Livres
568 847
Membres
624 109

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par micaroval 2019-07-16T01:28:10+02:00

Tu ne peux pas prétendre que tu as enterré mon père par gentillesse. Tu ne peux pas prétendre qu’empêcher Bates de me faire du mal était instinctif. Que la seule raison pour laquelle tu ne veux pas baiser d’autres femmes, c’est que tu ne veux plus porter de capote. Quand tu es venu me chercher en France, tu aurais tout fait pour me récupérer. Tu étais désemparé sans moi, autant que je l’étais sans toi. Donc tu peux continuer à me faire croire que tu ne m’aimes pas. Ce sont des conneries ! Je sais que c’est le cas, Cato. Mais j’attendrai que tu aies les couilles de me le dire en face.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2019-07-15T10:10:11+02:00

— Je ne suis pas idiote. Je sais que l’ego de mon fils est plus gros qu’une montgolfière. Il continuera à se prendre pour le nombril du monde jusqu’à ce que quelqu’un le remette à sa place.

— Merci, maman, raillai-je.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2019-07-15T09:57:54+02:00

Est-ce si terrible que la femme avec laquelle tu couches veuille dormir dans tes bras ? Parce que c’est une des choses qui lui manquent le plus ? Est-ce vraiment si terrible que je veuille te demander si mon frère peut venir me rendre visite parce que je me sens seule ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2019-07-15T08:51:50+02:00

— Voilà pourquoi tu es si malheureux, Cato. Parce que tu te soucies plus du pouvoir et de l’opinion des autres que de ce qui compte vraiment dans la vie. Tu es exactement comme mon père… et tu mourras comme lui. Mais, d’abord, tu assisteras à la disparition de tous ceux à qui tu tiens… les uns après les autres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par hunter57 2019-06-30T07:10:05+02:00

— Quelle question ?

— Quand est-ce ton anniversaire ?

— Ça n’a aucune importance, répondis-je en me remettant à manger.

— Bien sûr que si. Comment veux-tu qu’on le fête si je ne sais même pas quand c’est ?

— Parce qu’on ne va pas « fêter ça ».

— Cato…

— Laisse tomber, assénai-je, la faisant taire par mon ton, lui montrant que je ne changerais pas d’avis. Je ne fête jamais mon anniversaire et je ne vais pas commencer maintenant. Même Bates ne m’en parle pas. Alors le sujet est clos.

Je retournai à mon assiette et mangeai comme si de rien n’était. Je pouvais sentir son regard sur mon visage, sa déception pénétrer ma peau.

— Si tu ne veux pas que je sois un salaud, ne me force pas à en être un.

— Ce n’est pas ce que je faisais, dit-elle tout bas. Je tiens à l’homme avec lequel je dors, au père de mon enfant, et je voulais simplement faire un geste… parce que tu comptes beaucoup pour moi. Ta seule raison de te comporter en salaud, c’est parce que tu en es un. Si tu baissais un peu ta garde, tu verrais que je suis de ton côté… que je l’ai toujours été.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2019-07-16T01:37:32+02:00

Cette femme avait plus d’ascendant sur moi que quiconque, plus que tous mes ennemis combinés.

Elle savait exactement qui j’étais.

Ce qui me terrifiait.

Je refusais de lui donner plus de pouvoir.

Car cela me détruirait.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode