Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de bebi : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le jaguar Le jaguar
Loup Durand   
Une immense déception après Daddy. Et d'ailleurs en partie parce que Le Jaguar manque très clairement d'originalité par rapport à ce dernier. On retrouve l'idée d'une traque menée par un homme doué d'une intelligence inouïe, doté de l'insensibilité la plus complète, et servant les forces obscures de l'Histoire. On retrouve aussi un héros ne manquant pas de qualités, certes, mais beaucoup trop faible par rapport à ses adversaires. Enfin, le schéma est le même: le méchant semble d'abord gagner, mais c'est le gentil qui l'emporte.
En outre, toute l'intrigue du Jaguar me semble complètement tirée par les cheveux. Cette idée de monstre, pourquoi pas. Mais pourquoi diable Candido parvient-il à semer l'homme qui cherche à le tuer dans la forêt, alors même qu ce dernier est un tueur expérimenté et entraîné, qui se trouvait juste à côté de lui au début de sa traque? Comment diable parvient-il à trucider presque tous les hommes de l'Autre impliqués dans cette affaire? On le présente dès le début comme un être relativement faible, et surtout "candide". Et le voilà qui se transforme brusquement en dangereux tueur. Il parvient même à piéger l'Autre! Voilà qui st plus qu'improbable. Je comprends bien que c'est l'idée même du Jaguar, qui se révèle après avoir été bien énervé. Mais quand même... je ne trouve pas cela bien crédible. Même cette histoire de Prison du Silence est complètement invraisemblable. Quel intérêt à ce que Candido devienne fou?
Enfin, les deux personnages principaux m'agacent. Et surtout Samantha, qui ne présente absolument aucun intérêt. On a peine à s'attacher à eux, car à aucun moment leurs émotions ne sont vraiment décrites. Tous deux, et surtout Samantha, quittent une vie relativement tranquille, et les voilà qui se retrouvent soudain à se promener avec le plus grand naturel du monde au beau milieu de dictateurs, de tueurs et de cadavres mutilés.
En bref, un roman où l'on reconnaît bien la plume de Durand (ici, très semblable à celle de Sullitzer, d'ailleurs), mais sans toute la tension que l'on trouvait dans Daddy.

par Erolin
Le Passe-muraille Le Passe-muraille
Marcel Aymé   
En 1943, c'est un savoureux recueil d'une dizaine de nouvelles que Marcel Aymé offre, en pleine période d'occupation allemande, à ses lecteurs.
Dans le premier texte, qui donnera son titre au volume, Dutilleul, modeste employé de bureau, possède la faculté de traverser les murs, il use d'abord de ce don pour se venger de son sous-chef de bureau M. Lécuyer, puis il devient, par un goût soudain de l'aventure, le fameux cambrioleur nommé Garou-Garou. Mais n'est pas Arsène Lupin qui veut...
Dans "Les Sabines", l'héroïne Sabine possède le mythique don d' ubiquité et en profite pour vivre plusieurs vies parallèles auprès d'Antoine Lemurier, son mari, sous-chef du contentieux au SBNCA, auprès de Théorème un jeune peintre débauché aux yeux noirs, auprès d'un vieillard, distingué, monoclé et riche nommé Lord Burbury ! Mais écœurée par cette vie dissolue elle reviendra à son premier amant pour disparaître en même temps que lui et ses 67000 doubles...
"La carte", le troisième texte prend acte de la drôle de décision du gouvernement de réduire le droit de vie des improductifs à un certain nombre de jours par mois, Raconte le marché noir qui s'ensuivit et ses conséquences inattendues pour le narrateur, amoureux d'Élisa qui ne s'en doute pas...
Avec "Le décret" Marcel Aymé Raconte comment, par l'entremise du Vatican, au plus fort de la guerre, un accord international fut conclu entre les belligérants pour avancer le temps de dix sept ans sans modifier pour autant l'issue normale des hostilités...
"Le proverbe" pose un problème à Lucien qui a eu 3 à son devoir de composition française, il va devoir l'expliquer à M. Jacotin son père, qui est proposé pour les "palmes académiques" mais qui est aussi l'auteur du fameux devoir....
L'ensemble des textes, signés dans ce recueil par Marcel Aymé, est à mi-chemin entre le "Fantastique" et le "Philosophique". Sa plume amusée et moqueuse fait merveille dans ces contes modernes qui brocardent nos travers et la société.
La meilleure, peut-être de toutes les nouvelles de l'ouvrage "Les bottes de sept lieues" sera reprise dans "Enjambées".
Les enfants de Montmartre rêvent tous devant la vitrine d'un vieux brocanteur d'acheter une paire de bottes, trop chère pour eux. Mais le vieux commerçant, sentimental et original, baisse son prix pour permettre à Germaine de l'acheter...

par Giles
Sept jours pour une éternité... Première partie Sept jours pour une éternité... Première partie
Espé    Marc Levy    Éric Corbeyran   
Bon même si la BD n'est pas trop mon style de lecture bah j'avais envie de le lire quand même pour avoir un petit aperçu de l'histoire pour enchainé avec le livre de Marc Levy ! :P
J'ai bien aimé cette adaptation !!

par Angel²
A Mélie, sans mélo A Mélie, sans mélo
Barbara Constantine   
Vraiment un très beau roman, basé sur les sentiments de ces 3 générations réunies (la grand-mère, la mère et la petite fille). J'ai beaucoup aimé l'histoire malgré qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre, mais l'auteure a réussi à me toucher à travers cette famille si incroyable... Un grand bonheur à lire mais un peu court...

par Lilinie
Chéri Chéri
Colette   
Maintenant que j'ai lu ce livre, je peux dire que l'adaptation de Stephen Frears est prodigieuse. Totalement fidèle à l'oeuvre de Colette. Michelle Pfeiffer dans le rôle de Nounoune et Rupert Friend dans celui de Cheri ne pouvait pas plus coller aux personnages que je viens de découvrir.

Une des plus belles histoires d'amour [spoiler]manquées.

Une fin tristement déchirante.[/spoiler]

par Biibette
La Bougainvillée, tome 1 : Le Jardin du Roi La Bougainvillée, tome 1 : Le Jardin du Roi
Fanny Deschamps   
J'ai lu ce livre j'avais 15 ans...15 ans plus tard je continue de lire et relire cette histoire si vivante, romanesque, pleine de fougue et d'intensité à l'instar de l'héroine : Jeanne.
Paris du 18éme siècle si bien conté avec ses philosophes, savants et autres qui font de ce Paris la ville des lumières .
Jeanne qui désire vivre d'aventure et d'amour...et partagée entre son amour d'enfant pour le botaniste Philibert et son amour fougeux avec le chevalier Vincent..Qui choisira-t-elle ? Son amour de toujours où son fougueux chevalier qui ne veut pas partager ?

Bref C'est le "roman" qu'aucun autre n'a jamsis pu détrôner dans mon coeur . J'ai ri avec Jeanne, j'ai pleuré avec Jeanne,j'ai aimé avec Jeanne et ressenti tant d'autres émotions...

par sony18
Jalna Jalna
Mazo De la Roche   
Souvenir ému.. Adolescente, immobilisée... Une de mes voisines m'a offert le premier tome de la saga Jalna... Ce fut le déclencheur, moi qui ne lisais pas beaucoup, je me suis passionnée pour l'histoire de cette famille, avec un gros penchant pour Finch (si mes souvenirs sont bons...) Depuis, la lecture est devenue mon passe temps favori !!!
Splendeurs et misères des courtisanes Splendeurs et misères des courtisanes
Honoré De Balzac   
Un roman qui ne répond pas entièrement aux promesses de son titre : l'héroïne n'est pas Esther la courtisane - mot élégant pour une prostituée du grand monde, mais Trompe-la-Mort le forçat et ses machinations et son duel dans le monde judiciaire. Esther est un croisement entre une Nana qui séduit et manipule les hommes, une Manon Lescault qui souhaite être vertueuse et qui n'aime que son amant de coeur, et une jeune vierge religieuse - qui ne l'est plus - telle une Virginie. Lucien, lui, n'a aucune personnalité, trop effacé, larmoyant et geignard pour être intéressant. Je ne connais pas bien l'oeuvre de Balzac, je ne connais donc pas les autres romans où il intervient qui auraient pu me donner une meilleure image de lui.
La partie la plus intéressante est donc la dernière, celle du duel entre Trompe-la-Mort et l'institution judiciaire et ses compromissions aux ambitions et aux orgueils du grand monde, avec ce forçat aux tendresses de père pour un poète, ce colosse fascinateur, croisement d'Aramis et de Jean Valjean.

par Laurien
Racines Racines
Alex Haley   
Un livre poignant et déchirant, qui nous fait passer par toute une palette d'émotions ( peine, rage, haine, respect, espoir...)
L'histoire se passe sur de nombreuses générations, et chaque époque voit son lot d'injustices, de ségrégation, de tortures ...
Mais il y a par dessus tout, cette force que rien ne peut détruire, "savoir qui on est et d'où l'on vient".
SUBLIME. A LIRE AU MOINS UNE FOIS DANS SA VIE

par ccmars
Et après... Et après...
Guillaume Musso   
Je l'ai lu après plusieurs autres livres de Musso et j'ai eu l'impression que celui-ci était un croisement entre tous, même s'il n'est ni le premier, ni le dernier à avoir été écrit. En tout cas, comme j'aime, j'en redemande et je conseille ce roman à tous ceux qui ne l'ont pas encore lu. Nathan était un personnage très attachant, Mallory, Bonnie et même Jeffrey aussi. Un peu de surnaturel, tout en restant réaliste, et une histoire d'amour très belle, sur fond d'histoire triste. Un bon Musso, à lire.