Livres
392 474
Comms
1 376 155
Membres
284 086

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

J'adore la nuit.

J'aime tout, dans la nuit.

J'aime la façon dont la noirceur cache des choses que je ne voudrais peut-être pas voir, tout en mettant en valeur des choses que je ne verrais pas à la lumière du jour. J'aime les étoiles et la lune et cette humidité veloutée sur ma peau. J'aime la façon dont le lac Michigan devient sombre dans l'obscurité et scintille sous la lune telle une surface en onyx.

Afficher en entier

Je prends une bonne centaine de clichés avant d'être complètement satisfaite de la lumière, de l'éclairage et de l'angle. En rangeant l'appareil dans sa sacoche, j'inspire une profonde goulée de l'air frais et vif du lac et profite du trajet retour sur la plage. J'aime sentir mes pieds s'enfoncer dans le sable épais et je prends garde à ne pas trébucher contre quelque morceau de bois échoué sur l'immense étendue argentée.

Afficher en entier

-Je l'ignore. Parce que j'avais envie d'oublier,sans doute. Parce qu'il est plus facile de gommer la réalité que de l'affronter.

Afficher en entier

Elle a la silhouette des accros à la coke. Le genre bien trop maigre pour être honnête. C'est le revers de la médaille. La coke, c'est efficace pour planer, mais ça tue l'appétit. Si tu ne te forces pas à manger, tu commences à perdre du poids et tu ne ressembles plus à rien.

Cette fille n'en est pas là. Pas encore. Elle n'est pas moche. Mais pas jolie non plus. Elle a surtout un air endurci. Des cheveux brun terne, des yeux bleu pâle. Un corps sans relief, maigre comme un clou. À prendre ou à laisser.

Afficher en entier

— Pax.

Je ne saurais dire avec certitude si la fille a vraiment prononcé mon nom. Sa voix étouffée est quasi inaudible, et donc difficile à comprendre. En grande partie parce qu'elle a ma bite dans la bouche.

Afficher en entier

— Les choses sont comme elles sont, certes, mais tout a une raison. Les chatons sont mignons parce que ce sont de minuscules boules de poils avec un petit nez écrasé. Les arcs- en-ciel sont jolis parce qu’ils contiennent toutes les couleurs du monde et qu’ils sont faits de lumière réfractée. Les comédies romantiques sont tristes parce que, parfois, les filles ont besoin de pleurer un bon coup. Quant aux connards, eux aussi ont des raisons d’être des connards.

Afficher en entier

Le brouillard de la drogue altère ma vue, les gris et les noirs se mettent à tourbillonner ensemble. Alors je ferme les yeux pour ne plus les voir. J'ai encore l'impression de bouger, comme si la voiture était devenue une toupie impossible à arrêter.

La nuit m'engloutit et je suis propulsé dans les ténèbres, loin, au-delà des nuages dans le ciel nocturne. Je traverse les étoiles, je croise la lune. En passant, je tends la main et je la touche du doigt.

Afficher en entier

Je passe les doigts sur les restes de poudre et les essuie le long de mon érection, avant d'attraper la fille par la nuque. J'appuie sa tête sur mon sexe et elle ouvre la bouche sans rechigner. Elle n'agit manifestement pas contre son gré. Elle est là où elle veut être.

Afficher en entier

Mais pour une raison que j'ignore, le besoin est puissant de m'enfoncer dans l'obscurité. Plus que d'habitude. Et c'est par des jours comme celui-là qu'il me faut du lourd. Saisissant la paille, je m'envoie ma ligne, j'inhale la poudre qui ne manque jamais de m'emporter ailleurs. Quand je ne peux plus compter sur rien d'autre, il me reste toujours la coke.

Afficher en entier

Je fais tomber quelques comprimés de cocaïne sur un petit miroir posé sur le tableau de bord et les écrase à l'aide d'une lame de rasoir, dont je me sers ensuite pour dessiner deux lignes droites.

Afficher en entier