Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Azurore : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Le Pacte d'Emma Le Pacte d'Emma
Nine Gorman   
Le vampire au XXIème siècle dépoussiéré!
J'ai succombé à cette histoire d'amour humaine/vampire! Encore une histoire d'amour impossible et beaucoup de je t'aime mais je ne peux pas car je suis une créature sans sentiment... oui, MAIS NON!
Certes c'est le terreau de cette histoire, cependant ce n'est pas toute l'histoire.
Emma est une une jeune femme de 21 ans passionnée de lecture fantastique et qui souffre d'une maladie neurodégénérative qui ne lui laisse plus beaucoup de temps avant de sombrer dans la phase sévère de la maladie et de finir ses jours alitée jusqu'à la mort qui est inéluctable.
Un soir elle se retrouve dans une ruelle sombre de New York témoin d'un meurtre par une créature qu'elle identifie comme un vampire... réalité ou hallucination?
L'histoire commence entre découverte, défi, déni et rapprochement avec Andrew Anderson.
C'est un angle de vue nouveau sur les vampires, la romance est bien entendu présente et la maladie est aussi un personnage à part entière dans cette intrigue.
Les rebondissements sont un peu maladroits, mais le diamant le plus pur à aussi besoin d'être taillé pour révéler sa beauté au yeux de tous.
Une lecture qui ne vous laissera pas de marbre et une auteure qui présente une potentiel scénaristique extrêmement tentant dans ce genre d'intrigue.
RDV en 2018 pour la suite! ;)

par Sinner
Charley Davidson, Tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche Charley Davidson, Tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche
Darynda Jones   
Sexy, humoristique, percutante trois adjectifs pour qualifier d'un prime abord cette nouvelle série de Bit Lit. Superbement écrite avec une héroïne craquante et détonante qui se hisse sans problème dans mon top five des meilleures héroïnes de série. Le plus de cette série ? Une excellente intrigue policière menée d'une main de maître par l'auteure ce qui fait que couplée avec le paranormal caractéristique première de la Bit Lit vous obtenez un livre original et incisif.

Charley est une faucheuse, qu'est ce une faucheuse ? Et bien tout simplement qu'elle est capable de voir les morts "les fantômes", et surtout ceux qui ne sont pas encore passés de l'autre côté, mais ce n'est pas la seule activité de Charley, elle travaille aussi comme détective privée, consultante pour la police d'Albuquerque auprès de son oncle lieutenant de son état et occasionnellement elle tient le bar tenu de son père lui aussi ex-flic.

Notre héroïne Charley ne vit pas une vie de tout repos et c'est peu dire, elle doit non seulement enquêter sur les meurtres de trois avocats associés qu'elle rencontre aussi sous leurs formes fantomatiques, mais aussi gérer des rêves sensuels où un mystérieux personnage sexy et très chaud vient lui rendre visite. Qui est-il? Que veut-il ? Quel est son lien avec Charley? Nous le découvrons au fur et à mesure de notre lecture et c'est une découverte géniale et innovatrice: j'ai littéralement fondu devant Reyes Alexander Farrow. Quel personnage envoûtant et fascinant ! Sa relation avec notre faucheuse est diablement bien trouvée: leur relation est fascinante, passionnée et envoûtante.

Les personnages qui entourent notre héroïne sont eux aussi très réussis: une meilleure amie Cookie qui connaît tout d'elle , un oncle , un détective privé Garett séduisant mais emmerdeur au possible avec qui elle passe son temps à se chamailler et qui doute de son état mental la plupart du temps, un père aimant qui la soutient beaucoup, une belle-mère exécrable quelle déteste depuis toujours et bien sur des fantômes bienveillants qui se sont attachés à elle et lui rendent de fiers services, d'ailleurs les conversations que Charley tient avec eux sont la plupart du temps surréalistes et très amusantes.

Mais la force de ce récit ne réside pas uniquement dans le formidable personnage qu’est Charley, l’intrigue policière est particulièrement bien construite, le mystère de ce qu’est Reyes, sa présence qui plane autour de notre héroïne et pas seulement dans les étreintes torrides mais aussi dans le danger rendent cette histoire captivante.

L'humour caustique présent tout au long du récit, le sarcasme et les remarques loufoques de Charley, le mystère et la tension sexuelle qui règnent sur les pages font de ce livre un moment jouissif de lecture. Comme vous pouvez le constatez je suis devenue addicte et ceci avec grand plaisir et j’attends le second tome avec une certaine impatiente annoncé heureusement le mois prochain.


par samba
Chasseuse de la Nuit, Tome 1 : Au Bord de la Tombe Chasseuse de la Nuit, Tome 1 : Au Bord de la Tombe
Jeaniene Frost   
WOW ! Je suis carrément époustouflée ! Ce livre est tout simplement fantastique ! Les scènes sont chaudes, et la relation entre Bones et Cat (Chaton, comme il l'appelle) est super romantique. A la fin, j'en demandais encore plus. J'ai vraiment hâte de découvrir le deuxième tome, car la fin est vraiment en suspens. Pleins de questions chamboulent notre tête et on a réellement peur pour l'avenir des 2 personnages. Ce livre est un must-have si on veut vraiment de l'aventure, de l'amour et des rebondissements.
Everything, Everything Everything, Everything
Nicola Yoon   
C'est une claque majestrale que je viens de me prendre après avoir refermé ce livre.

Outre le fait qu'il soit magnifique, il est merveilleux à l'intérieur. L'histoire est puissante, pleine de beauté, et plein de bon sens.
Je ne m'attendais à rien en particulier en commençant ce livre, d'ailleurs, je ne savais même pas de quoi cela parlait, Préférant me plonger dans un univers inconnu.

C'est l'histoire de Madeline. Cette dernière a quasiment passé sa vie enfermer chez elle, protéger par des appareils de changement d'air, dans une pièce sans poussière, sans personne extérieur, sans maladie. Madeline a une maladie rare, elle est allergique au monde. Sa vie est monotone, mais elle l'aime puisqu'elle n'a connu que ça. Elle passe ses journées à lire, à étudier, et à passer du temps avec sa maman et son infirmière (meilleure amie) Carla.
Jusqu'au jour ou de nouveaux habitants emménagent dans la maison d'en face, et Oliver (plus souvent surnommé Olly), fait son apparition et va bousculer la vie de Madeline.

Ce livre m'a fait aller de découverte en découverte. Premièrement, j'ai beaucoup appris de la maladie de Madeline, la maladie de DICS. Cette dernière est expliquée de manière simple et ludique, ce n'est pas un cours, mais cela est très intéressant.
On retrouve aussi les premiers sentiments d'amour, ce que cela provoque, surtout pour une adolescente de 17 ans qui n'a encore jamais connu ça. J'ai trouvé ça magique et très mignon. On se laisse pousser des ailes, on croit vivre d'amour et d'eau fraîche... bref, j'ai toujours trouvé ce sentiment merveilleux et j'ai pris plaisir à le redécouvrir par le biais de Madeline.
On retrouve aussi les premières Aventures, avec un grand A, quand on se dit que la vie vaut la peine d'être vécu que lorsque l'on fait quelques choses d'incroyable, qui, même si cela risque de nous tuer, est merveilleux sur le coup.
On redécouvre la trahison... je dis redécouvrir car dans ce roman, on a l'impression d'être au tout début de la vie, c'est un sentiment étrange à expliquer, mais, même pour le lecteur, on a la sensation que nous aussi on découvre l'univers, au même titre que le personnage principal.

Les personnages sont tous uniques et tous magiques en même temps. Madeline, malgré sa vie plutôt morne, est un éclat de vie à elle seule, elle fourmille de joie, de bonne humeur, d'espoir, de partage...
Olly est un garçon qui n'a pas la vie facile, il est toujours en noir, signe de deuil, mais n'y prêtait pas attention, c'est un garçon charmant, attentionné et très joli, à ce que j'ai pu lire.
La mère de Madeline est étrange, et je le savais dès le début, mais c'est une mère qui aime sa fille et qui ferait tout pour elle.
Enfin Carla est une amie extraordinaire, je n'arrive pas à exprimer de mot à son encontre et préfère vous laisser la découvrir, et l'aimais autant que moi.

Le style m'a tout de suite plu de par sa simplicité, sa fluidité. Le texte est ponctué de dessin, d'illustration, de citation de Madeline, et même de mail, qui est toujours agréable à voir lors d'une lecture. Cela permet aussi de faire défiler les pages à une vitesse incroyable. J'ai beaucoup aimé cet aspect.
J'ai tout de même un petit regret. Ce livre aurait été un véritable coup de cœur si on avait eu une alternance de point de vue. Je m'explique ; j'aurais aimé savoir ce que pensait vraiment la maman de Madeline, et Olly, cela aurait donné de la profondeur à l'histoire et aurait fourni toutes les ficelles nécessaires pour le lecteur. Après tout, un lecteur est curieux et veut toujours en savoir plus.
Mis à part cela, c'est un excellent roman que je conseillerais à tout le monde, au plus jeune comme au moins jeune, aux fans de n'importe quel genre.

Ce roman est un peu un livre doudou pour moi, il me rappelle ce qui est important, il me rappelle ma jeunesse (bien que je n'ai que 20 ans!) et me fait me sentir bien.


par newmoon
Le Trône de fer - L'intégrale, tome 2 Le Trône de fer - L'intégrale, tome 2
George R. R. Martin   
Tout comme la première intégrale, elle est riche en trahisons et rebondissements en tout genre! Et pas forcément ceux que l'on attendait. Combien de fois ai-je été surprise par les évènements aux quels je ne m'y attendais pas du tout! Une pure pure merveille! Je tiens le Trône de Fer en très haute estime! Cul-ti-ssi-me!

par DitaJett
Georges et les secrets de l'univers Georges et les secrets de l'univers
Lucy Hawking    Stephen Hawking   
Je l'ai lu il y a plusieurs mois déjà et j'en garde un très bon souvenir. J'ai appris plein de choses en le lisant. Je le conseille à tous les amateurs du cosmos

par fecasoma
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza
Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1 Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1
Marie Vareille   
Elia, la passseuse d'âmes me tentait déjà un certain temps et puis on m'a bien tenté avec ce premier tome (avec des arguments infaillibles), pour que finalement je me le commande dans la foulée.

Elia, la passeuse d'âmes mêle plusieurs genres, un mélange intéressant entre Hunger Games et Divergente avec un univers complexe et tellement intriguant qu'on veut absolument en savoir plus. Elia est une passeuse d'âme. Concrètement, elle exécute ceux qui n'ont plus d'utilité dans la société ou encore ceux qui sont contre le système. Cette tâche ne devrait pas lui poser de problème seulement Elia, elle, ressent, elle éprouve des émotions qu'elle cache du mieux qu'elle peut, tout comme la couleur de ses cheveux. Un jour, Elia va remettre en cause tout ce qu'elle connait pour sauver la vie de ce garçon, ce nosoba (la caste la plus inférieure). Ce petit écart va la mettre dans une situation impossible et elle va être obligée de fuir. Dans sa fuite, elle va faire de nombreuses rencontres et va découvrir l'envers du décor. Bien loin du confort et des "libertés", elle va devoir se faire discrète, travailler dure pour survivre dans la Dédale.

L'univers dans lequel nous plonge Marie Vareille est assez incroyable. On est très rapidement mis dans l'ambiance et ce dès les premières lignes. Il faut dire que les chapitres qui commencent par un évènement plus loin on le don pour nous tenir en haleine jusqu'au bout. Et ça à complètement marché avec moi.

Côté personnages, je me suis beaucoup attachée à Elia. Elle est très courageuse, loyale et prête à tout pour aider sa famille et ses amis. La pauvre va en voir de toutes les couleurs. Mais jamais elle ne se laisse abattre, bien au contraire, elle redouble d'énergie et de courage pour s'en sortir. Côté masculin, il ne m'a pas fallu longtemps pour apprécier, adorer le personnage de Sol, qui reste très mystérieux. Là où ça pêche, c'est l'ombre de ce triangle amoureux qui menace le tableau déjà tout tracé que je m'étais fait. Seul la suite pourra le confirmer !

En tout cas, cette lecture ne m'aura pas fait long feu. Les pages se tournent vraiment toutes seules et quand on arrive aux dernières lignes on se dit que c'était vraiment trop court. En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce premier tome et j'ai hâte de connaître la suite !

par Carole94P
Tokyo Ghoul, Tome 7 Tokyo Ghoul, Tome 7
Sui Ishida   
Un tome 100% action, qui sert véritablement de volume d'éveil pour le personnage de Ken, incarné par ses cheveux à présent blancs que l'ont peut voir dès la couverture.
La métamorphose est là, le manga part sur du Nekktsu (ce qui amoindrit un peu son charme à mon goût, mais a pour mérite de donner plus d'ampleur aux intrigues de goules)
Au niveau des combats, je n'ai rien à dire : ils sont magnifiques, bien rythmés, bien dessinés, c'est impec. Les nouveaux personnages sont également très réussit, et le récit réussit à nous les présenter sans sacrifier de rythme ou casser l'ambiance, ce qui donne une narration très homogène assez efficace (ce qui est assez rare pour être soulignés).
Le personnage de Ken a une évolution... intéressante. Il a renoncé à son code de conduite, mais pas à ses idéaux, ce qui est... paradoxale, et un moyen un peu facile pour servir le scénar. Le questionnement philosophique est traité de façon un peu simpliste et avec une ou deux phrases avec lesquelles je suis en complet désaccord, bref : je ne suis pas fan, je pense que le personnage se trompe mais le récit ne semble pas partager mon avis et traite ce "réveil" comme un élément positif, en témoigne sa "badassitude cool" en combat.
Les personnages secondaires sont très complets et très bien traités, avec un bémol pour Toka qui semble s'éloigner pas mal de ce qu'elle était dans les premiers tomes...
Quoi qu'il en soit, rassurez-vous : c'est un très bon tome. J'ai des réserves sur son message philosophique à présent, mais ce n'est plus (contrairement aux premiers tomes) ce qui est mit en avant dans le manga. Désormais, on a du Nekketsu, ça vaut ce que ça vaut, et Tokyo goule le vaut très très bien.