Livres
458 906
Membres
412 826

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Folize 2019-01-18T19:09:33+01:00

Rowan le salue et le remercie du bout des lèvres en me tirant vers le château, renfrogné.

- Encore une fois, tu te joues de moi, Banfhlath.

- Encore une fois, tu as voulu jouer le Roi, mais tu n’es qu’un Laird ! Respecte tes gens et ils te respecteront, Rowan, tout comme avec moi. Avoue que je n’ai pas humilié le maître des lieux !

- Aye, tu as eu raison, ma main me démange. Le regard de ce palefrenier sur toi ne me plaît guère, ni ses…

- Il est mon cousin, Rowan.

- Aye, cela ne change rien.

- Chez moi, nous ne nous marions pas entre cousins, c’est inconcevable. Même si celui-ci est un beau mâle plus que charmant. Et ce pantalon de cuir lui allait à ravir. Très bel homme que ce cousin Aleck, le cherché-je en étant toutefois sincère.

Il m’attrape par le bras, rouge de jalousie, et me colle contre lui. Son regard noir est de retour. Je m’efforce comme je peux de ne pas rire.

- Il suffit, tu es mariée, les autres hommes n’ont pas à te….

- À m’exciter, me titiller ? Peut-être qu’il ne me frapperait pas, lui, si j’avais l’audace de parler à sa place …

- Allez, viens, allons manger avant que je ne te fesse devant notre château. Tu as le don de me mettre hors de moi.

- Eudach ! Mo ghaisgeach91.

- Aye, te voir admirer un autre homme me déplaît.

- Essaye ce genre de pantalon pour changer du kilt, peut-être seras-tu aussi sex... attirant que lui !

- Tu n’es qu’une impertinente et une...

- Mais tu m’aimes tout de même, m’amusé-je en m’arrêtant sur le pas de la porte pour l’embrasser et calmer sa frustration ! Ce beau palefrenier nous a tout de même été utile, reconnais-le. Nous savons maintenant que, malheureusement, je ne rencontrerai jamais ma vraie mère.

- Et qu’elle était une sorcière, tout comme toi !

- Rowan ? l’interpellé-je, devenant plus calme et sérieuse. Pouvons-nous nous y rendre ?

- Bien sûr, allons nous restaurer d’abord. Ensuite, tu dois l’annoncer à ton père, même s’il l’avait bien ressenti. Tu viens d’une drôle de famille, mo Banfhlath. Ils ont tous des dons, sauf toi, hormis celui de m'énerver et de me rendre fou.

- Fou d’amour ou de colère ?

- Les deux, pour ma plus grande malchance !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode