Livres
436 430
Membres
361 838

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Banlieue rouge sang



Description ajoutée par LaurentMD 2016-07-05T10:36:47+02:00

Résumé

Un cadavre au cou percé de deux trous. Un biologiste embauché sur un projet entouré de mystères. Un prêtre armé d’un pistolet et d’un pieu. Une policière stagiaire en rébellion contre sa hiérarchie. Et surtout, des vampires aux pouvoirs surhumains...

Entre les HLM, le danger rôde. La nuit cache des prédateurs dont il ne faut pas chercher à connaître les secrets...

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par LaurentMD 2016-07-05T10:37:33+02:00

PRÉFACE PAR OLIVIER GAY

Auteur de Les talons hauts rapprochent les filles du ciel, prix du premier roman du festival de Beaune

J’ai découvert le roman de Laurent Mély-Dumortier dans le cadre du dernier concours Fyctia. Le début de son histoire me semblait simpliste et j’ai levé les yeux au ciel en m’imaginant lire une nouvelle histoire de vampires.

Entendons-nous bien, je n’ai rien contre les vampires dans l’absolu. Ce sont des créatures fascinantes, et les romans d’Anne Rice comme le film de Neil Jordan ont bercé mon enfance (si vous n’avez pas vu Entretien avec un vampire, faites-le, c’est excellent).

Seulement, avec le phénomène Twilight, les vampires se sont multipliés dans la littérature, sous toutes les formes, sanguinaires, sexys, violents ou joueurs. Et j’avais fini par m’en lasser – jusqu’à ce roman.

La raison pour laquelle j’ai accepté de préfacer cet ouvrage est toute simple : j’ai aimé ma lecture. Petit à petit, insidieusement, je suis rentré dedans et je me suis retrouvé à tourner les pages pour chercher à connaître la suite, puis la fin. Le mythe du vampire est abordé ici sous un angle particulièrement intéressant.

L’histoire se passe à Paris, et c’est un point important pour moi. Nous sommes abreuvés d’œuvres traduites, dont l’action se déroule le plus souvent aux États-Unis ou en tout cas dans un autre pays. Même si nous avons déjà voyagé, ces villes n’ont pas le même attrait pour nous – pour moi – que Paris. On entend parler des bus de la RATP, de stations de métro, de rues qui existent et de RER directs pour la banlieue. Rouge Sang, évidemment.

Bien sûr, je ne vous en dis pas plus sur le scénario – vous découvrirez bien assez tôt le fin mot de l’histoire. Mais ce qui a toujours compté pour moi dans mes lectures, c’est la profondeur des personnages. Sont-ils crédibles ? Sont-ils intéressants ? Ai-je envie de les accompagner dans leurs aventures ?

Grâce à des dialogues modernes, des répliques percutantes et des motivations en demi-teinte, la réponse est oui à ces trois questions. Laurent parvient à donner vie à ses personnages, qu’il s’agisse d’Éric, d’Élisa ou de Narjess.

Surtout de Narjess, d’ailleurs. Mais vous verrez bien.

Je ne vous retiens pas plus longtemps. Plongez toutes canines dehors dans cette banlieue – et n’oubliez pas de fermer votre porte la nuit.

Comme si ça allait les arrêter.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par SoAddict 2017-01-13T13:56:09+01:00
Or

Un très bon thriller fantastique qui emporte le lecteur facilement malgré le manque de surprise.

https://soaddictblog.wordpress.com/2016/08/19/banlieue-rouge-sang/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2016-08-30T23:44:47+02:00
Lu aussi

Un retour au mythe du vampire réussi : "Banlieue rouge sang", de Laurent Mély-Dumortier, aux éditions La Condamine.

Le pitch : Eric Miran vient tout juste d’être recruté par les étranges laboratoires pharmaceutiques Goji, dont le directeur de recherches s’est – ou plutôt a été – suicidé. Le directeur se révèle bien ténébreux, les termes de son contrat particulièrement nébuleux, son rôle obscur mais la paie conséquente, raison pour laquelle il a accepté ce poste pour lequel il sera assisté par le laborantin syndicaliste Christophe Zalmer. Pendant ce temps, la jeune lieutenant stagiaire Elisa Alvarez assiste son tuteur, le Capitaine Régis Gauthier, dans une école, lieu d’un étrange double meurtre : le premier cadavre porta=e trace de trois impacts de balles dans le corps ainsi que deux petits trous dans le cou, tandis que l’autre, momifié avec un trou béant dans le cœur, semble être mort depuis plusieurs semaines… L’œuvre d’un mauvais plaisantin qui s’inspire du mythe du vampire… ?

C’est à la suite d’un petit message de la bloggeuse @ReadingLovetime que j’ai finalement été contacté par cet auteur fort sympathique, puis par son attachée de presse, me permettant ainsi de recevoir ce roman atypique et joliment préfacé par Olivier Gay.

Brillant mélange entre Dracula et Entretien avec un Vampire, entre Underworld et le Da Vinci Code, l’auteur nous plonge au cœur d’une intrigue prenante, rondement menée et maîtrisée. Il sait retenir notre attention dès les premières pages, et ce tout au long du roman qui défile à toute vitesse sous les yeux d’un lecteur captivé. Bien loin de la saga Twilight, et en dépit de quelques idées parfois saugrenues, l’auteur a su revenir au mythe du vampire originel et l’exploite avec subtilité et intelligence pour nous livrer un récit solidement construit et bien ficelé. Avec bien peu de temps morts, le suspense est brillamment maintenu au fil des chapitres, avant un dénouement vraiment haletant.

Particulièrement fouillés, les personnages se révèlent tous très intéressants, chacun ayant son rôle à jouer au cours de l’histoire. Eric, Elisa et Christophe constituent un trio principal auquel le lecteur s’attache et se plaît à suivre. Les autres protagonistes ne sont cependant pas en reste et s’avèrent tout aussi importants à suivre, même si le lien Eric/Narjess aurait nécessité selon moi quelques approfondissements et m’a légèrement laissée sur ma faim.

Vive et nerveuse, la plume de l’auteur est fluide et agréable et apporte beaucoup de rythme à cette histoire qui se dévore littéralement.

Bref, un thriller fantastique aussi fascinant que remarquable, à découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Linkward 2016-07-17T17:57:32+02:00
Argent

- Merci à Laurent Mely-Dumortier pour ce service presse ! -

Un thriller vampirique comme je les aimes...

Les vampires... Un bien grand phénomène qui explose lorsque la saga Twilight vient s'inscrire dans l'un des plus grands phénomènes littéraires des dernières années. J'ai aimé Twilight malgré des détails douteux sur la nature des vampires - ils brillent, c'est suffisant pour me faire froncer les sourcils - cependant ne pensez pas retrouver une boule disco pour vampire dans ce roman, bien au contraire. Laurent Mely-Dumortier revient aux origines du mythe du vampire. Ils ne brillent pas, ils ne se nourrissent pas de sang d'animaux, mais de sang humain bien frais et bien chaud. Il serait injuste de tout révéler, mais il est bon de savoir que c'est un retour aux origines sur tous les points pour les amoureux des histoires vampiriques. De quoi satisfaire nos papilles avec quelques approches de l'auteur qui offre au roman une originalité certaine.

L'histoire - sous un point de vue externe - est entraînante pour plusieurs raisons. Même si au départ j'avais quelques appréhensions quand au fait que nous suivions plusieurs personnages, il se trouve que l'auteur gère parfaitement les rôles de chacun. Eric et Elisa sont les principaux, mais s'inscrivent également Christophe, Alexandre, Narjess... Leurs personnalités sont différentes et toutes bien inscrites, tandis que nous apprécions les qualités des uns et des autres pour former un groupe qui retiens l'attention. Le mystère et l'action se mêlent très bien, ce qui rend l'histoire plus prenante. Des meurtres étranges qui soulèvent des questions. Après ma lecture, j'avais ce sentiment d'être rassasiée. C'est ce que j'ai aimé. Dans certains thriller, il m'arrive de ne pas être pleinement satisfaite parce qu'il me manque des réponses. Ici, nous obtenons toutes les réponses. Sauf peut-être une qui est en réalité une ouverture pour notre imagination. Concernant le scénario en lui-même, il suit sa trame avec un très bon mélange de plusieurs genres. L'action, le mystère, le suspense, la pointe d'attirance entre certains personnages et bien évidemment le côté fantastique où les vampires sont mis en scène avec ce qu'il faut de froideur pour les rendre inquiétants.

L'écriture de Laurent Mely-Dumortier est agréable, fluide et facile à suivre. Le partage entre la narration et les dialogues se chevauchent parfaitement, nous permettant d'apprécier les quelques détails mentionnés sur les décors, comme les quelques traits physiques des personnages. Cependant - pour ma part, précisément - les meilleures scènes de l'auteur sont quand elles impliquent du suspense. Haletantes, mystérieuses et inquiétantes. Elles sont écrites d'une telle manière qu'elles captent toute notre attention. Petit plus également pour la couverture accrocheuse.

http://encredeslivres.blogspot.fr/2016/07/banlieue-rouge-sang-laurent-mely.html

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Date de sortie

Banlieue rouge sang

  • France : 2016-06-30 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode