Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Baella : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La Guerre des Mages, Tome 1 : Le Griffon Noir La Guerre des Mages, Tome 1 : Le Griffon Noir
Larry Dixon    Mercedes Lackey   
Le Griffon Noir est le genre de livre qui vous plongent directement dans l'intrigue : à peine découvre-t-on l'un des personnages principaux que voilà le lecteur lâché au milieu d'une guerre magique dont il va falloir tout apprendre un peu sur le tas, entre deux batailles et un passage à l'infirmerie.

Le récit est bien ficelé, soutenu par un style fluide, et facile à suivre sans pour autant devenir trop simpliste. On découvre rapidement une foule de personnages, et pourtant on trouvera facile de s'attacher à ceux dont on va accompagner les pas dans cette guerre. Un peu comme sur un vrai champ de bataille : on reconnaît de nombreux visages, mais de ses frères d'armes on reconnaît le coeur.

Un livre qui ouvre de manière magistrale la trilogie de la Guerre des Mages. C'est un véritable plaisir d'y plonger pour découvrir le fameux griffon noir, un "oiseau vaniteux" vraiment pas comme les autres.

par Mikaua
L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier
Terry Goodkind   
J'ai eu tout un choc lorsque j'ai commencé à lire le livre, je m'attendais à quelques choses de léger, ce qui n'est pas le cas. L'écriture est soignée et le livre déborde d'actions et d'aventures. J'ai bien aimé le premier et j'ai bien l'intention de lire le deuxième.

par jujube
Prince captif, Tome 1 : L'Esclave Prince captif, Tome 1 : L'Esclave
C. S. Pacat   
Bon, bon, bon. Par où commencer ?

Tout d'abord, je vais commencer par dire que j'ai adoré. En fait, je me suis carrément délectée de ma lecture. C'était super.

J'ai beaucoup entendu parler du PRINCE CAPTIF avant de me décider à m'y plonger à mon tour.
Et une fois qu'il s'est retrouvé dans mes mains, avant même que je l'ai commencé, il était clair dès le départ que ce livre terminerait dans ma liste de diamant et se révèlerait être un coup de cœur. Pour cause, L'ESCLAVE avait tout ce dont j'avais besoin qu'il ait pour pouvoir le définir en tant que tel.

Dans ce premier tome d'une trilogie qui promet d'être tout bonnement épique, C.S. Pacat nous fait découvrir un univers aussi fascinant qu'impitoyable, avec des intrigues de cour, des complots et des manœuvres politiques parfaitement bien réfléchies. Et avec des personnages forts de caractère qu'on se plait à aimer parce qu'ils sont tout simplement parfaits dans le rôle qu'ils jouent dans cette histoire.

C'est un mélange drôlement bien fait d'esclavage, de trahisons, plein de suspens et où les personnages sont loin d'être des imbéciles. Et attention aux apparences car certains cachent très bien leur jeu.

On se laisse très facilement emporté par la vague de questions et d'émotions qu'apporte le PRINCE CAPTIF. Chaque mot qu'écrit l'auteure est un nouveau sentiment, une nouvelle émotion, qui s'emparait à coup sûr de tout mon être. Et pour être tout à fait honnête, c'est une lecture qui m'a plu comme peu réussissent à le faire.

Déjà, la plume de C.S. Pacat est tout simplement captivante. Elle est riche, fluide, descriptive et tout bêtement entraînante.

Ensuite, l'histoire, tout comme les personnages, est d'une crédibilité sans faute ! On y croit du début à la fin. À aucun moment on ne va se dire que telle ou telle chose fait tache dans le décor et que ça ne marche pas. Loin de là ! Tout concorde à la perfection !

Pour faire un court résumé de l'histoire, c'est celle de Damen, prince héritier du trône d'Akielos, qui se retrouve suite à une trahison qu'il n'attendait pas de la part de son demi-frère, Kastor, au cœur du royaume ennemi à servir pour le prince héritier de Vère en tant que son esclave personnel. Prince héritier, Laurent, qui ne porte déjà pas les akieloniens dans son cœur mais encore moins le prince héritier de ce fameux royaume... Du coup, on peut deviner sans problème que si Damen tient à garder sa tête, il va devoir faire profil-bas et tout mettre en œuvre pour que sa véritable identité ne soit pas découverte.

Alors tout au long de ces 312 pages, nous suivons principalement Damen dans ses aventures à la cour de Vère qui est loin d'être un doux paradis... surtout pour lui qui est l'esclave personnel de Laurent !

Pour parler des personnages, ils sont tous parfaits dans leur rôle ! On ne peut pas ne pas les aimer, même si ce ne sont ni des tendres ni des anges.

Mais plus particulièrement, je voudrais parler de Laurent.
Comment vous expliquer que je voue un culte à ce personnage ? Ce n'est pas un être parfait, bien loin de là. C'est même un jeune homme cruel, sournois et froid. Il a tout de l'anti-héros dans toute sa splendeur ! Et c'est ce qui fait que je l'aime tant. Il n'est pas spécialement gentil et il ne s'en cache pas. Il est même plutôt hypocrite, manipulateur et égoïste. Il est fier, arrogant mais par dessus tout il est crédible de la tête aux pieds.
Et malgré le fait qu'il soit tout ce que j'ai pu citer plus haut et plus encore, on ne peut pas vraiment mépriser ce personnage. Pour ma part en tout cas. Il fait certes des trucs qui lui vaudraient bien des claques dans la tronche et pire encore mais il n'en reste pas moins fascinant, captivant et passionnant. Mais par dessus tout, je l'avoue, je me suis attachée à lui.
Je crois même que sans ce personnage et tout ce qu'il représente, l'histoire n'aurait aucun intérêt et serait bien fade.
Ok, je l'avoue, c'est mon personnage préféré ! Eh oui !
Aussi, je crois qu'au-delà des apparences se trouve un jeune homme dont la haine causée par la mort de son frère des années auparavant cache quelqu'un de bien et de digne de confiance.
Je pense, après ça reste à prouver... scientifiquement parlant, c'est une ordure de première. ^^

Ensuite, quant à Damen c'est le héro par excellence quand on y pense bien. Mais c'est loin d'être gênant. Et puis il n'est pas parfait non plus, n'allez pas croire. Néanmoins, il est moins tout ce qu'est Laurent. J'irais même jusqu'à penser qu'ils sont aux antipodes l'un de l'autre.
Damen, malgré le fait qu'il soit dans un merdier total et traité comme un esclave alors qu'en réalité il est un prince, ne se laisse pas démonter par tout ça. Il reste fort, il encaisse les coups (aussi bien au sens propre qu'au sens figuré) et malgré le fait qu'il soit tout en bas de l'échelle alimentaire dans ce royaume, il ne perds jamais une occasion de dire ce qu'il pense.
Tout comme Laurent, il est intelligent mais contrairement à ce dernier, il ne se sert pas de cette intelligence pour manipuler les autres.
Alors bon, certes Damen n'est pas parfait mais il l'est quand même plus que Laurent. C'est peut-être la raison pour laquelle je l'ai aimé -ah ça oui !- mais pas autant que ce dernier. Mais bien-sûr, je me suis attachée à lui comme je m'attacherais au dernier carré de chocolat de la planète. ^^

Quant à la relation entre ces deux personnages, c'est un pur régal ! Chaque fois qu'ils se retrouvent au même endroit, ça sent la tension à plein nez !
Si je devais décrire leur relation en quelques mots, je serais obligée de dire : tendue (comme une chaine sur le point de se briser), fascinante (à en donner des frissons), addictive (parce qu'on veut toujours un peu plus de Laurent/Damen), brutale (suffit de lire un certain passage par rapport à une croix pour le savoir ^^), sensuelle (à vous en faire baver et étouffer) et enfin, étrangement touchante (eh oui, aussi incroyable que ça puisse paraître et pour des raisons que je ne m'explique pas, je l'ai trouvé touchante...).

En gros, PRINCE CAPTIF c'est le genre de lecture qui ne vous laisse pas indemne. Vous refermez votre livre en vous disant que vous avez couru un marathon et vécu une expérience de dingue.

Finalement, j'ai eu l'impression de découvrir une histoire poétiquement brûlante. J'explique mon expression peu claire.
Enfin, je vais essayer.

La plume de l'auteure, que j'ai décrite plus haut, rend tout (personnages, histoire, univers, situation) poétique sans que ça ne le soit pour autant. Et tout ça rend la lecture brûlante. Parce que tout du long on sent notre cœur s'embraser à un regard croisé, à un acte fait, à une parole dite. Tout, quoi.
Poétiquement brûlant. Un peu comme si en lisant ce bouquin, on prenait feu. Comme si le livre était la boite d'allumette et moi, je suis l'allumette. Et que la dureté de l'univers le rendait presque beau.

Toujours pas clair ? J'avoue que j'abandonne pour le coup. Je n'arrive pas à expliquer mais c'est ce que ça m'a fait ressentir.
Et puis, au final, personne n'a dit que ce qu'on ressentait était toujours clair ! ;)

Et parce que mon commentaire va dans tous les sens, je voudrais rapidement revenir sur Laurent.
N'oublions pas que c'est un prince qui n'avait pas prévu de se préparer un jour à être roi puisqu'il est cadet et que c'est donc son frère qui aurait dû monter sur le trône et diriger Vère.
Aussi, tout le monde passe son temps à comparer Laurent à ce fameux frère (Auguste).
Je pense donc qu'il est probable qu'il soit devenu si froid et tout ça un peu à cause de ça. Bien entendu, je me trompe sûrement mais voilà.
Ensuite, je me suis souvent dit qu'il cachait le fait qu'il soit intelligent. Quand on pense Laurent on pense : manipulateur, arrogant, nonchalant, malin, tout ce qu'on veut. Mais pas vraiment intelligent alors qu'en réalité, le petit est loin d'être bête !
Et pour terminer, à mes yeux, Laurent est un véritable mystère que j'espère pouvoir élucider lors des deux prochains tomes.

De plus, la petite histoire qu'il y a à la fin à propos d'Erasmus,m'a énormément plu ! C'était court mais vraiment bon ! Un excellent bonus.

Tout simplement, C.S. Pacat m'a offert un voyage au cœur d'une œuvre à couper le souffle, qui donne des frissons et à la fin, on ne peut qu'en redemander ! :)

par Sheo
Rebecca Rebecca
Daphné Du Maurier   
Si j'ai adoré ce roman, c'est d'abord pour la qualité exceptionnelle de l'écriture. Je n'avais jamais lu de livres de Daphné du Maurier, mais en tout cas, j'adhère totalement !
Les personnages principaux sont peu nombreux, et on peut facilement s'identifier à la narratrice, qui est très attachante, et réaliste dans ses pensées, ses actions. Les descriptions magnifiques donnent en effet envie de se retrouver à Manderley.
Et puis, il y a l'histoire, et ce rebondissement tellement inattendu qui donne un tel relief à l'histoire !
En bref, j'ai adoré !

par Golune
Une braise sous la cendre Une braise sous la cendre
Sabaa Tahir   
CE LIVRE EST ABSOLUMENT A LIRE. Trop souvent dans ce type de roman la violence est aseptiser et ne laisse aucune trace mais la c'est l'une des rare fois ou on a l'impression d'être dans un vraie monde.
Bon pour les personnages : J'ai tous simplement adoré Laia. [spoiler]Elle a beaucoup d’insécurité mais contrairement à ce qu'elle croit est très endurante. J'ai trouvé ses passages plus intéressants et j'ai préférée son personnage.[/spoiler]

Elias est un personnage que j'ai aussi appréciée mais [spoiler]des fois j'avais vraiment envie de lui mettre mon poing dans la figure. BIEN SUR QUE EL EST AMOUREUSE DE TOI IDIOT. Mais c'est rafraîchissant que pour une fois ce soit le garçons qui se torture sur l'amour. Même si des fois c'est agaçant. Mais ça rend la chose plus vraie. Par compte je le plaint sa mère est une vraie psychopathe et j'ai envie de savoir qui est son père. Je pense qu'il va finir avec Laia. Ils sont mignon ensemble même si je préfère Kennan. Après au delà des histoires de cœur j’apprécie vraiment ce personnage et son envie de rester intègre. Mais je le voie mal finir empereur. J'ai l'impression que ce qu'il veut c'est une vie simple au final. Et après tout ce qu'il a vécue c'est normal. Mais je dois avoué que la scène ou il se compare a Kennan est hilarante. Je l'ai beaucoup appréciée même si j'ai préférée Laia[/spoiler]

[spoiler]Je reste mitigée sur Hel, d'un coté elle subis aussi ce qui ce passe. Après j’espère qu'elle va briser sa promesse. J'ai un peu de mal avec les personnages qui mettent l'honneur devant tout. Et parfois je dirais même qu'il y a plus d'honneur a ne pas respecter sont serment justement.[/spoiler]

[spoiler]Kennan j'ai tellement envie de le voir plus. J’espère qu'il ne va pas mourir. Je sent que c'est le personnage qui a le plus de chance d'y rester. Quand a Cook c'est définitivement un personnage intriguant et j'ai hâte d'en savoir plus sur elle et son passé. [/spoiler]

Attendre le prochain tome va être une torture !

par Bellarke
Darwin's Game, Tome 1 Darwin's Game, Tome 1
FLIPFLOPs   
J'ai un peu hésité après avoir lu les "ça me fait penser à King's Game" etc... n'ayant pas accroché du tout avec cette histoire là...
Et au final, je me suis lancée parce qu'il faut avouer que les couvertures sont quand même super chouettes... Et c'est tout autre chose.

par Bopp
A comme Aujourd'hui A comme Aujourd'hui
David Levithan   
J'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire et à vraiment m'attacher aux héros. Je sentais qu'il y avait énormément de possibilités et de chemins vers lesquels David Levithan pourrait se diriger, et j'avais un peu peur qu'il oublie certains thèmes pour s'arrêter sur d'autres choses moins importantes. Mais non. Il est parvenu à me couper le souffle. EVERY DAY est une magnifique d'amour qui m'a anéanti.

Jusqu'à la fin, je me suis demandé comment le roman se terminerait. Puis PAF, la conclusion nous explose à la figure. Je pleurais tellement que les lignes en devenaient floues. Cette fin. Cette fin ♥ Je suis déchiré, ébloui et brisé.
C'est brillant.

Je ne sais pas encore si la suite est nécessaire ou pas, mais j'ai terriblement envie de découvrir ce qui attend A et Rhiannon.

J'avais oublié à quel point pleurer en refermant un roman était magnifique.
Ce livre m'a permis de m'en souvenir.

par Jordan
L'Art de la guerre L'Art de la guerre
Sun Tzu   
L'art de la guerre, s'adapte merveilleusement bien au monde de la diplomatie et de la finance. le commerce mondial est un excellent domaine d'application.ce manuscrit est toujours d'actualité 2500 ans après avoir été écrit
Beowulf - Traduction et commentaire Beowulf - Traduction et commentaire
John Ronald Reuel Tolkien   
Tolkien a donc traduit ce célèbre texte et l'on peut voir qu'il s'est inspiré de celui-ci dans ses écrits futurs (le dragon/serpent qui rappelle Smaug, Grendel qu'on peut comparer à Gollum, la demeure faite d'or rappelle Edoras, les noms des personnages...) Cette traduction est plutôt accessible et la présente édition nous propose également le texte "Sellic Spell', composé par Tolkien, une autre version de la légende Beowulf. Et une fois n'est pas coutume, Christopher Tolkien nous livre ses commentaires (que je n'ai pas encore lus) sur les deux récits. Un ouvrage qu'il est bien !

par Elodia
Les Dossiers Dresden, Tome 1 : Avis de Tempête Les Dossiers Dresden, Tome 1 : Avis de Tempête
Jim Butcher   
AVIS DE SOUTIEN A LA SERIE
La série risque de s'arrèter au tome 5 faute de lecteurs (ou trices), ce qui serai vraiment dommage,car les suites vont en crescendo en plaisir de lecture et addictivité (j'en suis la preuve)...et je veux absolument savoir la suite!
Aussi je vous le demande, donnez lui sa chance et lisez le, vous ne serez pas déçu.