Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Bibouitsme : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Dracula Dracula
Bram Stoker   
En fait, le mythe du vampire a beaucoup évolué. Dracula est peut-être ce qu'on en a fait de plus proche par rapport aux superstitions et aux croyances anciennes. Mais bien entendu, Bram Stocker n'en a pas utilisé tous les éléments sinon Dracula aurait été encore plus laid et se serait baladé en linceuil ;) En fait, je me demande si ce n'est pas le personnage vampirique le plus étoffé en littérature classique.

par Angie
Another Story of Bad Boys, Épisode 3 Another Story of Bad Boys, Épisode 3
Mathilde Aloha   
Ce dernier tome est un joli final pour cette série. J'aurais aimé savoir si Elena a réussi son concours et le choix d'Evan mais ça laisse aussi un suspense à la fin. J'ai beaucoup aimé retrouvé nos personnages et de voir enfin un tome où Cameron et Lili ne jouent pas à "je t'aime" "moi non plus". C'était une vraie bouffée d'air frais. J'ai pu voir enfin leur vie de couple du quotidien. Evan m'a beaucoup touché dans ce tome. Et bien sur Rafael aussi. Bref, ce fut un livre que j'ai dévoré et énormément apprécié.
L'Ingénu L'Ingénu
Voltaire   
Je ne l'ai pas lu pour l'ecole, et j'avoue que j'ai bien apprecie. On en tire comme tous les autres contes de Voltaire, une excellente morale qui peut toujours aider.
Cependant, le recit est court et l'histoire ressemble beaucoup a celle de Candide, qui par ailleurs est beaucoup plus plaisante! A lire tout de meme.

par Roxye
Les Souffrances du jeune Werther Les Souffrances du jeune Werther
Johann Wolfgang von Goethe   
Quel ouvrage ! Rempli de questions et d'énigmes sur les sentiments de la vie ! J'ai adoré le style d'écriture et la manière dont il construit l'histoire. De plus; certains passages sont magnifiques : "Ah ! Si tu pouvais exprimer ce que tu éprouves ! Si tu pouvais exhaler et fixer sur le papier cette vie qui coule en toi avec tant d'abondance et de chaleur, en sorte que le papier devienne le miroir de ton âme, comme ton âme est le miroir d'un Dieu infini !..."

par Missmucha
Jacques le fataliste et son maître Jacques le fataliste et son maître
Denis Diderot   
J'ai mis pas mal de temps pour rentrer dans l'histoire , et je dois dire que si ce n'étais pas l'année de mon bac et que l'on ne présentais pas comme oeuvre intégrale, je l'aurais abandonné. Mais quel livre j'aurais raté!
C'est un livre difficile à lire, et perturbant de part sa structure et son écriture (tout est emellé: histoires, points de vue, discours) surtout que les histoires se font échos entre elle. Il en résulte que si l'on perd sa concentration pendant quelques lignes, on ne sait plus où l'on en est.
Mais une fois que l'on a passé ce moment, la beauté du livre s'offre à nous. L'ironie particulière, inhabituelle et inattendue de l'auteur m'a fait beaucoup rire. Les histoires sont pittoresques et nous apprennent beaucoup sur l'époque des Lumières.
De plus, j'ai eu la chance d'étudier le livre en cours, et même si je l'avais déjà aimé avant de l'analyser, la manière dont on l'a aborder en classe m'a vraiment laisser un souvenir de ce livre qui me restera à jamais sans doute.

Bref tout ça pour dire: A LIRE et il faut s'accrocher parce que l'abandonner est passer à coté un livre d'une qualité et d'une fraîcheur exceptionnelle.

par lea51294
Beautiful Bastard, Tome 1 : Beautiful Bastard Beautiful Bastard, Tome 1 : Beautiful Bastard
Christina Lauren   
Ce livre est présenté comme étant le nouveau "sex-seller" et le livre de l'été, je suis tout à fait d'accord avec ça !! Une fois en main impossible de le lâcher, dès les premières lignes on sait qu'on va aimer, et même en voulant faire durer le plaisir, on se rend compte, bien trop vite, que c'est déjà fini, et on en veut plus, beaucoup plus ! L'histoire est une romance érotique sans secrets, et sans intrigue du fait de la vie sans problèmes de nos deux héros.

Mais attention, ce n'est pas parce que les personnages, Chloé et Bennett, n'ont pas de passé torturé, que l'histoire est fade ou sans intérêt, bien au contraire. Ils ont tous les deux un sacré caractère, et pour notre plus grand plaisir, ils n'ont pas leur langue dans leur poche, ils sont sarcastiques et acerbes à souhait, ils aiment jouer au chat et à la souris, en même temps ils le font tellement bien, nous sommes pile dans le thème "de la haine à l'amour il n'y a qu'un pas", et pourtant cela ne va pas les empêcher de refuser le bonheur qui frappe à leur porte. Vous l'aurez compris leur "relation" ne va pas être des plus simple, ils refusent l'un l'autre de franchir les limites qu'ils ont construites, pas de sexe au travail, mais leur attirance va prendre le dessus, ils se cherchent, se trouvent, se font du mal, ils essaient de résister, et pourtant et ce qui n'était, au départ, qu'un plan cul va se transformer en relation, en amour ... en tout cas pour l'un deux, et pour une fois, ce n'est pas celui qu'on croit ;-))

Par contre je ne comprends pas les comparaisons avec la saga Cinquante Nuances, car ici, il n'y a ni bondage, ni punition, ni SM, et ni passé torturé, juste 2 adultes qui éprouvent une attirance physique mais qui refusent de laisser libre cours à leurs sentiments, et j'avoue aussi encore chercher la ressemblance avec Twilight, car oui ce livre est avant tout promu comme étant une Fanfiction de Twilight ... Heureusement pour nous les auteures ont avoué avoir retravailler le texte pour l'édition :-)

Alors si les termes "fanfiction" et "Twilight" vous rebutaient, mais que vous chercher une romance érotique avec du caractère, du sexe, de la tension, de l'amour et bien foncez, ce livre est pour vous :-) En tout cas moi j'ai adoré et j'aime Bennett !!


par coco69
Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Un gros coup de coeur !

Bien qu'il parle comme un charetier, qu'il est pas très sympa, qu'il est tatoué de partout et qu'il fasse racaille, j'adooore Teagan ! Il aurait parfois mérité plus de baffe qu'il n'a eu mais il n'empêche que c'est le gros point fort de ce roman. Il a un énorme caractère que j'ai très peu vu dans les roman jusqu'à maintenant !
Elena est pas mal non plus dans le genre "commence pas à m'embrouiller". Le duo est génial.

Mais ce qui l'est encore plus, c'est ce qu'il y a derrière ! Que des coeurs brisés. On va encore dire que c'est du vu et revu, mais vraiment ici, que se soit le petit Teagan que le grand Teagan, ils m'ont vraiment brisé le coeur à de nombreuses reprises. Tout comme le passif d'Elena, mais qui me laisse sur un autre sentiment : la rage et le dégoût.

Pour dire que ces deux-là ce sont bien trouvés.

J'aime également beaucoup les personnages secondaires !

C'est vraiment une romance à lire de toute urgence à ceux qui en sont fans. Celle-ci vaut le détour.
J'attends avec impatience le deuxième tome...

par lois21
Le Pacte, Tome 1 : Vengeance Le Pacte, Tome 1 : Vengeance
Siobhan Vivian    Jenny Han   
Je suis bluffée. C'est le seul mot. Pas émerveillée, ni retournée, juste bluffée. Juste bluffée par la profondeur de ce livre.

Déjà, j'adore Jenny Han et Siobhan Vivian. Je m'attendais déjà à beaucoup. C'est mieux que ce que j'espérais, mais, en même temps, il manque aussi quelque chose par rapport à mon espérance. Je ne sais absolument pas quoi. Je le sais, et c'est tout.

Ce livre, il ne m'a pas fait pleurer, il ne m'a pas tellement fait rire non plus. Il est passé. Mais une forme de passage qui reste gravé dans les mémoires à jamais. Parce que ce livre m'a marqué.
A un moment de ma lecture, j'ai été dérangé par un bruit, et c'est là que je me suis rendue compte que je lisais des mots d'un livre, dans mes mains, et que je n'étais pas vraiment dedans. Parce que pourtant, c'était mon impression. J'étais une personne inconnue qui flottait, invisible, autour de l'histoire. Je n'étais pas dans mon canapé. Juste... Ailleurs.

Tout ça pour dire que ce livre, je sais pas vraiment ce qu'il m'a fait.
Je l'ai adoré, c'est sûr. Mais je ne sais pas pourquoi. Parce que finalement, qu'est-ce qu'il a de SI exceptionnel ? Juste qu'il nous emporte dans ses pages.
J'ai vu des ressemblances avec "La Liste", et peut-être aussi avec "L'été où je suis devenue jolie", mais si peu...

Ce livre, c'est une bombe. L'histoire n'est pas inoubliable. L'écriture n'est pas non plus forcément... Extraordinaire. En fait si : c'est justement ça. L'écriture est magique. Des mots profonds, c'est pour ça que j'ai tant aimé, que je suis partie ailleurs. Parce que comment ne pas aimer Mary, Lillia et Kat ?
Franchement, moi je ne pouvais pas. Pas quand je ressemble tellement à Mary et Kat. Dès le début, j'ai pensé que ça aurait pu être moi qui faisait ma vengeance.

J'ai envie d'écrire plus, pour exprimer à quel point ce livre, sans avoir été un coup de cœur, m'a marqué à jamais, par l'histoire et les émotions des personnages. Le problème, c'est que je ne peux pas. Je sais pas quoi dire de plus. Comment exprimer ça avec des mots ? On ne peut pas. Et encore moins moi, avec mon grand talent d'explicatrice.
Donc, je vais arrêter là, et vous conseillez une dernière fois de le lire.
Les Somber Jann, Tome 4 Les Somber Jann, Tome 4
Cynthia Havendean   
waouh! ce dernier tome est assurément le meilleur de la série. J'en ressors toute chamboulée. Le caractère des personnages s'est décuplé, quand à Engy alors là, elle est méconnaissable. Amateur de sang et de frissons, ce livre est fait pour vous, on plonge au creux de l'enfer. Je suis vraiment désapointée que ce soit la fin, j'en aurais bien repris un petit peu. J'emets néanmoins quelques réserves sur la santé mentale de l'auteur.

par lylfak
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette