Livres
558 058
Membres
606 010

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de bebi : Je suis en train de lire

Fortune d'Afrique Fortune d'Afrique
Wilbur Smith   
j'ai beaucoup aimé ce livre ....
Une très belle histoire avec une héroîne attachante
Un belle intrigue sur fond historique qui nous parle aussi des peuples africains ....
A lire (attention pour ceux qui aiment les histoires courtes, c'est une fameuse brique à avaler !!!!!)

par zbidou
La promesse des Gélinas, Tome 1 : Adèle La promesse des Gélinas, Tome 1 : Adèle
France Lorrain   
ANGèLE Septembre 2015 Note d'appréciation: 10/10

J'ai été attirée par la très belle couverture, puis en lisant le résumé, il me fallait lire cette histoire. On entre dans le vif du sujet dès les premières pages, ce qui m'a plu énormément. Le sujet traité est très captivant jusqu'à la toute fin. La mère a dû souffrir beaucoup pour demander une telle promesse à ses quatre enfants.

Pour madame Lorrain, c'est un premier roman historique pour adultes réussi. Une saga en 4 tomes qui vous fera passer d'agréables moments. Une auteure talentueuse à surveiller! c'est ma découverte 2015.

http://www.pauselecture.net/livre-la-promesse-des-gelinas-tome-1-adele-14180.php

par ZoukiYork
Le Trône de fer, Intégrale 4 Le Trône de fer, Intégrale 4
George R. R. Martin   
Tout juste terminé, donc première réaction a chaud: ce livre est très bon, malgré une légère baisse de régime. En effet je trouve que ce tome est moins riche en intrigues et rebondissements que les autres, surtout par rapport au troisième tome. Cela est du je pense qu'une bonne moitié du bouquin sert plus de conclusion au précédent tome qu'il ne fait avancer réellement l'histoire. Il faut donc patienter une bonne moitié du livre sans de réels rebondissements.

Par contre, une fois l'intrigue lancée, on prend un grand plaisir à suivre les aventures des personnages qu'on aime ou qu'on déteste. Du coup, quand l'histoire se termine sur une série de cliffhangers, on se dit que l'attente de la prochaine intégrale sera très longue, voire trop longue, et que je vais peut-être céder à la vénalité des éditeurs et acheter trois livres au lieu d'un seul pour A Dance With Dragons



par hohis
Max et Alex, Tome 2: 80 jours pour survivre Max et Alex, Tome 2: 80 jours pour survivre
Peter Lerangis   
Alors que tout semble revenu à la normale pour Alex et Max, l'adolescente, qui vit désormais dans la famille de son cousin, finit enfin de traduire la lettre de Jules Verne retrouvée à la fin de leur périple : leur célèbre aïeul n'en a pas fini avec les révélations.
Les enfants n'ont pas le moindre début de piste, mais des indices arrivent lors d'un voyage à Londres, où ils se rendent pour les funérailles de Basil. Alex parvient finalement à convaincre Max, qui ne veut plus risquer sa vie, de repartir en mission. Il est également motivé par la perspective de pouvoir sauver Eva-Line, une amie à lui tombée gravement malade à qui il ne reste que... 80 jours à vivre.
Lockwood & Co, tome 2 : Le crâne qui murmure Lockwood & Co, tome 2 : Le crâne qui murmure
Jonathan Stroud   
Après avoir adoré l'Escalier Hurleur l'année dernière, je n'avais qu'une envie : lire la suite de Lockwood & Co. Je me suis jetée sur ce second tome dès que j'en ai eu l'occasion, et j'ai une fois de plus été transportée.

On retrouve Lockwood & Co et ses agents pour une nouvelle enquête à propos d'un fantôme plutôt terrifiant. On croirait qu'ils n'enquêtent que sur les fantômes extrêmes mais non, c'est juste que l'auteur se concentre la dessus en évoquant parfois d'autres petites enquêtes que l'on aurait aimé pouvoir lire. Toujours est-il qu'ici, des pouvoirs inquiétants sont à l'oeuvre, et encore une fois, fantômes et psychopathes sont de la partie.
Ce cher Lockwood est toujours aussi déroutant : une fois on l'adore, une fois on l'adore mais on a envie de lui donner quelques baffes... C'est un personnage déconcertant, et je trouve que ça lui donne un certain charme, auquel notre cher Lucy ne semble pas entièrement indifférente. Quant à Lucy, ses pouvoirs se développent de plus en plus. À la fin du tome 1, on en avait déjà eu un petit aperçu lors de sa conversation avec le crâne que George utilise comme cobaye. Je suis contente de ce développement, j'aime beaucoup suivre les altercations de Lucy avec le crâne, et c'est un personnage que j'apprécie autant au niveau de la narration qu'au niveau de sa personnalité. Et puis il y a George, qui reste très... Georgesque.

On retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès du premier tome : une ambiance très sombre, un suspens parfois glaçant accompagné d'une touche d'humour bienvenue. Il n'y a pas à dire, Jonathan Stroud sait comment manier une plume, que ce soit la trame ou les descriptions ! On ne sait jamais où l'auteur va nous emmener. Il peut nous faire frissonner et nous faire rire quelques lignes plus loin d'une réplique bien placée de George ou... de ce cher Crâne qui semble être au coeur de ce second tome. Aaah le Crâne, comme j'ai apprécié son personnage, il ajoute vraiment une bonne touche de mystère et d'humour !

(Ce qu'il me manque, c'est une romance plus développée entre Lockwood et Lucy. Mais là, c'est mon côté fangirl qui parle ^^)


Une suite que je recommande à ceux qui ont aimé le premier tome. Une série que je conseille à tous les amateurs de frissons et de mystères. Et de fantômes.
Et si vous aimez les cliffhangers, vous allez être servis avec Lockwood & Co !

par MiyuNeko
La Maison au milieu de la mer céruléenne La Maison au milieu de la mer céruléenne
T. J. Klune   
Je ne m'attendais pas vraiment à ça quand j'ai commencé ma lecture. Je m'attendais à aimer, mais pas comme ça. La plume de l'auteur est franchement très bonne, tous ces passages à double sens (plus ou moins évidents) sont comme des friandises disséminées dans tous le roman. J'ai beaucoup aimé ça. Même si c'est énormément de leçon de vie qu'on pourrait qualifier d'évidentes, d'allant de soi, vu ce qu'on voit tous les jours, je pense que ce genre de livre est important.
J'ai aimé tous les personnages. Vraiment tous. Les adultes comme les enfants. Et rien qu'en cela c'est une réussite. J'aurai même aimé une espèce de série en plusieurs tomes, rien que pour revoir tous ces personnages encore un peu.
Une lecture vraiment très agréable.
Idéalis, Tome 1 : À la lueur d'une étoile inconnue Idéalis, Tome 1 : À la lueur d'une étoile inconnue
Christopher Paolini   
J’ai toujours eu un peu de mal avec les livres de science-fiction. Ce n’est pas quelque chose que j’affectionne particulièrement et je ne pense pas avoir beaucoup de représentants de ce genre dans mes bibliothèques (je ne suis pas sûre d’en avoir tout court, d’ailleurs, mais ça reste encore à voir). Pourtant, quand j’ai appris que Christopher Paolini — auteur de l’Héritage, une saga incontournable dans l’univers de la fantasy — avait écrit une nouvelle histoire et qu’elle allait être publiée en France, je n’ai pas hésité plus de trois secondes. J’ai lu le résumé, évidemment, et le coup de foudre a été immédiat : je voulais en savoir plus ! Plusieurs semaines ont passé et mon souhait a pu être exaucé ♥. Aujourd’hui, je vais donc vous donner mon point de vue (qu’est-ce que j’en ai pensé, qu’est-ce que j’ai aimé, à quel moment j’ai moins accroché..) sur ce bouquin.

Au début de l’histoire nous faisons la connaissance de Kira Navárez, une exobiologiste en mission sur Adrastée, une planète inhabitée qui se situe dans le système Sigma Draconis. Là-bas, son travail et ses recherches la conduiront jusqu’à de mystérieux artéfacts et elle découvrira un organisme vivant d’origine extraterrestre. Mue par la curiosité et son instinct de scientifique, elle va s’en approcher. Malheureusement, cette erreur de débutant va lui coûter cher : l’entité va réagir instantanément, entrer en contact avec elle, la contaminer et envelopper son corps jusqu’à ce qu’ils ne fassent plus qu’un. Dès lors, la vie de la jeune femme va changer pour toujours et prendre une direction terrifiante. Les conséquences de cette trouvaille seront épouvantables, aussi bien pour elle, que pour son entourage ou le reste de l’univers. Elle devra alors se battre contre les autres et, surtout, contre elle-même.

J’ai beaucoup aimé l’héroïne, Kira Navárez, pour une unique raison : elle est loin d’être parfaite et est simplement humaine (bon d’accord, ça fait deux, mais ils vont ensemble et sont complémentaires alors c’est pareil). On vit et ressent toutes ses émotions avec elle. Joie, peur, chagrin, incertitude, angoisse, espoir, colère. Je l’ai trouvée courageuse à de nombreuses reprises, têtue voire obstinée à certains moments, audacieuse à d’autres. Mais, dans l’ensemble, c’est une jeune femme forte, intelligente et sincère. Elle est tout simplement incroyable. Je n’ai qu’un seul regret : le drame qui se produit à un moment bien précis de l’histoire n’a pas l’air de la traumatiser plus que ça. Ses acolytes ne sont pas en reste (clin d’œil à Falconi, Trig, Vishal et Gregorovich, pour ne citer qu’eux) et ils m’ont tous plu, à leur manière. En dehors des personnages, j’ai apprécié plusieurs choses : le concept, la construction du monde, sa richesse, sa quantité de détails, l’écriture / la traduction de Éric Moreau, Benjamin Kuntzer et Jean-Baptiste Bernet, le travail et les recherches fournies par Christopher Paolini, les idées fascinantes et futuristes (voire complètement imaginaires, chacun son point de vue) qui ont été utilisées ici de manière créative.. Enfin, on ressent l’immensité de l’espace et les dangers qu’il recèle grâce aux descriptions.

Idéalis est un livre que je sépare en trois gros points. Premièrement, il est long. Incroyablement long. Croyez-moi, on les sent bien passer, les chapitres ! Pourtant, je ne pense pas que certaines parties de l’ouvrage mériteraient d’être réduites (voire supprimées). À mon humble sens, chacune des 848 pages vaut le détour et apporte quelque chose à l’histoire. En fait, je suis persuadée qu’ajouter des lignes aurait même été plus judicieux. Après tout, je ne suis pas contre un développement plus poussé des personnages.. Deuxièmement, il est complexe et comporte son lot de termes plus ou moins techniques. Fort heureusement, les personnes nulles en matières scientifiques comme moi pourront quand même comprendre les notions abordées puisque l’auteur a pensé à nous laisser un énorme lexique (et accessoirement, une chronologie) en fin d’ouvrage (merci merci merci). Troisièmement, il est riche. Riche en action, en individus, en entités inconnues, en explorations spatiales, en vaisseaux, en rebondissements, en révélations, en batailles, en combats, en poursuites, en suspense, en nouvelles technologies, en civilisations disparues, en voyages entre les étoiles, en humanité, en émotions, en camaraderie et en compassion.

Conclusion, chers amatrices et amateurs de science-fiction pure et dure, ce livre n’a pas de dragons de l’espace (vous saisissez la référence ?) mais, j’en suis sûre, il est fait pour vous. Merci aux éditions Page Turners pour l’envoi de ce livre et pour la confiance qui m’a été accordée. ♥
Du côté de Pondichéry Du côté de Pondichéry
Dominique Marny   
Une chronique foisonnante et intimiste des Français et des Indiens dans le plus célèbre des comptoirs orientaux. Un grand roman d'amour, d'aventures et d'exotisme.

par buzlie

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode