Livres
534 703
Membres
560 314

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de barbara1506 : Mes envies

Too Young Too Young
Margot D. Bortoli   
Le résumé ne nous livre que peu de choses, ce n’est pas qu’une simple romance et c’est tant mieux.
Durant toute la lecture j’ai été envoûté, j’ai ri et beaucoup pleuré.
Une fois la lecture finie le titre devient beaucoup plu évident qu’une simple différence d’âge.
Les personnages sont une réussites.
Pour vous lancer éviter de lire des résumés trop complet, vous n’en serez que plus abasourdis.

par charli
6 ans 6 ans
Elle Séveno   
Suis-je la seule à ne pas avoir véritablement accroché à ce livre ?

A la base, ce roman ne figurait pas dans mes prévisions de lectures. Le titre ne m'avait pas tapé dans l'oeil, et je ne me rappelle pas m'être attardée sur le résumé de l'histoire. Mais tout a changé après ma lecture de ''Too Young'' qui nous propose un thème très proche de celui de ''6 ans''. Comme cela avait été un énorme coup de coeur, je me suis dis qu'il serait intéressant de pouvoir faire une comparaison. De voir si le roman de Elle Seveno pouvait faire encore mieux.

J'étais persuadée que j'allais aimé.

Mais finalement, il manquait beaucoup de choses pour rendre cette lecture mémorable.

Pourquoi je n'ai pas accroché ?

Tout d'abord, je pense que l'histoire est beaucoup trop brouillon, et n'est pas assez peaufinée. C'est d'autant plus dérangeant que l'auteure avait selon moi toutes les cartes en mains pour cartonner. J'ai sincèrement eu l'impression qu'elle n'allait pas jusqu'au bout de son thème, et qu'elle en oubliait l'important. C'est à dire, la différence d'âge entre les deux personnages.

En effet, nous avons une romance qui se développe beaucoup trop rapidement à mon goût, avec une héroïne qui ne nous montre pas le moindre signe de doutes. Elle n'est pourtant pas dans une situation des plus anodines. Elle a connu ce garçon quand elle s'occupait de lui quand elle le gardait en tant que babysitteur, mais elle ne semble même pas le moindre choqué de pouvoir ressentir de l'attirance pour lui. Ils ont six ans d'écart, mais à aucun moment elle ne vient mettre ce détail sur le tapis. Si ce n'était pas un point important, alors Elle Seveno aurait dû choisir un titre différent. Alors oui, cela nous montre aussi une héroïne qui est sûre d'elle, mais ce n'est pas spécialement ce que j'en attendais. Au final, nous n'avons pas ce jeu du chat et de la souris qui aurait pu être intéressant à mettre en place. Sans dire que l'héroïne n'éprouve pas le moindre remord quant à ce qu'elle fait à Brice, même si ce dernier n'est pas non plus un ange.

La romance se développe beaucoup trop rapidement, et elle devient tellement omniprésente que nous en oublions l'intrigue qui tendait à mettre en avant un drame familial avec la sœur de l'héroïne. Le sujet aurait pu être intéressant, mais rapidement relégué en arrière plan. L'auteure aurait dû le privilégié en retirant quelques scènes de sexe.

En fin de compte, je dénote également de ne pas m'être aussi attachée aux personnages. Raph a une personnalité qui m'a parfois un peu dérangé, et qui ne m'a pas tout le temps conquise. Il ne pense qu'à se faire Vic, et cette obsession m'a parfois semblé un peu perverse. Son manque de maturité a eu raison de ma patience. Quant à cette dernière, je l'ai trouvé assez fade, bien que son audace et le fait qu'elle ne soit pas une femme timide puisse nous changer un peu. Maintenant, c'est quand même dingue qu'elle se jette aussi facilement dans cette relation sans vraiment réfléchir. Au final, la romance ne m'a pas fait rêvé. Je trouve ça dommage.

Toute cette combinaison fait que nous n'avons pas forcément une lecture sans prise de tête. J'avais vraiment hâte de la finir pour commencer autre chose. J'ai conscience que mon avis est très négatif, mais il me fallait dire vraiment ce que j'en pensais. Je pensais que j'allais aimé cette lecture en fonction du thème, mais cela a été une déception.

Est-ce que mon avis aurait pu être différent si je n'avais pas lu ''Too Young'' avant ? Je ne pense pas. Au contraire, car même si le premier chapitre de ce roman avait été plaisant, la suite m'a rapidement démontré que l'intégralité du roman ne me correspondait pas. A vous maintenant de vous faire votre propre avis sur la question.
Wrong, Tome 3 : Trust Wrong, Tome 3 : Trust
Jana Aston   
(VO) Celui ci est le meilleur de la série pour moi.
Au début, l'histoire ressemble à pas mal d'autres, celles où le héros demande à l'héroïne de faire semblant d'être sa copine sous un faux prétexte et ou ça fini par être vrai. Bien souvent, j'ai du mal à croire que la fille se fasse avoir.
Mais ici c'est différent, l'héroïne souffre de phobie sociale et le héros, l'ayant compris dès le début, fait en sorte de lui simplifier les choses.
Ne connaissant personne ayant ce genre de troubles, je ne sais pas si tout ça est plausible mais j'ai vraiment, vraiment eu le sentiment que ça l'était. Même qu'à un moment donné, quand Chloe perd ses moyens lors d'un rencard, j'étais tellement dedans, j'aivais envie de l'aider alors j'ai eu le réflexe d'arrêter mon audiobook pour l'empêcher de continuer à s'enfoncer. Ridicule, je sais, mais c'était plus fort que moi.
Le fait d'avoir écouté plutôt que lu l'histoire a du lui donner une autre dimension aussi, les narrateurs ont été très convaincants.
C'est une histoire que je réécouterai avec plaisir.

par deeKi
Écorchés, Tome 1 : Attirance interdite Écorchés, Tome 1 : Attirance interdite
Carian Cole   
Une très belle histoire, magnifiquement écrite, et l'alternance des points de vue entre Kensie et Tor, passé et présent, donne un bon rythme à cette romance. Lu en une journée. J'ai hâte de lire le tome deux.

par Celence
Écorchés, Tome 2 : Dangereuse attraction Écorchés, Tome 2 : Dangereuse attraction
Carian Cole   
MA NOTE : 4,5/5

TIED est le deuxième tome de la série Devils Wolves, le premier étant TORN

Tyler découvre Holly sous une sorte de trappe, par hasard, au milieu des bois qu’il hante depuis la vie d’ermite qu’il s’est imposée. Elle avait été victime des abus en tous genres d’un monstre qui l’avait enlevée alors qu’elle n’était qu’une fillette. En l’arrachant à ce trou, où ses seuls compagnons étaient un chien sans cordes vocales lui permettant d’aboyer et le sac à dos qu’elle portait le jour de son enlèvement, renfermant les contes de fées qu’elle a tant lus et relus pour lui donner le courage d’espérer qu’un jour viendrait où un prince viendrait la sauver, elle a tenu le coup pendant une décennie…
TIED est mon premier roman de Carian Cole. Et quel talent !
Ce n’était pas une histoire facile à raconter.
Celle de Tyler est tragique, d’abord avec l’accident où il est gravement brûlé, notamment au visage, puis avec les conséquences et tristes choix qui se succèdent après : il était une idole du lycée, un athlète promis à un bel avenir, puis il perd tout ; sa petite amie le laisse tomber parce qu’elle ne supporte pas de le regarder, il tombe dans une spirale de désarroi, d’addictions et d’autodestruction qui provoquera également une très lourde perte, ce qui le conduira finalement à s’isoler de toute sa famille.
Il vit donc dans les bois et prend un malin plaisir à effrayer les randonneurs, avec ses masques horrifiques. Mais il sauve également les animaux ou retrouve ceux qui se sont égarés.

Lorsqu’il sauve Holly, celle-ci doit entreprendre le dur chemin vers la réadaptation et la réinsertion dans la société. Elle a tant de chose à rattraper et à assimiler, tant de traumatismes à surmonter. Elle s’accroche toujours à son petit sac à dos et à ses contes et elle constate aussi, hélas, qu’elle n’est plus qu’une étrangère pour ses parents, une sœur morte-puis vivante pour la petite sœur qui est née quelques années après sa disparition. Elle ne se sent réellement acceptée et chérie que par sa grand-mère son frère aîné et sa future belle-sœur.
Elle avait tenté d’avoir des nouvelles du jeune homme qui l’avait retrouvée, et de son chien, mais ses parents l’ont tenue à l’écart de tout, d’abord dans un centre spécialisé pendant un an, et même lorsqu’elle s’est installée dans une résidence pour des anciens patients comme elle.

Chaque jour, elle souhaite cependant repousser les limites que sa famille lui imposent, elle veut passer son permis, trouver un petit boulot. Elle s’obstine à marcher seule un peu plus loin chaque jour. Jusqu’à l’orée des bois.
Un jour, elle pénètre finalement la forêt et n’en croit pas ses yeux lorsqu’elle croise son chien (censé avoir été adopté par une famille adoptive aimante) … en compagnie du jeune homme aux yeux bleus, ce regard auquel elle s’était si désespérément accrochée lorsqu’il l’a retrouvée, et même après ce jour-là.
L’auteure nous narre donc cette histoire à travers le double point de vue, celui d’une Holly encore immature à bien des égards, mais si courageuse et obstinée aussi, et celui d’un Tyler silencieux, torturé et amer, qui va pourtant commencer à parler, sourire et s’ouvrir grâce à cette jeune fille qui, avec son passé, devrait pourtant être terrorisée par son apparence et son hostilité.
Mais curieusement, s’il y a bien une seule personne avec laquelle Holly se sente en sécurité, même en pleine forêt, c’est Tyler.
Et s’il y a bien une seule personne qui ne semble pas rebutée par l’apparence de Tyler, bien au contraire, c’est Holly.

L’auteure décrit avec beaucoup d’intelligence les sentiments et la confusion d’une jeune Holly retrouvée, qui sent pourtant qu’elle n’a plus vraiment sa place au sein de son foyer, et qui s’accroche à son idéal de conte de fées. Nous découvrons aussi des bribes de son passé, de ce qu’elle a supporté, ce n’est jamais bien long, mais cela suffit à imaginer l’ampleur de la cruauté dont elle a été victime durant toutes ces années.
Nous en apprenons aussi davantage sur le passé de Tyler, les terribles évènements qui en ont fait l’homme qu’il est aujourd’hui.


Ce récit est empli d’émotions fortes, nous ressentons la froideur des parents qui sont incapables de gérer le retour d’une enfant disparue, la cruauté du ravisseur, la force d’Holly, pour avoir survécu mais également dans sa façon de se reconstruire et d’avancer, de mûrir, d’assimiler ses sentiments, ses sensations nouvelles qu’elle découvre, et d’oser en vouloir plus dans la vie et de repousser ses limites.
Et il y a tellement de tendresse.
Ce livre plein de contrastes, il est sombre à bien des égards, et également profondément émouvant, et j’ai réellement beaucoup aimé l’évolution des sentiments entre les deux héros est très bien écrite.

Il y aura également quelques rebondissements inattendus, et le dénouement est parfait.

Encore une auteure à découvrir !

Teach Me Love Teach Me Love
Erin Graham   
Une ode à l’amour, une ode à l’écriture et une ode … au new adult ! Erin Graham pose là tous les clichés que les gens peuvent avoir sur le genre “New Adult” : “porno”, “fille nunuche” et j’en passe. L’auteure nous montre que non, le new adult c’est aussi un genre qui permet de parler de sexe sans tabou, d’exprimer des émotions profondes et j’ai aimé que l’auteure défende son genre à travers l’histoire de Andréa et Yanaël.

Je dois vous avouer que dès le prologue je savais que cette histoire ne me laisserait pas indemne. Qu’elle allait me percuter. Si le prologue m’a donné envie de pleurer, les premiers chapitres m’ont beaucoup fait rigoler. C’est la force d’Erin Graham : cette capacité constante à jouer avec vos émotions.

Dans “Teach me love”, Andréa et Yanaël vont devoir écrire une romance new adult dans le cadre de leur Master 2. Ainsi, nous retrouverons de nombreuses références littéraires du genre comme “After” ou encore “50 nuances de Grey”. Ce processus d’insérer une œuvre dans une œuvre, une histoire dans une histoire n’est ni plus ni moins qu’une mise en abyme qui est ici parfaitement maîtrisée par Erin Graham. Nous avons ainsi accès à tout le processus de création d’une œuvre et plus particulièrement, c’est le processus d’écriture qui est ici ciblé dans “Teach me love”. J’ai eu l’impression que l’auteure, à travers ce roman, donnait des conseils d’écriture à ses lecteurs et j’ai trouvé cela très enrichissant car moi-même j’ai déjà eu le désir d’écrire mes propres histoires. Ce roman regorge de petits conseils d’écriture pour les futurs écrivains en herbe !

Un autre point que j’ai adoré dans cette histoire, c’est la présence de la petite Maélys. Mettre un enfant dans une histoire, c’est la plupart du temps un pari gagnant avec moi ! Ceci n’est pas un spoil puisque vous l’apprenez dès le prologue mais Yanaël est effectivement le papa d’une petite fille de 4 ans. Cette petite apporte la touche d’insouciance et de douceur dans les passages parfois plus sombres du roman. J’ai adoré !

Si ce roman n’a cependant pas été un coup de coeur, c’est parce que quelques points m’ont fait tiquer. Il ne faut pas oublier qu’avant d’arrêter le préservatif du jour au lendemain pour se contenter de la pilule, il y a des gestes préventifs à faire comme par exemple faire un test de dépistage (MST et VIH). Dans ce roman, la seule “peur” de Yanaël c’est que Andréa tombe enceinte mais à aucun moment ils ne se posent ni l’un ni l’autre la question des MST ou des dépistages avant d’arrêter le préservatif. Je trouve ça vraiment dommage d’occulter quelque chose d’aussi important dans une romance. A mon sens, ce sont des gestes importants et préventifs qui sont importants à rappeler.

Par ailleurs, la scène où ils s’envoient en l’air sur le canapé du salon alors que la petite de 4 ans dort à côté dans sa chambre était selon moi inutile et un peu ridicule au vue des circonstances.

Cela reste tout de même un roman à lire absolument car il est très intéressant du point de vue de l’écriture d’un roman mais aussi pour la romance entre Andrea et Yanaël qui restera, sans nulle doute, l’une des plus belles que j’ai pu lire.
Everyday Heroes, Tome 3.5 -  Control Everyday Heroes, Tome 3.5 - Control
K. Bromberg   
bonjours pouvez me dire la date de sorti merci

par lanpot
Control freak Control freak
Kaly Swann   
D'abord encore mille mercis aux Éditions Addictives pour l'envoi de ce nouveau service presse mais aussi pour leur confiance renouvelée pour cette année.
Il faut savoir que la plume de Kaly Swann est une valeure sûre en matière de romance prenante, à la fois pétillante, avec de l'humour mais avec un sujet sensible, un passé douloureux de la part de nos personnages. Celui-ci ne déroge pas à la règle, j'ai passé un très très bon moment de lecture avec cette histoire.
D'un côté nous avons Charlie, jeune et jolie femme rousse au caractère bien trempé, un fort mental puisqu'elle est pompier et plus particulièrement lieutenant. Nous allons la suivre dans sa vie à la caserne, en intervention et constater sa droiture, son investissement, son dévouement pour autruis et sa véritable passion pour son métier. C'est plus qu'une vocation, cela fait partie d'elle et c'est en plus de famille. Charlie cherche à se poser, avoir une famille stable et surtout pas des histoires à gauche à droite, non ce n'est pas elle. Puis nous rencontrons également Stephen, ce beau papa célibataire (on comprends assez vite qu'il a perdu sa femme dans d'atroces circonstances). Celui-ci gère une agence pour les enfants et leurs début de carrière. Stephen est un homme qui ne vit que pour le bien être de sa princesse, il a oublié ce que c'était la vie avec une femme et a verrouillé son cœur à quiconque voudrait s'immiscer dedans.
Mais on le sait et on le sent, Charlie va tout remettre en question dans la tête de notre beau patron. Elle va tout faire basculer dans la vie de notre control freak pourtant si bien programmée. Ces personnages nous font passer par des hauts et des bas en un temps record, les rebondissements ne manquent pas et la dynamique constante est vraiment appréciable. J'ai beaucoup aimé la façon dont nos deux protagonistes vont se confier, se reveller petit à petit à nous. Les métiers de chacun sont peu vu et abordés donc ça a été un super point positif en plus. Stephen est désormais un cœur de pierre, alors comment lui faire céder ses fondations ?
Charlie sera-t-elle celle qui lui fera retrouver les sensations d'un amour ?
Arriveront-ils à se comprendre et accepter le passé de l'autre ? Le métier dangereux de Charlie sera-t-il un frein pour Stephen qui ne veux pas entendre parler de feu et surtout pas prêt de sa fille Bella ? À vous de le découvrir...
C'est un récit où l'on perçoit énormément les émotions, les fêlures et les angoisses des personnages, on ressent leur démon. Les auteurs ont bien construit leur roman pour un ensemble crédible et captivant de début à la fin.
J'ai aimé chacun des personnages et surtout ce roman n'aurait pas été pareil sans la fraîcheur de cette petite fille Isabella et son compagnon poilus nommé Bunny... Bella aporte ce côté très mignon au récit parfois dur et intense.
Tout est réuni ici pour nous captiver, nous émouvoir et nous montrer surtout que rien n'est jamais perdu. Avec du temps et de la volonté on peux tout recommencer et avoir de nouveau droit au bonheur, c'est un beau message que ce roman nous renvoi.
Chers Lecteurs, je n'ai donc plus qu'à vous conseiller ce roman à la fois émouvant, fort, beau et addictif dont on aime tant dévorer les pages.
Sex rules Sex rules
Lily Tortay   
Un avis + détaillé sur > https://wp.me/p6618l-f8M
[JULIE]
Protect me est une romance contemporaine qui réunit tous les ingrédients pour nous faire rêver !
L’auteure nous plonge complètement dans ce trio fusionnel où la famille est importante, qu’elle soit proche ou pas, qu’elle soit bénéfique ou non.
[...]
C’est une histoire véritablement accès sur les liens familiaux, les secrets, ceux qui vous veulent du bien mais qui peuvent aussi vous détruire. Avec ses origines italiennes, la famille Carminio est très soudée et exubérante, mais surtout aimante, quant à celle de Brooklyn est dissolue, et très réduite.

La petite Mia est tout aussi importante dans cette histoire puisque comme je vous le disais, ce n’est pas un homme que Brooklyn trouve, mais un père et sa fille avec tout son entourage. Il faut accepter le package et les licornes. C’est tout l’art de cette histoire, de cette capacité qu’a eu cette auteure à nous faire aimer tous ces personnages, si fusionnels, attendrissants. Chaque personnage s’ouvre, évolue au contact des autres, c’est comme s’ils avaient attendus d’être réunis pour s’épanouir.

C’est une belle leçon d’amour qui nous aie donné par cette romance. J’ai vraiment pris du plaisir à découvrir cette histoire, ressentant chaque émotion, senteur, saveur, partageant les sentiments de toute cette famille. Ils ouvrent leur bulle pour vous inviter à l’intérieur et on ne se fait pas prier pour les rejoindre.
In Love, Tome 1 : De mon boss In Love, Tome 1 : De mon boss
Lauren Blakely   
Pour trouver un travail dans son domaine de compétence, Abby vit à New York. Mais pour toucher son but, elle est obligée de cumuler plusieurs emplois. Elle a trouvé des postes comme prof de langues mais pour arrondir ses fins de mois, elle est la baby sitter de Hayden, cinq ans. Tout pourrait bien se passer mais Abby a un petit soucis... Elle a un gros gros crush pour Simon, le papa célibataire de la petite fille. Depuis sept mois qu'elle le connait, elle fait son maximum pour refréner ses sentiments mais ce n'est pas évident tant Simon est gentil et surtout sexy... Jusqu'au moment où elle se rend compte que l'attirance est réciproque. Comment Abby et Simon arriveront ils à sauter le pas ? Réussiront ils gérer une relation amoureuse en plus d'une relation de travail ?

J'ai découvert la plume de Lauren Blakely il y a peu et j'ai vraiment été séduite par son univers doux et romantique. J'ai commencé ma lecture sans avoir lu la quatrième de couverture, mais en ayant quand même une petite idée sur le sujet de l'histoire ? Très rapidement, l'autrice nous plonge au cœur de son histoire, de la relation qui semble compliquée entre Abby et Simon. J'ai aimé retrouver la plume fluide, énergique et addictive de Lauren Blakely. Elle donne la parole, tour à tour, à ses protagonistes et c'est quelque chose que j'apprécie car je trouve que cela nous rapproche des personnages. Nous allons ainsi pouvoir connaitre les envies, leurs ressentis et leurs désirs... Le thème de base est plutôt classique, la nounou qui craque pour le papa de l'enfant qu'elle garde, et inversement, mais j'ai trouvé que Lauren Blakely lui avait donné une petite touche d'originalité ! J'ai aimé suivre l'évolution de leur relation, de sentir la tension monter petit à petit jusqu'à l'explosion. J'ai aimé que leur romance soit saine et sans prise de tête. Alors oui elle est un peu compliquée, à cause leur lien professionnel, et il y aura bien des petits aléas qui vont rajouter du piment mais j'ai aimé qu'Abby et Simon soient matures et qu'ils assument leurs désirs et leurs sentiments.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Abby. C'est une jeune femme intelligente, mûre et indépendante. J'ai aimé son caractère déterminé, quand elle a un objectif, elle se donne à fond pour l'atteindre... Enfin sauf avec Simon ! Travailler pour lui et un bonheur et une torture au quotidien, jusqu'à ce qu'elle se rende compte que ses sentiments sont réciproques. J'ai aimé sa franchise et sa douceur....

Simon est quasiment parfait. Il est beau, il a un bon métier et surtout c'est un super papa, et ça c'est super sexy ?. J'ai été touché par cet homme qui a su mettre sa vie professionnelle de côté afin de s'occuper de sa fille. C'est un homme doux et attentionné mais également un amant passionné ?

Les personnages secondaires sont peu nombreux mais ils sont importants car proches de nos protagonistes principaux. J'ai vraiment apprécié Harper et Nick, les amis d'Abby et Tyler, l'ami de Simon... Et bien sur, la jeune et jolie Hayden !

In Love de Mon Boss est une romance douce et sensuelle, avec des personnages vrais et attachants... On passe un très bon moment de lecture, et cela me conforte dans mon envie de suivre Lauren Blakely de très près ?

Béa - Actu Books

par BeaMars

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode