Livres
547 226
Membres
584 070

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par dadotiste 2020-08-11T13:49:20+02:00

Gallmeister, p. 13

« Avant le christianisme, les Cherokees étaient fiers de leur société matriarcale et matrilinéaire. Les femmes étaient à la tête de la famille, mais le christianisme a donné aux hommes un rôle prédominant. À la suite de ce bouleversement, les femmes ont été écartées de la terre qu'elles avaient possédée et cultivée. On leur a donné un tablier et on leur a signifié que leur place était à la cuisine. Aux hommes, qui avaient toujours été des chasseurs, on a dit qu'ils devaient maintenant travailler dans les champs. Les Cherokees ont vu leur mode de vie traditionnel éradiqué, de même que la répartition des rôles entre les deux sexes, qui avait permis aux femmes d'occuper une place aussi importante que celle des hommes. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2020-11-24T18:39:51+01:00

- C'est pour cette raison que je suis devenue une putain, a-t-elle expliqué en continuant à dessiner. J'avais tellement peur d'être envoyée à l'asile. Je couchais avec tous les hommes que je pouvais trouver. On n'essaie pas de guérir une femme qui couche avec des hommes. On la paie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2020-11-07T17:09:33+01:00

Quand j'étais petite, je croyais qu'être cherokee signifiait être reliée à la lune, comme un éclat de lumière qui s'en déroulait au bout d'un fil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marie_pas_Aimer 2021-03-27T03:18:58+01:00

— Ne laisse pas une telle chose t’arriver, Betty. N’aie pas peur d’être toi-même. Faut pas que tu vives aussi longtemps pour t’apercevoir à la fin que tu n’as pas vécu du tout. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marie_pas_Aimer 2021-03-21T02:38:30+01:00

— C’est tellement tranquille, un flocon. Je crois que le simple fait de vivre dedans t’obligerait à être aussi tranquille qu’eux. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marie_pas_Aimer 2021-03-16T14:51:04+01:00

J’ai fait le tour du champ avant de m’arrêter et de revenir sur mes pas, en direction de mon père qui se tenait là, les bras grands ouverts pour m’accueillir. À cet instant j’ai compris vers quoi nous nous étions mis à courir. Nous courions l’un vers l’autre. J’ai sauté dans ses bras.

— Ma petite guerrière, m’a-t-il dit, blottissant son visage contre le mien. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marie_pas_Aimer 2021-03-16T13:08:32+01:00

 De bien des manières, le Bout du Monde était nos espoirs et nos désirs qui se manifestaient sous la forme de quatre coins de bois. Je voyais cela dans la façon dont mes deux sœurs se tenaient tour à tour au bord de cette estrade, parfaitement immobiles, le vent fouettant leurs cheveux .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marie_pas_Aimer 2021-03-10T13:35:17+01:00

Papa, qui arrive en courant pour l’envelopper d’une couverture en même temps qu’il se hâte de fermer les fenêtres. La neige, que l’on laisse fondre et qui forme de petites flaques sur le parquet de notre maison dans Shady Lane, à Breathed, dans l’Ohio. Pour moi, c’est cela, l’hiver. C’est cela, le mariage. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par Blandine1 2021-03-07T12:57:05+01:00

Peu importe que nous n’ayons pas le moindre sou en poche, puisqu’on a la richesse du monde entre nous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Blandine1 2021-03-07T12:56:54+01:00

C’était une femme qui avait été utilisée puis abandonnée par l’humanité comme seuls les humains savent consommer, puis jeter.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode