Livres
506 182
Membres
514 230

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/04/beautiful-disaster.html

J'ai commencé cette lecture sans être complètement convaincue par le résumé, et pour tout dire je ne pense pas que le résumé rende justice à l'histoire. Tout ce que je sais c'est qu'il m'a fallu à peine quelques chapitres pour être complètement accro à cette histoire, à lire sans pouvoir m'arrêter avant d'être arrivée à la fin des péripéties de Travis et Abby. Pour moi ça a été typiquement le genre de livre qu'à peine terminé j'ai déjà envie de relire. Je le conseille vraiment à tous ceux qui ont un niveau en anglais leur permettant de lire des livres dans la langue de Shakespeare.

Afficher en entier
Or

http://wandering-world.skyrock.com/3188631373-BEAUTIFUL-DISASTER-T-1-BEAUTIFUL-DISASTER.html

Ok, je comprends désormais pourquoi BEAUTIFUL DISASTER est un roman qui a tant fait parler de lui. Je viens juste de le refermer, et j'ai l'étrange sentiment que Travis et Abby vont m'habiter encore longtemps. J'éprouve pratiquement le BESOIN de les retrouver, c'est étrange, non ? Du coup, je viens de commander la suite ! J'ai tellement hâte de revivre cette aventure exceptionnelle ! Même s'il y a deux/trois éléments sur lesquels je compte revenir, j'ai vraiment, vraiment, beaucoup aimé cette histoire. Les héros hyper sont touchants, leur romance est époustouflante et passionnante, et il y a quelque chose dans le style de l'auteure qui rend BEAUTIFUL DISASTER addictif et prenant au possible. Un récit ultra sympathique et hyper rafraîchissant, que je suis bien content d'avoir découvert !

BEAUTIFUL DISASTER, on en entend parler depuis des mois. C'est LE roman à ne pas manquer si vous êtes un ou une fan de romance et si vous désirez vous lancer dans le New-Adult (d'ailleurs, ça y est, je suis baptisé ! :p). On nous promet une foultitude d'émotions, de l'intensité à gogo, et de vraies montagnes russes émotionnelles. Je dois bien avouer que je suis pratiquement passé par tous ces états. Malheureusement, je ne les ai pas ressenti aussi profondément et aussi intensément que ce à quoi je m'attendais. Ne vous méprenez pas, j'ai été enchanté, charmé, hypnotisé, grisé par cette histoire, mais pas autant que je l'avais espéré. Je ne peux pas dire que j'ai été frustré, puisque BEAUTIFUL DISASTER a tout de même su répondre à mes attentes. Mais je crois que si tout avait été un tout petit (petit petit petit) peu plus poussé, j'aurais totalement craqué.

Je m'explique. BEAUTIFUL DISASTER, c'est avant-tout l'histoire d'Abby. Haaaa, Abby... C'est une jeune femme simple en apparence, qui démarre une nouvelle avec sa meilleure amie, America. Dès le départ, je l'ai énormément apprécié. Abby possède un charme naturel, quelque chose de captivant. Elle est drôle, a de la répartie, sait où elle va, et possède un petit caractère bien trempé qu'elle parvient à cacher assez aisément. J'aurais presque envie de dire que c'est la toute première fois que j'ai affaire à une héroïne de son genre. Premièrement parce qu'on dépasse le stade des héroïnes de YA, secondement parce qu'elle m'est apparue comme différente et touchante sans trop que je ne puisse expliquer pourquoi. Abby m'a plu, c'est indéniable. Sa personnalité, aussi bien ses défauts que ses qualités, hyper réaliste, lui a permis de m'apparaître comme un protagoniste réel, et non pas comme un simple être de papier. Abby était là. Abby existait vraiment le temps de ma lecture. C'était divin. C'était parfait. Par contre, et je rejoins là ce que je disais à la fin du paragraphe précédent, j'aurais aimé en savoir plus sur son passé. En effet, en lisant le résumé, je m'attendais à en découvrir beaucoup plus concernant sa vie d'avant la fac. C'est pour ça que j'ai été un peu frustré. Je voulais vraiment que l'auteure confère à Abby une personnalité plus épaisse et plus "vraie" en nous faisant découvrir la noirceur de son ancienne existence. Alors, oui, on apprend quand même pas mal de choses, mais elles ne m'ont semblé ni assez nombreuses ni suffisamment noires pour satisfaire entièrement ma curiosité. J'en attendais plus de ce côté-là. Abby est un personnage ultra complexe, en plus. J'ai adoré ça, bien qu'à certains moments, j'avais un peu peur de la direction qu'elle prenait. Souvent, elle n'hésite pas à jouer sur plusieurs tableaux ou à prendre Travis pour un jouet. Ça m'a pas mal agacé. Abby, houhou, les gens ne sont pas des objets qu'on casse, qu'on jette, puis qu'on récupère. Puis j'ai réalisé que si je pensais ça, c'était que j'étais carrément investi dans l'histoire et dans son personnage. Donc j'ai encore plus craqué pour BEAUTIFUL DISASTER. J'ai craqué pour Abby parce que, justement, j'ai pu la détester et l'adorer en même temps. C'est bizarre, non ? Enfin, du moment que je ressors conquis de ma lecture et même en manque d'Abby, ça me va !

Du coup, mon personnage préféré du roman - et c'est le plus surprenant pour moi - est Travis. Oh, Travis ! C'est bien simple : je ne lui ai trouvé AUCUN défaut. Ok, il fait pas mal de faux-pas, mais ça le rend tellement attachant et tellement touchant ! J'ai adoré sa présence dans le roman. J'ai adoré son caractère. J'ai adoré sa manière d'être. Je l'ai adoré lui, en fait. S'il avait été aussi fourbe qu'Abby peut l'être à certaine reprise ou aussi énervant, je crois que j'aurais refermé le roman sans le terminer. Mais non. Lui, il est tout le contraire. Il est franc dès le départ. Il est direct, romantique, drôle, charmant, profond, vrai, sincère, passionné, intelligent, à l'écoute... Haaaaaaa, je peux lui trouver toutes les qualités du monde, si vous le voulez. Non parce que vraiment, il est génial. Travis a beau être un dragueur invétéré, un bagarreur connu et reconnu, il reste toujours hyper sincère avec Abby. J'ai vraiment TOUT aimé chez lui. Son comportement est humain au possible. Au bout d'un moment, en reprenant ma lecture, ce n'était pas Abby que j'avais terriblement hâte de retrouver, mais bien Travis. Du coup, je me dis que si je l'ai tellement aimé dans BEAUTIFUL DISASTER, je risque d'avoir un beau coup de cœur grâce à WALKING DISASTER, histoire narrée de son point de vue à lui. Travis est un héros exceptionnel, attentionné, doux, aimant, obsédant... Travis quoi ♥

Vous imaginez bien qu'en fusionnant Abby et Travis, on arrive à quelque chose de magnifique. Bordel, que j'ai aimé leur histoire d'amour ! Si Abby a du mal à se laisser aller à Travis, lui tombe amoureux au premier regard. Raison de plus pour l'aimer, non ? Ce que j'ai adoré, c'est que l'auteure laisse transparaître Travis comme le personnage dominant, alors que c'est totalement l'inverse. C'est LUI qui est piégé par Abby. J'ai adoré cet espèce d'abandon qui émane de lui. Il lui appartient. Tout cela aurait pu tourner à l'obsession et devenir lourd, mais ce n'est absolument pas le cas. J'ai été très ému de voir Travis, normalement si fort, être aussi sincère avec Abby. Il se met à nu devant elle. Devant nous. J'ai adoré ça. Abby, quant à elle, m'a surpris à de nombreuses reprises. J'avais peur qu'il y est un personnage plus investi que l'autre, mais pas du tout. L'auteure nous fait traverser une véritable tornade d'émotions fortes. On passe du rire aux larmes en quelques pages. BEAUTIFUL DISASTER, c'est une palette de sensations et de frissons à lui tout seul. Abby et Travis m'en ont mis plein les yeux. C'est pour ça que j'ai besoin de lire WALKING DISASTER sur-le-champ. J'en veux encore. Encore et encore et encore. Je suis tellement heureux de pouvoir me dire que je vais les retrouver !!! Je veux avoir le souffle coupé par leur passion une fois de plus.

Tout aurait pu être parfait si la fin ne m'avait pas un peu déconcerté. Sérieusement, madame McGuire ? Jamais je ne me serais attendu à un tel évènement pour achever le récit. Ok, la conclusion me va. Merveilleusement bien, en plus. Mais n'est-ce pas un peu rapide ? Un peu précipité ? Un peu... Glauque, aussi ? Non parce que Travis et Abby sont jeunes. C'est un peu fou de leur faire un coup pareil ! Toujours est-il que je suis hyper content... Ouais bon, je suis une contradiction à moi tout seul, mais j'assume. BEAUTIFUL DISASTER m'a carrément fait détester des personnages, me les a fait adorer juste après, m'a fait rire, m'a mis les larmes aux yeux, m'a frustré à certains moments et m'a complètement pulvérisé à d'autres. Donc oui, je suis perdu. Mais c'est tellement bon. Je veux WALKING DISASTEEEEEEEEEEEEEER !!!

En résumé, BEAUTIFUL DISASTER est un roman à ne vraiment pas manquer. Il est un peu frustrant sur les bords, peut-être un peu moins intense que prévu, mais il possède ce petit quelque chose qui le rend carrément enivrant et intensément toxique. BEAUTIFUL DISASTER, c'est une histoire inoubliable, marquante, brûlante, ardent et renversante. J'ai adoré Travis. J'ai aimé Abby malgré ses défauts. J'ai été totalement subjugué par leur histoire d'amour. Et j'ai complètement craqué pour l'impression de réalité qui m'entourait pendant que je lisais. Tout était parfait, sans vraiment l'être. C'est bizarre. C'est paradoxal. C'est contradictoire. Mais, en même temps, BEAUTIFUL DISASTER nous laisse aussi dans un drôle d'état. On est éblouis malgré les quelques bémols du récit. C'est dingue, non ? Tout ce que je sais, c'est que Travis et Abby me manquent, et que je veux les revoir TOUT DE SUITE. BEAUTIFUL DISASTER est une lecture intense et addictive, passionnante et fascinante, que je vous recommande très chaudement !

Afficher en entier
Pas apprécié

Ce bouquin j'en ai énormément entendu parler. J'ai lu quelques chroniques négatives et beaucoup d'autres très positives. J'étais donc très curieuse d'entamer ma lecture, espérant quelque chose d'énorme et d'intéressant. Mais j'ai été bien déçue. (Je vois d'ici tous ceux qui ne vont pas apprécier mon commentaire, mais désolé je crois encore à la liberté d'expression.)

L'écriture est très moyenne et la façon dont les évènements se suivent et sont racontés ne m'a pas plu. Les dialogues sont également limités et pas très recherchés.

Quant aux personnages... c'est le plus gros point faible de ce bouquin. Les couples Abby/Travis et America/Shepley je les ai détestés ! Sérieusement, c'est ça pour vous l'amour ?! Des engueulades débiles à n'en plus finir ? Une jalousie maladive ? Des séparations et réconciliations sans cesse ? Des flirts avec d'autres personnes ? Franchement, j'ai trouvé ces quatre personnages insupportables et imbuvables ! Ils sont égoïstes, irresponsables, immatures, immoraux et incroyablement énervants... Ils se prennent pour des adultes mais ils ont les manières et la mentalité de gamins. America se mêle de tout ce qui ne la regarde pas et abandonne Shepley (son soi-disant grand amour) à la moindre occasion. Et Abby ne fait pas mieux. Ils ont tous un comportement exécrable. J'ai eu envie de les gifler toutes les deux pages. Et Travis... j'ai vu que tout le monde trouvait que c'était un type parfait. Sérieusement ? Sérieusement ??? Il tape un garçon jusqu'au sang car celui-ci a eu le malheur de regarder Abby d'un peu trop près et de lui toucher le bras ou je ne sais quoi. Cela ne choque personne ?! Moi si ! Si je sortais avec un mec pareil, franchement je me poserais des questions et je m'enfuirais. Un gars aussi violent à la moindre occasion est à mes yeux quelqu'un d'instable et de fou furieux. Je n'ai trouvé aucune qualité intéressante aux personnages. Si au tout début, j'ai apprécié, mon enthousiasme est vite retombé.

De plus, il n'y a pas de réelle histoire. Le livre ne parle que de soirées, de sorties, d'alcool, de coucheries et de disputes. Vous pensez vraiment que ça ressemble à la vie des étudiants normaux ? J'en ai par-dessus la tête de ce genre de clichés. Personnellement, je n'ai pas du tout accroché à ce livre que j'ai trouvé très surestimé par les internautes et lecteurs. Pour moi, des tas de livres qui ne sont pas édités en valent certainement beaucoup plus la peine.

Afficher en entier
Pas apprécié

Beautiful Disaster…

Il y a beaucoup à en dire. Oui, beaucoup. Un roman fort, puissant, inébranlable, incroyable… Beautiful Disaster est un monument… Ah non, attendez, je me suis trompée de roman. On parle bien de Beautiful Disaster ? En français : beau désastre ? Ah bah oui, je confirme, il porte bien son nom, celui-là.

Lorsque j’ai commencé la lecture de Beautiful Disaster, je m’attendais à quelque chose de prenant, de peu commun, de… En bref, je m’attendais à tout sauf… à Ça ! Oui, j’ai bien dit : ÇA ! Parce que je ne vois pas comment nommer ce… cette chose qui m’a torturée pendant des pages et des pages et des pages et des…

Je ne connaissais pas le New Adult et j’avais hâte de découvrir ce genre. Eh bien maintenant, quand je vois les mots New Adult, je me détourne vite fait ! Mais je m’explique. L’histoire aurait pu être bien. Aurait pu. Notez la nuance. Il y a tout d’abord Abby. Oh, pardon ! Poulette ! Donc, il y a Poulette, type même de la jeune étudiante américaine qui, comme par hasard, possède un lourd secret :

Spoiler(cliquez pour révéler)Oui, oui, un lourd secret... elle est juste la fille du plus grand joueur de poker de tous les temps... voilà le lourd secret...

Et à côté, nous avons Travis, un freefighter qui ne jure que par la violence, ne voit que la violence, n’aime que la violence. Génial. Il fume, il boit, il saute tout ce qu’il bouge, il éclate la tête de tous ceux qui osent jeter un regard vers Poulette, il est jaloux, possessif, vulgaire, violent, psychopathe, violent… ah, je l’ai déjà dit. Mais c’est pour qu’on comprenne bien à quel point il n’est pas du tout recommandable.

Sincèrement, je serais Abby, je ne me frotterais pas à ce genre de mec. Mais voilà, comme il faut bien quelque chose à mettre dans les pages blanches de ce… truc, Abby est aussi bête qu’un manche à balai (et encore, c’est une insulte pour les balais) et plonge direct dans les ennuis. Elle est insupportable, hésite pour tout, y compris dans sa relation chaotique avec Travis. Ce qui se change en : je l’aime, non je ne l’aime plus, si je l’aime, en fait non, mais si je te dis, il me fait peur, ne pars pas, non va-t’en, je te déteste, non finalement je t’aime, oh puis non j’veux plus de toi… Et tout ça sur toute la quasi-totalité du roman.

En bref : Beautiful Disaster n’est pas un roman. C’est une ode à la violence inutile et aux relations destructrices. Si cette histoire a été écrite dans le but de faire rêver le lecteur, c’est un échec retentissant. Le héros qui bastonne jusqu’aux sangs le premier mec qui regarde sa copine, la copine en question dont le super secret est décidément bien risible, des héros secondaires qui agacent plus qu’autre chose. Fan d’amour et de tendresse, passez votre chemin. Ici vous ne trouvez que violence gratuite et malsaine.

Beautiful Disaster est donc comme son titre l’indique : un vrai désastre.

Afficher en entier
Lu aussi

Beautiful Disaster → Magnifique Désastre !

Au titre de ce tome j'aurais du avoir la puce à l'oreille. J'avais entendu des éloges sur ce bouquin alors c'est impatiente que je l'ai pris pour une lecture commune, notre toute première avec Luna05. Il me tardait de rencontrer Travis Maddox, tombeur de ses dames et boxeur lors de combats clandestins à la personnalité charmante et au combien plaisante. Physique de rêve, tatouages, répartie comme il faut, il avait tout pour me faire tomber sous son charme et ça n'a pas loupé. Il m'a envoûté des les premières pages addictives de l'histoire. Et je précise seules les premières pages sont addictives !!

Notre héroïne Abby m'a également plut au début, jeune femme qui ne se laisse pas démonter par Travis, embarquée par sa meilleure amie pour aller voir un combat et bien entendu la rencontre qu'on souhaite arrive dés les premières pages !

Si au début la tension entre nos deux héros nous tient en haleine, nous frustre mais nous attirer à lire la suite, je dois dire, et désolée de ne pas plaire à tout le monde que dés l'instant où ils ont couché ensemble et que le stade ami est dépassé c'est la chute vers la déception et pire encore vers le désastre total !

L'auteure m'a complètement perdue sur toute la ligne ! C'est incohérent, c'est absolument pas crédible du tout ! Elle fait passer la jeunesse américaine pour des jeunes qui boivent jusqu’à l'ivresse, qui se battent dans la cafétéria sans être renvoyé, sans l'intervention de directeur ou d'enseignants ! Travis étudie le droit pénal et le voilà à faire des combats clandestin, munie d'une violence et d'une colère hallucinante voir parfois dangereuse pour une fois face à Abby perdre ses cacahuètes pour ne pas être vulgaire et je pèse mes mots tant je suis déçue, amère et en colère contre un récit si bien commencé au début et si catastrophique par la suite.

Poulette, dans la version VO étant pigeon, a le surnom qui lui va parfaitement ! J'ai eu envie de lui mettre des gifles tout au long de la deuxième partie du bouquin ! Elle ne sait pas ce qu'elle veut, elle met Travis en danger, elle allume des mecs alors qu'elle est fraîchement une jeune femme qui connaît le sexe, elle boit jusqu'à l'ivresse, elle sort avec Parker pour le planter dès que Travis claque des doigts non mais sérieusement au bout d'un moment c'est des coups de pieds aux fesses qui lui faut ! Je pensais la comprendre en apprenant son passé et la encore déception ! Elle tente d'oublier et de ne pas revenir en arrière, un conflit la tiraille avec son père pour au final qu'on apprenne que c'est pas grand chose ( excusez moi mais j'ai lu pire comme passé!)

Et le comble de cette histoire sont les scènes de sexe où j'avais l'impression de lire la reproduction entre deux poissons rouges ! Alors peut-être que je vais être traitée de perverse, mais là franchement c'est de l'abus ! Pas d'émotions, expédié en quatre phrases du genre : ils font leur affaire et basta ! La première fois de Abby n'a pas été du tout mais du tout romantique et mis en valeur et c'est amener d'une façon hallucinante. Travis est triste, elle ne veut pas voir ça sur son visage alors elle lui offre sa virginité en pensant par la même occasion qu'après l'attrait qu'il avait sur elle disparaisse ! Non mais du délire !

Ensuite c'est la course a : je t'aime moi non plus, je te fuis tu me suis, tu me suis je te fuis pour que ça se réconcilie sous la couette, avec une bonne dose de larmes et pour repartir deux minutes après ! Travis a perdu toute sa crédibilité en devenant un fou à l'obsession voir maladive et malsaine envers Abby. Quant à elle, c'est une vraie girouette qui retourne vers son semi ex et qui provoque les nerfs sensibles de Travis !

L'auteure nous raconte des passages où j'ai l'impression de lire l'histoire de deux enfants ! Ou est leur maturité ? Ou est la virilité de Travis ? Ou sont les choix fixes de Abby ?

Et la cerise sur le gâteau cette fin encore moins crédible que le reste me faisant presque rire amèrement par ce désastre ! Guimauve quand tu nous écœures...

Point positif oui oui il y en a quelques uns je dirais America et Shepley les meilleurs ami qui relèvent le niveau bien que j'ai cru que l'auteure allait tout foutre en l'air également lors de moments où j'ai en envie de m'arracher les cheveux ! Ah n'oublions pas Toto le chien qui le pauvre n'est sûrement pas au bout de ses peines !

Les frères de Travis aussi m'ont l'air intéressant et donne envie de les connaître mais si c'est pour tomber encore une fois de haut je pense passer mon tour !

Ça été laborieux et long pour que je termine ce livre qui tourne en boucle sur ce couple aussi instable que le Titanic après avoir percuté l'iceberg ! L'image de ce couple de dix neuf ans n'est vraiment pas à prendre pour exemple !

Alors je reconnais que le début est très bien, addictif, amusant, charmant mais une fois qu'ils ont croqué ce maudit fruit défendu, c'est l'empoisonnement garantie !

Je terminerai donc ma chronique qui risque de m'attirer des foudres en disant que chacun a son propre avis, que nous avons le droit a la liberté d'expression ! Je n'ai absolument pas aimé ! Si l'auteure avait pris une autre direction j'aurai sûrement plus adhérer au vue du début a fort potentiel, hélas sa plume en a décidé autrement !

Chacun ses goûts, des lectrices ont aimé, d'autre non, il faut de tout pour faire un monde !

Afficher en entier
Pas apprécié

Depuis le temps que je voulais le lire ! J'en avais entendu que du bien, acclamé à droit et à gauche comme LE roman à lire. Eh bien, je suis tombé de très haut.

Comment expliquer ? J'ai trouvé ça vraiment très mauvais.

L'intrigue (ce qui est un très grand mot pour ce livre) et remplie de clichés et de stéréotypes. Du premier au dernier chapitre. Les situations sont par conséquent incroyablement prévisibles et parfois sembles très forcés, ce qui n'apporte aucun sentiment. Ce bouquin m'a complètement laissé indifférente. Je ne me suis pas attaché aux personnages, l’histoire est loin de m’avoir émue ou bouleversé, c’est même tout le contraire.

Et pourtant l’histoire avait du potentiel, elle avait de quoi être une bonne romance. J’ai apprécié la première moitié du livre, et j'ai vraiment eu du mal à le lâcher. Leur relation avait du potentiel et j'avais beaucoup d’espoir en elle. Mais arrivé à la deuxième partie, j'ai totalement décroché. J’ai largement préféré Travis et Abby quand ils n'étaient qu'amis, parce que par la suite l’histoire est devenue répétitive et incroyablement ennuyeuse. Je ne pouvais pas m’enpecher de sauter des pages entières tellement je m’ennuyais.

Les personnages sont d'un insupportable. Je ne parle même pas du couple America/Shepley qui est là pour le décor. Abby sort avec deux garçons au même temps et ça ne la gêne absolument pas (Sans compter que ce qu’elle reproche au premier, c’est d’être trop gentil et trop responsable). Quant à Travis que j’avais plutôt bien aimé, eh bien il s’est révélé être un véritable salaud. Pas seulement avec Abby mais avec toutes les personnes qui l’entourent. Sérieusement, je ne comprends pas comment on peut aimer un personnage comme lui. Son caractère me perturbait vraiment. Suis-je la seule à trouver ses réactions complètement disproportionnés ? Parce que, sérieusement, il me faisait peur à toujours vouloir contrôler la vie d’Abby et la suivre partout où elle allait (bon au même temps elle ne fait rien pour l'arrêter) et se battre, presque à mort, pour des raisons complètement idiotes. Spoiler(cliquez pour révéler) Il a battu à gars, juste parce qu'il avait TOUCHÉ le bras d'Abby. (???) Un autre type s'est retrouvé en position fœtale, par terre, couvert de sang parce qu'il avait dit quelque-chose sur Abby. Ce n'est pas exagéré ? Le pire c'est qu’Abby l'encourage dans cette voie. Pour moi, il n'a rien du prince charmant, il est juste flippant. Et comme si ça ne suffisant pas, Abby n'arrête pas de nous rappeler à quel point il est beau. Peut-être que s'il aurait eu un autre physique, elle ne se serait pas laissé traiter comme ça, enfin bref... Et puis, qui reverrai d'avoir une relation comme ça ? Ils passent leurs temps à se disputer pour des raisons complètement idiotes.

Mais le plus gros c’est le total manque d’intrigue. À part ce disputer pour un rien et coucher ensembles, ils ne font rien d’autre. Sans compter la révélation du supposé big secret d’Abby qui se trouve être la chose la plus ridicule que j’aurais pu imaginer. À ce moment-là j’ai cru que c’était juste une grosse blague.

Je comprends tout à fait que l'histoire puisse plaire, c'est sûr. Mais moi, elle est loin de m’avoir convainque.

Afficher en entier
Pas apprécié

Avis uniquement réservé à celles/ceux qui ont lu le livre et il n'engage que moi. Ceux qui ont aimé ce roman, tant mieux.

Spoiler(cliquez pour révéler)Je trouve que l'histoire est mal racontée. On s'y perd, on ne comprend rien.

Travis me tape sur les nerfs, je le trouve collant, gamin, en manque d'affection et terriblement possesif.

Je n'ai pas non plus aimé l'écriture de l'auteur, le déroulement des événements, le passé d'Abby, les personnages... Seul America et son copain ainsi que Kara semblaient.. Normaux, si je puis dire. L'histoire est fade, sans rebondissements ni rien.

Je n'ai rien ressenti durant ma lecture, et le seul passage qui m'a fait sourire est celui-ci :

Kara se frotta les yeux, soupira, et attrapa ses affaires de toilette.

— Qu’est-ce que j’en prends, des douches, quand t’es dans les parages, Abby... J’ai jamais été aussi propre, moi, grommela-t-elle avant de claquer la porte.

Après, je trouve que les décisions d'Abby sont ridicules, pas réfléchies du tout.

Quasiment toute l'histoire est axée sur Travis et son envie de re re re revoir Abby. C'est juste TROP répétitif.

J'ai été dégoutée par le personnage de Travis et Abby me paraît simple d'esprit.

OH j'oubliais le plus important... POULETTE ! Ce surnom, quoi !! Ok les 2 premiers chapitres, mais après ça suffit j'ai envie de dire, ça a juste contribué à rendre la lecture encore plus désagréable, retrouver ce mot à chaque page, quel supplice !

Je ne sais même pas pourquoi j'ai continué à lire cet espèce de roman jusqu'au bout, peut etre parce que je pensais qu'il y aurait des rebondissements. Mais non. J'ai tout simplement détesté.

Dommage.

Afficher en entier
Diamant

Ah seigneur, ce livre était une vraie drogue! Je suis toujours sur le high d'ailleurs! Même en fin de session, je cherchais n'importe quelle raison pour faire une pause d'étude et en fait aller me cacher dans un coin avec ce livre.

Premièrement, l'histoire était géniale. Le couple Travis-Abby était tellement intense! Soit l'amour fou, soit la guerre! Un moment ça ne va pas, une seconde après ils se sautent dessus. C'était quelque chose je dois dire! Mais leurs sentiments étaient tellement fort. Je suis entrée dans le livre dès la première ligne. j'ai vraiment adoré.

Pour les personnages, 10/10. Tous des personnalités fortes, différentes, ensemble, c'est explosif! Avec Shep et Mar, c'était encore plus génial. Abby a une histoire vraiment incroyable qu'on apprend petit bout par petit bout et qui la rend encore plus intéressante. Travis, un bad-boy incompris et amoureux, que demander de mieux?

L'écriture était fluide et merveilleuse. J'ai complètement adoré! J'ai hâte d'aller chercher Walking Disaster pour en savoir plus sur ce cher Travis :)

Afficher en entier
Pas apprécié

Même si j'ai adoré le début, et c'est un euphémisme de le dire, je dois avouer et j'ai été terriblement déçue par la deuxième moitié du roman. Les 150 premières pages rassemblent tout ce que j'aime dans le début d'une relation entre deux persos : amour et haine, passion et déchirement... or, le reste du roman joue encore sur ces registres mais de façon tellement énorme et peu crédible que j'en ai été dégoutée ! Comment peut-on croire qu'après tout ce que lui faire subir Travis, «Pigeon» (oui oui c'est bien le surnom qu''il lui donne !) Peut-elle sans cesse retourner vers lui. Travis est beau, intelligent et Bad boy, le genre que quasi toute les femmes aiment. Or c'est aussi un véritable tombeur qui couchait avec toutes les filles qui lui passaient sous la main, et ce que j'appellerais un psychopathe vu sa jalousie sous borne qui va jusqu'à le mettre dans des situations abracadabrantesques! Abby n'est pas sans reste : elle est impulsive et parfois bête au vu de ses réactions. Ce qui m'a le plus énervée au final est la toute fin. Je me disais encore 20 pages avant la fin que ca pouvait encore passer,que je pouvais encore aimé la fin, mais au vu de ce final sans nom je suis restée bouché bée : ca conclu bien une relation entre deux personnages que je trouve totalement dingue et irréel ! Je pense que je lirais le prochain livre (spin off du point de vu de Travis) pour revivre les 150 premières pages mais je doute que ce nouveau livre me fera changer d'avis...

Afficher en entier
Diamant

Je viens de le lire en anglais et.. wow!! Cela à été un coup de coeur TOTAL. Il ressemble un peu aux irrésistibles de Simone Elkeles, mais en même temps completement différent! Les personnages sont super et tellement attachants. Je l'ai lu en une nuit tellement il était addictif! J'ai commencé Walking disaster qui est la même histoire, mais du point de vue de Travis. Je le conseil vivement!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode