Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par beckygirly

Extraits de livres par beckygirly

Commentaires de livres appréciés par beckygirly

Extraits de livres appréciés par beckygirly

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Cette suite est à la hauteur des tomes précédents. Le récit s'étoffe, et même si le mystère autour de Garami est toujours aussi opaque, on commence à entrevoir une lueur de d'information.
On plonge un peu dans l'émotion avec le personnage de Lonia, touchante à sa façon.
Le rythme est toujours présent et ponctue très bien les chapitres, ne nous laissant jamais le temps de souffler.
La suite promet de belles scènes, si elle finit par arriver un jour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Enorme surprise que ce dernier tome qui fait avancer de manière magistrale et étonnante la relation entre nos deux héros. Kyoko est enfin sûre d'elle et se lance.
Tout s'arrange pour Yusaku, ce qui n'était pas gagné au vu des tomes précédents.
On a une belle conclusion pour un tome sympathique, mais pas forcément exceptionnel.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Si la relation entre Yusaku et Kyoko semble enfin prendre la bonne route, le jeune homme continue avec sa malchance.
Kozue le place à nouveau dans une situation particulière, alors qu'elle même a été demandée en mariage.
Il est difficile à nouveau de comprendre les réactions de chacun et surtout leur notion de relation, totalement à l'opposé de ce qu'on connaît ici (le fait de se voir souvent, de se tenir la main ou de s'embrasser par exemple).
Par contre, il est plaisant de voir que Yusaku a évolué pour devenir un jeune homme plus sûr de lui et déterminé dans sa recherche de travail, même si niveau amour il reste des couacs.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Le personnage de Ibuki aura permis au moins de montrer la jalousie de Kyoko. Pourtant, on se lasse de ses hésitations.
Mitaka est drôle ici, on le retrouve transformé et déterminé, mais comme pour les personnages principaux, son manque de fermeté le conduit dans une situation rocambolesque. Il est dommage de constater que chacun se laisse embarquer par les quiproquos ou autres situations qui leur arrivent. Leur destin semble vraiment ne pas leur appartenir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Les quiproquos s'enchaînent mais ne se ressemblent pas. Yusaku n'a vraiment pas de chance côté recherche de travail, ce qui l'affecte également dans sa vie privée. Cependant on s'ennuie un peu pour sa relation avec Kyoko qui continue à faire du sur place. On aimerait que les choses avancent enfin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
La mangaka a le don de faire aller et venir des personnages qui mettent toujours le bazar dans les relations de ses protagonistes. On n'échappe pas ici à la règle avec l'arrivée de ce jeune homme qui devient lui aussi victime des autres résidents. Ses petites aventures sont drôles.
Yusaku se cherche toujours, et se retrouve à enseigner... dans le lycée où Kyoko a fait la connaissance de son mari. On sent tout de suite qu'on va avoir la même trame avec Yusaku et une élève qui se prend d'affection pour lui, mais qui est bien plus coriace que Kyoko.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Kyoko est un personnage plus complexe que ce qu'on aurait pu croire au départ. On sent ses sentiments apparaître mais elle ne se laisse jamais totalement aller, pour notre plus grand désespoir.
Le récit à l'hôpital est mignon, on sent qu'un rapprochement pourrait être possible, si ce n'est encore une fois, pour le caractère de Kyoko, mais surtout pour Mitaka. Ce dernier est prêt à tout pour ne pas perdre l'attention de la femme qu'il affectionne, ce qui devient quand même énervant à la longue.
Malgré l'humour présent, les hésitations des personnages deviennent lassantes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Le récit stagne toujours autour des mêmes thèmes, des quiproquos, de la maladresse de Yusaku et des réactions parfois disproportionnées de Kyoko.
On a quelques révélations sur le mari de cette dernière, et un nouveau personnage fait son apparition. La grand-mère de Yusaku est délirante et prend des chemins détournés pour aider son petit-fils. Son caractère se retrouve bien avec les autres pensionnaires, toujours aussi farfelus.
Dans l'ensemble, ça reste plaisant mais on aimerait que les choses avancent réellement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Kyoko se dévoile un peu plus et on s'aperçoit que sous ses airs de jeune veuve se cache un caractère borné et jaloux. Elle semble également prendre plaisir à être le centre d'intérêt de deux hommes. Cependant les choses se compliquent quelque peu avec non plus un triangle amoureux, mais deux.
On se rend compte des différences de couples au Japon, leur approche et leurs liens qui sont totalement différents de ce que nous vivons nous. Le tout est un peu étrange mais ajoute aux éternels quiproquos qui peuplent ce manga.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Les scénettes s'enchaînent, entre quiproquos et nouveaux personnages.
Mitaka devient de plus en plus présent, rendant le thème du triangle amoureux plus présent, même si ce dernier ne semble n'être que l'éternel charmeur qui souhaiterait ajouter Kyoko à son tableau de chasse.
L'histoire n'avance pas vraiment, on se contente de découvrir quelques passages de leur vie, ce qui est plaisant pour l'instant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-08
Un premier tome qui nous présente les personnages principaux et qui pose l'ambiance drôle et délurée, comme sait le faire la mangaka.
L'histoire reste basique pour le moment, tout en nous faisant sentir que l'on va avoir droit à l'éternel triangle amoureux.
Les personnages sont pour l'instant quelque peu clichés, entre la femme qui paraît timide et le garçon malchanceux; le ton est donc donné, on aura droit à toutes sortes de quiproquos dû aux personnalités des protagonistes.
Si pour l'instant on n'est pas non plus totalement conquis, on attend de voir comment la suite va évoluer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-07
Dans Train d’Enfer pour Ange Rouge, Franck Thilliez nous présentait son personnage Franck Sharko, homme brisé par un événement terrible et qui devait mener une enquête sordide. L’auteur reprend ici les mêmes codes, ne laissant absolument aucun répit à son inspecteur qui doit à nouveau mener de front un deuil et une enquête étrange et morbide.
Dès les premières pages Thilliez donne le ton du roman : sombre et malsain. Six ans après avoir quitté Sharko sur une note positive nous le retrouvons à nouveau brisé par un malheur puisque sa femme et sa fille sont décédées. Il s’est alors plongé à corps perdu dans son travail et va devoir faire face à un meurtrier sadique qui n’hésite pas à innover en terme de meurtres. L’ambiance est rapidement mise en place avec la découverte du cadavre dont la mort est au premier abord bien énigmatique. La cruauté du tueur est rapidement mise en avant quand l’arme du crime est repérée : des insectes. Terrible révélation qui nous montre qu’à nouveau nous n’allons pas non plus être épargnés, au même titre que les personnages.
Thilliez semble prendre un malin plaisir à torturer ses lecteurs et ses protagonistes : sur fond lugubre, il distille avec brio une atmosphère qui se fait de plus en plus étouffante et une tension qui ne cesse de monter à chaque page tournée. Car le suspense ne touche pas seulement cet énigmatique tueur, qui se plaît à jouer au chat et à la souris avec la police, mais également Sharko qui ne parvient pas à faire son deuil. Son mal être est si grand qu’il prend une forme totalement inattendue qui laisse le lecteur cloué par cette nouvelle révélation finale.
Deux histoires sont donc en parallèle, liées par le personnage principal. Elles se côtoient, se cherches et permettent d’approfondir Sharko d’une manière inouïe mais qui laisse présager des moments forts intéressants pour la suite de la saga.
Si le roman se lit d’une traite, embarqués que nous sommes à travers ses pages grâce à récit sombre et une écriture prenante, toujours aussi soignée dans les détails, la résolution de l’enquête semble quant à elle un peu trop rapide et bâclée et n’est pas sans rappeler un autre roman d’un auteur français bien connus pour ses thrillers noirs.
Malgré cette légère déconvenue sur ce point, Deuils de Miel est une très bonne lecture qui donne envie de découvrir encore plus son héros, mais également la plume de l’auteur qui semble prendre un peu plus confiance au fur et à mesure qu’il écrit.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-07
Ayant adoré les deux premiers tomes autour du Bourbon Kid, je me suis lancée avec un fort enthousiasme dans ce troisième volume de ses aventures. Malgré mon attachement pour ce personnage étrange, j’ai été quelque peu déçue par cette lecture.

Si les premières pages laissent présager un récit déjanté à l’ambiance bourrine et cinématographique avec une course poursuite dans le désert des plus endiablées, cette douce impression s’estompe au fur et à mesure de la lecture pour ne plus laisser qu’une impression de roman dynamique mais au fond assez banal.
Comme toujours on retrouve le lot de violence qui a fait la réputation du Bourbon Kid et de son auteur. Cependant, le rythme est moins constant dans ce troisième tome puisqu’il alterne avec des scènes plus apathiques, donnant un rendu final moins entraînant et quelque peu décevant. On a un aperçu du héros différent, plus troublant qui contraste nettement avec ce à quoi il nous avait habitué. Si le changement n’est pas forcément une mauvaise chose en soi, ici il ne permet pas au récit de rester dans une certaine constance. La tension et l’atmosphère, pourtant toujours bien décrites, se ressentent plus légères et l’urgence de la situation diffère des tomes précédents.
Outre ces différences, on ressent également un petit malaise au début du fait de la situation chronologique : on comprend grâce à certains indices que ce troisième opus n’est pas la suite escomptée des aventures de notre anti-héros, mais une histoire qui se situe bien avant. Le contexte est difficile à remettre en place et perturbe quelque peu une lecture qui n’avait pas besoin d’un autre point négatif.
La déception ne provient pas seulement de l’histoire mais surtout de l’écriture qui apparaît bien commune. Le rythme est moins punchy et même si la violence physique et verbale est bel et bien présente, le rendu final nous laisse sur notre faim. Ce côté cinématographique qui différencie ces aventures d’autres romans du même style est lui-aussi laissé de côté au profit d’un style plus déjà-vu.
Ce roman reste quand bien même sympathique, mais les attentes créées par les tomes précédents ne sont pas atteintes, et on ne peut s’empêcher de ressortir de cette lecture déçus.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-07
Cette lecture fut une énorme déception. Le récit prend une trame peu intéressante, et toute l'enquête autour des "chantages" est fade et sans grande conviction. On suit seulement Pitt et son subordonnée dans une trame sans suspense ni saveur, tandis que Charlotte, pourtant personnage fort, féministe, se contente de tenir compagnie à une victime et ne prend donc jamais part à l'enquête.
On découvre l'importance de la réputation, notamment chez les nobles, qui semble être le point central de l'histoire. Rien n'est plus terrible donc qu'une réputation ternie.
La fin est tout aussi décevante, amenée abruptement et n'offre pas une réelle conclusion satisfaisante.
Cette lecture a été laborieuse et insatisfaisante.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-07
Tome très intéressant qui nous amène en Allemagne et qui joue cette fois-ci sur les légendes en reprenant celles sur les sorcières et les loups-garous. Il est appréciable de voir comment en parle Sebastian, qui en détruit les idées préconçues.
La tension est présente à chaque page, et l'arrivée des nouveaux personnages est excellente, car comme à chaque fois ils possèdent un caractère intéressant et bien dessiné. On s'attache facilement à eux, et on se demande ce que peut bien cacher toute cette histoire.
Le récit est toujours mené de main de maître et notre intérêt ne baisse pas d'un iota.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-07
L'arc de l'école privée se termine sur une note bien ténébreuse. Les révélations faites sur ce qui est advenu des élèves disparus sont cohérentes, comme toujours dans ce manga, et on voit se profiler un second fil rouge avec les manigances d'Undertaker. Ses explications sont elles aussi appréciables, car claires, compréhensibles et logiques. La conclusions laisse présager une suite peu appréciable puisque cette nouveauté n'attire pas seulement les shinigami, mais également les pouvoirs humains.
On a ensuite une petite pause avec un moment très détente sur Ciel et ses talents de directeur "marketing". Il est sympathique, drôle et permet de faire une pause en relâchant la tension que l'affaire précédente avait su créer.
La fin relance pourtant cette tension et le suspense avec le début d'une nouvelle enquête qui promet un beau dépaysement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-07
La partie de cricket touche à sa fin, et il aura été intéressant de voir comment les Sapphire Owl s'en sortent. Le discours du préfet est touchant puisqu'il montre notre aptitude à s'habituer à des situations alors même qu'on a les moyens de les changer. Il est intéressant de voir Ciel motiver des gens et s'impliquer autant dans quelque chose qui semble pourtant pour lui bien futile. Mais son jeu d'acteur est parfait et il parvient ainsi à avancer dans son enquête.
Cette dernière se dévoile enfin et nous laisse complètement pantois tant elle surprend. On voit à nouveau tout le génie scénaristique de l'auteur puisque les explications données sont cohérentes et font écho à un récit passé.
La fin est magistrale et nous laisse entrevoir une suite à la auteur de ce qu'on a pu déjà avoir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-07
Ce tome nous dévoile un peu plus la manière de fonctionner des écoles privées en Angleterre: on sent que l'auteur est documenté, ce qui rend encore plus authentique l'histoire.
J'ai beaucoup apprécié le flash-back autour du père de Ciel; on en apprend un peu plus sur lui et à la fin notre curiosité est encore plus attisée.
La partie de cricket est bien menée, et même si on a des explications détaillées, cela reste difficile de tout bien comprendre au début.
Le tome semble léger malgré l'enquête, comme pour ménager les personnages et le lecteur avant de faire monter d'un coup la tension.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-07
Toboso se lance dans un nouveau récit portant autour de l'école privée pour nobles. On retrouve le concept des maisons, mais également de la rivalité, de la froideur et du bullying. C'est une société que l'on retrouve derrière les murs, avec ses propres règles et coutumes. Ciel démontre à nouveau son talent de comédien en tachant de se rapprocher de certaines personnes.
L'enquête n'avance pas rapidement, ce tome sert plutôt à planter le décor de cette école et à présenter les nouveaux personnages, toujours aussi diversifiés.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-07
On assiste à la fin du Titanic bis, ce qui clôture par là-même l'arc des zombies. Des questions restent en suspend pourtant, notamment autour d'Undertaker; cela signifie que ce personnage sera prochainement de retour.
Les références au film de James Cameron auront été nombreuses et appréciables, même si la fin reste toujours aussi dramatique.
On a ensuite une petite pause tranquille avec la chasse aux oeufs de Pâques: beaucoup d'humour pour alléger le ton trop sordide du tome au début. Cependant, l'auteur n'oublie de rajouter une touche délicate de drame avec Lizzie, comme pour rappeler que Ciel ne peut pas se complaire dans le bonheur aussi facilement.
La fin laisse entrevoir le début d'une nouvelle affaire, cette fois-ci au milieu d'une école privée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-07
Un des meilleurs tomes jusqu'à présent, on va de surprises en surprises. J'adore découvrir Lizzie sous cet aspect, cela lui va très bien. De plus quand elle explique son choix, c'est totalement cohérent avec son caractère.
On découvre enfin ce qui se cache derrière ces expérimentations, et la révélation est de taille! Toboso sait parfaitement ménager son suspense, même si au fond, quelques indices nous montraient qu'Undertaker était plus ce qu'il nous montrait.
La fin est magistrale en nous dévoilant les premiers moments entre Ciel et Sebastian. Leur rencontre est intéressante, et j'apprécie de voir l'envers du décor, notamment les réelles pensées du diable à ce moment là.
La tension monte crescendo et nous n'avons qu'une envie: découvrir la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-07
Ce one-shot nous offre trois belles histoires dont le thème commun est la seconde guerre mondiale. On découvre la misère, l'horreur et les vies brisées du côté nippon. Outre le fait de nous offrir des récits emplis d'émotions, Hojo accompagne chacune de ses histoires par des points cultures qui nous permettent de mieux appréhender encore le drame qui en découle.
Entre les pilotes kamikazes et la haine entre japonais et américains, on découvre surtout des vies brisées pour une guerre terrible. Pris dans le tourment de quelque chose qui a dépassé tout le monde, les personnages n'ont plus leurs destins en mains.
A la fois juste et dramatique, le ton qu"emploie Hojo ne laisse pas indifférent. On ne reste pas insensible à ces destins brisés, et surtout on se demande comment la folie humaine peut en arriver jusque là.

One shot magnifique qui rappellent tout le génie du mangaka.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-07
L'auteur nous étonne grandement dans ce tome en mélangeant l'histoire du Titanic avec celle de zombies. Le rendu est extra et nous plonge, comme les personnages, dans une certaine tension.
Ici c'est cette idée fixe de battre la mort qui est mise en avant, avec ses conséquences désastreuses. La vanité de l'homme est mise à mal par le côté imprédictible de ses jeux avec la science.

En plus de découvrir la famille de Lizzie sous son vrai jour, on retrouve également des personnages déjantés qui apportent une touche d'humour dans un univers bien sombre.
La fin, comme toujours prenante, nous dévoile une Lizzie bien loin de cette jeune fille superficielle pour qui seule l'apparence compte, et cela fait du bien. On a envie de la voir plus souvent avec cet air sérieux, et démontre à nouveau que le mangaka sait manier ses personnages secondaires à merveille en leur conférant un caractère plus complexe que ce qu'il en est de prime abord.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-07
Les dernières révélations sont faites et tout le génie de Ciel et Sebastian apparaît. La vérité est brillante et prête également à sourire pour certaines scènes.
Ciel montre à nouveau toute sa cruauté avec Snake. Sa capacité à mentir aussi facilement est effrayante, et on a de la peine pour le jeune homme aux serpents, même si pour lui tout s'arrange.
L'histoire s'attaque à présent à un nouvel arc qui promet de beaux moments sanguinolents pour la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-07
On continue les références à Sherlock Holmes avec l'arrivée de Jeremy: non seulement ce personnage reprend les mimiques du célèbre détective, mais son nom est une belle référence à l'acteur Jeremy Brett qui incarna le détective dans une série des séries dédiées au personnage.
Les meurtres sont enfin éclaircis, et pourtant il est visible que quelque cloche. Les déductions manquent d'une certaine rigueur,et la fin nous fait comprendre que nos doutes étaient justifiés.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-07
L'histoire se penche cette fois-ci sur le thème de l'enquête policière en introduisant le personnage d'Arthur Conan Doyle et en faisant une belle référence à Sherlock Holmes. Des meurtres mystérieux en huis clos, il n'en fallait pas plus pour attiser notre curiosité mais aussi approfondir notre intérêt pour ce manga.
La noirceur du récit est accentué par un trait pus gris et foncé. Le suspense est à son comble quand arrive un rebondissement hors du commun qui, si ne nous sommes pas à attentifs aux détails, pourraient en faire criser plus d'un.
Cette enquête est passionnante et nous démontre à nouveau tout le talent du mangaka pour intégrer des références britanniques à son récit.
Fort de sa tension présente à chaque page, et malgré les touches d'humour toujours aussi bien dosée, on est pris dans le piège lancé contre Ciel et on veut à tout prix connaître le fin de cette histoire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0