Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de beckygirly : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Témoin indésirable Témoin indésirable
Agatha Christie   
Un Agatha Christie comme je les aime! On ne retrouve pas dans ce roman le mythique Hercule Poirot, mais Calgary, un scientifique revenu d'une expédition au pole Nord. On retrouve, je trouve dans ce livre cette ambiance prenante et pesante qu'il y a dans le premier tome de la saga Millenium, peut être est ce dû au fait que les personnages vivent en autarcie sur ce que j'ai compris être une presqu’île. Bref, à lire tout simplement!

par Amelie116
Le Mystérieux Mr. Quinn Le Mystérieux Mr. Quinn
Agatha Christie   
Un nouveau héros d'Agatha Christie très réussi ! L'intrigue est palpitante et on ne peut pas lâcher le livre avant la fin. A lire !
La Troisième Fille La Troisième Fille
Agatha Christie   
Un roman qui m'aura moins emballée que les autres d'Agatha Christie. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, que j'ai trouvé au final assez fade. Peu de suspense, un Poirot effacé qui semble moins en forme que d'habitude (même si la fin nous prouve le contraire).
Les coupables se devinent, même si j'avoue être passée à côté de l'essentiel, mais le tout est trop redondant, les personnages sont peu charismatiques et n'apportent pas tout le mordant qu'on peut retrouver dans un autre roman.
Petite déception pour moi qui ne m'empêchera pas de lire d'autres romans de la reine du crime.
Les Indiscrétions d'Hercule Poirot Les Indiscrétions d'Hercule Poirot
Agatha Christie   
Une très bonne enquête d’Hercule Poirot, même s’il n’apparaît vraiment que dans le dernier tiers du livre -se contentant de brèves apparitions dans le reste du roman, ce qui est un peu décevant.

Même en ayant vu le téléfilm avant, j’ai apprécié le déroulement de l’enquête et la manière dont Agatha Christie ne cesse pas de nous mener en bateau. Le début seul m’a paru un peu long, le temps que je m’habitue à la quantité de personnages qu’on nous inflige d’un coup et surtout à leurs liens de parenté.

par Isallya
Le Vallon Le Vallon
Agatha Christie   
J'ai bien aimé cette enquête. Les personnages sont bien décrits et bien approfondis. Hercule Poirot nous surprendra toujours.

par myra44
N ou M ? N ou M ?
Agatha Christie   
Très bon livre. Cette histoire est basé sur la seconde guerre et la recherche d'espion. Un adorable couple les Beresford sont envoyés pour enquêter. Un suspens haletant.
Le Train bleu Le Train bleu
Agatha Christie   
On retrouve avec plaisir la plume de Christie qui dès les premières pages pose les bases de son histoire en nous présentant ses personnages les uns après les autres dans une succession claire et convaincante de scénettes. Ces dernières nous montrent le caractère des protagonistes, définissant ainsi leur rôle dans l’histoire qui suit et expliquant par là-même leurs comportements qui les amèneront à faire partie du drame. Les liens entre chacun sont clairs, tout comme leurs motivations. Amour, jalousie, envie, luxure sont les thèmes que l’on retrouve dans ce début de roman. Christie prend son temps pour planter le décor, préférant mettre l’accent sur ses personnages et ainsi sur leur psychologie, nous permettant de mieux les connaître. Si ce choix de retarder le meurtre et de se focaliser sur les protagonistes est intéressant, il n’en reste pas moins que la première partie du roman reste longue. L’histoire ne prend de l’ampleur qu’à partir du meurtre et de l’apparition d’Hercule Poirot, jusque là absent pour des raisons évidentes. Le suspense apparaît alors avec son lot de questionnement sur l’identité du tueur. Christie joue avec brio avec le lecteur, le lançant sur des pistes tout à fait plausibles mais qui sont fausses.


Entre suspicion et sentiments, Christie nous offre un roman qui fait la part belle aux personnages et leur ancrage dans l’histoire. Comme toujours la psychologie est présente et éclaire le récit, intelligemment mené, sous un autre angle. Malgré cela le roman paraît trop long dans son attente de meurtre, et même Poirot semble décalé ou moins motivé dans sa quête de la vérité. Au final, Le Train Bleu est un roman qui ne m’a pas entièrement convaincue même si j’ai apprécié la lecture.
Le crime est notre affaire Le crime est notre affaire
Agatha Christie   
un agatha cristie pas mal du tout. Le suspense est intense jusqu'à la fin. Je suis d'accord avec anaelle : le suspense est parfois si intense qu'on est réellement pris dans l'histoire et la peur des personnages s'est répercutée sur moi. Je stressais devant mon livre, inquiète et pourtant avide de connaitre la suite.

par myra44
Mémoires mortes Mémoires mortes
Patricia Cornwell   
Second roman qui est dans la lignée du premier: se lit facilement mais n'est pas exceptionnel.
J'ai beaucoup apprécié le mystère autour de Beryl, surtout la question du pourquoi elle laisse entrer le tueur chez elle.

Comme ce sera toujours le cas dans les livres de Corwell, on entre directement dans le vif du sujet, sans détour: c'est l'un des meilleurs moments pour moi. Par contre, tout le côté pseudo psychologique des personnages ne m'intéresse aucunement, ça n'apporte que des longueurs au récit qui est parfois déjà lourd en lui-même.
Les spéculations vont encore bon train, je passe sur la piste de l'avion (qui est finalement bien expliquée, heureusement.)
Quant à la vie privée de Scarpetta, c'était d'un barbant: Mark n'a pas de charme, elle n'a aucune volonté. A part le fait qu'on en apprend un peu plus sur son passé, il n'y a aucune évolution dans les personnages, toujours de gros stéréotypes. Sauf bien sûr que Marino et elle sont désormais amis, prévisible depuis le 1er tome.

La fin est bâclée, trop rapide, et ressemble trop à celle de Postmortem. On voit un schéma d'intrigue qui se profile, sans grande originalité.

Ecrit simplement, ça se lit vite, mais s'oublie vite aussi.
Et il ne restera que poussière... Et il ne restera que poussière...
Patricia Cornwell   
On retrouve le même schéma narratif perçu déjà dans Mémoires Mortes et Postmortem : un début qui plonge le lecteur directement dans l’action, une intrigue qui finit par stagner, ponctuée par de nombreuses pistes inutiles et des gens qui en veulent à Scarpetta, pour finir par une fin précipitée et bâclée. Néanmoins, l’avancée de l’intrigue diffère des fois précédentes, et on apprécie un peu plus le déroulement qui démontre avec efficacité différents points réels. On retrouve par exemple ces problèmes de communication entre les différents services, la pression mise sur Scarpetta pour qu’elle retarde la conclusion de ses résultats mais également la folie journalistique lancée sur Pat Harvey et sa famille. L’importance de la notoriété de ce personnage occulte les autres disparus, rendant futiles leurs morts comme si seule celle de la jeune Harvey avait de l’importance. Les journalistes ressemblent plus à des vautours cherchant le scoop de l’année, se moquant du mal qu’ils peuvent engendrer.

La direction que prend l’enquête est intéressante au départ, avec cette idée sous-jacente de chasse (qui m’a fait penser au Silence des Agneaux) mais comme auparavant, Cornwell préfère se lancer sur une autre piste, ce qui fait affaiblit grandement la fin. Il est regrettable de voir que ce sont le hasard et l’intuition de Scarpetta qui la conduisent à la découverte du tueur, et que tous les indices techniques si souvent mis en avant dans ses livres n’aident aucunement à la résolution de l’enquête. De plus, on suppose encore une fois des intentions du tueur et le fait de ne pas connaître sa façon réelle de choisir ses victimes (à part le fait que ce soit des couples) et de les aborder m’a fait rester sur ma faim.

Quant aux personnages, ils n’ont pas plus évolués qu’au départ et restent stéréotypés. On s’habitue à l’inutilité du profiler Wesley, à la rudesse de Marino mais ça n’en reste pas moins frustrant. Il est dur de s’attacher à eux, encore plus à Scarpetta qui est énervante entre ses crises existentielles et sa perpétuelle colère.

Malgré des personnages peu attachants, ce troisième volet de la série Scarpetta propose une histoire intéressante, mieux menée montrant une Cornwell plus à l’aise dans l’écriture. Pourtant les points négatifs déjà vu auparavant sont hélas récurrents et le manque d’évolution chez ses personnages trop clichés empêchent l’histoire d’être meilleure.