Livres
600 103
Membres
682 967

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Betty Angel, Tome 1 : La mort me va si bien



Description ajoutée par carohem 2018-09-01T11:44:06+02:00

Résumé

« Bon sang, je vais rester petite et boulotte pour l’éternité ! J’ai vraiment un karma de merde ! »

Moi, c’est Betty. J’ai passé ma vie à jouer la bonne poire dont tout le monde profitait, pour finir noyée dans mes toilettes… Ma mort est aussi naze que l’était mon existence.

Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapultée dans une série d’épreuves terrifiantes pour devenir l’apprentie du bien trop sexy pour être honnête Ange de la Mort !

Il y a erreur sur la personne, ce n’est pas possible ! Il est où mon repos éternel ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que j’imaginais la vie après la mort plus paisible que ça. Sans compter que des anges disparaissent de manière inexpliquée… C’est quoi encore cette histoire ?! Est-ce qu’un ange peut « mourir » ? Et pourquoi ai-je l’horrible pressentiment que ces disparitions ont un lien avec moi ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 370 lecteurs

extrait

— Tu dois traverser l’Enfer pour montrer ta valeur et devenir un ange, m’explique-t-il.

Qu’est-ce que c’est cette histoire d’ange ? Et « traverser l’Enfer », il m’a prise pour Lara Croft, ou quoi ?! Non parce qu’à part peut-être notre tour de poitrine, on n’a pas grand-chose en commun ! Franchement, je ne crois pas que ça va être possible cette histoire…

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Pas apprécié

Vu les commentaires sympas, j'ai commencé ce livre, j'ai arrêté après 6-7 chapitres, pas que c'était mauvais (bien que ça ne soit pas le livre de l'année) mais parce que l'auteur a un problème avec les gros !!!

Gros n'est pas synonyme de moche, gros n'est pas une insulte et surtout gros ne définit pas la confiance en soi.

Betty n'arrête pas de se plaindre de ses bourrelets, qu'elle est seule, qu'elle a une vie misérable, qu'elle est invisible et surtout qu'elle fait un régime (ahhh ce fameux régime Dukan dont elle nous rabâche les oreilles depuis la première ligne) et qu'elle rêve d'être mince pour que Grégoire la remarque. Et tout le monde sait que si elle perd 10 kg, elle sera plus mince et bien sur sa personnalité va se révéler et devenir beaucoup plus pétillante et remarquable CQFD.

De plus, j'aimerais expliquer une chose quand on ajoute du sport à un régime, on perd de la masse graisseuse pour gagner de la masse musculaire, il ne sert donc a rien de se peser car le muscle est plus lourd que la graisse en gros tu peux perdre deux tour de taille et peser 5kg de plus. Ce qui rend les plaintes à propos de son régime totalement stupide puisque que c'est complément faussé.

Et dernièrement, elle est petite et grosse donc elle est incapable de tout, de courir, de marcher, son intelligence est limitée, c'est pour ça que l'ange de la mort doit la porter partout comme un sac et que tout le monde l'insulte à propos de son physique à longueur de temps. Je fais 1m 58 pour 67 kg donc je pense qu'on peut dire à peu de chose près que l'héroïne est très similaire à moi concernant ses mensurations, je fais du sport 3 à 4 fois semaine, je marche et je cours très bien et je ne reçois jamais de critique sur mon physique (alors une au bout de 10 ans et celui qui se permet de me juger se retrouve très vite remis à sa place) alors soit l'auteur est une grosse qui à été harcelée à propos de ça ou c'est une mince qui ne sait pas ce que c'est d'être gros mais dans les deux cas, il faudrait un peu reviser ce livre s'il ne veut pas se retrouver dans une case avec GROSSOPHOBIE écrit dessus en gras (aussi non c'est moins marrant).

Voila voila, pour l'histoire du livre en elle-même, elle ne vaut pas grand chose, c'est supposé être marrant mais je n'ai même pas eu un rictus au bout des lèvres tellement tout est dans l'exagération, tout est improbable de la mort noyée dans ses toilettes (l'explication était plus que brouillonne et je ne comprend pas comment elle a fait son compte au final pour mourir mais passons) à la meuf qui est absolument nulle dans sa vie de tous les jours mais par miracle arrive à charmer tous les monstres de l'enfer et se fait choisir par l'ange qui ne prend jamais d'apprentie.. C'est tellement cliché et tellement pas crédible que j'ai laissé tomber et le reste sera sans moi !

Afficher en entier
Pas apprécié

Malheureusement, je n'ai pas terminé le livre. Et je rejoins le banc des avis négatifs.

- Déjà, il y a beaucoup trop de monologues de Betty, elle s'égare trop souvent dans ses pensées. Elle pense à un truc puis s'égare sur des sujets futiles avant de revenir au sujet principal. Mais encore ça, ça peut passer, ça peut rendre cette simple jeune femme sympathique.

- Le plus gros problème pour moi, c'est l'humiliation que l’héroïne se prend quasi constamment. Toutes ces réflexions des autres personnages ou les situations malaisantes qui rappellent qu'elle ne taille pas un 34/36 ! Trop de réflexions sur son poids, c'est agaçant ! Le pire c'est les situations ! Comme : ne pas pouvoir passer par un trou de sortie trop petit pour elle, avoir des vêtements trop petits etc. C'EST TROP ! On sent que c'est là uniquement pour rappeler ses rondeurs, mais en plus d'être malaisant, c’est illogique. Parmi les autres prétendants pour devenir un ange, il doit bien y avoir des hommes qui sont tout aussi large qu'elle (en plus musclé certes, mais larges tout de même !). En ce qui concerne les vêtements donnés par La Mort, il ne se doutait pas que c'était trop petit ? Une ou deux scènes pourquoi pas, mais là c'est de l'ARCHARNEMENT. Comme si ça ne suffisait pas, c'est toujours devant témoin que ça se passe.Bah oui, quitte à l'humilier autant que ce soit devant témoin, histoire de bien rigoler. Au bout d'un moment, je me suis sentie mal à l'aise, j'avais l'impression d'être témoin de l'acharnement sur une femme qui a quelques rondeurs. Sérieux, de nos jours, depuis quand on s'acharne à ce point sur le physique de quelqu'un ? Et puis, 1m50 pour 65kg (je crois), ce n'est pas la mort, elle n'est pas obèse non plus ! Les réactions sont exagérés Et avoir des rondeurs ou être très ronde ne veut pas dire être moche et stupide. Et le problème ne vient pas uniquement des autres, l'héroïne est sacrément bête de ne rien dire. Je lui aurais mis des claques.

- Pour terminé avec les points négatifs, je dirais les réactions un peu... ridicules de l’héroïne face a la gente masculine. J’avoue c'est pas terrible.

Je suis persuadée que la fin se termine bien pour elle, etc. Mais non, vraiment au final, je n'accroche pas et c'est bien dommage car l'idée de base et l'humour sont vraiment bien, sans parler de La Mort qui m'intrigue beaucoup.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Bof, je n'ai pas accroché car c'est trop délirant à mon goût. Le côté chick lit dénature les sentiments des personnages à mon avis.

C'est un livre qui se lit bien, les personnes aimant ce genre littéraire ne pourront qu'apprécier cette saga.

Afficher en entier
Bronze

Betty est une jeune femme mal dans sa peau dû à ses rondeurs et pour couronner le tout, elle meurt noyée dans ses toilettes en voulant sauver son chat. Elle arrive dans une pièce avec des personnes, qui comme elle, ont été choisies pour devenir des anges. Mais pour cela, elle doit passer une première épreuve : traverser l’Enfer… Un 1er tome plantant le décor d’un monde assez innovant. Betty est une jeune femme attachante et drôle même si elle pleure beaucoup et craque complétement pour son tuteur La Mort. Livre reçu dans le cadre de la box #confinementlecture qui m’a fait passer un bon moment.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai faillis abandonner dès les 3 premiers chapitres, alors que ce n'est pas mon genre. La seule chose que j'ai bien aimé c'est la relation avec le personnage de La Mort et l'intrigue autour. Sinon Betty est tout le temps en train de se plaindre (pendant l'entraînement je peux comprendre), mais sinon on dirait que l'auteur adore critiquer les femmes avec des rondeurs et les humilier. Je ne comprends pas.

Afficher en entier
Bronze

Un roman chick lit avec lequel j'ai eu un peu de mal. Déjà Betty est focus sur son poids ce qui à la longue devient lassant. Ensuite j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages. Après globalement l'histoire est sympa mais manquait un peu d'action à mon goût. L'écriture est plutôt fluide ce qui permet de passer un bon moment malgré tout.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai passé un bon moment avec ce livre, le scénario est original et vraiment drôle. Betty aurait pu être un personnage qui m'agace de part sa maladresse, sa bêtise et son hypersensibilité, mais au lieu de cela je l'ai trouvé très amusante et attachante.

Comme d'habitude j'attends de lire tous les tomes pour me faire un avis définitif sur la série ; mais en tout cas ce premier tome m'a bien plu.

Afficher en entier
Diamant

Une histoire pleine d'action, d'humour, d'enfer, de mec sexy et mystérieux...

Une petite pépite encore une fois pour Louisa Meonis avec une touche fantastique.

J'ai hâte de finir cette trilogie haute en couleur.

Afficher en entier
Lu aussi

Je suis Betty, je vivais avec ma grand-mère, jusqu'au jours où je suis morte, noyé dans mes propres toilettes. Une mort aussi naze que toute mon existence.

Bon sang, je vais rester petite et boulotte pour l'éternité. J'ai vraiment un karma de merde.

Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapulté dans une série d'épreuves terrifiante, en concurrence avec une bande d'Apollon. Elle me voilà apprentie l'ange de la mort. Merde pourquoi ce mec est aussi sexy. Les anges sont des guerriers ? Y a erreur sur la personne, je peux pas faire 100 mètres sans m'écrouler de fatigue.

Et maintenant des anges disparaissent. Mais c'est quoi ce bordel?!

Courte histoire (150 pages) très humoriste parfois même un peu lourd. Betty est ronde ok mais l'histoire ce focalise trop sûr son poids. Donc j'ai hésité entre une bonne crise de rire et l'exaspération. Betty est sans arrêt humilié et au bout d'un moment tu as envie de dire stop.

En bref l'histoire est sympa mais pas assez pour me donner envie de continuer.

Afficher en entier
Pas apprécié

je vais être honnête, je n'ai pu lire que trois chapitres avant d'arrêter, histoire sans intérêt et personnages sans intérêt. je n'ai pas plus à dire

Afficher en entier
Pas apprécié

Betty n’imaginait pas mourir noyée dans la cuvette des toilettes. Et, en devenant l’apprentie de l’Ange de la Mort, elle n’imaginait certainement pas que la vie après la mort ne serait pas de tout repos ! D’autant plus quand un ange disparaît mystérieusement et que cela semble être lié à elle…

J’aime quand les protagonistes ont un côté anti-héros. J’aurais dû donc être bien partie pour apprécier Betty, petite rondouillette maladroite et émotive perdue face à l’adversité dans un univers d’anges mannequins bodybuildés et sans pitié.

Mais elle se révèle vite n’être qu’une gourdasse geignarde et inutile. Elle passe son temps à reluquer les mecs en bavant comme une ado dont les hormones ont étouffé le peu de neurones qu’elle possède, à pleurnicher et se plaindre de son poids. Je sais que c’est difficile de se défaire de ses complexes, même si 65 kilos pour 1,50m, c’est loin d’être un drame, mais son poids définit apparemment tout ce qu’elle est. Ses interactions sociales pourries, son épanouissement personnel ras des pâquerettes, ses maigres facultés mentales (elle a moins de capacité d’attention que mon chien) et physiques (elle passe la moitié du temps à se faire porter comme un sac à patate parce que c’est bien connu, les gros ne savent rien faire)… Tout est mis sur le compte de ses kilos en trop. C’est martelé en permanence sans la moindre remise en question. Ça sent davantage la grossophobie que le body-positive.

J’ai trouvé l’univers bancal, mal exposé et surtout tout à fait inintéressant. L’intérêt des lectures de l’imaginaire comme le fantastique ou la fantasy, c’est d’apporter une touche de merveilleux qui dépayse, qui fait rêver ou au contraire, qui inquiète. Ici, la vie après la mort est très terre à terre, je n’ai même pas senti de différence d’ambiance avec l’entreprise morne et banale que Betty a quittée en mourant, c’est dire.

J’ai trouvé le rythme de l’histoire à la fois trop rapide et trop lent. Tout semble accéléré, on passe d’une péripétie à une autre sans prendre le temps de s’arrêter pour que la scène en question ait un impact.

La romance de Betty avec l’Ange de la Mort est trop rapide et prend beaucoup trop de place par rapport au reste de l’intrigue. De plus, elle est un peu malsaine : le type qui la mate et la tripote pendant qu’elle dort, je trouve ça très limite.

La partie enquête met plus da la moitié du livre à être introduite, et elle n’est qu’à peine esquissée, tout étant noyé dans les jérémiades de Betty et de son maître.

Tout est également trop exagéré, mal amené et peu crédible. Du coup, je n’ai pas réussi à m’intéresser à l’histoire.

Je n’ai pas accroché à l’écriture, ni à l’humour qui ne tourne qu’autour du poids de Betty (pour l’enfoncer parce qu’elle est grosse = pas drôle) et de ses fantasmes dès qu’elle voit un bout de torse masculin (mouais, bof). Je n’ai vaguement souri que lors du dialogue entre Hadès et Perséphone.

Bref, je n’ai rien trouvé à sauver de cette lecture. Je cherchais une petite lecture légère, mais il y a une différence entre « pas prise de tête » et « décérébrée », et je range celle-ci dans la deuxième catégorie.

Afficher en entier
Argent

Sympa, surtout l'écriture, mais je ne vais pas forcément poursuivre à la série.

Afficher en entier

Dates de sortie

Betty Angel, Tome 1 : La mort me va si bien

  • France : 2018-09-12 (Français)
  • France : 2019-03-20 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 370
Commentaires 88
extraits 8
Evaluations 171
Note globale 7.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode