Livres
529 036
Membres
549 456

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lectures-Young-Adult 2020-04-03T08:48:18+02:00

— Tu ne dois pas perdre cette douceur et cette gentillesse qui sont en toi. Les choses ne doivent pas te changer. Tu es quelqu’un de bien. Crois-moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2020-09-30T22:05:40+02:00

Soudain, un ricanement me fait ouvrir les yeux. Aveuglée par l'eau qui ruisselle sur mon visage, je demande, le cœur cognant contre ma poitrine.

- Il y a quelqu'un ?

Pas de réponse.

Je me rince le visage rapidement et ferme le robinet à la hâte. J'ai un mauvais pressentiment.

Alors que je replace la serviette autour de mon corps, des bruits de talon me font sursauter.

- Alors, la Transparente ? Tu nous as manqué, tu sais !

Les filles de ma classe sont revenues et, à leur tête, Joanna jubile.

Pas encore...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2020-09-30T22:01:39+02:00

Tu ne peux pas te laisser happer par ces abîmes qui veulent t'avaler et te séparer de moi. Je t'aime et même si tu ne m'aimes pas, je t'aimerai toujours quoi que je fasse. Quoi que tu fasses.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2020-09-30T21:59:29+02:00

J'ai passé un après-midi super, finalement. Je ne me suis pas du tout ennuyé avec la Transparente qui, pour le coup, ne l'était pas du tout à mes yeux. Nous avons tellement rigolé et j'ai tellement fait le con que la documentaliste a fini par nous mettre dehors. Depuis, Amandine n'arrête pas d'éclater d'un rire clair et sonore qui me galvanise et me pousse à la surenchère.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2020-09-30T21:53:58+02:00

- Baudelaire a toujours été mon maître à penser, murmure-t-il en baissant les yeux, les mains dans les poches.

Son attitude enfantine finit de me déstabiliser. Mattéo a l'air tellement jeune, ainsi. Maladroit, sensible, et même timide.

- Je ne pensais pas que cette inscription serait encore là après toutes ces années. J'ai gravé ça à vingt ans.

Je cligne nerveusement des yeux et fais mine de regarder les vers gravés dans le fer de plus près. Est-il possible que je sois troublée à la seule pensée qu'il ait inscrit ça là l'année où nous nous sommes connus ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2020-09-30T21:50:04+02:00

Clarence arrive en trombe et se place lui aussi à genoux.

- Hé, pense aux autres avant de tout t'enfiler, enfoiré ! s'exclame-t-il en donnant un grand coup de coude à Xavier qui, déséquilibré, part rouler sur le parquet.

- Arrêtez vos conneries, protesté-je la voix trop pâteuse pour qu'ils m'écoutent.

Mon pote se relève, hilare, le nez encore blanchi par les restes de poudre.

- Mais écoutez-le, le père la Morale ! Desserre le cul, Brady ! me répond Clarence avant de placer une paille dans sa narine.

Je leur fais signe que je laisse tomber. S'ils veulent se défoncer, c'est leur problème.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Chloe38200 2020-09-30T21:45:14+02:00

- Tu sais, sale truie, je t'en veux parce que les salopes comme toi qui veulent se faire passer pour des saintes me soûlent ! Elles ne méritent que de crever ! En plus, tu nous as dénoncé à la dirlo, j'ai eu des heures de colle à cause de ta grande gueule ! Tout tourne toujours autour de ton cul ! Stécy s'est occupée de ta copine en lui coupant les tifs, mais moi, je te ferai payer tous les jours ta conn...

Elle n'a pas le temps de continuer, je viens de lui déverser le contenu entier de ma bombe lacrymogène en plein visage. Elle s'écroule sur le sol et me lâche enfin.

- Au secours ! Mes yeux ! A l'aide ! J'vois plus rien !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naheiko 2019-11-07T13:12:46+01:00

Hystérique, criant sans doute, je me contorsionne en cherchant à m'extirper des bras de la personne qui cherche à m'éloigner de ma seule amie. Pourrai-je vivre sans elle ? Peut-on vivre sans cœur ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par sorello 2018-03-20T11:15:52+01:00

J’ai envie d’arracher le micro des mains de monsieur Aly et de hurler ce que je pense de ce fumier qui se trouve être mon tuteur. S’ils savaient tous par quoi je suis passée pour cet homme que j’ai aimé dès le premier regard et que j’ai haï à la minute où je l’ai revu, ils le considéreraient différemment. Lui et ses paroles bienveillantes. Lui et ses poèmes bien appris. Lui et sa petite gueule d’ange…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode