Livres
478 252
Membres
459 816

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bérill ou la passion de l'héritage



Description ajoutée par lady 2011-02-28T22:05:48+01:00

Résumé

Tomas Blaque-Belair, le héro d'Une passion fauve, décède, laissant derrière lui un immense empire financier. À ses yeux, aucun de ses enfants ne semble prêt à assurer la direction de la banque familiale. L'avenir de la dynastie est-il menacé ? Une saga passionnante où l'auteur exalte les liens et la force des sentiments familiaux.

Présentation du livre

Paris, 1959. Tomas, le propriétaire de la prestigieuse banque Blaque-Belair, apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable. Avec sa femme Berill, il s'offre un ultime voyage en Irlande, son pays natal, où il souhaite reposer.

Berill se retrouve à la tête d'un empire financier qu'il faut désormais gérer. Anéantie par la mort de son mari, elle souhaite se retirer des affaires et voir grandir la troisième génération. La succession s'annonce difficile. À ses yeux, ses deux enfants n'ont pas assez d'expérience pour prendre en main les rênes de l'entreprise familiale. Maureen, sa fille, voudrait régner seule sur la banque, mais elle doit se plier aux directives de son oncle Mathias, le frère et bienveillant conseiller de Berill. Pourra-t-elle longtemps supporter de rester dans l'ombre ? Quant à Hugh, son fils, il n'a pas l'âme d'un financier et préfère se consacrer au parc animalier qu'il a créé en Touraine. Surtout, il ne veut pas s'éloigner de la ravissante vétérinaire qui travaille avec lui et à qui il n'ose avouer ses sentiments. Au coeur de la tourmente, Berill fera tout pour préserver l'héritage de son mari et protéger le bonheur des siens.

Après Une passion fauve, Françoise Bourdin nous livre le second volet de la saga des Blaque-Belair, une fresque passionnante dans laquelle l'auteur exalte plus que jamais les liens familiaux et la force des sentiments.

Françoise Bourdin est romancière et scénariste pour la télévision. Depuis le succès des Vendanges de Juillet jusqu'à celui de Rendez-vous à Kerloc'h et des Clara, en passant par La Camarguaise et Un été de canicule, ses romans, tous publiés chez Belfond, séduisent toujours plus de lecteurs.

Afficher en entier

Classement en biblio - 63 lecteurs

Extrait

Paris, 1959

Tomas quitta l'hôpital Américain sans se départir du sourire courtois qu'il avait réussi à conserver durant tout l'entretien. Mais une fois sur le trottoir du boulevard Victor-Hugo, il fut submergé par une bouffée d'angoisse qui transforma son expression affable en grimace.

Six mois, un an au mieux, le verdict était sans appel . Et malgré le tact dont le professeur Dubois avait fait preuve, impossible d'atténuer la brutalité du choc : Tomas venait d'être condamné. Son espérance de vie se réduisait désormais à si peu de chose que le sentiment de l 'urgence lui fit stupidement presser le pas.

Avait-il jamais songé à la maladie en général, au cancer en particulier ? A soixante-quatre ans, il semblait toujours en pleine forme, avec sa robuste constitution d'Irlandais, et les médecins n'avaient guère tenu de place dans sa vie jusque-là. Au contraire de Berill, son épouse, qui courait d'un spécialiste à l'autre, consultait des homéopathes ou des acupuncteurs, aurait même écouté un marabout au besoin, et se portait de toute façon comme un charme.

Berill, mon amour...,murmura Tomas.

Le vent était si froid qu'il releva le col de son pardessus de cachemere. Pour l'instant, la mort ne l'effrayait pas encore, mais la perspective de quitter Berill était au-dessus de ses forces.

« j'ai eu trente-deux années de bonheur fou. C'était mon lot, je ne peux pas me plaindre. »

Sa femme se débrouillerait sans lui, elle avait maintes fois prouvé sa force de caractère, en particulier lorsqu'il avait été fait prisonnier à Vienne, au début de la guerre, puis durant tout le temps où il avait disparu en Angleterre, engagé de l'ombre dans la résistance. Elle saurait faire face, comme toujours, cependant il ne la verrait plus, ne s'endormirait plus à côté d'elle, ne pourrait plus plonger au fond de ce regard d'améthyste qui l'avait séduit une fois pour toutes.

Il se remémora son premier éblouissement, survenu à Madrid alors qu'il n'était qu'un jeune homme. Ce devait être en 1923 ou 1924, et sur la piste du cirque Berill était belle à damner un saint, moulée dans son maillot pailleté. Elle domptait des lions, ou du moins évoluait parmi eux, mais elle aurait aussi bien pu faire du trapèze ou chevaucher un éléphant, Tomas n'aurait rien remarqué d'autre qu'elle et elle seule.

De nouveau un sourire étira ses lèvres, parce que songer à la manière dont ils s'étaient rencontrés, Berill et lui, le mettait toujours dans un état euphorique. LA danseuse et les fauves...Dieu, comme c'était loin ! Déjà très loin, et voilà que leur histoire allait s'achever. Y aurait-il des moments abominables avant l'adieu ? Sans doute la souffrance, la dégradation physique, les mensonges charitables prodigués à un mourant, ensuite l'agonie dans un lit d'hôpital.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Très contente de ce livre. J'ai renoué avec les passion familiale que Bourdin sait si bien raconter. Ce livre m'a fait beaucoup penser à la saga "le secret de Clara".

Afficher en entier
Or

Une suite fidèle au roman initial; les personnages traversent le temps, les rebondissements ne manquent pas et l'histoire suit son cours. Une très belle saga familiale.

Afficher en entier

Au début du roman, nous découvrons Tomas et apprenons qu'il est malade. Il ne va prévenir que sa femme, Berill, et son beau-frère Mathias. Aux deux il va demander de veiller sur ses enfants et l'héritage de la famille.

Comme dans beaucoup de familles, cette question va causer bien des problèmes et disputes. Reste à savoir si la famille pourra rester unie ?

L'auteure nous présente leur vie sur presque trente ans. On voit l'évolution de chaque membre de la famille, leurs amours, leurs joies et leurs déboires. La banque (et l'argent) reste quand même au centre des discussions. Maureen est complètement obsédée par la banque, et j'avoue que c'est le personnage que j'ai le moins apprécié. J'ai trouvé Tomas, Berill et leurs deux enfants très égoïstes! Mais vraiment. Et la fille est celle qui m'a le plus choquée, j'ai même pas réussi à m'attacher un peu à elle.

Du coup, la lecture était un peu compliquée pour moi. Difficile d'avancer quand on ne supporte pas les protagonistes ! Cela dit, c'est écrit de telle façon qu'on a envie de savoir ce qu'ils vont devenir.

C'est intéressant aussi grâce aux informations sur l'époque (on commence en 1959), sur la jeunesse des parents (la guerre, la vie au cirque etc), et si on s'intéresse au monde des banques privées. Moi, je suis plus team Hugh et son parc animalier :)

A l'occasion je lirais d'autres romans de Françoise Bourdin mais celui-ci n'est pas un coup de coeur.

Bisous et bonne fin de semaine ! Pour ceux qui ne l'ont pas vu, il reste encore quelques jours pour le concours sur la page facebook.

Pas de casting. http://lireoudormir.blogspot.fr/2016/10/berill-ou-la-passion-en-heritage.html

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai pas aimé et donc je n'ai pas terminé ce livre.

Afficher en entier
Diamant

Ce tome 2 est aussi captivant que le tome un. On continue à découvrir Berill avec ses joies, ses peines. Des moments touchants. Françoise Bourdin me fait vivre de très bons moments de lecture. Elle me séduit chaque fois par son écriture simple, de belles descriptions, une ambiance toujours nouvelle ou presque...

Afficher en entier
Lu aussi

Comme d'habitude, l'auteure nous plonge dans les méandres d'une famille. Heureuse de retrouver l'originale Berill et sa famille j'ai beaucoup aimé ce livre. Beaucoup d'émotion, certain passage mon fait pleuré...

Bref, je le conseil pour ses personnages atypiques, les descriptions qui font rêvé et aussi pour l'histoire, triste, belle et pleine de tendresse.

Afficher en entier
Or

Tomas se sachant condamné par une maladie incurable décide avec sa femme Bérill de s'installer en Irlande, son pays natal, pour y finir ses jours. À sa mort, Berill, anéantie, se retrouve à la tête d'un empire financier qu'elle va peu à peu céder à sa fille, Maureen. Le projet ambitieux de son fils Hugh d'ouvrir un parc animalier va cependant lui redonner le goût de vivre, parce qu'au fond d'elle-même, la saltinbanque proche des animaux sauvages est toujours restée présente...

Une très belle suite, où la vie suit son cours dans la famille Károly-Blaque-Belair avec la disparition de Tomas mais aussi l'arrivée des petits enfants Éléonore et Liam. L'univers du parc animalier m'a énormément séduite. J'ai eu l'impression de me balader dans ses allées. Je me suis aussi reconnue dans le personnage de Caroline (la femme de Hugh), une femme fragile malgré son apparence de garçon manqué. Petit bémol cependant dans cette jolie histoire; le rappel constant des yeux violets de Bérill m'a aggacé.

Afficher en entier

Date de sortie

Bérill ou la passion de l'héritage

  • France : 2007-10-11 - Poche (Français)

Activité récente

Cebajo le place en liste or
2018-09-10T09:20:15+02:00
mamivie l'ajoute dans sa biblio or
2017-08-23T18:17:46+02:00
Patou84 l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-06T14:44:31+01:00
feufeu l'ajoute dans sa biblio or
2016-12-12T16:28:44+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 63
Commentaires 7
Extraits 1
Evaluations 11
Note globale 6.7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode