Livres
626 780
Membres
734 240

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bankgreen, l'intégrale



Description ajoutée par petitspock 2018-10-24T23:52:02+02:00

Résumé

Mordred est le dernier des varaniers, l’ultime représentant d’une race dont l’origine se perd dans les premiers battements du cœur du monde. Nul n’a jamais vu son visage derrière le heaume gris qu’il ne quitte en aucune occasion, pas plus que la couleur de sa peau par-delà l’armure qui l’habille — à moins que l’armure elle-même ne soit précisément cette peau, et son heaume son visage… Mordred est celui qui annonce, et nul n’échappe à son épouvantable prédiction : il connaît la fin de chacun, l’instant précis et les circonstances de la mort de quiconque croise sa route. Mordred est le plus redoutable des mercenaires. Aussi vieux que Bankgreen l’immémoriale, Bankgreen la mauve et noire, Mordred est immortel. À moins que… Car après tout, sur Bankgreen, qui sait si la mort même ne pourrait pas mourir ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par DeadlySin 2020-11-01T10:13:23+01:00

Il est né dans la nébuleuse grise. Au cœur brûlant des amas bleus, il jaillit, traverse les brumes sombres et immenses, trace sa ligne entre les étoiles qui piquettent le noir profond de l'univers. Les forces courbent l'espace tout entier, le ploient indéfiniment. Elles ont peut-être raison. Ici, rien ne s'ajoute au Temps ni ne s'en retranche ; la matière vibrante des géantes rouges irradie le vide, l'amplifie à sa démesure.

Il voyage à la vitesse de trois cent mille kilomètres par seconde, il est immortel. Il glisse sur le froid énorme des champs d'astéroïdes, rebondit sur l'obscurité des planètes mortes, ne croit en rien d'autre que lui-même. Il est tout ; il n'est déjà plus rien.

Le photon dérive, invincible. Il ne connaît que trop peu de choses de ces matières vivantes et bêtement immobiles. Il en croise, pourtant, de systèmes solaires en singularités vives. Elles représentent des jalons à peine marqués, fantomatiques sur les fonds infinis des mondes creux.

L'univers est un ennui éternellement recommencé, le photon l'a appris depuis sa naissance. Et ce dernier continue, sûr de lui, parce qu'il a créé en partie l'inexplicable ; ces boules rondes et gelées flottant dans le néant ; ces étoiles d'une blancheur insoutenable ; ces gouffres obscurs aspirant et comprimant tout ; ces nébuleuses d'où lui-même, petit ludion de lumière immatérielle, a été expulsé. Cette somme innommable, insensée. Durable et solitaire.

Le Temps est tellement long qu'il en devient profondément immobile. Le photon poursuit sa route perlée, visite des soleils jumeaux autour desquels gravitent des bouts d'astres pelés, ignore les météores incandescents des vieux mondes, atteint enfin les régions périphériques d'une galaxie semblable à toutes les autres.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par DeadlySin 2020-10-23T21:37:12+02:00
Or

Les premiers chapitres sont assez durs à lire et il faut attendre une bonne cinquantaine de pages avant de commencer à comprendre les bases de l'univers et les règles qui le régissent. Mais une fois cette étape passée, j'ai été prise par les mystères de Bankgreen et, au final, je ne regrette pas la lecture de ce livre que j'avais acheté au hasard.

L'écriture est d'une grande qualité et j'ai adoré la manière dont l'auteur répétait certaines phrases ou paroles de chapitre en chapitre leur faisant tantôt changer de sens ou renforcer une idée.

L'univers et l'histoire sont très métaphoriques et c'est le sous-texte qui est le plus important. La façon dont l'auteur a décidé d'aborder le concept de la mort (et celui de la vie) est très intéressante et peu vue. Il met également beaucoup en avant les sentiments de haine et de peur qu'il étudie en profondeur. Pour tout cela, le livre en vaut le coût même si on peut le qualifier de livre de niche pas toujours facile à lire.

J'ai toutefois été déçue par la fin qui est certes logique et cohérente avec le reste de l'histoire mais qui personnellement m'a semblé un peu trop facile et une partie de la morale qui découle de l'entièreté de l'oeuvre me gène (mais c'est subjectif pour le coup).

Ça reste une oeuvre originale et habillement écrite et pour ceux qui seraient intéressés de lire Bankgreen, prenez bien la version intégrale de l'oeuvre car il est nécessaire de la lire dans son entier et, de préférence, d'une traite pour la comprendre. La première partie ne se suffit pas et, lue seule, serait décevante...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2019-02-28T21:14:28+01:00
Bronze

Après quelques longueurs, c'est une vraie plongée dans l'univers de Di Rollo que je suis arrivée à apprécier. Et encore, faut-il pouvoir dépasser l'univers fantastique construit sous la plume de l'auteur.

Après les longueurs du début, on peut se laisser facilement emporter par la plume et l'écriture de l'auteur. Je me suis aussi attachée facilement à Mordred.

Cependant, si je suis arrivée à m'attacher au varanier, il est plus difficile d'apprécier réellement l'univers de Bankgreen. Trop long ou trop court sur certains passages ? Un univers éternel qui n'en finit pas, aucune carte,... Aucun Temps précis certes mais après tout c'est un univers éternel.

J'en retire une impression d'une nature qui se rebelle et qui est maîtresse de tout et des hommes, une nature qui ne veut plus avoir d'hommes qui la foulent. Hors, finalement, ce sont les plus pauvres qui gagnent à la fin du compte.

Une fin non-finie... une fin d'éternité. Et on est content d'arriver enfin au bout ! Parce que je ne sais toujours pas quoi penser exactement de cette lecture, si elle valait vraiment le coup ou si ce fut une éternité de trop pour arriver à la dernière page.

Par ailleurs, pour un livre qui parle d'éternité, le mot "fin" paraît déplacé...

Afficher en entier

Activité récente

SerrNoz l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-06T19:50:49+01:00
stcl l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-16T22:21:35+01:00

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 9
Commentaires 2
extraits 4
Evaluations 3
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode