Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Berberr : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Twilight, Tome 1 : Fascination Twilight, Tome 1 : Fascination
Stephenie Meyer   
Que dire de plus ???? Moi je l'ai ouvert la première fois dans le train, il était tard, j'avais passé une journée de m.... sur Paris, et là.... je l'ouvre, (le contrôleur a du m'appeler à plusieurs reprises je crois), et pouf j'étais arrivée à la maison ! J'ai dû le finir dans la nuit...
ATTENTION : Addictif +++, le lire entraine une forme d'autisme lectique grave pouvant entrainer agressivité en cas de sevrage trop rapide...

Par contre le film, j'accroche pas vraiment...

par Lilwen
Les enfants de la nuit Les enfants de la nuit
Frank Delaney   
Pour ma part j'ai trouvé ce roman très long et ennuyeux.
Le plus dérangeant étant les situations sordides que l'auteur a l'air de prendre plaisir à répéter et à décrire tout au long de son livre.
J'ai peut être une âme un peu trop sensible pour ce genre de lecture...

par Dorfenor
Apocalypse bébé Apocalypse bébé
Virginie Despentes   
Apocalypse bébé est le dernier roman de Virginie Despentes, auteur plutôt controversée. On retrouve sa patte, dans le thème, la fugue, l’adolescence, les milieux underground, les comportements trash…Une écriture parfois crue, à la limite du vulgaire, et un regard sans grandes concessions sur ses personnages.

Le livre raconte l’histoire d’une jeune adolescente, Valentine. Fille d’écrivain méconnu, abandonnée par sa mère, elle disparait un beau jour. Mais son père semble presque soulagée de son absence, personne parmi ses amies ne s’inquiète, et il n’y a que sa grand-mère pour engager une détective, alors qu’elle avoir plus peur du regard des autres et des on-dit que de ce qu’il pourrait être arrivé à sa petite-fille.

La détective, Lucie, gentille mais plutôt terne et banale ne sait pas par où commencer, elle file des jeunes pour rassurer leurs parents, elle ne s’occupe pas de disparitions. Elle décide alors de contacter La Hyène, une légende dans leur milieu, pour l’aider dans cette enquête. La Hyène c’est une femme à l’âge indéterminée, lesbienne qui s’assume et le crie au monde, prête à tout pour arriver à ses fins et qui n’a pas peur de recourir à la force. Le duo improbable va alors se lancer dans une drôle d’enquête pour retrouver la jeune fille.

On adopte plusieurs points de vue successifs dans le récit. Des fois le narrateur revient, comme pour Lucie, des fois non. Mais ces différents regards vont nous dresser de drôles de portraits des personnages. Personne n’est ce qu’il semble paraitre, et les opinions des autres peuvent parfois diverger franchement.

On relève surtout ce cas pour la jeune fille, Valentine, qui prend la parole dans un des chapitres, à la fin. Qui est cette jeune fille qui semble trash, prête à tout et sans aucune limite ? Personne ne la connait, ne sait vraiment ce qu’elle aime, ce qu’elle pense. Quels sont ses rêves, ses désirs, ses peurs ? À la fin du livre on a pas beaucoup plus de réponses à ses questions qu’au début, mais on a une compréhension plus fine de ce qui se dégage : les gens ne se connaissent pas parce qu’ils se fichent les uns des autres. Personne ne se connait vraiment. Peut-être aurait-il suffit que d’une parole ou d’un geste (peut-être du petit Yacine ?) pour que Valentine soit sauvée ?

Bref, j’ai eu beaucoup de mal à me décoller du lire, très curieuse de connaitre Valentine, ses pensées et ses envies, ce qu’il lui est arrivé. Le style parfois cru m’a surprise au début, mais très vite je me suis habituée, ça ne gêne pas, sauf si vous êtes plutôt…délicat. La fin, cependant, m’a déçu. Elle est en total décalage avec le reste du livre (le lien ? une idée de Big-Brother et de complot à grande échelle, de manipulations). Elle choque, elle est en contradiction presque avec le reste du roman. Et le message qui semble s’en dégager m’a fortement déplu ! Il n’en est pas fait mention avant (ou alors j’ai manqué l’allusion, ce qui est possible) et arrive comme un cheveu sur la soupe.

Je reste plutôt sur ma faim, mais j’ai quand même une bonne impression, générale, sur le livre.

7/10

par Ceinwèn
Le château de Cassandra Le château de Cassandra
Dodie Smith   
J'ai passé un très bon moment en lisant le journal de Cassandra et les descriptions qu'elle nous donne de son château et de sa famille pour le moins assez excentrique, mais attachante ! Le style est très agréable à lire et j'ai bien aimé les différentes allusions à Jane Austen et Emily Brontë. Le roman offre des moments légers, cocasses, mais aussi touchants et montrant les réflexions de Cassandra au sujet de la religion et de la fin de l'enfance.
Une bonne surprise !

par Philla
Tendre est la nuit Tendre est la nuit
Francis Scott Fitzgerald   
Scott Fitzgerald nous écrit là un texte immensément riche et d'une beauté incomparable.
Sublime. Voilà un beau mot qui symbolise peut-être le mieux ce livre. J'en ai été sortie totalement désorientée, bouleversée, à la fin. Je n'oublierais jamais ce livre, cela fait parti maintenant des plus beaux livres lus. Je félicite vraiment l'auteur, il avait un talent incroyable, et même de ce livre se dégage son intelligence.

Les personnages sont tellement bien fait, au point où ils semblent réels. Dick Diver est, selon moi, le mieux réalisé. C'est une sorte de sage et de fou à la fois, de "paternaliste" et d'enfant à la fois, ce qui le rend tellement attachant...


JE LE CONSEILLE VRAIMENT. Ce livre m'a entièrement transpercée.

par myosotis
Hannibal Lecter, Tome 2 : Le Silence des agneaux Hannibal Lecter, Tome 2 : Le Silence des agneaux
Thomas Harris   
Ce livre est tout simplement EXCELLENT !

Le suspens se fait sentir du début à la fin, le fil de l'histoire est d'une grande cohérence, les personnages sont incroyables : en quelques pages, en quelques mots prononcés, on s'attache au monstrueux Dr Hannibal qui se retrouve emprisonné ; on trouve Clarice Starling attachante avec ses aspirations futures et ses souvenirs passé ; quand au tueur en série, je vous avoue : il m'a fait de la peine bien qui ne le mérite pas même une micro-seconde, c'est dire la puissance du récit de M. Harris.

le tout est d'une puissance phénoménale. Un excellent thriller qui ne tombe pas dans le déjà vu, les clichés, la lourdeur etc.

Ce livre doit être lu, ne vous posez plus de questions, filer vous le procurer : vous ne decrocherez pas avant la dernière page, promis !

par Biibette
Haute fidélité Haute fidélité
Nick Hornby   
En prenant HAUTE FIDÉLITÉ je m'attendais à plonger dans le monde de la musique, à rire, à passer un bon moment et à avoir un message sur la vie. C'est ce que j'ai eu, c'est vrai, mais qu'en partie...

Rob vient de se faire plaquer. Encore une fois. Alors il revient sur les cinq ruptures les plus marquantes de son existence et ce qu'elles lui ont apporté. Puis l'histoire commence, on se retrouve à le suivre dans son quotidien avec sa boutique de disques et son mal-être. Parce que Rob c'est le genre de personnage à se centrer sur lui-même, à se plaindre (beaucoup trop), à ne pas se remettre en question (ou seulement aux vingt dernières pages) et à porter des jugements sur tout et n'importe quoi. Sans oublier ses fantasmes...[spoiler]Le moment où il se plaint qu'avec Laura ce ne soit pas le défilé de lingerie sexy tous les jours m'est resté en travers de la gorge. [/spoiler]

Mon plus gros problème a donc été sa mentalité, comment on cherchait à justifier chacune de ses actions [spoiler]Tromper sa copine pendant qu'elle est enceinte et conduire à son avortement ? Nooon il n'y a rien de mal, par contre le lecteur lui a dû faire bien pire. Demandons-lui de faire une liste des dites choses atroces...[/spoiler] Parce que oui apparemment être célibataire à trente-cinq ans c'est la fin du monde, tout s'arrêter et c'est l'impasse. Alors on devient grincheux, aigri et plus qu'égoïste.

Alors non HAUTE FIDÉLITÉ n'était pas du tout pour moi et j'ai seulement apprécié les références musicales et ça s'arrête là.
Le chêne parlant Le chêne parlant
George Sand   
Ce livre écrit par Georges Sand est à la portée des enfants. (Je l'ai lu quand j'avais 7/8 ans il me semble.) Il est très court et raconte l'histoire d'Emmi un orphelin gardien de cochons. Maltraité, il s'enfuit et se réfugie dans le creux d'un arbre. Jolie histoire.
La Conjuration des imbéciles La Conjuration des imbéciles
John Kennedy Toole   
Infiniment drôle, c'est le fond critique et finalement sans gaieté de ce livre qui en fait un chef d'oeuvre.
Je pense que décrire ce livre comme humoristique serait une grossière erreur, car malgré les nombreux fou rires qu'il provoque, ce bouquin dénote une grande détresse de la part du "héros" qui ne trouve pas sa place dans la société américaine, et ne souhaite pas la trouver.
C'est un livre sur lequel je crois sincèrement qu'il faut s'attarder. L'humour est subtil, la critique toujours omniprésente mais si bien amenée... L'auteur était un grand, cela ne fait aucun doute.

par Lilith-
Et si c'était vrai... Et si c'était vrai...
Marc Levy   
Mon tout premier Marc Levy ... que dire ? Ce livre, qui se lit avec une fludité hors du commun, a tous les points positifs qu'un roman peut avoir : amour, mystère, enquête, secret, amitié ... Un mélange qui vous met l'eau à la bouche, dès les premières pages, et qui nous tient en haleine jusqu'aux dernières.

par myra44