Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Babeth27 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure
Kelley Armstrong   
ça met du temps a démarrer, le début est long, mais une fois que l'histoire est partie, impossible de m'en détacher, pour les passages "classés adulte", si on parle bien de sexe, c'est rien a coté des Anita Blake ou Riley Jenson.....

par BeMyBoO
Chasseuse de Vampires - Intégrale 2 Chasseuse de Vampires - Intégrale 2
Nalini Singh   
Je me suis plongée avec plaisir dans l'histoire des tomes de cet intégral. Dmitri et Jason n'étaient pas mes personnages préférés mais on s'attache à eux en apprenant à les connaître. Et le dernier tome est le meilleur de la série! : action et émotion avec l'ensemble des personnages de la série.

par Aralorn
L'Appel du renard, Tome 1 : Traqué L'Appel du renard, Tome 1 : Traqué
Charly Reinhardt   
Première chose qui m’a dérangé, c’est l’écriture ultraformatée. C’est bête à dire, mais au début, la syntaxe et l’écriture étaient tellement parfaites que je ne voyais que l’aspect technique et l’autrice derrière chaque mot ce qui m’a gâché le plaisir et j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. En clair, l’écriture manquait d’âme, de spontanéité et c’était limite froid.
J’ai apprécié le mélange de langage soutenu et d’argot qui donne un style particulier. Ce n’est pas nouveau mais j’aime ça. Dommage que certains termes argotiques et expressions étaient un peu trop franchouillards pour coller au lieu de l’action basé aux USA. Ex : « En voiture, Simone ! », « guignol », « miches », et surtout « gosse » qui a été un peu pesant car ce mot revient souvent (trop ?) et je n’arrivais pas à me défaire de l’image de parties génitales. Et oui, au Canada, des gosses, ce sont des c..ouilles !
Je n’ai pas compris les passages au présent dans un récit au passé. Quand bien même c’était des rêves, la finalité m'échappe. J’oubliais ! Le terme désuet « Sylve » qui est certes fort poétique mais pour moi, c’est une forêt tropicale humide comme le mentionne Larousse.
J’ai eu beaucoup de mal avec la notion de meute. Autant avec des loups cela passe bien car c’est basé sur la réalité mais quand on sait que le renard est un être très solitaire, cela fout par terre toute la théorie de meute, et je suis bien placé pour connaitre les renards (comité de régulation de la population, mais pas chasseur, je précise). Même un récit fantastique doit garder un semblant de réalisme, une base crédible.
Ensuite, l’histoire traîne en longueur. Trop de description ? Manque de rythme ? Je ne sais pas mais je n’ai pas vu l’intérêt de faire trainer la romance si ce n’est dans ce seul but, justement
d’engendrer de la frustration. C’est loupé, je n’ai ressenti que lassitude. A trop vouloir ménager le suspens, on obtient en général le contraire.
Mettre l’accent en permanence sur Tyler, dévoile très bien la manœuvre qui consiste à détourner l'attention sur lui ce qui enlève toute crédibilité à la démarche et gâche l’histoire. Si l’on devait décortiquer le scénario, cela se résumerait à trois phrases.
[spoiler]Découverte du corps et du second protagoniste, une virée dans les bois, une tentative de meurtre et le dénouement, c’est tout ![/spoiler]
La romance en elle-même était limite froide et distante, tout comme Will, d’ailleurs. Ça manquait vraiment de chaleur.
Quant au final, je me suis lassé de chercher un coupable, par conséquent, c’est retombé comme un soufflet.
J’avoue, je me suis un peu ennuyé, alors que j'ai apprécié d'autres récits de l'autrice qui sait mettre de la poésie dans ses récits et nous avait habitué à plus de chaleur.

par Torpedo
L'Appel du renard, Tome 2 : Trahi L'Appel du renard, Tome 2 : Trahi
Charly Reinhardt   
Un tome 2 bien sympathique à lire. Très original dans la façon d'aborder les métamorphes. L'intrigue est intéressante et j'ai aimé les choix que l'auteur a fait pour relancer l'intrigue. Seul bémol pour moi, le personnage de Solas. Je n'ai pas réussi à m'y attacher. Je ne l'ai pas compris, il reste trop en retrait dans la plupart du livre. Il ne se dévoile que très peu. Tout le contraire de Tyler qui lui m'a ému. J'ai été heureuse qu'il trouve enfin sa place.
J'ai aussi beaucoup aimé que Sander et Will soient aussi très présents dans ce tome.

par cyn79
Le Dernier Drae, Tome 1 : Pacte de sang Le Dernier Drae, Tome 1 : Pacte de sang
Kelly St Clare    Raye Wagner   
[Lu en VO]
Il y a quelque chose qui ne va clairement pas, avec ce roman, c'est le décalage complet entre le caractère de l'héroïne et tout ce qu'elle subit.

On suit l'histoire à travers le POV de Ryn, dix-sept ans, qui travaille dans la taverne de sa zone et rêve de partir à l'aventure. Elle a pas mal d'humour et une sorte de légèreté qui frise l'immaturité, mais c'est sympa. Tout ce qu'elle vit, elle le désamorce avec une blague. Sauf que voilà. Le scénario aborde ensuite des sujets très lourds, comme (dans le désordre) : le massacre d'un peuple, l'oppression de tout un royaume, la cruauté humaine, le meurtre, l'emprisonnement, la torture, l'esclavage, la prostitution masculine... Et Ryn, elle, continue de balancer des piques à tout le monde (surtout à ceux qu'elle ferait mieux de ne pas chauffer), de se comporter 80% du temps comme une gamine et de se casser la tête avec des questions existentielles style "est-ce qu'il m'aime ?". Alors oui, certaines personnes sont très résilientes, et tout le monde gère différemment les épreuves qu'il subit, mais là c'est du foutage de gueule : la seule conséquence, à la fin, c'est qu'elle est quand même un peu triste et que ohlala le roi est méchant. Pour le réalisme, on repassera.

La romance est toute pétée (la phrase "je t'ai aimée dès que je t'ai vue" devrait être condamnée à l'oubli éternel), les révélations et trahisons finales sont cramées dès les premiers chapitres, et la suite s'annonce toute aussi prévisible. Sans moi.
Accords corrompus - L'intégrale Accords corrompus - L'intégrale
Kelly St Clare   
Mon Dieu!!! une grande fan de cette "série" depuis le début et j'attendais de pied ferme le dernier tome sorti Mercredi.
Etant de base une fan incontestée de ce "genre" je ne pouvais qu'apprécier cette série, je vous les conseille grandement , suspense, amour, déception, et pour ma part quelques larmes ( voire beaucoup dans le dernier tome) et aussi des moments de rire . allez- y foncer. Des livres qui se lisent très vite, des personnages à la fois captivent et attachant et certain qu'on aurait également envie de "claquer" ;D.
Mais une série pour ma part que je relirais avec grands plaisirs ...
L'Appel du renard, Tome 3 : Tourmenté L'Appel du renard, Tome 3 : Tourmenté
Charly Reinhardt   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/07/lappel-du-renard-3-tourmente-charly-reinhardt/

Et voilà c’est fini… C’est avec une affection toute particulière que je referme ce dernier tome de la saga « L’appel du Renard » de Charly Reinhardt, car c’est grâce à elle que je me suis lancée dans le genre. Je suis donc à la fois triste et touchée de devoir tourner la page, mais absolument ravie d’avoir trouvé ma place parmi la meute de Red Oak Hollow.

J’attendais l’histoire de Lee et Lloyd avec beaucoup d’impatience. Et si j’ai eu un peu de mal à entrer dans ce texte du fait du caractère instable du loup, j’ai vraiment aimé suivre l’évolution des deux hommes chacun à son rythme, chacun à sa façon.

Il faut dire qu’ils ont vécu bon nombre de traumatismes et en gardent encore de vives cicatrices. Alors il n’est pas étonnant de voir leur chemin s’étendre et les désorienter. De plus, j’ai parfois eu des soubresauts de peur durant cette lecture, car je n’étais pas sûre de leur association, pas franchement persuadée qu’ensemble ils pourraient construire quelque chose de concret et de fort. Même lorsque les esprits se sont mêlés de la partie, j’ai eu des doutes. Pourtant les faits sont là, les sentiments sont profonds, l’attirance intense et le lien indestructible.

Je trouve d’ailleurs que c’est dans son tome que l’on prend réellement conscience de la puissance qui relie un méta à son Taanan. Non pas que l’on ne le sentait pas précédemment, mais le sujet de cet opus démontre à mon sens la vraie valeur de ce que cela représente. Deux âmes sœurs, deux cœurs qui battent à l’unisson, deux esprits et deux corps unis envers et contre tout.

Les passés de Lee et Lloyd vont leur faire traverser bon nombre d’obstacles avant de pouvoir espérer trouver ne serait-ce qu’un moment de paix et de communion. Toutefois, je tiens à souligner que ce parcours aussi éprouvant soit il est nécessaire à leur reconstruction et donc à leur bonheur futur. Un événement en particulier vient bousculer leur vie de façon radicale, un de ceux qui changent le cours d’une existence or avec la menace qui pèse sur chacun d’entre eux, le temps n’est pas vraiment propice à l’établissement d’une relation basée sur la confiance.

Outre l’éclosion des sentiments de ces deux méta, une autre révélation m’a profondément marquée et apporté des frissons tout du long. Je ne peux pas vous en dire plus, mais sachez que si vous avez lu les deux premiers tomes, vous serez tout aussi affectés que je l’ai été.

« Tourmenté » est donc un livre qui porte parfaitement son nom et qui m’a fait passer par bon nombre d’émotions contradictoires. Il m’a fallu apprivoiser l’un de ses personnages, m’habituer à la situation pour me laisser finalement embarquer par l’authenticité et la justesse du récit.

Il est, à présent, temps de quitter la meute de Red Oak Hollow, mais c’est un déchirement pour moi que de les voir partir, car cette saga tiendra toujours une place particulière dans mon cœur.

À lire si vous aimez les histoires qui traitent de vengeance, de guérison et de protection.
Alpha, Tome 5: Le pacte de sang Alpha, Tome 5: Le pacte de sang
Gwen Wood   
Ahhhhhhh ouuuuuuuuuu !!!!!!!!!!! Transsssssss …........... Forrrrrrrrrr …............ Maaaaaaaaaaa …................ Tiiiiiiiiiiiiiiiion !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Oui, je trouve aussi que sa fait cliché, genre Power Rangers. Bon !!!!! Ce n'est pas de ma faute, mes fils ne cessent de regarder ce film. Alors, oui !!!!!!!!!!! Aujourd'hui on va parler de transformation. Je ne parle ni de la banque, ni de la chimie, ni de la bactériologie, ni du rugby, etc. Non !!!!!!! Je ne parle pas non plus de Dragon Ball, ni des Power Rangers, ni de Bioman, ni de Goldorak, ni de Sailor Moon, ou tout autre dessin animés ou films qui polluent le petit comme le grand écran. Non !!!! Ce serait bien trop simple. N'est ce pas !!!! Comme nous sommes des dévoreurs de livres, il faut bien comprendre que c'est la transformation en littérature qui nous intéresse. Et nous en avons de pas mal. Le passage d'humain en vampire. Le passage d'humain en loup garou. Ou encore le passage d'humain en métamorphe. Sans compter les sirènes qui passent de la queue de poisson aux belle jambes galbées. Et puis, il y a les dragons aussi, gros monstres ailés, puis, plouf … sexy men est là. Ils sont plutôt courant dans les histoires que nous lisons. C'est un sacré numéro. Je vous l'accorde. Mais les dieux, les fées, les sorciers, les élémentaires, les anges, les démons, etc, ils naissent ainsi, mais, qui peux nous dire, s'il n'est pas possible de se transformer en l'un d'eux. Qui nous dis que c'est impossible. D'un autre coté, si cela n'existe pas, c'est vraiment dommage de ne pas pouvoir avoir ce genre de pouvoir. Vous vous imaginez, pouvoir se défendre avec toute cette puissance dans le corps. Ce serait magnifique. Allons bon !!!! Je m'éloigne du sujet d'aujourd'hui. En ce jour, est sortie le tout dernier bébé de l'autrice Gwen Wood. Je ne vous dis pas à quel point j'étais pressé de l'avoir. Alors pour être sur de ne pas le rater, je l'ai précommander au moins, trois semaines avant sa sortie. C'est pour dire que j'avais hâte de l’avoir en main !!!! Hi, hi, hi !!!!! Mais pauvre de moi, j'étais tellement prise dans l'histoire, que je l'ai fini le jour même.

Pfffuuuuuu !!!!!!!!! Je n'y suis pour rien moi !!! J'adore cette série. En plus, je me suis léchée les babines quand j'ai découvert le résumé de ce tome. Et je vais d'ailleurs, vous le rappeler. Notre chasseuse préférée n’est pas en grande forme depuis son retour du Monde Noir. Alors qu’elle est censée se reposer durant sa lune de miel, les tourtereaux écourtent leur séjour : pour cause, deux gammas de la meute ont été victimes d’un mystérieux accident de voiture ! Tandis que les lycans s’activent pour mener l’enquête, Poppy continue discrètement de s’interroger sur son état de santé. Et il vaudrait mieux qu’elle trouve des solutions avant que son compagnon surprotecteur ne s’en mêle… Mais voilà qu’on la missionne déjà pour une nouvelle traque ! C’est Akeem, le vampire, qui fait appel à ses talents au sujet d’une étrange disparition. Poppy acceptera-t-elle la proposition de son ami aux canines acérées ? Pas de repos pour les braves !

Poppy, mon héroïne. Elle ne cesse de m'étonner. Cette femme, même malade, est prête à tout pour protéger les siens, ou aider les autres. Malgré l'inquiétude qu'elle ressent, elle n’hésite pas à faire sont boulot. Elle ne change pas vraiment. Toujours aussi grande gueule, toujours aussi fonceuse, la main sur le cœur, intrépide, intelligente, bagarreuse, taquine, etc. Je l'adore toujours autant. Mais, elle change au plus profond d'elle même. Alors pour une fois, je vous laisse le découvrir, car moi depuis le tome quatre, je me suis mise à imaginer divers scénarios. Enceinte ??? Le cadeau de Sombre ??? Déesse ??? Sorcière ??? Louve ??? Hi, hi hi … Je sais que d'habitude je vous dévoile des trucs, mais là !!! Je vous laisse sur votre faim.

Nick, le beau, sexy, et macho mec de la saga. Huummm !!!! Toujours aussi craquant. Chaque fois que sa dulcinée est dans la panade, ce mec vole a son secours. Il est toujours égal à lui même. Gentil, honnête, terrifiant, autoritaire, macho et aussi très loup. Je me comprends. C'est un homme qui a apprit ses leçons, certes, mais au fond c'est le genre de mec génial, malgré tous le travail que sa nouvelle condition lui apporte.

Sam le quatrième gamma de la meute, lui aussi ne change pas vraiment. Il est toujours aussi protecteur avec sa femelle alpha Poppy. Mais c'est surtout en raison du fait qu'il l'apprécie, mais aussi, d'une certaine façon, pour éviter la punition de Nick. D'un autre coté, il reste taquin, tout en étant très attentif à la chasse. Sans compter, qu'il a fini par comprendre que Poppy, ne va pas le laisser passer devant chaque danger qu'elle affronte ou affrontera. Non !!!!!! Là aussi, c'est un homme qui a apprit avec le temps, que quand Poppy dit blanc, il faut pas chercher à dire noir, sinon, vous allez découvrir, une tonne de couleur différentes. MDR.

Akeem, ce vieux vampire qui s'occupe d'un bar, est assez intéressant à découvrir. Lui dont nous avons entendu parler dans le premier tome, qui passe pour un excentrique, et machiavélique vampire, se voit attribuer le rôle de patron pour Poppy. Mais, dans ce livre, on va en apprendre plus sur lui. Comment il est devenu vampire ??? Qu'est ce qu'un vampire ??? Qui l'a transformé ??? Et d'autres questions que l'on se pose. Mais la chose à retenir de cet homme, c'est que malgré le fait qu'il soit une bête à croc sur deux pattes, il adore Poppy, et va toujours faire en sorte de la protéger.

Astor Lowell, un très, très vieux vampire, puissant, est par excellence, le chef de tout le royaume vampirique. Il se place au même rang que Nick, et tous deux s'entendent comme cul et chemise. C'est un être bienveillant, droit, honnête, sincère, autoritaire, mais surtout il n'a qu'une parole. En fait je fus très étonné de constater que lorsque il fait une promesse, il la tient. Il faut dire que la plupart du temps, les vampires sont fourbes jusqu'à la pointe des cheveux. En plus, on la déjà croisé. Mais chutttttttt !!!!!!! Je ne vous dirais pas où.

Zachary, ce pauvre petit prince vampire, est aussi mignon de visage, que de cœur. Un vrai mâle amoureux. C'est pour dire, que ce qui lui arrive m'a vraiment touché en plein cœur. Il est doux comme de la soie, et aussi charmant qu'un gentlemen. Je l'ai adoré ce mini vampire.

Ryan, rappelez vous, nous l'avons découvert dans le premier tome, c'est le meilleur ami de Poppy. Elle qui espérait laisser ce dernier loin de ses chasses et du monde surnaturel, va devoir dire la vérité. Alors, si vous avez pensé que ce n'est qu'un petit minet pété de tune, et qui s'en fiche de tout, et bien c'est raté. IL va prendre certes la nouvelle comme si que Poppy lui faisait une farce, mais les faits sont là, et il va comprendre que si son amie ne lui a rien dit c'était pour préservé son amitié. Néanmoins, il est bien heureux qu'il n'y ait plus de secret entre eux deux, et va pouvoir passer un peu plus de temps avec Poppy. Sauf si Nick lâche la bride à sa jalousie. Hi, hi, hi !!!!!!!!!!!!!!!!

Dorofeï Nabatov, est un alpha, qui après avoir fait une découverte sur son territoire va donner un coup de main à Nick. Pour quelle raison ??? Ah non, je ne vous le dirais pas. C'est un homme charmant, honnête droit, taquin, et Nick le considère comme un vieil oncle. Donc sa va.

Il y a encore d'autres personnages, mais, il faut garder un peu de mystère, sinon, ce serait la triche de toujours tout vous dire. Je vous ai déjà dis que cette saga est génialissime, alors il faudrait que vous allez vous le procurer au plus vite. En attendant, je vais vous parler un peu plus du roman avec la plume de l'autrice, la romance entre les personnages, et l'intrigue du livre.

Tout d'abord, sachez que je suis tombée amoureuse de la plume de Gwen Wood. Oh !!!! Ouiiii !!!!! Cette prose écrite avec finesse, légèreté, douceur, sensualité, rythmée, simplicité, pleine d’émotion, intense, etc. C'est vraiment magique. Les expressions sont bien choisie, dans un langage soutenu. On ressent cette légèreté, cette finesse et cette douceur, autant dans les dialogues que dans les actions qui sont décrite sans lourdeur. La sensualité est aussi présente dans les gestes et la manière que Nick et Poppy ont l'un envers l'autre. Le rythme quand à lui est très soutenu, avec notamment les actions, les rebondissements, se retournements de situations, les révélations en tous genre que l'on retrouve un peu partout dans le livre. L'intensité se dégage petit à petit par la façon dont les pages défilent rapidement, et d'ailleurs quand j'ai fini par tourner la dernière page, je me suis dit déjà, mais je viens de le commencer !!!! Les émotions aussi étaient au rendez vous, entre rire et pleur, il n'y avait qu'un pas. L'humour était moins présent, mais n’empêche avec la façon dont Poppy tourne les choses en dérision, on n'en manque pas. Les descriptions sont toujours aussi simples, mais Gwen Wood, manie tellement bien les mots, que l'on a l'impression de rentrer dans l'histoire. Sans compter que l'univers qu'elle nous fait découvrir dans chaque tome, ne cesse de s'étoffer. C'est du pur jus de plaisir. En outre, les personnages, ont un tels caractère, que l'on ne peut que les adorés. Mais, si on croix connaître par cœur l'un d'eux, l'autrice, nous démontre par A+B qu'il n'en n'est rien et qu'il y a toujours quelque chose à découvrir sur tels ou tels protagoniste.

Ensuite la romance entre Poppy et Nick ne fait que grandir. C'est beau, c'est magnifique. On les découvre en étant en lune de miel. Et même si ce voyage est fini pour des raisons de sécurité de territoire, durant ce laps de temps, et avec aux dires de Poppy, on sens que Nick est vraiment un mari en or. Il est gentil, doux, attentionné, charmant, très câlin, etc. Cependant, on voie bien qu'il est amoureux de sa femme. D'un autre coté, Poppy aussi, à sa façon est très attentionné avec lui. Mais si il y a une chose qu'elle ne supporte pas, c'est le mensonge. Alors là !!!! Qu'est ce qu'il déguste le mec. J'en ai bien rie. A part cela, Nick, même si il a apprit sa leçon, est toujours aussi jaloux et possessif. Surtout en présence de certain mec, comme par exemple Ryan le meilleur ami de Poppy. Il sait qu'entre eux deux, il n'y a rien d'autre que de l'amitié, mais, il ne peut s’empêcher de faire un caca nerveux. MDR. Et que dire d'Akeem. Déjà qu'il ne supporte pas le vampire, mais dés qu'il est trop proche de sa belle, c'est pétage de plomb garanti. Même les gammas de sa meute savent qu'il vaut mieux ne pas être trop câlin avec Poppy. Mais même si ce sont des scènes qui nous amène le sourire, on ressent l'amour intense qu'ils ont l'un pour l'autre. Mais j'attends avec impatience de voir jusqu'où cet amour ira avec le tome suivant. D'autant que j'aimerai bien savoir comment elle va gérer ce fameux collier. Ceux qui l'on lu, me comprenne avec un méga big sourire au lèvres. Ha, ha, ha !!!!

Enfin, l'intrigue de ce livre, se divise en trois partie. Il y a l'accident des gammas qui n'est pas vraiment anodin. Puis la traque qu'Akeem lui propose pour l'aider à trouver une personne disparue. Mais la plus importante, c'est sa fameuse maladie. Pour la première intrigue, les réponses viennent toutes seules, mais, certaines restent en suspens car, ce n'est que pour mettre en place le fils conducteurs du prochain tome. La deuxième intrigue, va nous mener à enquêter sur l'histoire qu'il y a en dessous. Et les découvertes et révélations que se font, c'est un condensé d'étonnement. Mais moi ce qui me donnais surtout l'envi de lire que plus ce tome, c'est la maladie étrange qui tombe sur le tête de Poppy. Oh certes la réponse est clair, avec quelques indices qui sont par-ci par là, dans l'histoire. Mais elle est quand même plutôt bien réussie. Car le lecteur se demande si Poppy est enceinte, ou si Sombre l'a fait devenir une louve, ou si tout simplement il ne s'est pas foutu d'elle. Si vous croyez que je vais vous le dire, vous vous foutez le doigt dans l’œil. Non cette révélation, c'est à vous de la découvrir. En bref, ces intrigues, s’emboîtent les unes aux autres comme des pièces de puzzle, et je tire mon chapeau à Gwen Wood, qui m'a amener à enquêter avec plus de ferveur durant cette lecture.

En conclusion, je sens que plus les tomes passent, et plus le grand final approche. Avec ce livre qui vient de se finir, j'ai l'impression que c'est encore une histoire qui se termine. Certes, je peux retrouver Nick et Poppy en relisant la saga, mais, je sais que lorsque Gwen Wood nous annoncera que la sortie du prochain livre, sera le dernier, je pleurerais. La raison, c'est parce que j'adore cette saga, et que je n'ai pas envie qu'elle se finisse. Mais pour l'instant, je m'engage à continuer a aduler cette magique saga. D'autant que je ne cesserai de vous le répéter, on a des personnages très accrocheurs, une excellente prose, une romance très touchante et une intrigue habile, et cela dans chacun des tomes que composent la série. Alors foncez. Allez vous procurer les six livres au plus vite, parce qu'à mes yeux, vous ratez un véritable trésor livresque. A bientôt pour de nouvelle aventures.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
La Meute de Chânais, Tome 6 : Beowyn - Le Secret La Meute de Chânais, Tome 6 : Beowyn - Le Secret
Ayleen Night    Ysaline Fearfaol   
Salut les amis. Ouai !!! Je sais. Je ne suis pas aussi enthousiaste que d'habitude. Je m'en excuse par avance. Pour ceux qui me suivent, vous avez du voir sur ma page Facebook, que je ne suis pas bien du tout en ce moment, et que ces raisons personnelles sont tellement douloureuses, que j'ai besoin de plus de temps pour recommencer à publier mes chroniques plus souvent. Néanmoins, je sors de temps en temps ma tête du dessous de ma couverture, afin de vous faire découvrir de nouveaux horizons. Oh que cette phrase est joliment tournée !!! Car en fait ce que je veux dire par là, c'est qu'il suffit qu'un seul livre me rende le sourire pour me sortir de la tête toute cette souffrance, et de vous faire découvrir mon nouveau coup de cœur ou mon nouveau coup de foudre. Et justement, j'ai eu pour mon anniversaire, un cadeau génialissime. Le tout dernier bébé d'Ysaline Fearfaol. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que je l'ai dévoré en moins d'une demi journée. Il m'a fait oublier toute l'année passée, toutes les horreurs qui me sont arrivées, toute ma souffrance, toute cette douleur qui est gravée au plus profond de mon âme, cela grâce à la beauté de la prose. Pour seulement quelque heures certes, mais je me suis sentie revivre. Il est vrai que le lendemain, ce fut un retour de boomerang dans ce monde de souffrance, mais chère autrice adorée, je ne te remercierai jamais assez, car à mes yeux, tes cabotins de loups, venu d'un autre siècle, est un cataplasme fait des ingrédients les noble du monde qui ne sont autre que l'amour, la joie, la tendresse et le rire, et qui soulage la déception et les pleurs qui embaument mon âme depuis bientôt une année entière. Bref, revenons à nos moutons, car je m'éloigne un peu trop du sujet. Tout cela pour dire que le plus grand secret du monde lupin qu'Ysaline Fearfaol a inventé pour notre plus grande joie, a été dévoilé. Mais connaissant les taquineries de cette autrice majestueuse, je ne pense pas que ce sera le dernier. Car qui dit Ysaline Fearfaol, dit Aurore Aylin avec ses chipies sorcières Kergallen, mais je crois bien qu'Elena Guimard rentre aussi en scène avec ses fameux Farkasok, et quelque chose me dit, que si Clément – Âme de Lycan - de Sylvie Noël débarque dans ce monde, oh punaise !!! Cela va devenir la fête à la maison avec en prime le plus gargantuesque feu d'artifice. Mais juste avec les de Chanais, c'est déjà la fête à la maison.

C'est pour cela, que je vous invite à lire le résumé de ce livre, forts en émotions. Où le plus sauvage des loups que connaissent nos loulou adoré, va se découvrir et se dévoiler en toute simplicité. La meute de Chânais, une meute pas comme les autres… Les tensions sont à leur comble entre Aymeric et Beowyn. Malgré son statut de subalterne, le loup sauvage est incapable de résister à la pulsion qui le pousse à se rapprocher d’Yseult, au grand dam du lieutenant de Duncan. Pourtant, lorsque cette dernière tombe malade, les deux ennemis n’ont d’autre choix que de s’allier pour tenter de la sauver. Pendant qu’Aymeric donne ses forces pour maintenir sa compagne en vie, Beowyn accepte de se soumettre à Eryn, la taciturne archère, pour une quête qui changera à jamais son existence, ainsi que celle de toute la meute...

Alors tenté ou pas tenté ??? Vous n’êtes pas encore convaincu ??? Et bien dans ce cas, laisser moi vous dévoiler un peu plus sur les personnages.

Eryn de Chanais est une quintessence de douceur, de tendresse, d'amour, de joie et de calme. Ha ha ha. Sérieusement, connais les de Chanais, vous croyez vraiment qu'elle est ainsi ??? Surtout que c'est une femme ??? Chiche !!! Dans ce cas vous n'avez pas encore compris que les louves de Chanais cachent bien leurs jeux. Sous ses aires de tranquillité, notre dernière louve de Chanais a avoir accepter la morsure, est en réalité une dure à cuire, tout aussi cabotine que ses nombreux cousins. Son passe temps favori, le tire à l'arc. Et bien entendu, c'est la chasseuse attitrée de la meute. Néanmoins, elle n'a rien à envier à sa famille. Elle cache bien son jeu en fait. Car si la plupart du temps elle est taciturne, avec de simple mots et des provocations, elle arrive à faire en sorte que le mâle qui est au cœur de sa sournoiserie fasse exactement ce qu'elle désir. Et si les autres membres masculins de sa famille préfèrent la fuir, elle fini par trouver un copain pour ses séances d’entraînements. Pour notre plus grande joie. Et qui est mieux placer, pour ses séances avec coups de pouce magique, que l'ancien alpha de la meute sauvage d'Avalon. Mais d'un autre coté, elle est très pragmatique. Malgré son statu de louve, elle n'hésite pas à dire qu'elle est plus faible qu'un loup garou mâle et donc que parfois, il est normal que ce soit l'homme qui prend la relève.

Beowyn d'Avalon, ancien alpha de la meute sauvage qui sévissait à Avalon, soumis à Aymeric de Chanais et par conséquent à Duncan de Chanais seigneur et maître de la famille. Dans les tomes où il apparaissait, on y trouve un homme, qui se fiche un peu de tout et de rien, qui adore provoquer Aymeric pour un oui ou pour un non, bagarreur, fier, orgueilleux, insoumis, insensible, et capable de tout pour la louve qu'il désire le plus et qui n'est autre qu'Yseult. Cependant, tout comme la belle et dangereuse Eryn, ce n'est qu'une face. Dans ce livre, on va découvrir son passé, qui étrangement ressemble presque à celui de Duncan. Tout comme ce dernier, c'est un alpha, il est druide, il est fort, passe sa vie sous les coups et les brimades des autres en particulier son beau père, protège une fille qui lui est chère, a choisi de devenir un loup en Avalon, mais l'est devenu par une morsure totalement différente des autres de l'époque. Et puis beaucoup de point commun avec Aymeric son grand rival, brutal, attire toutes les filles, c'est un loup noir – qui est soit disant rarissime – se sert des filles, bagarreur, et j'en passe. Alors à plusieurs reprises, j'ai eu l'impression que ces trois là se ressemblent tellement qu'ils pourraient être le frère jumeau d'Aymeric. C'est pour dire. Cependant, au fond, il est doux, sensible, attentionné, drôle, protecteur, et ce que j'ai le plus adoré, c'est que malgré le fait qu'il ne vivait pas sur la Terre des hommes, depuis qu'il porte ses chaînes, il cherche à comprendre les us et les coutumes des nôtres, même si cela entraîne des fou rire.

Fenrir est un loup gigantesque, fils du dieu Loki dans la mythologie Nordique et de Angrboda, mais aussi le père de tous les loup garou. Il est présenté comme un être taquin, qui pour rester tranquille a Asgard, à fait en sorte de laisser courir des bruit sur lui, et donner ainsi vie à des légende sur sa personne. Mais malgré le fait qu'il reste tranquilou dans son coin, à aucun moment, il n'a quitter des yeux sa nombreuses descendance. Et bien entendu, sa préférée c'est les de Chanais. Je le comprends énormément. Et puis, il faut dire qu’Yseult de part sa façon d’être devenue louve tout en découvrant que c'est une druidesse d'Avalon, a attiré, énormément son attention, et que par le fait que Beowyn et Eryn viennent jusqu'à lui pour sauver la belle en détresse, il va bien entendu sauter sur occasion pour aller à la rencontre de la meute en entière.

Cependant, ce ne sont pas les seuls personnages présents. En effet, il est plaisent de retrouver les autres, avec Duncan, Aymeric, Faolan, Aloys, Ciaran, Ailis, Blowd, Ysolda, les Kergallen, Soraya Farkasok, Elwyn, Adam, etc, etc. En claire, c'est un pure condensé de cabotins.

Voila tout ce que je peux dire sur les protagonistes. Et j'arrive au moment où je vais vous parler un peu plus du livre en lui même, avec notamment la plume d'Ysaline Fearfaol, la romance entre les personnages et l'intrigue du livre.

Mais tout d'abord, la plume de cette charmante autrice, je l'ai connue par le biais du livre les légendes de Djaid, puis, bien évidement, je me suis mise à la meute de Chanais. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que sa plume, je l'adore. Après deux sagas, je suis toujours autant sous le charme de cette autrice qui met tellement de passion dans les aventures de ses loulou, que malgré toute la peine qui encombre mon âme de petite fille, elle réussi toujours à ramener de la douceur et du rire dans ma vie. La plume de ce livre est pleine de passion, rythmée, pleine de rire, de sensualité, et d'émotions. Le rythme se fait au début très calmement, et puis, tout d'un coup elle accélère crescendo A aucun moment, je n'ai eu envie de lâcher mon livre, tellement que sous le défilement effréné des pages, on y découvre autant d'actions, de rebondissements, de retournements de situations, de quiproquos, de bagarre, de fou rire, de révélations surtout, car qui dit secret, dit révélation. Et c'est le terme à garder en tête pour ce livre. L'humour est aussi très présent, surtout quand les louves et les chipies Kergallen se retrouvent ensemble, pour notre plus grande joie, mais aussi pour le plus grand malheur des mâles de Chanais. Les émotions tant qu'à eux, sont très prenant. On ressent dans son âme, la souffrance autant de celle d'Aymeric, celle de Beowyn qui a eu une enfance marqué par les stigmates émotionnelles que physique. Oui on rie. Mais ce livre est vraiment un condensé de souffrance, et à plusieurs reprises, c'est avec colère et rage que je découvrais le passé tourmenté de notre ancien alpha. J'en ai même pleuré, tant ce manège immense est infernal. La sensualité de cette histoire, on la découvre durant les tendres moments que le nouveau couple nous octroie. Et c'est vraiment touchant. La passion, c'est ce que l'on ressent, quand on lit un livre d'Ysaline. On sens qu'elle y met autant son cœur que âme dans ses écrits. C'est vraiment magique. Les descriptions, restent comme celles qu'elle nous a habitué, et cette simplicité, apporte plus d'enchantements, que si elle en décrivait dans le moindre détail. Sincèrement, je me suis laissée emportée dans ce monde, comme si que je flottais sur un petit nuage rose, m'envolant au grès du fils de l'histoire. Malheureusement toute histoire a une fin. Et c'est avec beaucoup de tristesse, que j'ai retourner la dernière page. Je pense que du coté de l'univers de l'histoire, Ysaline a frappé fort, en faisant entrer le légendaire Fenrir, le grand loup de la mythologie nordique, et quelque chose me dit, qu'elle va encore étoffer un peu plus ce monde magique qu'elle a créer. Un point qui m'a vraiment plu, c'est les flash-back. Ces moments, qui passent par la tète de Beowyn, sont importants à l'histoire, car en fait, il nous permettent de comprendre pourquoi ce loup est devenu ainsi. Et je peux vous assurer que les questions, je m'en suis poser pas mal. D'autant qu'à certains moments, j'avais envie de lui donner de très, très grosses baffes. A vrai dire, c'est son comportement sans moralité qui ressemble à s'y méprendre à celui d'Aymeric qui me donne ces drôle d'envie.

