Livres
546 411
Membres
582 485

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bataille surnaturelle : Le Repaire des vampires, Tome 1 : Rencontre mortelle



Résumé

Sortez les crocs et entrez dans le repaire des vampires. Direction le soixante-sixième étage !

À minuit, les dés seront jetés.

En tant qu’héritière d’une grande fortune, ma vie aurait dû se résumer à siroter des mojitos à la fraise et conduire des voiturettes de golf, n’est-ce pas ?

En tout cas, c’est à ça qu’elle se résumait avant que je décide de tracer ma propre route. Résolue à échapper aux jeux frivoles de mes semblables, j’ai fui le domaine familial à vingt et un ans.

Trouver un pseudonyme : check.

Un endroit où dormir : euh... presque check ?

Un boulot : ne parlons pas de sujets qui fâchent...

En quelques jours, j’ai supporté plus de choses que je ne m’en pensais capable... mais ce n’était que le début des ennuis !

Ma ville est un échiquier géant. Et les joueurs ? Des êtres surnaturels (des foutus vampires !), en particulier un prince autoritaire dont l’attention pourrait me mener à ma perte.

Je dois désormais participer à leur jeu mortel, si je veux pouvoir protéger ma grand-mère et ma meilleure amie.

#Vampire #New Adult #Sexy

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

extrait

Chapitre Un

Je décollai ma joue du sol trempé de l’allée en grognant. Être SDF, c’était surfait. Cela dit, la plupart des gens à la rue n’avaient sûrement pas le choix. Un peu comme moi.

Enfin, pas tout à fait.

Il me restait encore une option, mais je n’avais pas voulu enclencher le plan B sans avoir d’abord donné sa chance à la vie de bohème. Après tout, ça aurait très bien pu être le secret pour mener la belle vie.

Mais ça n’était pas le cas.

Pas du tout.

Une douleur me vrilla le crâne, à cause de la lumière clignotante du lampadaire au bout de l’allée. Ce qui expliquait l’absence d’autres SDF dans cette ruelle humide et isolée, coincée entre deux blocs de béton.

La tête entre les mains, je m’assis et un morceau gluant d’ordure se décrocha de ma joue pour atterrir sur ma cuisse, où je l’ignorai pour essayer d’entretenir l’illusion que ça avait un jour été un journal. Je m’étais d’abord assise contre le mur, sursautant à chaque écho de bagarre lointaine, mais j’avais dû finir par m’écrouler dans les bras de Morphée… et les sacs poubelles à côté de moi. Dire que ma vie avait pris une tournure inattendue serait un euphémisme.

J’étais passée d’héritière de la plus grande fortune de Bluff City – et de la septième plus grande du monde – à SDF. En une nuit.

Par choix.

Les mains sur les jambes, je me redressai. J’étais une héritière auto-exilée. J’avais des raisons pour me retrouver ici, dans cette situation, des raisons qui ne seraient pas ébranlées par une simple nuit passée sur le sol dur et froid, ni par un déchet gluant.

Je me penchai pour attraper mon sac à dos en cuir et tartan Élégance, enfilai les lanières sur mes épaules et me levai.

— Il est temps de se reprendre, Basi, affirmai-je en m’époussetant.

À peine en marche, je me rendis compte qu’il y avait un gros problème dans mon plan.

Merde.

Où habitait Tommy ? C’était elle mon plan B.

Une boule se forma dans mon estomac alors que je lançais des regards d’un côté et de l’autre de la rue commerçante déserte. J’avais horreur de me prendre mon ignorance de snob dans la face, elle ne faisait que me rappeler que je n’étais pas comme les autres, et donc généralement seule. Comment les personnes normales se déplaçaient-elles donc ? Enfin, je savais qu’elles prenaient des bus, des trains et des voitures, mais je n’avais aucune idée de comment tout cela fonctionnait.

Mon cœur s’emballa et j’essayai tant bien que mal de calmer la crise de panique que je sentais monter.

Réfléchis, Basi, espèce de petite bourge !

J’étais venue me réfugier ici car l’endroit m’était vaguement familier. Cette rue avait beau s’appeler Baroness Street, il n’y avait que peu de boutiques de luxe, dans lesquelles je m’étais parfois rendue. On y trouvait beaucoup plus de bâtiments à l’abandon et de chaînes de magasins, donc chaque passage ici m’avait fait l’effet d’une petite rébellion. C’était une des raisons pour lesquelles j’avais choisi de passer ma première nuit d’héritière auto-exilée dans cette rue : j’avais l’impression de me retrouver quelque part entre la vie que j’avais laissée derrière moi et celle que je voulais mener.

Une vie qui n’était pas déjà toute tracée, où je n’aurais pas l’impression d’être un pion sans aucun contrôle dans une partie d’échecs à l’issue déjà prédéterminée.

Le problème, c’était que je n’étais pas arrivée ici par mes propres moyens, j’avais demandé à mon chauffeur de me déposer à quelques rues de là.

La boule dans mon ventre s’alourdit, et je tentai de me rassurer en me disant que je ne resterais pas si ignorante des choses communes bien longtemps, que j’apprendrais vite.

Seules deux possibilités me venaient à l’esprit : la première, c’était de marcher au hasard des rues jusqu’à tomber sur un arrêt de bus ou de train. J’avais encore un peu d’argent sur moi. La deuxième, c’était de demander de l’aide.

Étant donné que le soleil commençait à peine à se lever derrière le toit des bâtiments gris, il y avait peu de chances que je croise qui que ce soit à qui demander de l’aide. Je me frottai le front, faisant tomber plus de morceaux gluants.

Un sourire fatigué éclaira mon visage.

Il devait sûrement y avoir quelques SDF aux alentours.

Je rajustai mon sac à dos sur mes épaules et commençai à descendre Baroness Street, lançant des regards en direction des espaces étroits entre les bâtiments. J’ignorai les allées éclairées par des lampadaires clignotants, je savais désormais qu’il valait mieux les éviter.

Je trouvai mon salut près du croisement entre Baroness et King Street, un homme au crâne rasé habillé d’un sweat à capuche noir.

— Excusez-moi…, l’interpellai-je

Il se retourna d’un bond, et je lui fis un petit signe de la main avant de m’avancer dans l’allée sombre. Son regard se posa sur ma joue gauche avant d’inspecter les alentours. Il avait les yeux écarquillés et injectés de sang. Peut-être avait-il passé une mauvaise nuit ?

Et pourquoi n’arrêtait-il pas de se passer la langue sur les lèvres ?

Dormir dans la rue devait sûrement donner soif, en tout cas j’espérais que ce n’était que ça. Mais je gardai tout de même mes distances avec l’homme, au cas où ce serait un psychopathe.

— Dites, est-ce que vous pourriez m’aider à retrouver mon chemin ?

— Tu es toute seule ? me demanda-t-il après avoir jeté un regard derrière moi.

De plus en plus flippant.

— Absolument, répondis-je en rajustant à nouveau mon sac à dos sur mes épaules. J’essaie d’aller chez une amie.

L’homme reprit ce qu’il était en train de faire avant que j’arrive, c’est-à-dire enrouler ce qui ressemblait à une fine couche de mousse, tout en continuant à se lécher les lèvres.

J’observai les coupures sur son crâne chauve et la couche de crasse recouvrant sa peau. Même si ce qu’il dégageait ne me rassurait pas, mon cœur se serra en le voyant comme ça. J’étais d’autant plus convaincue d’avoir fait le bon choix en partant. Le système était corrompu. Il récompensait quelques élus et punissait le reste du monde. Comment cet homme s’était-il retrouvé à la rue ? Pourquoi personne ne lui venait en aide ?

L’homme posa son matelas de fortune contre le mur fissuré du bâtiment le plus proche avant de me demander :

— Elle habite où ton amie ?

Sa question me laissa coite. Mince. Je n’avais aucune idée d’où vivait Tommy. Pourtant, même si c’était généralement elle qui venait chez moi, son père étant le maître d’écurie du domaine, je m’étais rendue chez elle un nombre incalculable de fois.

— Euh…

Je regardai autour de moi et remarquai le toit gris de la boutique de l’autre côté de la rue. Évidemment. Je devais vraiment être fatiguée.

— Elle habite à Orange, déclarai-je fièrement.

L’homme se passa à nouveau la langue sur les lèvres et me lança un regard dubitatif.

— Toi, tu viens d’Orange ?

Je trouvai fort ironique qu’il se permette de juger le manque d’argent de mon amie.

— Oui, Orange, répétai-je en forçant mes bras à rester le long de mon corps alors que l’envie de poser mes mains sur mes hanches montait.

Poser les mains sur les hanches et taper du pied étaient de mauvaises habitudes de snob dont j’essayais de me débarrasser, pour pouvoir mieux me fondre dans la masse.

Il se redressa, ce qui m’apprit qu’il était très grand. Et ses yeux… Il venait juste de se réveiller, donc il était normal qu’ils soient injectés de sang. Mais le fait qu’ils soient perpétuellement écarquillés était quelque peu déconcertant. Les gens n’étaient-ils pas censés cligner des yeux un certain nombre de fois par minute ? Sans parler de cette manie de se lécher les lèvres…

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Au début du roman nous découvrons Basi, qui, en une nuit et par choix, est passée d’héritière de la septième plus grande fortune du monde à SDF. Suite à une dispute énième dispute avec sa grand mère sur sa vie de bourgeoise qui ne lui convient pas, elle décide de partir pour retrouver une vie plus proche du monde réel.

Elle décide donc de se rendre chez Tommy, sa meilleure amie, pour essayer de repartir de 0 en commençant par trouver un emploi.

En commençant dans une agence immobilière, elle ne sait pas s’ils l’ont pris pour sa famille connue ou pour sa personnalité, alors elle décide de rester sur ses gardes. Cependant, elle y rencontre Kyros, le PDG, qu’elle avait rencontré peu de temps avant... Aussi, quand elle se rendra compte que tout l’immeuble est rempli de vampires, son histoire va bien se compliquer....

L’histoire est écrite à la première personne et à une voix, celle de Basi. Même si j’apprécie beaucoup ce style d’écriture, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de description sur ce que fait Basi, mais pas grand chose sur le reste de l’histoire, ce qui me laisse sur ma fin.

Le point bonus avec ce livre, c’est qu’au début du roman on prévient les lecteurs sur certaines scènes qui peuvent être choquantes, ça peut permettre aux lecteurs soit d’être préparés, soit de savoir si ce livre va leur correspondre ou non.

En bref, j’ai trouvé l’histoire très originale. Les personnages sont attachants à leur manière, même si Basi peut se montrer parfois insupportable...

Afficher en entier
Or

J’ai presque abandonné, mais j’ai continué et j’ai bien fait parce que ce livre ce termine en une très très bonne lecture, j’aurai pu avoir un coup de cœur si il n’y avait pas eu un début aussi difficile à lire.

Basi est une jeune fille qui vient des Domaines où habitent les familles les plus riches, elle a fait une fugue, ouiii c’est là que j’ai commencé à avoir des sueurs, elle fait donc une fugue à l’âge de 21 ans ! Elle fugue en talon, sans papier, en se lançant dans un monde qu’elle ne connaît pas...

Elle veut découvrir la vraie vie, nous découvrons différents quartiers, Orange, Red, Grey, Purple .... assez original.

Elle retrouve son amie d’enfance Tommy qui va l’aider à trouver un emploi, dans les petites annonces elles se mettent d’accord sur différent emploi.

Et Basi va être attirer par une annonce, pour une agence immobilière.

Après une ou deux mésaventures, elle se retrouvera avec un emploi, une maison, en partance pour un nouveau départ où elle ne comptera pas sur sa fortune mais sur l’argent qu’elle va gagner en travaillant.

Toute la première partie ou on découvre Basi et la mise en place de sa nouvelle vie est une partie du livre assez longue et pas forcément agréable à lire selon moi, j’ai plusieurs fois hésité à abandonner ma lecture trouvant Basi immature et ces passages sont justes ennuyant.

On découvre les vampires qui dénote par rapport aux vampires habituels.

J’ai apprécié ces « créatures » même si ils n’ont pas forcément des attitudes simples à gérer, surtout pour Basi qui va se retrouver dans une situation assez particulière...

L’écriture est addictive, l’univers est original, pour moi il y a clairement deux parties, la première qui est décevante et la seconde qui est beaucoup plus rythmée et intéressante.

J’aurai pu arrêter à la première partie, et passer à côté d’une très bonne lecture !

Si vous souhaitez lire ce livre n’oubliez pas que le début laisse place à une aventure beaucoup plus intéressante .

Afficher en entier
Bronze

Un début un peu long à se mettre en place et quelques petites faiblesses sur la crédibilité du personnage féminin dans les premiers chapitres. J'avoue que j'ai rapidement défini, à tort, Basilia comme étant quelqu'un d'assez niais, étant donné qu'elle avait l'air de découvrir la vie "normale" avec des réactions totalement inappropriées. Cependant, on peut aussi constater que c'est une jeune femme intelligente et tenace.

Basilia est pleine de surprise, elle ne réagit pas toujours comme on l'aurait pensé, surtout en présence de vampires, en particulier Kyros, qui n'a pas encore montré toutes les facettes de sa personnalité.

J'ai apprécié l'univers du roman, plutôt original avec l'enjeu de biens immobiliers et des parties de dés, ce qui est assez intéressant.

La plume est fluide, agréable, et me laisse plutôt sur une bonne impression et encore beaucoup de questions. Je suis tentée de lire la suite pour découvrir davantage les personnages, les conséquences du pacte de sang, la relation entre Kyros et Basi et bien sûr l'avenir de la ville dans cette grande partie de dés.

Afficher en entier
Or

« Rencontre mortelle » est le premier tome de la nouvelle série publiée en France de Kelly ST CLARE, « Le repaire des vampires ».

Nous allons y faire la connaissance de Basilia, une jeune femme fortunée qui décide de quitter les siens pour vivre parmi les gens « normaux » et ne pas être aidée par son nom et son argent. Elle change donc d’identité et se fait aider par sa meilleure amie, une fille beaucoup moins aisée qu’elle, pour trouver un appartement, mais aussi un travail.

D’ailleurs, elle a été embauchée par une boîte qui fait rêver beaucoup de monde : Live Right Immobilier.

Mais très vite, Basilia trouve les employés très particuliers, presque étranges… Et que dire de Kyros, le patron de cette entreprise, qui a un comportement très familier avec elle ?

Tout d’abord, je dois bien dire qu’il est assez difficile de résumer le livre sans spoiler. Le mien ne lui fait pas justice, comme celui de l’éditeur que je trouve bien mystérieux et avec beaucoup d’éléments difficiles à saisir avant d’avoir lu ce livre.

Clairement, si vous aimez les histoires de vampires modernes voir atypiques, ce titre devrait vous plaire.

Pour ma part, ce fut une belle surprise assez inattendue.

En effet, j’ai eu beaucoup de mal au début du livre à vraiment me plonger dans l’histoire. C’était même assez laborieux je dois le dire, surtout à cause de l’héroïne qui a un caractère très particulier. Basilia est une jeune femme qui a toujours vécu dans la facilité et le luxe, alors se retrouver dans le monde « normal », même si c’est son choix, donne lieu à des scènes assez cocasses et à des réflexions qui font lever les yeux en l’air plus d’une fois.

De plus, certains petits détails qui pourraient être dérangeants pour la véracité de l’histoire sont trop rapidement passés à la trappe, comme par exemple le fait qu’elle n’ait pas de papier, mais qu’elle en ait besoin pour trouver du travail ou un logement.

Malgré cela, l’histoire prend un virage inattendu et addictif dès lors que Basilia commence à travailler pour la Live Right Immobiler. Dès lors, on a vraiment l’impression d’entrer dans le vif du sujet de l’histoire ou tout simplement de commencer à l’approcher.

Car oui, cette immense tour qui appartient à Kyros est le centre de toute notre attention, ainsi que de celle de Basilia. Beaucoup de mystère entoure cette tour, ainsi que les employés, et même si le titre est assez explicite, on attend qu’une chose : que les vampires entrent enfin en scène !

L’élément qui n’est pas assez mis en avant dans le résumé est le fait que l’univers de Basilia est similaire au notre, tout en étant très différent.

Il est semblable à notre monde, mais la ville dans laquelle évolue les personnages est assez singulière. En effet, Bluff City a des quartiers de couleurs selon la richesse des lieux ou certaines particularités. Nous avons ainsi les secteurs Orange, Gris, Vert, Noir,…

Cette façon d’avoir divisé la ville nous interroge, puis trouve ensuite tout son sens lorsque des révélations sont faites plus tard dans le livre.

Finalement, cette explication donne un regain d’énergie à l’histoire et une autre vision du récit, une tournure complètement inattendue qui n’a pas encore dévoilée tout son potentiel.

Le récit est narré uniquement du point de vue de Basilia. C’est un personnage que j’ai eu du mal à apprécier d’abord, puis qui a réussi à me charmer par la suite. Je sens qu’elle a encore beaucoup de choses à nous montrer, des choses qui vont la rendre encore plus attachante.

Kyros est le personnage que j’ai le plus apprécié dans ce premier tome, même s’il y a encore beaucoup de mystère autour de lui. J’espère apprendre encore plus de choses sur lui par la suite.

Il y a énormément de personnages secondaires et chacun d’entre eux à une importance. J’ai particulièrement aimé Laurel et Angelica.

Malgré le fait que j’ai adoré ma lecture, je dois bien souligner ce gros point négatif : les erreurs d’orthographe et les oublis de mots ! Ca faisait très longtemps que je n’avais pas vu autant de fautes de ce genre dans un livre. Heureusement, on comprend malgré tout le sens des phrases, mais à la longue c’était assez embêtant. J’espère que ce problème ne sera pas présent dans la suite.

Ce tome est finalement une introduction à l’univers de Kelly ST CLARE, ce n’est qu’à la fin du livre qu’on commence vraiment à effleurer la véritable intrigue et les vrais enjeux de l’histoire.

Je n’ai qu’une hâte, avoir le second tome entre les mains et le dévorer !

En conclusion, « Le repaire des vampires, tome 1 : Rencontre mortelle » est une belle surprise ! Kelly ST CLARE nous plonge dans son univers très particulier et nous offre un petit aperçu de tout son potentiel avec ce premier opus.

Pourtant, le début est très long et le récit met beaucoup de temps à vraiment démarrer.

Cependant je dois bien dire que passé ce moment, on découvre une histoire prenante, palpitante et plus sombre que ce que l’on pourrait penser.

Les personnages dévoilent leur potentiel et on s’attache à eux assez facilement.

Vivement la suite !

( http://lectrice-lambda.blogspot.com/2021/04/le-repaire-des-vampires-tome-1.html )

Afficher en entier
Pas apprécié

Grosse déception.

Ce serait mentir de dire que je n’appréhendais pas un peu cette lecture. Si de base j’avais été très contente de savoir qu’une nouvelle saga de Kelly St. Clare allait être traduite, je ne vous cache pas que le fait de lire des critiques négatives avant de me lancer a quand même soulevé une multitude d’interrogation. En dépit de ça, j’étais déterminée à apprécier ce premier tome à sa juste valeur et j’étais quand même très optimiste.

Malheureusement, ce fut loin d’être une lecture agréable. J’ai mis beaucoup de temps à lire ce premier tome, au point que je n’en voyais pas la fin. Non seulement parce qu’il était relativement long, mais surtout parce que je n’accrochais pas suffisamment pour avoir l’envie de tourner les pages.

Ce qu’il faut savoir, c’est que je n’ai pas commencé cette lecture sur le bon pied. Je sais que ce n’est que de la fiction, mais il y a définitivement quelque chose qui m’a gêné dans le fait de vouloir à tout prix nous montrer une héroïne qui semble, en apparence, avoir beaucoup de lacunes. En effet, Basi vient d’un milieu très aisé, et nous constatons rapidement qu’en dépit de son besoin de gagner sa vie rapidement sans le soutien de sa famille que ses connaissances sont très limitées. Autant vous dire que j’ai trouvé ça un peu exagéré. Je sais qu’il faut le prendre au second degré, mais ça ne passe malheureusement pas.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé ce premier tome très brouillon.

A commencer par cette familiarité qui s’installe beaucoup trop rapidement entre Kyros et Basi. Je n’ai pas du tout aimé qu’on passe du vouvoiement au tutoiement à tout bout de champ. De base, c’est quand même une relation patron-employé. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, le rapprochement n’était pas assez convaincant. Brouillon encore par le manque d’explication sur les règles du jeu que nous découvrons au fur et à mesure de l’histoire. Ou du moins qu’on tente de comprendre de nous même. En soit, l’idée d’un Monopoly grandeur nature est bien trouvée, mais je trouve dommage que le jeu en lui même n’apporte pas plus de piquant à l’histoire.

Si je fais donc le point sur ce premier tome, je ne peux pas dire que je l’ai aimé. Je ne me suis pas attachée aux personnages, et l’histoire ne m’a pas tant que ça passionnée. Les derniers chapitres bougent davantage mais ce n’est malheureusement pas suffisant pour rattraper le reste. Je ne sais pas si je lirais la suite. Peut être que je le ferais juste par curiosité, mais ce ne sera pas de gaité de cœur. À vous de voir si ce livre pourra vous convenir, mais je ne ferrais pas de recommandation.

Afficher en entier
Bronze

Un livre addictif, qui nous emmène dans un univers qui ne l'est pas moins, où comme en règle générale dans ce genre de romans, les créatures surnaturelles vivent parmi les humains, et l'héroïne va le découvrir à ses dépens.

Sans spoiler je peux dire que globalement j'ai trouvé l'histoire intéressante et je n'ai pas mis longtemps à la finir, mais il y a néanmoins quelques points qui font que je ne l'ai pas classé plus haut dans mon classement.

En effet, j'ai trouvé que la relation entre les deux personnages principaux était un peu étrange, Kyros semble détester l'héroïne mais en même temps il réagit comme un forcené au moindre truc qui lui a trait, donc c'est vrai que j'aurais attendu un peu plus de retenue de son personnage, surtout un vampire âgé, etc. De même, l'héroïne n'est pas très convaincante, elle semble en faire un peu trop à chaque fois, et joue toujours la demoiselle en détresse, ce qui est un peu lassant à répétition. Donc j'en ressors un peu mitigée, l'ayant lu d'une traite mais en levant pas mal de fois les yeux au ciel.

Bref, je vous laisse vous faire votre avis sur la question !

Afficher en entier
Or

Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2021/03/23/le-repaire-des-vampires-1-rencontre-mortelle-kelly-st-clare/

Kelly St Clare m’a vraiment régalée (oui je suis du sud, j’ai des expressions bien à moi). Cette lecture est arrivée pile au bon moment. Il y a pas mal de temps que j’attends d’être surprise avec un roman où les vampires sont au centre de l’intrigue. Ici le pari est totalement réussi et il me tarde d’avoir la suite.

Basi n’en peut plus de sa vie de privilégiée, elle décide donc de quitter le domaine et de vivre la grande expérience de la vie de monsieur et madame tout le monde. Elle part donc de nuit, dans l’idée d’expérimenter la rue pour ensuite aller chez sa meilleure amie Tommy. Basi est vraiment un personnage atypique, elle a un côté très naïf à la Elle Woods, l’héroïne de la revanche d’une blonde. Mais elle est déterminée à ne pas devenir une héritière de plus qui suit une voie dorée sans difficulté. Elle rêve de liberté, de faire ses propres choix et ses propres erreurs.

Avec l’aide de sa meilleure amie, Tommy, elle va découvrir les obligations que l’on a lorsque notre budget n’est pas illimité. Et sa priorité c’est de trouvé un travail. Mais comme notre héroïne est un peu beaucoup maladroite et pas vraiment coutumière de la vie des travailleurs, elle va vivre de grandes aventures.

La plus grande commence quand elle décroche un job dans une agence immobilière. Entre l’impression d’être une proie au milieu de prédateurs et le fait d’avoir le pire des patrons possible, ces journées sont loin d’être banales. Encore plus quand elle découvre que tout le monde dans l’immeuble est un vampire.

C’est là que l’auteure a carrément su sortir des sentiers battus, alors certes le personnage de Kyros rentre totalement dans les critères du mâle alpha mais c’est l’organisation du clan qui est hyper novatrice. Je vous laisse découvrir les règles de cet univers, car l’intérêt réside dans la surprise.

Entre Basi et Kyros, l’attirance et électrique, ils sont attirés l’un par l’autre mais on vraiment du mal à se supporter. Kyros est tout ce que veut fuir Basi, la richesse, l’arrogance, mais bizarrement elle ne va pas y arriver si facilement. Kyros est charismatique et puissant, il va trouver en Basi une adversaire avec un tempérament de feu. Les échanges entre eux sont souvent drôle et le sarcasme en est souvent le plus bel atout.

C’est un premier tome et il faut penser qu’il pose les bases, il manque donc d’un peu d’action mais vous ne pourrez pas ne pas être intrigué par la suite des événements que ce soit sur l’intrigue au sens large ou la relation de notre duo de choc.

L’auteure écrit toujours aussi bien et il est facile d’apprécier ses récits, pour ma part j’ai adoré et attendre la suite me parait inimaginable.

Afficher en entier
Diamant

J'ai vu beaucoup de critiques sur le début mais même si il m'a laissé dubitative, il prend finalement tout son sens et aide à construire le personnage. Il n'y a rien d'étonnant à ce que les riches soient a côté de la plaque, on vit dans un pays où nos politiques ne connaissent pas le prix d'un pain au chocolat. Basi est fantasque et hilarante et j'adore son amitiée avec Tommy. Elle se révèle extrêmement déterminée à quitter son milieu privilégié et a apprendre, se dessinant au fil des pages comme une femme forte qu'on a hâte de voir évoluer. J'ai beaucoup aimé la suivre dans ses recherches d'emploi. Oui c'est parfois farfelu mais j'aime ce genre d'humour d'autant que ca le démarque des autres livres du genre. C'est très différent des livres habituels sur les vampires, la véritable terreur qu'ils induisent est géniale, tout l'univers qui tourne autour, leur fonctionnement politique et l'explication sur leur nature est innovant et fascinant. Il y a beaucoup d'action et d'émotion et c'est le genre de romance que les héros combattent et qui est fait d'affrontement et de frustration, un livre de bit-lit où l'héroïne ne tombe pas dans le lit du mec au premier tome est une perle. J'adore vraiment l'écriture de cette auteur et sa manière de mêler l'humour et le drame avec finesse tout en créant une galerie de personnages secondaires plus attachants les uns que les autres mais surtout, elle a fait en sorte de bien doser les révélations, rien n'est prévisible et j'ai hâte d'avoir la suite pour en apprendre plus. C'était vraiment une lecture que je n'ai pas pu lâcher et j'ai fini par me coucher à 4h du matin tant je n'arrivait pas à le poser. J'espère ne pas attendre trop longtemps la suite, c'est vraiment un coup de coeur

Afficher en entier
Or

https://aucoindeden.blogspot.com/2021/03/le-repaire-des-vampires-tome-1.html

Afficher en entier
Argent

c'est un premier tome intéressant mais qui manque de détails. Je suis pour le moment mitigé sur cette lecture.

L'histoire à tu potentiel et mérite une chance d'évoluer autant pour les personnages que sur l'histoire.

Le plus c'est que l'auteur sort des clichés traditionnels sur les vampires.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, le personnage de Basil m'a un peu énervé. Ses attitudes et ses réflexions sont souvent contradictoire mai elle est attachante à sa façon. Je reste sur la réserve concernant Kyros, je trouve que l’auteur ne nous le dévoile pas assez mais peut-être se rattrapera-t-elle au second tome.

Leur relation m'a un peu fait penser à la relation de Buffy et Spike (pour celles qui connaissent).

J'ai été un peu perturbée par le manque d'explication sur l'environnement de l'histoire et sur les différentes castes et banlieues présentées.

J'attends beaucoup de la suite par savoir si c'est une série Or ou Argent.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"Bataille surnaturelle : Le Repaire des vampires, Tome 1 : Rencontre mortelle" sort 2021-04-26T17:44:53+02:00
background Layer 1 26 Avril

Dates de sortie

Bataille surnaturelle : Le Repaire des vampires, Tome 1 : Rencontre mortelle

  • France : 2021-04-26 (Français)
  • USA : 2019-11-30 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Blood Trial (Supernatural Battle: Vampire Towers #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 35
Commentaires 12
extraits 5
Evaluations 17
Note globale 7.47 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode