Livres
466 870
Membres
431 429

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Henri Ducard, le grand détective, m'a un jour parlé de cette sensation que l'on ressent parfois lors d'une enquête... Qui n'advient que lorsque toutes les pièces du puzzle s'assemblent, et que la réponse qu'on a guettée si longtemps commence à se révéler.

Ducard disait que cela ressemblait à un souvenir qui refait surface. À quelque chose que l'on sait confusément avoir déjà aperçu sans y prêter attention.

Pour lui, cette sensation indiquait qu'il touchait au but.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:42:52+01:00

Alfred s'inquiète... à raison, car les Ergots vont percer mon armure... comme ils ont pénétré la Batcave.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:42:37+01:00

Ce soir, la Cour va disparaître pour de bon. Pas pour se cacher et comploter dans l'ombre, non. ce soir, je vais l'anéantir, ainsi que sa stupide comptine. Je vais l'effacer de la légende de Gotham.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:42:18+01:00

- Je serai... indisponible aujourd'hui.

- Mais où allez-vous...?

- A ses trousses, Alfred.

- Mais aux trousses de qui...? Monsieur...?

- de celui qui était sous mon nez. Qui a toujours été la clé de l'énigme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:41:49+01:00

-Tu sais, jusqu'à cette affaire, j'avais de plus en plus tendance à considérer Gotham comme ma propriété [...] Mais c'était une erreur.

Gotham n'est pas Batman.

Gotham n'est pas la Cour.

Gotham est... chacun d'entre nous.

- Oh, allez, c'est un peu Batman.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:41:31+01:00

Si je dois quelque chose à la cour des hiboux, c’est cette leçon. Mais s’ils reviennent, ou plutôt quand ils reviendront…je les verrai le premier.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:41:05+01:00

J'ai toujours pensé que le meilleur moyen de connaître ma ville était d'en arpenter les trottoirs. De sentir l'interstice des pavés sous mes semelles. D'entendre l'assourdissant silence des parcs enneigés. Et le grincement strident du métro quand il traverse la voie aérienne de la 3e avenue. Voir le cortège des feux de voitures, la nuit. Mais tout cela n'est qu'illusion. Je ne le comprends que depuis quelques semaines.

Je sais désormais qu'on peut passer toute une vie en plein cœur de Gotham... sans jamais la connaître réellement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2014-11-23T20:40:47+01:00

Ils ont envahi mon repaire…et je vais réduire le leur en cendres.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode