Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ben_c : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
1Q84, Livre 2 : Juillet-Septembre 1Q84, Livre 2 : Juillet-Septembre
Haruki Murakami   
Je me suis encore laissée envoûter par ce deuxième tome, dans lequel les liens entre les deux univers de 1984 et 1Q84 se dévoilent peu à peu. Le rythme est lent mais l'intrigue progresse de façon continue et inéluctable, comme les deux protagonistes vers leur destin. Je reconnais qu'il n'est pas toujours facile de suivre un enchainement logique et rationnel à l'histoire, mais cet univers est tellement singulier , poétique , plein de métaphores , que le lecteur s'y trouve happé, captivé par l'histoire de ces personnages hors normes et tellement attachants.
1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre 1Q84, Livre 3 : Octobre-Décembre
Haruki Murakami   
J'ai découvert Murakami par le t.1 de 1Q84 qui m'est tombé entre les mains alors que je flânais dans les rayonnages. J'ai été fasciné par les deux personnages principaux que sont Tengo et Aomané. J'étais conquis. Je trouvais ses personnages et cette histoire atypique et intéressante. Entre le t.2 et 3, j'ai lu deux autres romans de Murakami ("Kafka sur le rivage" et "A l'Ouest du Soleil, au Sud de la Frontière"), dés lors, ma vision d'1Q84 a radicalement changé.

Se sont des romans antérieurs à la trilogie, et sans aucune ambiguïté, beaucoup mieux, tant en terme d'écriture, de narration, la finesse des personnages, des cadres majestueux, des ambiances toujours bien posées.
1Q84, (et ma lecture du t.3 me le confirme), c'est une sorte de "popétisation" ou paupérisation de Murakam, qui s'est dilué, ternit. Déçu donc : lisez les précédents.

par moebus
1Q84, Livre 1 : Avril-Juin 1Q84, Livre 1 : Avril-Juin
Haruki Murakami   
Au fur et à mesure que ma lecture progessait, je m'immergeais de plus en plus dans le récit. Je ne connaissais pas du tout l'auteur et sa plume est réellement envoutante. On sent que chaque détail a son importance et on s'efforce de tout retenir mais l'auteur fait suffisamment de retour en arrière pour qu'on se souvienne de tout.
L'univers est extrémement déstabilisant et les questions augmentent au fur et à mesure du développement du récit.
Vivement que je me procure le tome 2 !
Le Cycle d'Ender, Tome 1 : La Stratégie Ender Le Cycle d'Ender, Tome 1 : La Stratégie Ender
Orson Scott Card   
Un (très) grand livre de science-fiction qui pourrait très bien devenir un très grand classique du genre. Oeuvre d'anticipation post-apocalyptique, ce premier tome d'une série retrace l'éducation très particulière que reçoivent les élus destinés à sauver l'humanité.
Une histoire interpellante où la "formation" de petits enfants-soldats est à la limite du soutenable tant l'innocence de ces derniers est mise à l'épreuve.
Grandiose !
Le Cycle d'Ender, Tome 2 : La Voix des morts Le Cycle d'Ender, Tome 2 : La Voix des morts
Orson Scott Card   
Dans la lignée de la fin de la stratégie Ender, Orson Scott Card, dans ce roman beaucoup plus passionnant du point de vue de la xenobiologie, la xenologie, nous brosse le portrait de la plus étrange race d'entités extra-terrestres: les piggies.
Toute la question réside dans le contact et la communication entre humains et extra-terrestres. Il est vrai que le choc des cultures est toujours difficile. Il n'y a qu'à voir le choc culturel que l'on voit tous les jours entre des peuples différents. Sommes nous une race capable de faire tomber les barrières culturelles pour nous intéresser à l'Autre ? En avons nous la volonté ou le pouvoir? La nature humaine est complexe et l'altruisme ne semble pas être un de ses traits de caractères principaux. L'auteur nous montre bien cet aspect dans le dénouement du roman précédent avec d'une part l'extermination des Doryphores et d'autre part le rejet de l'enfant, devenu différent, puisque responsable de xenocide. Orson Scott Card, de manière détournée revient toujours au thème de l'altruisme: la Descolada est une autre parabole de l'appréhension de l'Autre. On défriche la Descolada pour implanter les plantes terrestres.
Enfin, il arrive à dissocier les Autres (extra-terrestres) en 4 classes: utlanning, framling, varelse, djur. Où vont donc se situer les Piggies ? Dans les ET intelligents ou non? Dans les Et hostiles ou pacifistes ?.
Le Cycle d'Ender, Tome 3 : Xénocide Le Cycle d'Ender, Tome 3 : Xénocide
Orson Scott Card   
Une enfant hors normes.
Elle va vite devenir tout aussi énigmatique et essentielle au même titre que Ender l'était à l'époque du massacre des insectes. Son rôle au sein de la communauté des élus des dieux, habitants de la Voie, sera capital pour faire pour le retour ou non la flotte.

Pour la vie ou la mort.
La particularité de ces habitants est d'être d'une intelligence hors du commun et d'avoir le don de pouvoir parler et entendre les dieux, ce qui leur procure une sagesse que peu de peuples peuvent s'enorgueillir de posséder. Ils sont les mieux placés pour juger des hauts faits du congrès stellaire, et le cas de Lusitania ne peut être donc que de leur ressort.
Malheureusement, Fei Tzu doit effectuer toutes les recherches nécessaires pour être en mesure de trancher la question.
Or, le temps imparti est compté.
C'est donc tout le drame de ce roman, toutes les tensions vont être concentrées sur ce petit bout de femme aux troubles obsessionnels compulsifs qui la poussent entre autres à compter les lignes du bois et à se laver les mains. Le sort d'humains, de races étrangères, d'une planète est entre ses mains. Sauf que ses recherches vont l'entraîner à découvrir un autre secret plus personnel concernant son peuple...
Le Cycle d'Ender, Tome 4 : Les Enfants de l'esprit Le Cycle d'Ender, Tome 4 : Les Enfants de l'esprit
Orson Scott Card   
A la fin de Xénocide, lors de la première expérience de voyage aux Dehors de l'espace, sont apparus Val et Peter, deux émanations de l'esprit d'Ender qui se sont matérialisées à l'image que celui-ci garde de son frère et de sa sœur. Ces deux personnages aux origines singulières tiennent une place très importante dans le roman. Card disserte longuement sur leur nature et leur identité. Peter et Val représentent chacun une facette de la personnalité complexe d'Ender. Sont-ils de simples marionnettes contrôlées par l'aiúa (l'âme) d'Ender ou ont-ils leur propre individualité ? Les circonstances pour le moins particulières de leur ''naissance'' rendent leurs relations avec leur entourage d'autant plus difficiles.
La saga des ombres, tome 2 : l'ombre de l'Hégémon La saga des ombres, tome 2 : l'ombre de l'Hégémon
Orson Scott Card   
Ancien quatrième de couv :

Ender Wiggin et ses camarades de l'École de guerre ont détruit les « doryphores » dans la douloureuse bataille qui conclut La stratégie Ender comme La saga des ombres, Tome 1 : La stratégie de l'ombre. Et, tandis que son destin attend Ender sur le chemin des étoiles, ses camarades regagnent leurs familles sur Terre. Parmi eux, le brillantissime Bean, son second, son ombre, son alter ego.
Mais voici qu'un à un disparaissent les dix enfants du djish d'Ender et qu'un nouveau danger menace la Terre, cette fois-ci de l'intérieur ; l'enjeu : la domination de la planète.
Pour y faire face, Bean ira se rapprocher de Peter, l'imprévisible frère aîné d'Ender, et peser sur les mécanismes de la géopolitique mondiale où s'affrontent les esprits les plus vifs, voire les plus mégalomanes...
De nouvelles révélations l'attendent aussi sur ses origines et son avenir...

La Lecture de ce nouvel opus est toujours aussi aisée, l'histoire est passionnante et les personnages attachants.
Bean, enfant surhomme (surtout par l'esprit) continue sur sa lancée, fin stratège, fin politique, fin analyste de la nature humaine, ses qualités, ses défauts.

23ième siècle : Card met en scène des conflits dans l'Asie du sud-est, impliquant l'Inde et le Pakistan, la Thaïlande et la Birmanie. Derrière tout cela, Achille (découvert dans La saga des ombres, Tome 1 : La stratégie de l'ombre)en génie militaire fou, pétra capturée et obligée de coopérer et Bean pour les contrer.
Alors oui, question crédibilité et réalité géopolitique, c'est pas tout à fait cela (doux euphémisme diront certains), Card a tendance à pratiquer un certain manichéisme avec les peuples impliqués, mais ses solutions proposées pour résoudre les conflits, les mouvements de troupes orchestrés par Bean, les opérations de sauvetage militaires sont tellement bien amenés et décrits que les fans de sf militaire seront comblés.

Conclusion : Les amateurs d'histoire-géo, d'oeuvres politiques réalistes trouveront probablement à redire, mais les amateurs de sf militaires seront enchantés. Quant à ceux qui cumulent les deux casquettes, ben je vous laisse choisir :-)

par Fnitter
La Saga des ombres, tome 1 : La Stratégie de l'ombre La Saga des ombres, tome 1 : La Stratégie de l'ombre
Orson Scott Card   
Une excellente reprise de "La Stratégie Ender", cette fois-ci du point de vue d'un personnage totalement passé sous silence dans le premier roman : Bean le survivant, Bean le surdoué, Bean le mutant. Toute la force de "La Stratégie Ender", avec encore plus de tension, de pression, et de surprises... Conseillé à tous les fans de hard science, de survie, de combat... et d'Orson Scott Card.

par kaminari
Shogun -T2. Le Roman des samouraïs (Poche) Shogun -T2. Le Roman des samouraïs (Poche)
James Clavell   
une suite bien faite et une premier immersion dans le japon médiévale plus que réaliste . j'ai eu la chance d’accueillir une japonaise chez moi et les infos ainsi que les quelques phrases apprise dans les deux volumes mon bien aidé et ce son avérer juste

par ezery