Livres
464 041
Membres
424 126

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Beaux rivages



Description ajoutée par x-Key 2016-06-28T15:32:20+02:00

Résumé

C’est une histoire simple, universelle. Après huit ans d’amour, Adrian quitte A. pour une autre femme : Beaux rivages est la radiographie de cette séparation.

Quels que soient notre âge, notre sexe, notre origine sociale, nous sommes tous égaux devant un grand chagrin d’amour.

Les larmes rassemblent davantage que les baisers.

J’ai écrit Beaux rivages pour tous les quittés du monde. Pour ceux qui ont perdu la foi en perdant leur bonheur. Pour ceux qui pensent qu’ils ne sauront plus vivre sans l’autre et qu’ils ne sauront plus aimer. Pour comprendre pourquoi une rupture nous laisse si désarmés. Et pour rappeler que l’amour triomphera toujours. En cela, c’est un roman de résistance.

N. B.

(Source : Jean-Claude Lattès)

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par manou4 2017-02-12T21:50:06+01:00

je n'arrivais pas à quitter son blog, ce que condamnait le Docteur Krantz, qui se plaignait souvent d'avoir à soulager ses patients d'un nouveau mal - les réseaux sociaux. Elle manquait d'outils pour nous défendre de ce qui était, selon elle, une invention diabolique mettant à rude épreuve le principe même de liberté; j'en subissais, telle une souris de laboratoire, l'expérience, elle s'en désolait, ne voyant, à court terme, aucune issue au trouble qui me rongeait.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Eleanara 2017-06-27T16:29:56+02:00
Lu aussi

Ce livre raconte une histoire universelle, que tout être humain peut rencontrer un jour dans sa vie : une rupture amoureuse. Ce qui fait la grande force de son récit c'est justement son caractère universel : tout le monde pourra se reconnaître dans cette histoire.

Pour accentuer cet effet, on a le nom du personnage : A. Ce simple procédé facilite une identification de la part du lecteur. Les sentiments que ressent le personnage nous sont familiers. On se reconnaît. On éprouve de la compassion pour elle. Comme si on pouvait se retrouver à ses côtés, l'encourager et lui dire que tout s'arrangera avec le temps.

Le style d'écriture de Nina Bouraoui vient sublimer le récit. J'ai beaucoup apprécié sa plume ; j'ai trouvé qu'elle sonnait souvent juste. Comme d'autres, j'ai ressenti le besoin de souligner des passages, des phrases, qui m'ont interpellée. Elle explore toutes les facettes de cette situation et c'est extrêmement intéressant. Seul bémol, j'ai trouvé que la fin donnait un message différent. A. essaye de se reconstruire mais pense différemment, d'une manière qui m'a rendue un peu perplexe. Si j'avais eu une déception amoureuse juste avant, j'ignore si la fin du livre m'aurait satisfait, réconfortée ou non. Cette fin ne m'a pas donné l'impression de faire passer un message positif, optimiste, juste... dur, défaitiste, presque pessimiste. J'ignore s'il n'y a que moi qui ait eu cette impression.

Tout de même, je ne regrette pas cette découverte. Tout le monde peut se lancer là-dedans : chaque personne se reconnaîtra, dans une certaine mesure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par manou4 2017-02-12T22:06:08+01:00
Argent

J'ai voulu lire ce livre parce que Nina Bouraoui est venue à La Grande Librairie de François Busnel. Cette femme m'a plu. Mais, après avoir lu ce livre, j'ai été déçue, je doute fort qu'une personne ayant vécu une rupture amoureuse puisse arriver à se reconstruire avec ce livre, d'autant plus que le fin est une fin ouverte, elle se remet avec un nouveau compagnon ou pas? ... ... Chaque lecteur fait son choix.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celia23 2016-11-12T21:33:50+01:00
Bronze

Histoire universelle d'une rupture amoureuse. Le récit parlera à tout le monde, c'est sa principale force pour moi. Le personnage principal n’étant jamais nommé, juste A. , cela nous permet une identification totale.

L'écriture de Nina Bouraoui est excellente, elle sonne juste. Difficile de ne pas se sentir touché par ce roman. Plusieurs fois j'ai eu envie de surligner certains passages (le livre n’étant pas à moi je m'en suis abstenu !) tant ils me semblaient exprimé parfaitement les émotions.

Une belle lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hcdahlem 2016-09-22T20:22:38+02:00
Argent

Pour cette chronique, j’ai choisi un angle particulier, celui de la bibliothérapie, un concept cher à Régine Detambel qui propose de soigner les maux par la lecture. En lisant Beaux rivages, je me suis en effet d’une part demandé si cela avait fait du bien à Nina Bouraoui d’écrire cette histoire et d’autre part si le roman peut aider le lecteur qui affronte un chagrin d’amour.

En refermant le roman, je crois pouvoir répondre oui à ces deux interrogations, car sans dévoiler l’issue de cette rupture entre A. et Adrian, on comprend l’universalité de ce parcours, les étapes plus ou moins difficiles qu’il faut traverser pour pouvoir s’en sortir. Dans un article, le magazine Psychologies – auquel j’emprunte les intertitres qui suivent – détaille les étapes à traverser. Des étapes qui constituent la trame exacte du roman et qui débute sur le choc d’une annonce forcément brutale.

A. vit depuis huit ans une relation forte avec Adrian, un galeriste Suisse. Si leur relation est longtemps restée si intense, c’est sans doute aussi parce qu’entre Zurich et Paris où ils vivent respectivement, ils doivent profiter de chaque minute ensemble. Lors de vacances communes et de déplacements professionnels ou privés chez l’un ou l’autre. Mais le fait de ne pas vraiment vivre ensemble a aussi un inconvénient majeur : malgré les technologies modernes, la séparation fait mal. Adrian en a assez et opte pour une autre relation. Pour A. tout s’effondre.

Un sentiment de vide

«Je ne mangeais plus, ne dormais plus, il me semblait être au centre d’une forêt dévastée, avec aucun arbre pour m’abriter, et il y avait cette femme (je montrai sa photographie) ma rivale, je n’arrivais pas à comprendre, pourquoi elle et pas une autre, et elle tenait ce blog, qui d’une façon était mon dernier lien à Adrian, même si je me trompais, mais j’essayais de savoir où ils en étaient par ce prisme, elle me manipulait, j’étais tombée dans ses filets (…) c’était bon de souffrir, après tout je le méritais peut-être, je me sentais salie, j’avais non seulement perdue confiance en moi, mais en tous les hommes aussi.»

Une angoisse d'abandon

Nina Bouraoui détaille presque chaque minute de cette phase si difficile durant laquelle on ne sait plus vraiment à quoi se raccrocher, où on a l’impression que chaque événement du quotidien est un signe, ou chaque musique entendue – Shy’m, Natasha St-Pier, Pascal Obispo, Emmanuel Moire – résonne trop fort en soi, où même les ami(e)s ne peuvent rien pour vous. «Il me fallait remonter aux sources de l’abandon, non pour trouver un remède, en existait-il vraiment ?, mais un chemin vers la clarté.»

Comprendre les raisons de la rupture

Elle se connecte au «blog de l’autre» pour prendre des nouvelles de son infortune, veut retrouver Adrian pour le reconquérir, puis finit par se rendre compte qu’il n’y aura pas de retour en arrière. Va chercher le soutien du Docteur Krantz. Si la psy ne peut la guérir, elle peut au moins poser un diagnostic et explique « avoir à soulager ses patients d’un nouveau mal – les réseaux sociaux. Elle manquait d’outils pour nous défendre de ce qui était, selon elle, une invention diabolique mettant à rude épreuve le principe même de liberté ; j’en subissais, telle une souris de laboratoire, l’expérience, elle s’en désolait, ne voyant ä court terme, aucune issue au trouble qui me rongeait. »

Une occasion de se redéfinir

Comprenant alors que ce n’est pas en se complaisant dans sa souffrance qu’elle s’en sortira, A. finit par entrevoir une issue, imagine qu’elle peut repartir. Sauf que, fort de cette douloureuse expérience, elle s’engage sans illusions dans sa nouvelle histoire : «On va dans le mur, mais je ne sais pas à quelle vitesse».

Un beau roman, aussi désespéré qu’une histoire d’amour qui se veut éternelle.

http://urlz.fr/44nt

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lauraline-Xywz 2016-09-16T21:14:20+02:00
Argent

Des mots très justes pour parler de la rupture amoureuse, des failles qu'elle creuse au plus profond, du doute qu'elle sème chez celui (celle en l'occurence) qui est quitté.

L'histoire de la rupture est (hélas) banale, mais l'auteur analyse finement tous les états d'esprit que traverse A. au cours de l'année qui suit, jusqu'à son retour à la vie amoureuse. On trouve toutes les étapes du deuil, deuil d'une histoire à deux, de complicité, d'habitudes, d'un couple que l'on croyait acquis. 

L'écriture est fluide, et on passe un bon moment de lecture.

Afficher en entier

Dates de sortie

Beaux rivages

  • France : 2016-08-24 (Français)
  • France : 2017-08-23 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 27
Commentaires 5
Extraits 5
Evaluations 7
Note globale 6.67 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode