rebondissement mais ce n'était pas censé être le sujet principal.
Ce que je reproche à ce livre c'est que l'auteure s'est trop éparpillée. Elle a voulu jouer sur plusieurs tableaux et m'a finalement perdu.
Enfin pour ce qui est du lieu: le "Brésil", les coutumes ne sont certes pas assez expliqués. Cependant on sent que l'auteure aime beaucoup ce pays et elle m'a fait partager son amour, me donnant envie de voir par moi même, toutes ces merveilles !!!

par PlumeVive
Oliver Twist Oliver Twist
Charles Dickens   
Ce livre a été mon livre de chevet pendant des années,j'en garde un souvenir emouvant,une histoire très triste d'un gamin des rues à lire pour passer un bon moment!

par electra
Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ? Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ?
Fanny André   
Il y a deux ans j'avais découvert la nouvelle Le Choix de la Banshee publiée chez Laska, elle me paraissait prometteuse et donnait furieusement envie d'en avoir plus. Il y avait un truc : le potentiel avec le duo Bane et Dorian, le bestiaire et le folko nordique. Quant est-il alors de cette version roman ? Je voulais tellement adorer car ça avait été une jolie découverte et la couverture de Miesis, j'en suis dingue, mais ce premier tome me laisse grincheuse.

Forcément je suis déçue de me retrouver avec cette histoire remaniée de Leprauchauns et de Brownies car il s'agissait déjà de ça dans la nouvelle, j'aurais aimé quelque chose de nouveau, un préquel en faite. Pour ceux qui débarquent, cette histoire aura le mérite de proposer un folko qui change de d'habitude. Donc point de vampires, de métamorphes, dites bonjour au Banshee, au Incube, au Fae et Etres de petites tailles. Si vous n'avez pas l'habitude du genre, prenez d'autres romans avant, le surnat' est vite balayé. La hiérarchie des Banshee est vraiment sympa et mérite pour la suite de la saga un approfondissement, c'est malin d'utiliser les différentes traditions.

Bane est une misandre de première, ce côté revêche et amer lui donne un air horripilant. Oui, vous ne rêvez pas, je suis en désamour alors que c'est le genre de nana qui aurait pu être badass et féministe comme j'aime mais pas dans ces extrêmes là. En face Dorian est agréable, quelle patience et pour un Incube, il n'est absolument pas lourd ou obsédé comme on pourrait s'y attendre. Leurs échanges m'ont épuisée, Bane fait de chaque réplique un combat, elle est tout le temps en colère contre lui sans aucune raison valable. Elle a une haute estime d'elle même ce qui fait que je n'ai pas pu l'apprécier. J'espère que pour les prochains tomes, cette attitude se craquèlera pour qu'elle puisse devenir plus touchante et moins antipathique. Elle est parfaite en rôle de méchante ou de garce sans coeur si c'est le but de l'auteur mais dur de ne pas grincer des dents à chaque remarques désobligeantes envers les mecs ou envers Dorian. Je ne suis pas la dernière à dire qu'ils sont tous les mêmes mais là trop c'est trop !

J'aurais aimé savoir pourquoi Dorian est assigné à cette tâche, connaitre ou avoir des débuts d'indices sur son monde à lui, ses origines, etc. L'intrigue est tirée par les cheveux, à la base pour une nouvelle c'était gentillet, ici en roman je n'ai clairement pas adhéré. Le dénouement est une blague, cette fin décrédibilise l'univers, les personnages. Est-ce qu'on a à faire à un urban fantasy ou à une parodie ? Trop de clins d'oeil tue le clin d'oeil, il y en a beaucoup beaucoup trop. Et au delà, de faire des références pop à tout va, le fait de toujours expliquer d'où ça vient finit par donner l'impression que le lecteur est débile. Autant faire des easter eggs, ceux qui comprennent Demi-Lune, Chemin de Traverse... n'ont pas obligatoirement besoin de confirmation, pour les autres si ça passent au dessus, c'est tant mieux vu le nombre.

Alors que des termes comme Korriganes, Brownies, Kelpies mériterait plus de détails c'est le comble de l'incompréhension. On passe un temps infini sur les coups à boire, les explications sur la culture télévisuelles mais rien sur ce qui fait un roman UF. La mythologie. Beaucoup de créatures mais peu d'explications, il vaut mieux alors avoir l'habitude de lire de l'UF ou de bien connaitre ses mythologies sinon c'est vite confus et brouillon. Autant j'ai adoré la nouvelle, autant ce premier tome souffre de défauts de construction et d'un personnage féminin imbuvable. Certes Dorian, essaye de nous faire croire qu'il ne s'agirait que d'une carapace mais à aucun moment, vraiment rien de rien, on y a vu des fissures. Le défi sera alors de lui redorer son image et ce n'est pas forcément en les faisant coucher ensemble que ça fera d'elle quelqu'un de plus touchant.

par LLyza
La Comète, Tome 1 : Matricule A390G7 La Comète, Tome 1 : Matricule A390G7
Yaël Lipsyc   
Par le biais de netgalley, je remercie la maison d'éditions Kennes pour m'avoir fait découvrir ce premier tome. Durant pas mal de pages, je me suis demandée pourquoi ce titre de la comète, pas le matricule car nous savons très vite qui c'est. Non la comète, pourquoi ? Il faut attendre plus de la moitié du livre, mais tout ce qu'il y a avant, n'est que petits cailloux parsemés, à nous de trouver la bonne voie.

Isis est une jeune fille de 16 ans, des parents et un frère dans la construction. C'est tout naturellement qu'elle devrait aller dans ce sens dans ce monde où chacun a sa place et doit aller dans le même sens que la famille. Sauf qu'elle va décider de devenir un sauveteur. Son père n'est absolument pas d'accord, mais à 16 ans, dans cette civilisation, c'est l'âge légal pour décider sa vie, être libre. Après bien des péripéties, Isis va réussir à intégrer cette école, sauf qu'elle ne sait pas du tout où elle met les pieds.

Une jeune femme qui veut changer son mode de vie, cela fait penser à la série Divergente sauf qu'il y a autant de similitudes que de différences. Il faut absolument avoir sa place sous peine de se retrouver un déchet de la société, par contre revoir sa famille est acceptée. L'originalité du livre n'est pas dans ce que l'on voit ailleurs mais dans le fait que des noms n'existent plus/pas ? enfin, tout le monde connaît les jours de la semaine, les éléments qui nous entourent. Ici, la grande sphère blanche est la lune. Le lundi ? Que nenni, il s'agit du jour 1. Bien entendu il ne s'agit que de petits exemples, car il y en a beaucoup d'autres. Des personnages qui vivent sur une île, avec un président, de l'eau tout autour sans savoir ce qui existe plus loin (et si surtout est-ce qu'il y a autre chose loin de cette terre ?). Des noms/prénoms indiqués sur des registres tandis que d'autres n'y sont pas. Il y a quelque chose de dérangeant sans que cela soit réellement le problème. La curiosité est un vilain défaut, pas vrai ? Ici, il faudrait dire que la curiosité est mortelle !

Isis est curieuse de tout. Elle adore grimper dans les arbres, douée en escalade, à la course, elle s'ennuie à l'école, jusqu'à ce qu'elle décide de changer sa vie et de trouver sa voie : celle des sauveteurs ! (Petite info, les sauveteurs dans ce récit ne sont pas ceux qui sont en fonction ici et maintenant car j'en fais partie et je n'ai pas eu cette formation, même si certains "cours" seraient parfait pour nous perfectionner, bref !) Isis n'est pas un personnage méchant, bien au contraire, par contre il vaut mieux ne pas l'ennuyer. Elle est considérée comme une grande gueule et cela va lui créer bien des ennuis. Isis, le prénom d'une déesse égyptienne qui n'est pas répertorié. Adam, son grand frère (prénom du premier homme de la création) a un rôle de grand frère, protecteur, présent, mais pas confident. C'est un peu ce qui manque à Isis, se laisser aller à se confier à quelqu'un.

Partir 4 mois en école pour devenir Sauveteur est difficile au début, loin de sa famille. Mais plus les jours passent plus elle se tient une ligne de conduite. Sans compter ses amis qu'elle arrive à se faire : Mike, Julia, Taylor, Ryan, Ethan. Un passé commun pour certains qui fait froid dans le dos. Et dire qu'il va devenir un sauveteur ? Non, il va bien lui arriver une tuile, pas vrai ? Et puis il y a ceux qui vont lui mettre des bâtons dans les roues, comme Sandra. Je passe volontairement sur les personnages secondaires, pas qu'ils ne soient pas importants, mais je risquerais de laisser tomber des infos qu'il vaut mieux découvrir à la lecture. Un autre personnage m'a bien fait rire à cause de son prénom Truman (j'ai un animateur qui a ce surnom). Par contre c'est un personnage clé.

L'entraînement est dur, surtout lorsque le prof-chef-maître-en-puissance vous surveille. Le sport est un gros morceau, comprendre leur société aussi. Parler de mort, de suicide, de meurtres à des personnages de 16 ans et leur dire régulièrement que de toute manière ils vont mourir pour quelqu'un... c'est si joyeux ! Pourtant le récit ne tombe pas dans la dépression. L'auteur arrive à montrer les forces et les faiblesses. La théorie est présente. Les personnages sont en internat et doivent apprendre à se gérer sous le regard scrutateur de caméras qui traînent vraiment partout. Et puis il y a des questions que l'on se pose, que Isis se pose. Il y a également une intrigue et des bouleversements qui vont aller avec. Comme pourquoi certains faits et gestes sont tolérés ? Pourquoi il n'y a pas d'enquêtes ? Pourquoi certains ne se retrouvent pas en cellule ?

En d'autres termes, j'ai beaucoup aimé ce premier tome qui en plus se termine par le début du second qui donne encore plus envie de découvrir ce qui va arriver à Isis et ses compagnons.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-comete-tome-1-matricule-a390g7-yael-lipsyc-a158483270