Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Bazz : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
La Vie secrète des arbres La Vie secrète des arbres
Peter Wohlleben   
Un livre instructif et addictif qu"on a du mal à lâcher !! on y apprend que les arbres ne sont pas seulement et en aucune façon des choses inanimées mais plutôt des êtres vivants et sociaux avec un langage particulièrement bien développé pour communiquer entre eux et se prémunir des attaques diverses ...Les plus forts d'une même espèce n'hésitent pas à venir en aide aux plus faibles , leur apportant nourriture et réconfort , par contre la lutte est impitoyable face aux concurrent , avec comme seul objectif , l'accès à la lumière et donc à la vie..Ils ont adopté diverses stratégies pour survivre aux aléas climatiques , aux prédateurs...et gardent "en mémoire" certains événements (par exemple si une année ils n'ont pas été assez prévoyant vis à vis d"un possible manque d'eau , l'année d"après ils feront plus attention et économiseront en conséquence) . Et l'homme s'il veut préserver son environnement doit revoir sa façon de traiter ces êtres remarquables , dont il nous reste beaucoup à apprendre!!!Vous ne regarderez plus les arbres de la même façon!!
L'autisme: Au-Delà Des Apparences L'autisme: Au-Delà Des Apparences
Brigitte Harrisson   
Pour la première fois, une personne autiste nous permet de comprendre ce qui se passe à l'intérieur, à partir de ce que nous voyons de l'extérieur. Le fonctionnement interne est une ''théorie de l'intérieur'' qui rend l'explication de la structure cognitive particulière, cohérente. Il explique la commande perceptive interne, basée sur les besoins uniques de l'autisme et ses manifestations (qui sont plus ou moins visibles selon l'atteinte) provenant de la gestion manuelle de cette structure que l'on confond trop souvent avec des troubles du comportement. Personne n'a enseigné aux autistes à faire les mêmes gestes! Et pourtant , ils ont les mêmes manifestations. Il est donc permis de croire qu'il y a un noyau commun chez les autistes.

Cette ''théorie de l'intérieur'' suscitera chez les lecteurs des questions concernant l'impact de l'autisme sur l'identité, une réflexion sur la valeur de la vie d'une personne autiste et de la nécessité pour le neurotypique d'agir au lieu de réagir. De plus, il comprendra pourquoi on ne peut pas simplement ''socialiser'' un autiste pour en faire un non-autiste.

Le fonctionnement interne a été entendu pas plus de 16,000 personnes depuis 2003. Il est enseigné dans les milieux universitaires. Il a donné naissance au modèle d'intervention SACCADE.

''L'AUTISME N'EST PAS CE QUE NOUS AVVONS MAIS CE QUE NOUS SOMMES'' B. Harrisson.

par Bazz
Ivresse Ivresse
Catherine Mckenzie   
J'ai adoré ce roman! Je m'attendais au départ à quelque chose d'extra et j'ai été servie! Une grande réussite.. je vais probablement essayer les autres livres de cette auteure!

par jesspowaa
Gâteau d'amour Gâteau d'amour
Sophie Jomain   
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-fX9
J’étais impatiente de découvrir cette histoire et j’en suis pleinement contente ! En fermant ce livre, mon ressenti est à court de mot tant l’ensemble m’a bouleversée. Sophie Jomain, nous livre là avec ‘Gâteau d’amour’ un écrit dévoué... d’une pure beauté !



L’histoire débute par un aperçu en arrière dans le temps. Annabelle âgée de dix-neuf ans est contrainte de régler tous leurs problèmes à elle et sa famille. Rien d’autre de toute façon n’est envisageable qu’hormis la vie de Charles, son petit frère. Et ce même si cela signifie devoir briser le cœur de son grand amour Antoine et le sien par la même occasion pour pouvoir accepter l’offre de Cédric. Offre qu’elle ne peut refuser étant donné l’urgence de la situation...

Puis nous voilà projeté quelques années plus tard où Annabelle a à présent quarante ans. Elle s’est enlisée dans une relation à prendre très peu de décisions dans sa vie... Sa situation, ses choix passés ne lui ont jamais permis d’être libre de décider quoique ce soit. Mais ce temps est révolu. Il n’est pas possible de changer le passé mais rien ne l’empêchera aujourd’hui de donner un nouveau souffle à sa vie... même si ses plaies sont bien trop visibles pour être délaissées.



Des personnages qui mènent chacun leur combat, avec des vies qui se croisent…

Confrontée et piétinée dans de la perversion narcissique par son mari. Annabelle est une femme usée et brisée aussi bien physiquement que psychologiquement.

Antoine s’il ne manque de rien en vivant selon son bon plaisir, au gré de ses envies, de ses caprices, il reste malheureusement seul. Il n’a personne de qui prendre soin ni pour combler son vide affectif. Il a eu le cœur brisé à vingt ans et jamais il n’a tenté de recoller les morceaux, préférant conserver ses sentiments dans une boite fermée à double tour...

Un véritable bras de fer va se jouer entre les deux hommes. Cédric se sait tout-puissant par rapport au frère d’Annabelle. Il va jouer sur cette corde sensible sur elle pour asseoir son pouvoir... Cédric n’est pas un personnage au profil lambda, mais un connard. Pas le connard arrogant qui fera fondre votre cœur mais la pourriture par excellence que l’on rêverait de détruire tant les dégâts qu’ils occasionnent sont irréversibles, ravageurs et destructeurs dans l’âme.

Sophie Jomain nous entraîne dans un écrit très complexe au niveau des choix de vie à faire pour ne pas avoir de regrets ni de remords sur ce que cela implique et les sacrifices encourus, qu’il est difficile de faire face aux coups durs de la vie tout en gardant la tête haute. Parfois nos envies sont à mettre au second plan au détriment d’un être qui nous est cher. Une vérité est certaine cependant c’est que tôt ou tard les gens qui usent et abusent des autres finissent par être utilisés à leur tour. Et le retour de bâton peut être terrible...

L’auteure affine méticuleusement les traits de personnalité de ses personnages pour nous permettre de comprendre leur fonctionnement et leur réflexion en y détaillant les tenants et aboutissants pour décrypter leur langage.

Entre Antoine et Annabelle les rapports ont été rompus mais la plaie reste béante. Antoine ne pourra pas rester la regarder sans agir. Il lui donnera la force dont elle a besoin pour affronter celui qui a fait d’elle ce qu’elle est devenue. Tétanisée, il sera son soutien pour l’encourager à ne pas faiblir. En douceur et avec prévenance et bienveillance, il va fissurer sa coquille pour réparer autant que possible les dommages collatéraux pour l’aider dans sa quête de reconstruction de soi. Lui aussi ne sera pas épargné dans tout ce chamboulement car il va devoir guérir l’amertume qui le consume où elle reste l’unique responsable. Ne dit-on pas que les blessures peuvent être réparées par la personne qui les a commises ?

La présence d’Albertine dans cette histoire adoucie le côté dramatique du récit et apporte une touche de compassion et de générosité plus qu’appréciable ! Elle sera la bonne étoile d’Annabelle...