Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de BERANC : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Une seconde chance Une seconde chance
Jane Green   
J'ai bien aimé cette lecture. C'est un petit livre tout mignon donc le résumé ne paye pas de mine, mais vous ne regretterez pas de vous être lancés !
Je te veux ! Tome 1 : ... loin de moi ! Je te veux ! Tome 1 : ... loin de moi !
Jordane Cassidy   
Bon, il y a beaucoup trop de points négatifs pour me donner envie de lire la suite…

D’abord le style d’écriture… simpliste ! Je veux dire, ok, je ne demande pas de la grande littérature quand j’ouvre un bouquin de ce genre, mais quand même ! Beaucoup (trop) de questions sans arrêt, les phrases étaient puérils (ils sont censé avoir 25-30 ans, sérieusement ?!?), les dialogues à deux sous et clichés…

Kaya me plaisait bien, enfin une fille qui n’est pas en pamoison devant le mec riche, qui a du caractère et de la répartie…

Mais Ethan, c’était pas possible quoi !
S’il y a bien certaines choses que je ne supporte pas, c’est la méchanceté gratuite, la cruauté et le besoin de rabaisser les autres. Et Ethan n’arrête pas de faire tout ça, pas en rigolant non (enfin lui ça le fait rigoler), mais vraiment sérieusement, le but étant de mettre Kaya (ou d'autres) plus bas que terre à tout moment ! J’étais écoeurée par son attitude, qui est proprement impardonnable ! On peut être un connard (d’ailleurs Kaya le sort à toutes les sauces ce mot, ça en devient agaçant assez vite), mais un miminum de respect et de savoir-vivre est tout de même nécessaire ! Je n’ai RIEN apprécié chez cet homme ! Il était mauvais, cruel, arrogant, égoïste et malgré son super QI, je l’ai trouvé stupide ! Je n’ai aucune envie de le connaître, ni ses sentiments, ni ces grands secrets qu’il a l’air de cacher ! J'ai beaucoup entendu qu'on le comparait à Bennett, le "connard" de Beautiful Bastard… Alors je suis désolée mais NON ! Bennett a un minimum de savoir-vivre et de politesse et n'essaie pas de piétiner quelqu'un déjà à terre, c'est là toute la nuance !

Je sais très bien comment évoluera cette histoire, ils auront beaucoup de conflits mais, au final, ça va être l’amour fou… Sauf qu’Ethan est allé trop loin pour moi dans son attitude, je n’arriverai jamais à dépasser tout ce qu’il a dit ou fait…

Par ailleurs, certains moments m’ont vraiment choqués :
[spoiler]
- Déjà la rencontre à la soirée ?!? l’attitude d’Ethan était… indescriptible pour moi… comment peut-on traiter une autre personne de cette façon ? comment peut-on faire une telle histoire d’un accident aussi anodin, le but recherché clairement étant de faire virer la personne et de la rabaisser au maximum comme si elle n'était rien ?

- Toute la scène d’agression sexuelle dans le club était choquante ! Il faudrait que la police s’en soit mêlée parce que ce n’était ni plus ni moins qu’une tentative de viol collectif ! Par ailleurs, à peine 5 minutes après avoir échappé à ça, Kaya se laisse doigter par Ethan dans le vestiaire du club ??? J’ai trouvé ça totalement incohérent et improbable ! Et Ethan est immonde de profiter de la situation de détresse de Kaya à ce moment-là et de lui sortir en plus que "c'est rien de toutes façons" !!!

- Quand Ethan enferme Kaya dans le coffre de sa voiture, je suis restée estomaquée ?!? Non mais ça va pas ? On ne fait pas ce genre de choses ?!? Ce n’est pas drôle du tout à mes yeux ! Et les autres conducteurs qui voient ça et haussent juste les épaules en disant ne pas vouloir s’en mêler ?!? C’est une blague ?!? Moi je vois un type enfermer une femme dans le coffre de sa voiture, je note le numéro de plaque et je préviens illico la police !!!

- Tous les baisers forcés étaient immondes ! Pour la énième fois : ce n’est pas acceptable, pas sexy, pas romantique ! Que les auteurs de romances ARRÊTENT avec ça bon sang ! Je ne supporte pas les actes charnels forcés et là, je peux vous dire qu’on en a un paquet sur la pauvre Kaya ! Et on peut donc ajouter "agresseur sexuel" au CV d'Ethan…

- il y avait encore bien d'autres passages qui m'ont profondément dérangés, mais je vais m'arrêter là, je crois que je suis déjà assez claire sur ce que je pense de cette "histoire d'amour"...[/spoiler]

Je n’ai définitivement pas envie que leur histoire évolue, je n’ai pas envie de voir Kaya tomber amoureuse d’un mec qui l’a traitée comme ça (et la traitera sûrement encore pire), je n’ai pas DU TOUT envie de connaître Ethan, les personnages secondaires ne m’ont pas intéressés (sauf M. Laurens)…

En bref, je n’ai vraiment pas adhéré et je ne le recommande à personne !

par Vitany
Titan, tome 4 : The Prophecy Titan, tome 4 : The Prophecy
Jennifer L. Armentrout   
«The end of the old is here, and the beginning of the new has been ushered in.»

Risque de spoilers involontaires (des times précédents).

JE SUIS TOUJOURS VIVANTE. (Mieux vaut tard que jamais pour une review, n'est-ce pas ?) Ce que je considère dans le cas présent comme un véritable miracle.

Jennifer L. Armentrout ne cessera jamais de jouer avec mon pauvre petit cœur. Vous savez cette personne qui veut shooter dans un ballon de foot, qui marche dessus à la place, et se retrouve la tête plantée dans l'herbe ? C'est bon, vous avez l'image en tête ? Bah c'est moi.

Cette auteure pourrait écrire n'importe quoi, c'est-à-dire l'histoire d'un pingouin qui mange une licorne jaune et je suis certaine à presque 100% que j'adorerai.

Ce qu'écrit Jennifer L. Armentrout est juste tellement addictif. Je ne peux pas résister. Honnêtement mon but ultime dans la vie c'est de lire TOUS ses livres. (J'estime être sur le bon chemin...)

J'ai lu les trois premiers tomes il y a quelques mois après avoir (finalement) terminé la saga Covenant dont la saga Titan est le spin-off. Et comme c'était durant ma "pause" je n'ai jamais écrit de reviews dessus, vous ne m'en voudrez pas trop, j'espère. Sachez cependant que les tomes précédents ont fait flamber mon cœur (vous comprendrez donc pourquoi l’émoji flammes si vous êtes sur mon blog sinon tant pis pour vous ^^).

Comme je suis une gentille personne, je vous propose un court résumé de toute la saga, sans pour autant rien vous spoiler parce que je suis douée comme ça. (Ouais concrètement, je vous pose juste les bases, quoi. ^^)

Laissez-moi donc vous présenter Josie Bethel, une jeune femme qui vit tranquillement une vie d'humaine banale sur cette foutue planète de merde où rien d'intéressant ET de sexy ne se passe jamais... Ah, je m'emporte. Bref, elle vit une existence totalement normale jusqu'au jour où débarque Seth Diodoros qui est beau comme un dieu. (Bah ouais, parce que quand on n'a pas le droit à des aliens super sexy -d'où croyez-vous que vos fantasmes sur E.T. viennent ?-, on a quand-même le droit à des gars sortis tout droit d'un bouquin de mythologie grecque.) Seth débarque donc un an après les évènements du dernier tome de la saga Covenant pour annoncer à notre chère Josie que son papa c'est peut-être pas Darth Vader (Je vous ai raconté la période de mon obsession totale sur Star Wars ? Oui, il s'en est passé des choses en quatre mois.) mais que c'est quand-même Apollo et c'est pas rien. Wait, est-ce que c'était un spoiler ? Oups. Et j'admets que là c'est le moment où je suis censée m'arrêter pour risque de spoilers. Cela dit, vous vous doutez bien que les chemins de Josie et Seth ne se croisent pas pour rien et que toute cette histoire pue les problèmes mythologiques.

Je voue un éternel amour pour cette saga, comme je l'ai déjà dit plus haut (avec d'autres mots). BON OK, je l'admets. Rien ne remplacera jamais la saga Lux dans mon cœur. Parce que Daemon Black et Katy Swartz sont précieux. Mais Seth et Josie ne sont pas bien loin derrières dans la course aux préférés. Et leur histoire m'a fait passé par tous les degrés d'émotions possibles et imaginables. Pour vous donner une petite idée, j'ai lu les trois premiers tomes en trois jours.

Bien-sûr, Jennifer L. Armentrout sait bien équilibrer les plaisirs entre scènes d'actions et scènes romantiques, etc... vous ne manquerez de rien. Hormis une histoire similaire dans la vraie vie mais bon, ça, c'est un risque à prendre.

Mais alors qu'est-ce que j'ai pensé du quatrième tome ? Eh bien, première chose, j'étais super impatiente de le découvrir et en même temps j'aurais retardé le moment pour l'éternité juste pour que cette saga ne se termine jamais. Un problème que l'on connait tous, n'est-ce pas ? The Prophecy n'est pas mon tome préféré mais ça n'en reste pas moins un bon livre, et je trouve une bonne conclusion.

Sans RIEN vous spoiler, l'histoire reprend là où le troisième tome nous a laissé et nos petits personnages d'amour continuent sur leur lancée. Cependant, même si j'ai beaucoup aimé ce tome-ci, j'ai quand-même trouvé qu'il ne se passe pas TANT de choses que ça. Une petite routine s'installe dans l'histoire (ce qui lui donne une côté réaliste et humain si on y pense bien et qu'on n'est pas d'humeur à jouer les rabats-joie). Et en même temps, je ne suis pas non plus super objective puisque pour ma part, les personnages pourraient jouer de la trompette tout au long du livre, j'adore tellement cette saga que ça n'aurait absolument aucune importance.

La fin en elle-même est satisfaisante, et comme je l'ai dit plus haut c'est une façon de conclure une histoire de quatre tomes qui fait chaud au cœur. Honnêtement, je ne demandais pas mieux. Ce qui m'a un peu déçue, c'est la façon dont la fin a été amenée. Après quatre tomes, j'ai trouvé que les chose se déroulaient trop rapidement et trop facilement. Ce qui est super dommage. Hormis cela, vous pouvez être quasi' certain de refermer ce bouquin en hésitant entre sourire comme un idiot et pleurer comme un bébé.

Comment ne pas aimer les personnages de Jennifer L. Armentrout ? Sérieusement. Ils sont attachants, ils nous font rire, pleurer (c'est inévitable), ils nous font peur, et ils nous donnent envie de les serrer si fort dans nos bras qu'on les étoufferait. Donc clairement, je les adore et si je pouvais les faire sortir des bouquins pour les amener dans la réalité, je serais une personne comblée ! (Tu m'étonnes.)

Je ne m'attarderai pas sur les personnages secondaires, même si je les adore, parce que sinon on va encore y passer trois heures. ^^

J'ai adoré Josie. (Mais ça vous vous en doutiez déjà, n'est-ce pas ?) Elle est attachante, drôle, intelligente, BADASS. Dans ce tome-ci je l'ai trouvé réfléchie. Honnêtement, je n'ai pas grand-chose à dire sur elle hormis que je l'adore et que je vais sûrement me balader dans la rue avec une immense banderole qui dit "VIVE JOSIE BETHEL" ou un truc du genre...

SETH. SETH. SETH. SETH. SETH. Aucun mot ne sera jamais assez fort pour décrire à quel point j'aime ce personnage. Seth est quelqu'un de bien plus complexe que je l'aurais imaginé, j'ai adoré le (re)découvrir. Je l'avais déjà tellement adoré dans la première saga. Je crois que je vais m'acheter un t-shirt "I ♥ SETH" ou "FAN NUMBER ONE"... ^^ (Je dis que des conneries...)

Aiden et Alex... Ah ces deux-là, j'étais tellement heureuse qu'ils fassent partie de cette saga. J'ai beaucoup aimé leur relation dans la première saga et leur apparition a été mon rayon de soleil. ^^ Ils sont tous les deux super attachants et Alex est totalement DINGUE, je l'adore.

Au risque de me répéter, j'ai aussi adoré les personnages de Deacon et de Luke. Deacon m'a beaucoup fait rire et Luke... Ils sont précieux, c'est tout.

Je voudrais juste m'attarder quelques lignes sur les trois autres demi-dieux. Erik, Gable, et Cora (?) sont des personnages qui m'ont beaucoup plu et qui, je pense, méritaient un peu plus de scènes. Au final, on ne sait pas grand-chose sur eux et je finis même par me demander pourquoi ils ont été amenés dans l'histoire... J'aurais aimé que l'auteure leur donne un rôle plus important, on peut à peine leur donner le titre de second rôles tellement ils sont peu présents. Par-dessus tout, j'aurais ADORÉ (et encore le mot est faible) découvrir un peu plus Erik. Ce mec mérite son propre bouquin, c'est clair.

Que puis-je vous dire ? JE SUIS FAN. De toute façon, c'est bien simple, quand Jennifer L. Armentrout écrit une romance, je peux être certaine que mon cœur va y passer. Je peux être sûre d'ajouter au moins un nom à la liste de mes ship.

Josie et Seth m'ont fait souffrir comme pas possible et maintenant j'attends comme une idiote un mec qui est un mélange en Daemon Black et Seth Diodoros... Ma vie sentimentale est foutue. Ils ont dû se battre pour être ensemble, ils vont vécu tout un tas d'obstacles et de moments difficiles. J'ai adoré leur relation de A à Z (et je n'en dirais pas plus pour ne spoiler personne, je suis si gentille). Cela dit, on est d'accord pour dire que "psychi mou" c'est ridicule (non ?) mais quand c'est Seth qui le dit, c'est tout-de-suite plus intéressant. Du coup, j'ai décidé que maintenant mon copain (imaginaire) devra m'appeller "psychi mou". «Mon amour... ?» «Appelle-moi PSYCHI MOU bordel de merde ! » Excusez-moi, je m'emballe.

En dehors de cela, il n'y a pas QUE Seth et Josie. J'ai adoré retrouvé le couple de Aiden et Alex et très honnêtement Luke et Deacon ont mon amour éternel. Et le temps que j'y pense, suis-je la seule qui aurait adoré voir une relation amoureuse se développer entre Erin et Erik ? Je suis sûre que ces deux-là pourraient donner quelque chose de très... Explosif. OMG.

En conclusion, je suis toujours vivante certes, mais je me sens morte de l'intérieur. Cette saga m'a tuée. Et maintenant je vais tranquillement aller enterrer ce qu'il reste de moi au fond de mon jardin. Venez me déterrer quand Seth existera vraiment. Merci. Ou un Erik. Ou un Aiden. Ou... :)

«Because love is selfless, and an act of love is the ultimate sacrifice.»

theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/03/27/the-prophecy-jennifer-l-armentrout/

par Sheo
Danser Danser
Astrid Eliard   
C'est un livre sympa à lire, mais franchement les personnages sont un peu caricaturaux. Stéphane est un peu un obsédé et parle tout le temps de ce qui le fait bander, Chine est tellement effacée que même lorsque c'est elle qui parle on ne la voit pas, et Delphine est le type même de la fille qui n'arrive pas à sortir des jupes de sa mère alors qu'elle le voudrait.
Et puis la fin m'a franchement mise en colère. Un peu d'optimisme, ou alors un autre personnage à qui ça arrive.
Jane, l'amour, la vie... et les hommes ! Jane, l'amour, la vie... et les hommes !
Mindy Klasky   
un très bon livre , lue d'une traite passionnant et que de rebondissement j'ai beaucoup aimé se livre rafraichissant!
marquise66
L'Été de mes 13 défis L'Été de mes 13 défis
Morgan Matson   
J'ai vraiment adoré cette lecture, je l'ai terminé hier et je n'ai toujours pas pu me résoudre à lire un autre livre parce que mon bookangover est trop fort! J'ai adoré Emily, habituellement je n'aime pas trop ce genre de personnage qui est dépendant d'un autre et qui a de la difficulté à s'affirmer, mais dans ce livre puisque c'est vraiment le cheminement d'Emily qui est important, ça ne m'a pas dérangé, malgré sa timidité, je l'ai trouvé brave et elle a beaucoup de cœur. J'ai définitivement accroché avec Emily même si je ne lui ressemble pas tant que ça, je ne suis pas non plus aussi extravertie que Sloane, disons que je me situe entre les deux. Beckett était vraiment mignon et il me rappelait tellement ma petite sœur qui est toujours en train de faire les 400 coups et grimper partout. [spoiler]Même si on ne la voyait pas souvent, j'ai bien apprécié Sloane, on voyait que malgré ses frivolités, elle tient beaucoup à Emily et qu'elle a aussi ses peurs et ses faiblesses.[/spoiler] J'ai adoré Frank et Dawn et Collins, ils étaient super.
Bref, tout le monde, lisez ce livre, il est bon, il est vrai, il est drôle, il est mignon et oui il est en anglais, mais il est très facile à lire. J'admets qu'il est plutôt gros, et que peut être intimidant, mais moi qui a un niveau basique en anglais, ça m'a pris deux jours le lire, donc tout le monde, foncez!
Ce livre donne envie de faire de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes, de partir à l'aventure et d'oser ce qu'on a jamais eu le courage de faire. Bref, c'était troooooop bon!


par Marisa
L'année où je t'ai perdu L'année où je t'ai perdu
Emily Martin   
J'ai acheté ce livre sur un coup de tête et même si je déteste le dire, je n'ai pas aimé L'année où je t'ai perdu.
Pas du tout.

Pour commencer, selon moi, l'histoire n'a pas d'intérêt. Je comprends le fait qu'on puisse être paumé, qu'on puisse avoir peur de perdre les gens qu'on aime, je comprends aussi le fait qu'on fasse des erreurs mais honnêtement, ce livre a réveillé une colère en moi dont je m'étais défaite il y a des mois de cela.
En achetant ce bouquin, je m'attendais à une lecture qui m'aurait détendue, qui aurait fait passer le temps.
Au final, je me suis retrouvée dans une histoire où soit j'en avais strictement rien à faire, soit j'avais envie d'arracher la tête d'un personnage. Avec les dents. ^^

Je suis vraiment déçue. En plus du fait que l'histoire m'a semblé fade et sans le moindre intérêt, je n'ai pas du tout accrochée aux personnages. Autant j'aurais bien aimé découvrir d'avantage Cory et Mackenzie, autant Declan et Harper m'ont plus agacée qu'autre chose.

Il est très rare que je n'aime pas un livre à ce point.
Je pense pourtant sincèrement que ça aurait pu être une bonne lecture. L'auteure a une bonne plume et elle aborde des sujets qui auraient pu être intéressants mais au final, c'était sans surprise et sans saveur.
C'est un peu comme un livre de plus dans le monde et c'est tout. Et je déteste cette impression !

Je ne recommande donc pas ce livre. Mais je n'irais pas dire qu'il est mauvais. Certes, je ne l'ai pas aimé mais je pense simplement qu'il n'était pas fait pour moi. C'était pas la lecture dont j'avais besoin, c'est tout.
Et c'est dommage, quand-même.

par Sheo
Star Star
Danielle Steel   
Danielle Steel, a le don d'écrire des romans d'amour qui font rêver.
Possession, Tome 1 Possession, Tome 1
Elana Johnson   
Possession est un roman dystopique qui nous entraîne dans un monde vraiment intriguant. En effet, on pénètre dans un univers séparé en deux catégories de personnes : les Goodies, ils vivent dans un lieu dirigé par de nombreuses Règles mais en apparence parfait et les Baddies, eux vivent dans un endroit plus libre mais surveillé par les Greenies ou les Penseurs si vous préférez. Ils contrôlent également les Goodies, mais avec beaucoup plus de rigueur.
Comme vous le pouvez le constater, on entre dans un monde assez complexe, peuplé de plusieurs niveaux de hiérarchie. J'ai adoré découvrir qui appartenait à quelle niveau d'ailleurs... Enfin passons, si je ne vous présente pas les personnages, vous ne risquez pas de comprendre ! Dans ce roman, nous suivons Violet, surnommée Vi, qui vit dans le monde des Goodies. Elle a perdu son père et sa grande sœur très jeune et est intimement persuadée que les Penseurs y sont pour quelque chose. De plus, les relations avec sa mère sont très mauvaises car cette dernière en veut à Vi de ne pas pouvoir combler le manque qui règne en elle depuis les disparitions de son mari et de sa fille.
A cause de toutes ces épreuves mais essentiellement parce que Vi pense que ce mode de vie est vraiment choquant et inhumain, elle est devenue une rebelle. D'ailleurs, elle n'a pas peur de le montrer aux Greenies ( les Penseurs, pour celles et ceux qui seraient un peu perdu(e)s ). La preuve, elle a débranché son e-comm, un appareil que tout le monde doit porter dans son oreille pour recevoir les transmissions des autorités ( donc des Greenies ), elle n'hésite pas à marcher dans les rues à la nuit tombée et elle n'a pas peur de fréquenter un garçon. Car oui, c'est interdit. Mais pour Zenn, Vi serait prête à faire n'importe quoi. C'est son meilleur ami d'enfance et l'homme avec qui elle est liée. Mais voilà, tout va très vite s'écrouler.
Un soir, alors quelle se promenait tranquillement avec lui ( chose prohibée ), Vi va se faire attraper et capturer. Loin de Zenn et de sa mère, elle va être transportée dans une prison en attendant son transfert à Freedom, lieu où elle subira un lavage de cerveau avant d'être forcée à vivre avec les Baddies à cause de toutes les Règles qu'elle a enfreint. Sauf que ceux qui l'ont enfermé, et qui ne sont autre que les Penseurs, n'avaient pas prévu qu'elle rencontrerait Jag, et qu'ils se retrouveraient dans la même cellule. Jag est un Baddies. Comme vous l'aurez compris, il se fiche des Règles et préfère penser par lui même... C'est d'ailleurs là qu'est son plus gros point commun avec Vi... Ils sont des Libres Penseurs.
Très vite, ils vont se lier d'amitié et former un duo vraiment touchant. Même si Vi n'arrive pas à oublier Zenn, elle se rapproche inévitablement de Jag. Bien sûr, en tant que rebelles, ils vont vouloir s'enfuir. Cette idée va vite tourner à l'obsession, d'ailleurs. Même si au départ la tâche s'avère très difficile, la détermination de Vi et la volonté de Jag vont leur permettre de s'évader. J'ai beaucoup aimé cet aspect des héros. Ils sont très forts, ils s'accrochent, ils ne perdent jamais espoir. Ça fait du bien de retrouver des personnages qui n'ont peur de rien et qui veulent à tous prix se battre pour survivre dans un monde qu'ils détestent.
Très vite ( car dans ce roman, on ne respire pas une seconde ! ), les problèmes vont se multiplier autour d'eux. Ils vont devoir faire face à de très grosses révélations qui m'ont surpris, car je n'en ai vu aucune arriver ! L'auteure a vraiment fait preuve de beaucoup d'imagination et m'a fait découvrir un monde passionnant où les trahisons et les faux-semblants se renouvellent sans cesse. Mais Jag et Vi vont surmonter chaque épreuve en restant soudés. Bien sûr, leurs sentiments vont évoluer, et Elana Jonhson a le don de nous décrire de superbes scènes romantiques. Nos deux protagonistes vont tomber amoureux et former un couple magnifique. A la fois drôles et émouvants, ils nous font vraiment passer par une foultitude de sentiments.
Évidemment, Zenn ne reste pas en arrière plan. Vi n'arrive pas à l'oublier, mais pourquoi ? Et au fond, était-il vraiment son allié ? Oh oui, vous pouvez vous poser la question, car dans ce livre, il faut se méfier de chaque personnage. Tous cachent des secrets... Ou des pouvoirs insoupçonnés ! Des pouvoirs ? Oui oui, dans Possession, il n'y pas seulement que les Penseurs qui peuvent contrôler la population. A votre avis, pourquoi Jag et Vi sont-ils considérés comme dangereux aux yeux des Greenies ? Haha, vous commencez à vous poser des questions ? Tant mieux, car je n'en dirai pas plus sur eux.
On progresse donc dans un monde parsemé de batailles pour l'espoir, de trahisons inconcevables et d'une romance magnifique. La fin est vraiment haletante et les dernières pages m'ont tué ! Comment l'auteure peut nous faire ça ? Franchement ? Vi va devoir subir une épreuve plus que douloureuse et assumer ses choix. Les dernières lignes sont juste... Argh, il n'y a pas de mots ! Elles sont horribles ! En plus quand on sait que la suite ne portera pas sur l'histoire de Vi et Jag ( enfin, pas entièrement ), ça nous achève !
Possession est donc un bon roman dystopique qui nous plonge dans un univers complexe mais sidérant. On voyage aux côtés de héros forts et frappants et au cœur d'une histoire d'amour captivante. Je le conseille sans hésiter à tous les amateurs de dystopies et de fins à couper le souffle...

http://wandering-world.skyrock.com/3016130193-Possession-Tome-1-Possession.html

par Jordan
Sex and the City Sex and the City
Candace Bushnell   
Quand j'ai vu le roman, je me suis dis que j'allais lire un épisode de la série. A vrai dire non, mais néanmoins ce roman est agréable à lire et rapide.
C'est un roman de vacance.