Coté relations entre les deux protagonistes principaux de ce tome, je dirais, que l'un comme l'autre furent attiré entre eux. Beowyn, l'avoue. Yseult, il ne la veut pas en tant qu'amoureuse, mais la voie comme quelqu'un à protéger. Et que c'est pour cela qu'il y fait une fixette. Eryn, malgré le fait qu'elle reste tranquille dans son coin, est du genre observatrice. Alors, oui, elle voie ce vieux beau comme une tentation à croquer. Mais comme toute louve qui se respecte dans cette meute, elle va le mettre tout à bord à l'épreuve, puis finir par l'aguicher et plus si affinité comme Beowyn aime à le dire. D’ailleurs, c'est à travers les actions et le regard de verdure de la belle, qu'il se mettre à changer, et oui !!! C'est vraiment une vieux, vieux beau. C'est une histoire d'amour qui se déroule, certes en peu de temps, mais qui au final est vraiment magnifique. Elle, taciturne et malicieuse, lui détruit et souffrant. Après, quand on connaît la saga, on se rends compte que la plupart des mâles de Chanais sont toujours ceux qui souffrent le plus le martyr. Après tout, le tablier à fleur, doit y être pour quelque chose. Hi, hi, hi.

Enfin coté intrigue, alors là, chère Ysaline, tu as fait fort. Je jure que plus d'une fois, tu m'a fait tourner en bourrique, et cela tu le savais très bien, vu les petits posts que je publiais sur ma page Facebook. Alors oui, on a le grand et déchu alpha de la meute sauvage qui va aller en quête pour sauver Yseult, mais au fond, quand on lit l'histoire, les questions fusent en tout sens. Qui est ELLE ? Est il le jumeau d'Aymeric ? Qui lui a piqué sa place ? Pourquoi tant de haine vis à vis des de Chanais ? Pourquoi cette fixette sur Yseult ? Et j'en passe tant j'ai de questions à poser. Car il faut comprendre ceci, à l'instar d'Aurore Aylin, Ysaline Fearfaol, aime nous bombarder de toute une histoire remplie d'amour, de rire et de malice, mais au final, vous ne découvrirez le grand secret, que quand elle sera décidé. Et surtout comprenez bien, que ce n'est nu un, ni deux, mais trois secrets aussi titanesques, allant crescendo qui vous sera dévoilé. Et je peux vous assurez que si vous n’êtes pas assis pour ce grand final, bin … vous risquez fort de finir sur votre arrière-train, tant c'est imposant. Alors oui, chère amie, tu as su menée ta barque avec brio, tambour battant. Et ce secret, est vraiment ficelé comme jamais. Un pure régal pour les sens des lecteurs de cette saga dont je suis fan.

En conclusion, voilà encore une histoire de terminée, une histoire magique, qui a su m'apporter plein de choses dans un moment où tout est noir. Merci ma belle. Il existe peu d'écrivain qui est capable de me toucher autant. Et entre les personnages, la plume, l'univers, les découvertes, la romance, et l'intrigue, quel personne pourrait rester de marbre avec ce quinté plus gagnant. Moi j'ai adhéré, et j'en suis toujours autant amoureuse. Ce livre ma bouleversé avec sa tristesse, le passé tourmenté de notre troisième Duncan, etc. Mais je suis vraiment heureuse que comme toujours ce livre fini dans un banquet. Un peu comme Asterix et Obelix. Et j'attends les aventures de Kerwan avec impatience, en espérant qu'il va apparaître cette année. Pitiééééééé !!!!!!!! C'est justement parce que vous recherchez des pépites et des trésors livresques que je vous recommande cette saga dont la meute n'est pas comme les autres.

Plus de chronique sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
La Meute d'Atherton, Tome 5 : Le cadeau de Corey La Meute d'Atherton, Tome 5 : Le cadeau de Corey
Toni Griffin   
alors voila qui me laisse dans l'expectative: je suis à la fois contente de revoir la meute et affreusement frustrée car je m'attendais à une veritable suite et pas à une nouvelle de noel !!! Cet auteure est en courant alternatif un livre developpé l'autre pas !! . L'histoire est mignonne mais j'aurai prefere que cela soit Declan qui soit enceint (couple plus ancien mais toujours pas de bébé). J'espère qu'il y aura une suite.

par chivas
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3