Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de b_boune : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
J'ai commencé ce livre avec plusieurs à priori, 3 pour être précises :
- Je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage de Tucker dans les autres romans, il était totalement absent et insipide lors des rares fois où on le croisait
- Je n'appréciais pas non plus le personnage de Sabrina
- L'idée qu'elle tombe enceinte me paraissait totalement idiote, mais soit, à voir
Et mes à priori étaient fondés au final. Je n'ai pas aimé ce livre. Je ne peux pas dire que je l'ai détesté mais tout de même. Il y a trop de choses qui ne cadrent pas.
Enfin bon parlons des personnages. Le personnage de Tucker est le pire de celui des garçons. Il est mielleux à souhait et honnêtement, c'est un boulet qui se laisse absolument faire. Alors oui la patience, la douceur, le romantisme c'est bien beau tout ça mais à un moment donné il faut arrêter d'abuser. Elle l'empêche de la soutenir, de voir sa fille quand il veut et lui il dit "amen très bien mon amour on fera ce que tu voudras". C'est ni romantique, ni attentionné c'est tout simplement lâche.
Maintenant parlons de Sabrina, ou le personnage le plus incohérent auquel on puisse penser. Sabrina change d'avis comme de chemise. Elle se prétend être une fille hyper intelligente pourtant elle ne sait réagir à rien. Elle dit oui puis non, blanc puis noir. C'est très agaçant. Pour moi ce personnage est raté.
Dernier à priori, la grossesse. Je trouvais ça idiot et ça n'a pas loupé. Il n'y a aucune raison que Sabrina tombe enceinte. Lynchez moi si vous le voulez mais non ce n'est pas crédible pour un sous. Alors, on compte 99.7% d'efficacité pour la pilule contraceptive si elle est bien prise, ce qui veut dire que sur 1000 relations sexuelles il y aurait 3 risques de tomber enceinte. Alors oui si elle est bien prise, mais Sabrina a des relations sexuelles plus ou moins régulières et elle rêve plus que tout à son avenir, donc elle doit faire attention, autrement ça ne cadre absolument pas avec ce personnage déjà très bancal. Deuxième point, je suis désolée mais une phrase du livre est totalement absurde à savoir "il y a autant de risque de tomber enceinte avec juste le bout qu'avec une éjaculation". C'est une ineptie. Il y a un risque de tomber enceinte avec juste le bout oui, mais jamais aussi fort qu'avec une éjaculation complète. En d'autre terme : juste le bout + pilule = une chance tellement infime d'une grossesse que s'en est ridicule.
Pour ce qui est du reste de l'histoire, déjà il faut croire que l'auteur aime les personnages brisés, on a eu le droit à tout, violence, alcool, viol, famille monoparental, pauvreté et maltraitance.
Je saluais sur le dernier livre la chute plus plausible avec la mort de Beau qui prend au final son importance vraiment dans ce tome mais alors là je ne salue pas du tout la fin. Non mais honnêtement, elle devient limite major de promo avec un bébé de quelques mois, publie dans une super revue, Tucker achète une affaire super florissante et songe à s'étendre. Cui-cui les petits oiseaux quoi.
Fin bref, ce roman n'avait pour moi aucune construction et une logique bancale. De plus je ne sais pas si c'est ma version ou la traduction mais mon roman était bourré de fautes. J'avais déjà noté ce détail dans un chapitre du livre précédent et c'est franchement agaçant.
Autrement dit je suis très déçu de la manière dont se clos cette série. Très emballée par le début mais très déçue par cette fin trop peu travaillée et qui manque de cohérence.

par Lovea
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
Calendar Girl, Tome 7 : Juillet Calendar Girl, Tome 7 : Juillet
Audrey Carlan   
http://www.my-bo0ks.com/2017/07/calendar-girl-juillet-audrey-carlan.html

Après un mois de juin des plus surprenants, nous retrouvons Mia, en compagnie du latin lover : Anton. Embauchée pour être la femme séductrice de son clip, leur collaboration va s’avérer bien différente de ce à quoi Mia nous a habitué. Une complicité va se dévoiler et le retour d’un personnage crucial va faire pencher la balance !

Après les évènements du tome précédent, j’attendais vraiment Juillet pour voir comment Mia allait évoluer et savoir si les choses allaient vite être relayées au second plan ou au contraire, exploitées comme il se doit. Si dans les premières lignes j’ai eu quelques frayeurs, finalement, Audrey Carlan nous offre là un développement concernant le traumatisme de Mia. Et j’ai envie de dire : ENFIN !

Les nouveaux personnages de ce mois-ci, sont tout aussi attachant ! Peut-être même plus que les derniers mois. Ils m’ont rappelé Mase et Rachel ou encore Tony et Hector. Non pas pour leur relation amoureuse, mais pour la complicité et le côté amical avec Mia.

Juillet est sous le signe des prises de conscience. Tant au niveau du passé qu’au niveau des prises de décisions quant à son avenir. La présence de Mister Janvier n’est pas sans conséquence et j’ai là aussi envie de dire : ENFIN !

Un mois de Juillet à la hauteur de mes attentes, j’ai hâte de voir de quoi il retourne concernant le cow-boy d’Août !

par Carole94P
Calendar Girl, Tome 5 : Mai Calendar Girl, Tome 5 : Mai
Audrey Carlan   
Un bon tome ! J'ai beaucoup aimé les shooting photos et son partenaire de photo est juste à croquer ! J'ai beaucoup aimé découvrir une nouvelle culture grâce à Tai et la partie sur les tatouages m'a beaucoup touché !

par Albaluchi
Calendar Girl, Tome 3 : Mars Calendar Girl, Tome 3 : Mars
Audrey Carlan   
Après un avis plutôt mitigé du mois de Février, j’avais néanmoins hâte de découvrir ce nouveau mois. Suite à un Live Facebook avec l’auteur Mars faisait l’unanimité et malgré ma déception face à certain choix de Mia, je souhaitais laisser le temps à l’intrigue de poser ses bases. Et heureusement, car ce tome est sensiblement différent et bien meilleur que le précédent, tant par ses personnages, que son intrigue.

Mia montre encore une fois une nouvelle image et son retour à Las Vegas n’est pas étranger à mon appréciation. Ce tome nous dévoile la vraie facette de Mia, la voir dans son élément avec sa meilleure amie et sa sœur, m’a rappelé ce qui m’avait tellement séduite lorsque j’ai lu le premier opus de cette série, on ressent l’enjeu de ses sacrifices et on voit le poids que son père fait peser sur elle.

Étrangement le format court de m’a pas autant dérangé que les tomes précédents et j’ai trouvé qu’Audrey Carlan avait réussi à parfaitement doser la visite à Las Vegas pour nous en montrer suffisamment pour mieux connaître Mia et son séjour à Chicago n’est pas précipité pour autant. On prend le temps de découvrir Anthony son nouveau client et j’ai trouvé que l’auteur avait tiré son épingle du jeu en proposant un tome qui s’éloigne de ce qu’elle nous avait proposé jusqu’ici et sans pourtant être vide. On découvre un bel italien, qui a besoin de Mia et j’ai tout de suite été sous le charme de l’environnement et les personnages secondaires m’ont tout de suite donné envie de m’immerger dans leur quotidien.

Tout ce que j’avais pu entendre concernant ce tome, s’est révélé bien meilleur que tout ce dont j’aurais pu imaginer. Sans conteste mon préféré de la série et on peut dire que même si l’abandon m’avait effleuré à la fin du tome précédent, ce n’est plus prévu au programme. Un tome touchant, beaucoup plus abouti et qui se savoure. Personnellement je n’étais pas une grande fan de Mia, mais je trouve que ses rencontres au fil des tomes sont bénéfiques à son personnage et lui apporte beaucoup humainement.

http://wp.me/p4u7Dl-37G

par Luxnbooks
Calendar Girl, Tome 1 : Janvier Calendar Girl, Tome 1 : Janvier
Audrey Carlan   
Franchement ? J'ai perdu presque 10€ ! Je n'ai vraiment rien apprécié dans cette lecture bien que l'idée du départ aurait pu être séduisante.
Je trouve ça insipide et sans intérêt. Ça va trop vite et tout est prévisible. Les personnages ne sont pas assez creusés !
Je pensais que tout le battage autour de ce soit-disant meilleur ouvrage depuis 50 shades tiendrait ses promesses...
La seule originalité c'est pour l'auteur : faire beaucoup de fric en sortant 12 bouquins ! Belle réussite de ce côté... pour le reste... sans intérêt en ce qui me concerne. Heureusement, tous les goûts sont dans la nature.... Pas du tout envie de lire la suite.
Before After, Saison 1 Before After, Saison 1
Anna Todd   
J'ai débuté cette lecture par plaisir de retrouver Tessa et surtout de comprendre le Hardin de Before After! Et je dois dire que j'ai eue une très agréable surprise! Non seulement, cela permet de mieux connaître les vies des personnages secondaires, mais surtout d'être dans le vécu d'Hardin lors du premier tome de cette bouleversante et marquante saga! Premier tome clé et où on se demande je ne sais combien de fois "mais comment peut il lui faire cela!".
J'attendais un livre tout en sentiments négatifs, plein de colère et de résignation quand à son avenir, et c'est exactement le contraire que j'ai découvert; un récit plein d'émotions et où finalement notre héros voit en Tessa et à travers les sentiments naissants qu'il lui porte, l'espoir qu'il croyait perdu d'être un jour heureux.
D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You? D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You?
Estelle Maskame   
il se lit vite, encore une fois. il m'a énervé, encore une fois.
j'ai vraiment pas du tout accroché a l'univers de DIMILY et ce tome-là n'a fait que conforter l'idée que je détestais les personnages.

honnetement, je suis quand meme choquée que l'histoire renaisse "comme ça", a peine arrivé a l'aéroport Eden est déjà en train de parler de Dean comme d'un poids mort dans sa vie qu'elle oublie super vite. franchement ça n'a choqué que moi qu'elle se gene ABSOLUMENT PAS pour partir en vacances chez Tyler alors qu'elle est avec Dean ? et que tout ce qui se passe ensuite soit fait avec le strict minimum de remords et carrément sans respect ?
Même Tyler que je ne détestais pas dans le premier tome m'a gonflé dans celui-ci, surtout pour la scène final qui sonne faux.

ce deuxieme tome est encore une énorme déception, encore plus que le premier tome et me conforte dans l'idée que les personnages de DIMILY sont caricaturaux ou sans aucune morale, détestable au minimum.

par sorello
Calendar Girl, Tome 8 : Août Calendar Girl, Tome 8 : Août
Audrey Carlan   
Ca y est ! Enfin les aventures de Mia prennent une tournure intéressante. Ce huitième tome placé sous le signe de la famille donne un nouveau tour à la saga et la perspective de prochains livres très différents des premiers.

Après son mois passé à Miami en compagnie de la star du hiphop, Anton Santiago et de son copain Wes, Mia s’envole pour Dallas. Ce mois-ci, son contrat la conduit aux côtés de Maxwell Cunningham, un riche entrepreneur texan qui a besoin d’elle pour jouer le rôle de sa sœur.
Après le récent décès de son père, Maxwell a découvert lors de la lecture du testament que ce dernier léguait 49% des parts de son entreprise multinationale à une certaine Mia Saunders, née un 14 juillet. Dès que Maxwell en a pris connaissance, il fait des pieds et des mains pour retrouver cette sœur qu’il n’a jamais connu. Il a un an à compter du jour de lecture du testament pour la débusquer sinon l’entreprise ira aux mains d’investisseurs peu scrupuleux. Alors quand par hasard, il tombe sur Mia via l’agence d’escort, il décide de l’embaucher. Quelle coïncidence que leurs noms et dates de naissance soient identiques ! Et si les coïncidences n’existaient pas ?!

Quel plaisir de découvrir Mia sous un nouveau jour ! Dans ce tome exit la jeune femme obsédée par sa libido et par tous les hommes qui croisent sa route. Depuis qu’elle a décidé de se consacrer exclusivement à sa relation avec Wes, elle est devenue bien plus intéressante.
Ce mois d’août sera pour elle un mois de gros bouleversements. Il va révéler certains gros secrets du passé. Des secrets qui pourraient changer sa vie et celle de Maddie de manière irréversible.
Ce tome est beaucoup plus touchant que les précédents. Il est plus grave aussi. Entre révélations inattendues et fin tragique, il est bien plus captivant que tous les précédents. Pour une fois, je n’ai pas été dérangée par une vulgarité trop présente. Ce huitième tome est bien meilleur que les autres. Il est empli d’émotions, de moments émouvants et parfois difficiles. Enfin, on quitte le monde de superficialité que l’on côtoie depuis le début. Le scénario devient plus profond et prend une nouvelle dimension qui laisse présager une suite complètement différente.
En résumé, une fois n’est pas coutume mais j’ai été séduite par ce tome. J’espère sincèrement que l’auteure va poursuivre dans cette voie et abandonner le côté trop frivole des premiers livres. Il m’a complètement reboosté et motivé à continuer la série. J’espère ne pas être déçue par le prochain volume. La suite le mois prochain….
Calendar Girl, Tome 6 : Juin Calendar Girl, Tome 6 : Juin
Audrey Carlan   
Nous sommes arrivés à une phase de transition pour Mia, ce tome marque une étape importante pour cette année décisive. Il devient également beaucoup plus difficile de vous exposer les faits sans risquer de trop vous en dire. Nous sommes arrivés à la moitié de cette année et le futur paraît plus incertain que jamais, difficile de se protéger alors qu’il reste encore six mois où il peut se passer n’importe quoi.

Ce mois de Juin va être un peu différent , notamment car elle a été embauché pour être au bras d’un homme âgé et qu’elle ne l’intéresse pas de la manière dont elle s’y attend. Cet homme puissant souhait simplement que Mia l’accompagne pour un projet important et cela la plonge dans un univers totalement inconnu, cette manière de parader au bras d’un homme n’est pas dans ses habitudes. Pourtant alors que le père ne l’intéresse pas, elle va pouvoir compter sur son charmant fils Aaron Shipley, qui est d’une beauté à couper le souffle. Je ne vous cache pas que lorsqu’ils se sont rencontrés, j’ai levé les yeux au ciel, Mia craque tellement facilement devant un bel homme que parfois j’ai du mal à la suivre.

J’ai beaucoup aimé la nostalgie qui transparaît de ce livre, Mia va repenser à tout ce qu’elle a vécue et faire le point sur sa vie. Être escort ce n’est pas un choix et pourtant elle est déterminée à payer sa dette toute seule, sans compter que sans ce métier elle n’aurait pas rencontré ces hommes exceptionnels qui vont s’avérer très présents dans ce tome et j’ai réalisé à quel point elle est entourée. Lorsqu’elle a débuté ce travail, la jeune femme était plus seule que jamais et aujourd’hui, elle a une armée de beaux mecs qui est prête à tout pour elle. La voir réaliser qu’ils sont sa famille fait chaud au cœur, pour elle qui a toujours manqué d’amour. Aujourd’hui elle peut compter sur ses amis pour être présents.

Un mois de juin qui m’a bien plu en plein cœur de Washington, pour le coup niveau tourisme ce n’est pas trop ça, mais Mia va vivre un mois très intense. Comme à son habitude la jeune femme ne va pas hésiter à jouer les entremetteuses et c’est toujours un plaisir de la voir agir pour les autres. Audrey Carlan réussi encore une fois a redonné du souffle à sa série, qui ne cesse de jouer le yoyo avec mon cœur. Ce tome se démarque de ses prédécesseurs et nous offre un aperçu de ce qui nous attend en juillet.

http://wp.me/p4u7Dl-3oj

par Luxnbooks
  • aller en page :
  • 1
  • 2