Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de babooboo : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Cercle des 17, Tome 1 Le Cercle des 17, Tome 1
Richard Paul Evans   
Livre plein de rebondissements! Les personnages sont attachants et l'histoire est très intéressante! Ca m'a tout de suite donné envie de lire la suite des tomes et je ne suis pas déçue de l'avoir fait! Je le recommande vraiment au gens qui adore l'action et l'aventure, parce que c'est exactement ce que ce livre décrit et nous donne envie de dire en le lisant! Je l'ai trouvé très addictif et je n'arrivais pas à me dire d’arrêter de le lire pour dormir!
Vraiment génial!

par Diane-45
La Conspiration, tome 1 La Conspiration, tome 1
Maggie Hall   
LA CONSPIRATION est pour moi une déception...

Tout d'abors, j'ai trouvé que l'histoire n'était pas du tout crédible. Avery qui est le personnage pricipal, ne connait pas sa famille ( sauf sa mère). Elle rencontre dans son lycée ...... Au cours d'un bal, une personne nomée.... la menace d'un couteau et lui demande de le suivre pour lui présenté sa famille. Et là WTF??!!! Elle le suit, elle est toute contente de rencontrée sa famille qui se trouve à l'autre bout du monde (en France). Elle prend donc l'avion de son plein grés avec son agresseur... Après être arrivée en FRance elle prévient sa mère (enfin!!). Et pusi après elle part en boîte à Istanbul ^^' Je n'ai donc pas accroché à Avery que j'ai trouvé trop bête, trop lisse...

Pour les personnages masculins, c'est aussi bof, bof. Jack m'a énervé, c'est limite si j'avais pas envie de le taper. J'ai préféré Stellan, mais j'aurai préféré qu'il soit plus développer, cela aurait été parfait!

Par contre j'ai trouvé l'intrigue très originale, c'était très intrigant. J'ai bien aimé l'idée de l’énigme, dommage qu les réponses étaient trop faciles à trouver...

Pour le style de l'auteur rien à redire, c'était simple et fluide.

Pour conclure, ce livre est une déception. Le résumé faisait référence à la Sélection et Da Vinci Code, je n'ai pas lu La Sélection donc je ne sais pas si ça se rapproche, mais pour Da Vinci Code je n'ai pas trouvé de points communs ^^' N’hésitez pas à le lire quand même, peut que vous aimerez.

par April11
Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue Six of Crows, Tome 2 : La Cité corrompue
Leigh Bardugo   
«Crows remember human faces. They remember the people who feed them, who are kind to them. And the people who wrong them too.»

Je ne sais pas par quoi commencer sauf par avouer que je pleure comme un bébé. J'aurais jamais cru que ça serait aussi difficile de dire au-revoir à une bande criminels.

Aussi pathétique que ça soit, je bénis le jour où Leigh Bardugo a commencé à écrire cette histoire. Et je bénis le fait qu'elle n'ait pas abandonné son aventure à la première panne de mots.

Par tous les saints, j'adore les fins et en même temps je ne peux pas m'empêcher de les détester. C'est dans ce genre de moments que la phrase toute faite la plus stupide mais la plus vraie du monde me revient en pleine figure comme une gifle : "toutes les bonnes choses ont une fin."

Crooked Kingdom a été un second et dernier tome fabuleux, à la hauteur de Six of Crows. En Novembre dernier, quand je me suis lancée dans Six of Crows, jamais j'aurais pensé que je serais là aujourd'hui, presque un an plus tard, encore folle amoureuse de cette histoire. Et plus même.

C'est un genre de coup de cœur violent. Comme si après avoir marché dans le noir pendant trop longtemps la lumière vous aveuglait soudainement.

Leigh Bardugo a écrit une histoire épique, ingénieuse et badass avec une plume qui vous pousse à toujours aller plus loin comme si vous aussi vous apparteniez à l'histoire. Comme si vous étiez le fantôme qui suit Kaz et son équipe.
C'est le genre de sentiment, d'impression que j'aime ressentir quand je lis un livre. Parce que c'est à ce moment-là que je me dis que j'aurais sérieusement raté quelque chose si je ne m'étais pas lancée.
Je remercie le jour où j'ai décidé de lire comme si c'était le seul air que je pouvais respirer et que chaque nouveau livre lu était un nouveau souffle.
La meilleure idée de ma vie.

Je devrais parler des personnages. Et je vais parler d'eux. Je voudrais parler d'eux pour l'éternité à venir et encore, une éternité toute entière ne sera jamais assez longue pour tout ce que je voudrais dire!
Je me suis attachée aux personnages, ça il n'y a pas de doutes. Ils sont tous uniques et je n'ai pas pu leur résister. Pour être honnête, je n'ai même pas cherché à essayer de leur résister.
On ne résiste pas à Kaz Brekker. On ne résiste pas plus à Inej Ghafa, à Jesper Fahey, Wylan Van Eck et Nina Zenik. On ne résiste pas non plus à Matthias Helvar.
Ce n'est pas humainement possible. C'est un fait scientifique. Demandez à Wylan, il vous dira que j'ai raison. ^^

Ils vont me manquer. D'un point de vue extérieur au monde de la lecture et du fangirlisme (si je vous dis que ce mot existe!) le fait d'être attachée à des personnages comme ça peut sembler très pathétique. Et c'est limite si on ne va pas me forcer à aller me faire soigner.
Mais c'est comme ça. Je les aime et ils vont me manquer même si je sais que j'ai juste à recommencer l'histoire du début pour qu'ils soient de retour.

Et mine de rien, je serais toujours totalement amoureuse des relations que Leigh Bardugo a mis en place entre les personnages. Que ça soit une relation amicale ou amoureuse, je suis fan.
Je m'incline.

Crooked Kingdom a été une conclusion totalement dingue où les évènements se sont enchaînés à la perfection. La suite/la fin des aventures de mon crew préféré m'a souvent laissée à bout de souffle, émerveillée. J'ai eu les larmes aux yeux et un énorme sourire accroché aux lèvres.
Et j'en passe.
Ça vaut clairement le détour.

Quant à la fin. Je ne trouve pas de mots. Ils sont tous si petits par rapport à la grandeur de ce que Leigh Bardugo nous a offert.
[spoiler]Wylan et Jesper s'installent dans la maison du père de Wylan avec sa mère qui n'est en fait pas morte. Nina s'en va mais elle reviendra un jour. Matthias... il va me manquer. J'ai pleuré quand il est mort. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot que n'importe quoi se passe et qu'il soit à nouveau bel et bien vivant.
Quant à Kaz, il reste Kaz avec son royaume qu'est Ketterdam. Et Inej n'en a pas fini avec Ketterdam. Avec Kaz. Elle a un navire pour mener à bien ses projets et grâce à Brekker elle a retrouvé ses parents.
Si c'est pas beau ça?
Même si je regrette la mort de Matthias parce que je l'adorais, c'est une excellente fin.[/spoiler]

Alors, je dois m'arrêter là? C'est comme officialiser la fin pour moi. C'est horrible et en même temps c'est super! Et clairement horrible.
Mais je recommande cette duologie de tout mon cœur. Par tous les saints, je recommence à pleurer. Merde.
Je suis sûre que Leigh Bardugo continuera de nous offrir de superbes histoires. Mais Six of Crows aura toujours une place bien grande et bien spéciale dans mon cœur de lectrice.

«He doesn't say goodbye. He just lets go.»

par Sheo
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Le Cercle des 17, Tome 6 : La Chute d'Hadès Le Cercle des 17, Tome 6 : La Chute d'Hadès
Richard Paul Evans   
462 pages, de joie, de tristesse, de colère et de peur ...Le sujet le plus pensait par Michael [spoiler]LA MORT [/spoiler].
J'avais l'impression que s'était un compte à rebours vers l'inévitable !
1 page...
100 pages...
300 pages...
Les relations avec les membres du groupe sont plus compliquées qu'avant, surtout avec Tanner.
Une série qui m'a rappeler que dès le début (1 tome), je savais ce qui aller se passée ...
Mais si c'est la fin de cette série alors je déteste Richard Paul Evans pour cette horrible fin !

Maintenant je m'adresse aux lecteurs qui savent si il y aura un 7 tome, je l'espère tellement !!! Parce que entre nous cette fin est vraiment horrible :-(

par Marion001
Attirance, Tome 1 : Le Baiser des Sirènes Attirance, Tome 1 : Le Baiser des Sirènes
Anne Greenwood Brown   
Mais quel livre !!! J'en suis encore toute retournée par ma lecture !

Déjà, je tiens à dire, que comme toujours chez Macadam, les couvertures sont juste MAGNIFIQUES !

Ensuite, l'histoire en elle-même, les sirènes c'est vraiment une vraie surprise! Du jamais vu! J'ai beaucoup aimé, d'autant que la situation est vraiment bien expliquée, on est bien loin des histoires Disney où les sirènes sont bien présentées. Là, c'est le contraire, elles/ils tuent les humains. Ce qui, au final ne m'a pas dérangé plus que ça. C'est vrai que ça fait un peu bizarre d'être du point de vue du "méchant" mais c'était tellement original qu'on y prend goût.

Et puis, le personnage de Calder.. ben j'adore quoi ! On le voit changé au fur et à mesure des discussions avec Lily. Lily, second personnage de cette histoire. Qui je trouve très intéressant. Elle n'est pas tout de suite au courant des sirènes et tritons, elle en fait la découverte bien plus tard, et puis j'aime aussi son côté, je ne tombe pas de suite dans les bras du garçon mystérieux. [spoiler]Et puis, son sacrifice... ça c'est quelque chose. Je me suis vraiment demandé ce qu'il allait se passer... si elle allait mourir, bien que ce soit peu probable, si elle allait devenir sirène, ou vivre! Et finalement, gros choc, c'est son père, triton qui la sauve ! Et seconde révélation le concernant, il est le frère de Maris, Tallulah et Pavati ! :O[/spoiler]

Et enfin, nous avons Maris, Tallulah et Pavati, les soeurs de Calder, elles qui peuvent vraiment être qualifiées de meurtrières. Pleines de surprises d'ailleurs! [spoiler]Quant à la mort de Tallulah... je n'en revenais pas, non pas que je l'appréciais énormément, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle meurt![/spoiler]

Bref, que de rebondissements dans ce premier tome, que j'ai franchement beaucoup aimé! J'ai très envie de connaître la suite et d'en savoir un peu plus sur l'évolution de la relation Calder/Lily !

par Carole94P
Hurt Hurt
Tabitha Suzuma   
4,5/5

Je suis choqué. Choqué, brisé, anéanti, dévasté, à bout de souffle. Tabitha Suzuma, l'auteure de l'inoubliable et l'exceptionnel FORBIDDEN, m'a de nouveau renversé. Je ne pensais pas qu'elle pourrait aussi bien se réinventer. Je ne pensais pas qu'elle trouverait, une nouvelle fois, une manière si parfaite et si bouleversante d'aborder des thèmes tabous et très souvent mis de côté. Après avoir écrit une histoire d'amour juste magnifique et blessante entre un frère et une sœur, elle revient ici avec un sujet que jamais - JAMAIS - je n'aurais pensé découvrir dans un roman. Et, bien évidemment, je ne peux pas vous en parler, car c'est sur ce thème que repose toute l'histoire. Le résumé en dit vraiment assez : on comprend que l'ambiance va être noire et notre héros torturé, tout en nous donnant envie de comprendre le pourquoi de tout cela. Le pourquoi. BORDEL. Ce pourquoi m'a coupé le souffle. Je n'ai rien d'autre à dire. Je n'arrive pas à mettre de mots ce que je ressens. Je viens d'être pulvérisé et brisé. Malgré tout, HURT n'est pas un coup de cœur. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi, vu la fin juste parfaite et tragique au possible que le récit possède. Mais il y a deux ou trois bémols (pas très importants mais qui, ensemble m'ont empêché de rentrer au maximum dans l'histoire) sur lesquels j'aimerais revenir. Malgré cela, retenez juste que je suis choqué. HURT m'a achevé.
HURT, c'est avant tout l'histoire de Mathéo/Mattie. J'ai eu beau l'adorer, m'attacher à lui d'une manière puissante et intense, me lier à la moindre de ses réactions, au moindre de ses sentiments, j'ai mis beaucoup de temps à complètement m'habituer à sa personnalité. Il y a un énorme décalage dans ce que je suis en train de vous dire, mais pourtant c'était le cas. Je m'explique : j'ai été vraiment perturbé et ému par la plupart des émotions qu'il ressentait. A chaque fois qu'il souffrait, je souffrais aussi. A chaque fois qu'il paniquait, mon cœur s'affolait également. Mais, bizarrement, je me suis aussi senti, à plusieurs reprises, assez loin de lui. Cette sensation ne s'est estompée qu'à la toute fin de ma lecture. C'est un des bémols dont je vous ai parlé plus tôt. Mais il est directement rattaché à un second problème : les quelques longueurs que possède HURT. Si les passages dévastateurs le sont vraiment, il existe entre eux quelques moments inintéressants. Enfin, inintéressants, non. Mais plutôt moins prenants que ce à quoi on pourrait s'attendre. En même temps, ces longueurs sont clairement indispensables pour totalement s'imprégner de la personnalité de Mathéo et voir en quoi elle va être modifiée. Bref, une fois de plus, je suis complètement perdu. Malgré ces quelques points noirs, il faut que vous sachiez que Mattie m'a bouleversé. Il était là. Avec moi. Partout. Tout le temps. Mathéo, c'est un humain, un vrai, et pas seulement un être de papier. J'ai l'impression de vous parler d'un ami que je viens de quitter "dans la vraie vie". Mais vraiment. Vous comprenez ce que je suis en train de vous dire ? N'appelez pas l'hôpital psychiatrique avant de l'avoir rencontré. Mathéo, il est vivant. Il est avec nous. Il est réel. Tabitha Suzuma a juste un don merveilleux pour décrire ses héros. Mathéo quoi ♥
L'auteure ne s'arrête bien évidemment pas là, puisqu'elle nous dépeint une histoire d'amour juste parfaite. Mais vraiment, vraiment, vraiment, parfaite. Oh my god, Lola ♥ LOLA ♥ Je suis tombé amoureux d'elle. Je suis tombé amoureux de ce qu'elle forme avec Mathéo. Je suis tombé amoureux de leur histoire d'amour. Je suis tombé amoureux de leurs sentiments, de leur couple, de leur relation à vous couper le souffle. Ces deux-là, ils m'ont ébloui. Ils m'ont ébloui et ils m'ont profondément touché. Le personnage de Lola est époustouflant au possible. Au même titre que Mathéo, Lola est réelle. Elle est mature, renversante, drôle, fascinante, lumineuse et toujours pleine de projets pour l'avenir. Il y a quelque chose chez elle d'hypnotique et de séduisant. On comprend facilement pourquoi Mathéo est tombé sous son charme. Et on sent pertinemment qu'il se raccroche à elle comme à une bouée de sauvetage. Ce que j'ai adoré avec HURT, c'est que l'auteure ne laisse rien de côté. Qu'il s'agisse des moments de joie, de peine, de rage ou de bonheur, nous avons le droit à toutes les épreuves qu'un couple normal traverse. Ajoutez à cela quelques scènes osées carrément parfaites et décrites à merveille, et vous commencez à entrapercevoir la beauté de ce couple. Ils étaient là, avec moi. Et ils me manquent. Terriblement. J'ai adoré Mathéo. J'ai adoré Lola. J'ai adoré leur histoire d'amour. Tout était tellement lumineux, tellement émouvant, tellement profond... Halala ♥

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3187099119-HURT.html

par Jordan
Caraval, Tome 2 : Legendary Caraval, Tome 2 : Legendary
Stephanie Garber   
Ma note: 4.5/5
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2019/01/04/caraval-tome-2-legendary-de-stephanie-garber/

“Every good story needs a villain. But the best villains are the ones you secretly like.”

Ça fait maintenant environ un an et demi que j’ai lu Caraval pour la première fois, et après des mois passé dans ma PAL, il était temps que je me lance dans Legendary. Pour me préparer à ma lecture j’ai donc commencé par relire Caraval (parce que je ne me souvenais de presque plus rien), pour ensuite passer à Legendary. J’avais beaucoup aimé Caraval malgré pas mal de petits détails qui me dérangeaient, mais rien n’aurait pu me préparer à la claque qu’a été Legendary.

Quelques jours ont passé depuis la fin du Caraval gagné par Scarlett, et déjà la troupe de Legend se prépare à partir pour Valenda, capitale de l’empire, pour un nouveau jeu en l’honneur du 75e anniversaire de l’impératrice Elantine. Mais sous ses airs de jeu, ce Caraval pourrait se révéler plus réel et dangereux que jamais. Bien que réticente à y participer, Donatella va se retrouver malgré elle contrainte d’y participer afin de payer une dette qu’elle pourrait bien payer de sa vie si elle ne parvient pas à gagner.

Dans le premier tome, l’une des choses qui m’avaient le plus dérangée était le personnage principal. C’est simple : j’ai vraiment eu du mal avec Scarlett. Alors quand j’ai commencé Legendary, j’ai été agréablement surprise de voir qu’on suivait désormais Donatella. J’avais déjà préféré son personnage dans Caraval, et ça a été un pur plaisir de la découvrir plus en détails dans ce nouveau tome.
Si je la pensais insouciante et même un peu naïve aussi, le fait de découvrir son point de vue aide réellement à mieux comprendre son personnage, et surtout à l’apprécier. Je l’ai bien plus aimé que Scarlett, et ça s’est ressenti dans la suite de ma lecture. Bien qu’elle soit la plus jeune, je l’ai trouvée bien plus mature que sa sœur.

“Tella was the sister who would destroy the world if anything happened to Scarlett, but Scarlett’s world would be destroyed if anything happened to Tella.”

J’ai été agréablement surprise par le tournant qu’a pris l’histoire dans ce second tome. Après avoir fini Caraval je ne savais pas trop comment tout cela pouvait continuer sans que cela paraisse redondant, et Stephanie Garber est parvenue à me surprendre jusqu’au bout ! Certes, on retrouve la même base quand dans le tome précédent avec le Caraval, mais les enjeux sont ici bien plus réels, et j’ai eu l’impression qu’on le sentait dès le début, avec une atmosphère plus pesante que jamais.
J’ai également trouvé ça intelligent que l’on suive Tella ici puisque son expérience avec Caraval lui donne la possibilité de s’en « détacher » et de voir le vrai du faux… jusqu’à ce qu’elle se rende compte que tout n’est peut-être pas si faux.

J’ai eu un peu peur quand j’ai vu arriver le début de ce qui semblait être un triangle amoureux, et ma première pensée a été « pitié non, tout mais pas ça ».

Heureusement pour moi, ce n’est pas vraiment le cas. La dynamique de ce trio sera très différente de ce que je pensais, et je l’ai absolument adorée ! J’ai trouvé la relation entre ces personnages très intéressante, et on se rend rapidement compte au cours de notre lecture que beaucoup de points importants reposent sur les « liens » qui les unissent (avec des très grands guillemets).

L’un de mes problèmes dans le tome précédent était la présence d’éléments sur l’univers où se passe l’histoire, dans le sens où j’avais l’impression qu’on nous les envoyait sans trop de raison, juste pour donner une impression de world-building alors qu’il n’y en avait pas. Dans ce nouveau tome on comprend enfin un peu mieux cet univers, beaucoup d’éléments viennent s’ajouter à ceux que l’on connaît déjà, et surtout on peu enfin dire qu’il y a du world-building.

Ce livre est une série de retournements de situation plus surprenants les uns que les autres, même si certains plot twists m’ont laissée un peu perplexe dans leur révélation. En effet, certains détails nous sont donnés sur un plateau d’argent, et si l’auteure fait tout pour qu’on doute de nos convictions sur ces derniers, ça ne fonctionne malheureusement pas. C’est d’ailleurs mon plus gros reproche pour ce livre..

“Every story has four parts – the beginning, the middle, the almost ending, and the true ending.”

J’ai (presque) tout adoré dans ce livre. La romance m’a énormément plu, elle est certes bien présente, et l’alchimie entre les personnages est indéniable, mais je n’ai pas eu l’impression qu’elle prenait le dessus sur le reste. J’ai trouvé les personnages tous très intéressants et étonnamment bien développés, et l’intrigue est très bien ficelée et complexe sans pour autant qu’on ne se perde dedans.

Après avoir beaucoup aimé (mais sans plus) Caraval, je ne m’attendais pas à autant adorer Legendary. Outre les quelques petits détails qui m’ont un peu dérangée (et encore, il y en a vraiment pas tant que ça), j’ai adoré ma lecture, et une partie de moi regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt.
Ce tome sort en début d’année en France, et je ne peux que vous conseiller de le lire, même si Caraval ne vous avait pas convaincu.
Maintenant je n’ai qu’une seule hâte: que Finale sorte, pour que je puisse découvrir comment tout ça va se terminer. Vivement le mois de mai !

par Callmeluh
La Sélection, Tome 3 : L'Élue La Sélection, Tome 3 : L'Élue
Kiera Cass   
Le premier tome m'a fait conclure "c'est génial !", le second "Eh oh, Ame tu te bouges ?" et le troisième "Achevez moi..."
Non mais sérieusement, chacun des attraits de la sélection ont tous fini par disparaître les uns après les autres. J'avais qu'une seule envie : le finir le plus vite possible pour passer à autre chose. Limite je sautais de joie quand je m'approchais de l'ultime page 337.

America est clairement insupportable. Dans le premier tome, je la trouvais fraîche, authentique et drôle. Mais à présent, j'ai l'impression d'avoir affaire à une gamine dont l'immaturité m'a fait perdre patience. Si elle pouvait plutôt se focaliser sur les renégats, sur les castes, au lieu de ses préoccupations futiles qui se résument à ses amours compliqués (et qui m'ennuient franchement).
Ses airs de petites princesses dans son château m'agaçaient à un point ! Elle se tourne en ridicule rien que le premier chapitre.

Au niveau de l'action il ne se passe rien. Et ça c'est une véritable déception. Je pensais qu'il y aurait une guerre, du sang, des morts... au lieu de ça, on a le droit à des soirées pyjamas entre les filles de L'Elite, waouh ! [spoiler]Heureusement, il y a une fusillade pour pimenter le Verdict, avec en plus un prince froid pour qu'il y est un minimum de suspense. C'est le seul moment où je me suis sentie captivée mais ça n'a duré que quelques instants...[/spoiler]

Je reste "team Maxon", faute de mieux, mais je ne suis absolument pas folle de son personnage. Pour un prince soit disant charmant, il ne me fait pas du tout rêver. Autant dans le premier et second tome, je le trouvais attachant et mignon, autant ici, il est fade et énervant. En fait, trouver un personnage qui ne m'énerve pas dans ce tome 3 risque d'être une tâche compliquée.
Peut être Céleste ? C'est la seule qui joue franc-jeu. Kriss, transie d'amour, je la trouvais pathétique. Elise est bien gentille mais sa présence est aussi utile qu'une plante verte dans une salle d'attente.

Que dire d'Aspen ? C'est une source d'ennui ? Je n'ai rien contre lui. Il est ce qu'il est : un garde royal sexy et le premier amour d'Ame. Mais je trouve son personnage tellement peu approfondi que je ne suis pas réellement attachée à lui. Dommage.

Les dialogues sont mortels.
« [...] Je pousse un cri émerveillé.
- Il pleut !
- C'est tellement beau.»
On est au summum de la poésie.

Bref, je trouve ce tome très très très très très très très très très en dessous du premier. Il ne fait qu'érafler tout ce qui est intéressant pour se focaliser sur ce qui est inintéressant. Il manque cruellement d'approfondissement sur des tas de plans. Tout se passe trop rapidement pour être crédible. C'est superficiel. C'est mièvre. Je trouve ça vraiment dommage parce que je ne garderai pas un très bon souvenir de la Sélection... Je dois avouer que je suis contente de comment ça se termine (peut être justement parce que c'est la fin ? ^^) mais j'aurais préféré qu'il se passe des choses AVANT pour que je puisse conclure sur une note rêveuse, plutôt que sortir ma mitrailleuse..

par OnlyLola
Young Elites, Tome 1 : Young Elites Young Elites, Tome 1 : Young Elites
Marie Lu   
Que dire ? Déjà, ce premier tome de la nouvelle saga de Marie Lu est un coup de cœur pur et dur. Je n'aurais même pas les mots pour dire à quel j'aime énormément les romans de cette auteure. Dès que je me plonge dans ses écrits j'ai l'impression d'être dans un univers de jeu vidéo ou je ne sais trop quoi. Je trouve qu'elle réussit parfaitement bien à nous faire imaginer l'endroit où se déroule l'histoire, les décors et tout ce qui s'y touche. Et puis j'ai trouvé THE YOUNG ELITES fascinant, captivant et vraiment passionnant. Je n'ai pas été capable de le lâcher avant de l'avoir terminé.
THE YOUNG ELITES est un livre plutôt sombre avec des personnages que j'ai trouvé géniaux et qui vont parfaitement avec l'ambiance du bouquin. Il est plein de rebondissement, d'action et l'idée de départ est très originale je trouve.
En ce qui concerne le personnage principal, Adelina, je l'ai tout simplement adoré. C'est intéressant de se retrouver avec un personnage principal qui ne fait pas Que le bien. Adelina est un peu la "méchante" de l'histoire et j'ai trouvé que ça changeait. Et c'est une excellente chose ! Ensuite, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Enzo. Pas au départ mais à la fin je l'appréciais vraiment. [spoiler]Dommage qu'il soit mort. J'avoue que ça m'a un peu brisé le cœur. Surtout en sachant qu'il meurt par pur accident suite à une erreur fatale d'Adelina. Mais c'est probablement ce qui fait que l'histoire me plaît d'avantage. Rares sont les romans où un personnage dont le personnage principal est plus ou moins amoureux meurt dans un tel retournement de situation [/spoiler] J'ai aussi énormément aimé les personnages de Teren et Raffaele. Violetta aussi.
Il me tarde de pouvoir découvrir la suite de cette histoire. Vivement le mois d'Octobre pour la sortie VO !
En conclusion, THE YOUNG ELITES est un coup de cœur et je trouve que Marie Lu a fait un travail de génie, une fois encore ! :)

par Sheo