Livres
565 400
Membres
618 659

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl



Description ajoutée par cam8ille 2017-11-16T07:23:42+01:00

Résumé

« ll a l’habitude d’aller vite, avec elle il va devoir prendre son temps !

Lorsqu’Hayley décide de quitter New-York pour la Californie, Brandon son meilleur ami, choisit de la suivre. Liés par un lourd secret, ils essayent de faire table rase du passé grâce à ce nouveau départ, mais changer d’État suffira-t-il à assurer leur sécurité ? Alors qu’Hayley tente de se concentrer sur ses études d’assistante sociale pour pouvoir venir en aide aux enfants dans le besoin, tout en découvrant les joies d’être étudiante, le destin va décider de la mettre à l’épreuve. Le mystérieux Jace fait son apparition dans sa vie et elle a bien du mal à résister à l’attraction de ce motard ténébreux. Côtoyer le monde des bikers est-il vraiment le bon choix quand on cherche à fuir les ennuis ? Et si le passé d’Hayley la rattrapait ? »

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 048 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Venus13013 2018-08-05T14:21:34+02:00

La vie est une salope. Elle vous en fait baver durant toute votre existence, vous laisse espérer un avenir meilleur, et quand vous l'effleurez du bout des doigts, elle vous le retire en se marrant.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Le début était bien et dans sa globalité l'histoire est sympa (ou aurait pu être sympa), mais l'écriture ...

Mon dieu ! Que de clichés, de répétions, de ressassage ... Et tellement caricatural, gnangnan et mélodramatique !

C'est vraiment dommage,

Bref, pas de quoi me donner envie de lire la suite. Je l'attendais avec impatience. Méga grosse déception.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Petit coup de cœur cette histoire! J’ai adoré! On a d’un côté un biker sexy et protecteur qui va trouver en la personne d’Heylay un renouveau dans sa vie monotone et d’un autre côté nous avons une jeune femme forte ayant subis des horreurs durant sa jeunesse qui tente de recommencer une nouvelle vie! Bref le livre est rythmé, avec un peu d’action, plein d’amour et d’amitié!

9/10

Afficher en entier
Diamant

Enorme coup de coeur pour ce livre ! La plume est fluide et très très addictive. Jace est le parfait biker et bad boy : mystérieux, possessif, intimidant et loyal. Hayley est une jeune étudiante qui porte un très lourd passé et ne peut se reposer que sur son meilleur ami : Brandon. J'ai adoré les passages avec le point de vue de Jace ( il fait fondre votre coeur). J'ai beaucoup aimé cet univers de biker avec Pop's ( le président du club) qui est un homme touchant. La relation entre Jace et Hayley est touchante et magnifique. Ce livre est rempli de rebondissement et est passionnant je vous le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elobl 2021-05-18T14:13:08+02:00
Or

Une trilogie de bikers terminée et que dire si ce n'est wahou... La psychologie est omniprésente malgré la romance et c'est ce qui fait que j'ai eu un gros coup de pour cette saga. Je ne m'attendais pas à ça, c'est donc une très bonne surprise .

Chaque tome est axé sur 2 personnages qui ont tous des passés lourds et douloureux, et aspirent à aller de l'avant.

Tout ce petit monde et autres protagonistes évoluent au sein du club des Black Riders , leurs règlements de comptes et autres affaires plus que douteuses.

J'ai aimé la narration en alternance de chaque héros permettant d'avancer vite dans les intrigues sans temps mort.

J'ai adoré la plume de l'auteure jouant avec nos sentiments et nos émotions, nous faisant passer du rire aux larmes en moins de temps qu'il n'en faut pour tourner une page...

Vraiment une très bonne lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alaka 2021-05-05T13:03:51+02:00
Diamant

Je n'avais pas vraiment d'attentes pour ce roman mais waouh j'ai juste adoré, malgré tout je pense que c'était une romance un peu trop douce dans cette univers de bikers mais c'était beau, il y a des sujets tout de même difficile mais c'était vraiment très bien

Afficher en entier
Or

Un livre génial ! Je l’ai d’abord lu sur Wattpad, ensuite en e-book et pour finir en livre papier, et mon avis reste le même.

Premièrement, la plume de l’auteure nous plonge directement dans l’univers d’Hayley.

C’est une femme brisée en quête de reconstruction. Elle a quitté New-York pour la Californie, emportant avec elle, son meilleur ami, Brandon. Au détour d’une station service, elle va rencontrer Jace, le beau biker. Et tout va s’enchaîner !

Deuxièmement, j’ai beaucoup aimé la façon dont sont présentés les bikers. On est pas dans le cliché des motards machos et qui jouent aux gros durs. Dans ce livre, on voit bien que sous ce tas de muscles se cachent des nounours aux cœurs d’or.

Pour finir, je n’aurais qu’une chose à dire. Si vous n’avez pas encore lu ce premier tome, foncez le lire ! Coup de cœur assuré !

Afficher en entier
Pas apprécié

Malheureusement, ce livre m'a d'office fait si mauvaise impression que je n'ai juste pas pu apprécier ma lecture.

Mais reprenons depuis le début.

Spoiler(cliquez pour révéler)Hayley veut une nouvelle vie. Elle profite donc de son départ à la fac pour fuir New York avec son meilleur ami, Brandon. Alors oui, je sais, leurs prénoms sont nazes, mais c'est pas moi qui décide. Elle s'installe donc en Californie, à LA pour être exacte, où elle va partager sa chambre étudiante avec une dénommée Beverly. Oui, c'est de pire en pire, et je vous ai même pas encore parlé de June. Beverly a eu une enfance particulière : son père est le Président d'un club de bikers, les fameux Black Riders du titre, et sa mère, pas trop fan de cette vie l'a kidnappé alors qu'elle était enfant. Il a fallu que cette dernière meurt pour que Bev retrouve son père. Depuis, il est super protecteur, au point de lui coller un prospect —un potentiel futur membre— aux basques.

Spoiler(cliquez pour révéler)C'est en trainant avec elle qu'Hayley va rencontrer Jace, biker ténébreux et monstrueusement cliché (ce qui, en soit, n'est pas un soucis). Il lui fait forte impression, et c'est lors de leur deuxième rencontre, alors qu'elle est en panne et attendue à un rassemblement des BR, qu'ils se donnent des surnoms : Bakers pour lui, sa marque de bourbon favorite, mon ange pour elle. Après ça, le récit traine un peu : Jace ne veut pas prendre de régulière, l'équivalent d'une épouse dans le monde des bikers, mais il ne veut pas juste coucher avec Hayley parce qu'elle mérite mieux (il n'en sait rien vu qu'il l'a rencontrée 2 fois ?). Il va donc partir se changer les idées, mais en revenant, rien n'a changé, je ne sais pas trop ce à quoi il s'attendait. Il l'invite donc Hayley à dîner. Pendant ce fameux dîner, Hayley reçoit un mystérieux SMS qui nous annonce "son" retour. Le retour de qui ? Bon, ne le répétez pas aux personnages, on ne le saura pas avant 200 pages, mais c'est le beau-père d'Hayley qui abusait d'elle quand elle était enfant. Il vient de sortir de prison et est décidé à ruiner sa vie comme elle a ruiné la sienne.

Spoiler(cliquez pour révéler)Le milieu du roman devient mièvre à souhait, Jace se plie aux quatre volontés d'Hayley, elle hésite, veut lui parler de son passé, mais elle ose pas et on est reparti pour un tour. Jusqu'à ce que Pops, le père de Bev, mette la main sur le dossier pourtant sous scellé d'Hayley et en révèle le contenu à Jace. Ils se mettent alors en chasse du beau-père, pour mettre un terme à ses agissements, mais font chou blanc. Le roman piétine encore jusqu'à ce qu'Hayley reçoive un dernier message, joint d'une photo : il est là, il est à LA, il sait où elle étudie, où elle habite, avec qui elle traîne. Enfin, le roman s'accélère, peut-être même un peu trop : dans les 100 dernières pages, voire moins, le beau-père enlève Brandon et Hayley, avec la complicité d'un gang de bikers ennemi, mais évidemment les BR la retrouve la seconde avant qu'elle ne se fasse de nouveau abuser. Après deux jours sous sédatifs, elle se réveille à l'hôpital auprès d'un Jace endormi, et seulement trois mois plus tard, le beau-père est de nouveau condamné.

Je ne suis pas quelqu'un de difficile. Que le personnage masculin principal soit un toxic boy qui traite tout le monde comme de la merde, ok. Que la fille soit une gourdasse sans personnalité, ok. Mais il y a des choses que je ne peux pas laisser passer. Et que PERSONNE ne devrait laisser passer. Je n'avais pas lu 20 pages de ce roman que je devais m'arrêter pour écrire ce qui n'allait pas.

D'abord, commençons par là, la faute dans le résumé. "Et si le passait d'Hayley la rattrapait ?"? oui, et si vous vous relisiez une fois de temps en temps ? Les coquilles dans le texte en soi sont énervantes, celles sur la 4ème de couverture sont juste impardonnables.

Mais je suis tolérante, j'étais prête à laisser couler, à quand même donner une chance au roman. De toute façon, je l'avais déjà acheté, donc autant le lire.

Le premier chapitre s'ouvre sur une scène assez cocasse : Brandon (qui a le pire prénom du monde, fait encore plus cliché pour voir ?) refuse que Hayley soit en coloc avec une personne tatouée/pierciée. Deux choses : un homme qui veut dicter sa conduite à une femme et un énorme jugement de valeur sans aucun fondement. Aucune chance pour que ce personnage ne trouve grâce à mes yeux. Surtout que ça, ces quelques paragraphes, sont son exposition. Ce que ça dit sur lui, c'est que c'est un connard sexiste qui ne marche que par clichés. Pas que c'est un homme protecteur et prêt à tout pour sa meilleure amie comme l'autrice voulait sûrement nous le faire comprendre. Si Garrett était lui-même recouvert de tatouages, on comprendrait pourquoi il se refuserait à laisser sa meilleure amie côtoyer quelqu'un dont l'apparence pourrait lui rappeler son passé. J'espèrais une explication du genre. Mais rien. Alors je reste sur cette mauvaise impression.

Le deuxième chapitre, du point de vue de Jace, est pire. Il est avec une fille, et au-delà des traditionnels "c'est juste une fille de passage, j'en ai rien à foutre d'elle ou de ses sentiments" qu'on peut tolérer, il en parle comme d'un objet. D'abord comme d'une brebis, puis il nous explique que "ce genre de filles", comprenez les filles dites "faciles" (énorme connerie au passage, c'est un terme inventé pour culpabiliser les femmes ayant une vie sexuelle), "ne sont pas de première main", elles sont "usées". Ce sont ses mots, pas les miens. Donc les femmes perdent de leur valeur en ayant des relations sexuelles, merci pour le message Jace, maintenant on sait que toi aussi tu es sexiste. Ah, mais attendez, il en rajoute, parce qu'après avoir pensé ça, il le regrette puisque, je cite, c'est "la fille ou la soeur de quelqu'un", comme si être un être humain ne suffisait pas pour être considérer comme tel, sa valeur n'est défini que par les hommes de sa vie, en l'occurrence son père, son frère, ou les mecs avec qui elle a couché. Sans compter le fait qu'il se ravise une seconde plus tard en se disant qu'en fait non, il ne regrette pas avoir pensé que c'était une pute sans valeur.

Mais tous ces gens sont charmants, dites-moi, et on est parti pour combien de pages en leur compagnie ? 583 ? hahahaha.

Au delà de ça, ça va trop vite. Deux rencontres et déjà Jace est obsédée par Hayley. Vraiment, si ce roman pouvait être défini par un bruit, ça serait un soufflement de nez, à la fois moqueur et agacé. Les clichés s'enchaînent (ce qui, encore une fois, ne serait pas une mauvaise chose si le roman se reposait sur autre chose), les personnages n'ont pas d'autre personnalité que leur stéréotype, et la menace qui pèse sur le couple —je n'en dirais pas plus pour celleux qui n'ont pas lu– n'est pas assez présente pour qu'on s'en préoccupe vraiment avant la fin. Le prologue arrive trop tôt pour qu'on en saisisse vraiment le sens, ce que j'ai trouvé dommage parce qu'après coup, en le relisant, j'ai écarquillé les yeux de stupeur. Le même chapitre un peu plus tard dans le roman, juste quand on commence à saisir ce qui est arrivé à Hayley, m'aurait sans doute fait rentrer dans l'histoire plus vite.

Une grosse déception de mon côté. Malgré mes efforts pour rentrer dans l'histoire, je n'ai vraiment accroché que par intermittence après la page 300. L'intention est louable, je l'ai comprise dès le début et la note d'auteur avant les remerciements me l'a confirmé, mais ça ne suffit pas. Dans un roman publié, les intentions ne suffisent pas. La plume de l'auteur, qui est malgré tout géniale, ne suffit pas. Et malheureusement, bien que je déteste rabaisser les plateformes d'écriture en ligne, on sent que ce roman en vient, et on sent que le retravail derrière n'a pas été suffisant.

Je sais que je suis vraiment dure et je tiens à m'excuser si j'ai pu blesser l'autrice, mais je ne regrette pas mes mots. Je comprends tout à fait que d'autres aient pu apprécier le roman, et je suis même ravie qu'il ait plu, mais malheureusement, ça n'a pas été le cas pour moi. Je lirais probablement le tome 2, parce que je crois aux deuxièmes chances, et j'espère sincèrement que j'arriverais à accrocher à l'histoire des Black Riders, qui, au fond, ne sont pas de mauvais bougres.

Afficher en entier
Or

Ce livre est une très bonne lecture que j'ai littéralement dévoré et même si certains passages sont affreusement clichés il n'en reste pas moins une lecture qui m'a bouleversé, m'a fait rire, pleurer et j'en passe.

Ce qui est sur c'est qu'une fois plongé dans notre lecture c'est vraiment difficile d'en sortir car il y a toujours dans notre tête cette petite phrase " un dernier chapitre je peux pas m'arrêter la "

Une des choses les plus belles de ce livre c'est le lien qui unit tous les black riders et plus particulièrement, concernant Pop's, son dévouement pour aider les enfants dans le besoin

Hayley ... Je n'ai même pas de mot pour dire ce que j'ai ressenti et pensé vis-à-vis d'elle ... de l'admiration ? qu'elle était extrêmement courageuse ? Forte ?

Elle m'a énormément touché et son dévouement pour aider les autres notamment les enfants dans le besoin fait d'elle une personne vraiment admirable

J'ai vraiment apprécié Jace et tous les personnages secondaires auquel on s'attache vraiment

Je ne dirai pas que la romance entre les deux est longue à arriver mais je dirai qu'elle est naturelle, et même au vu de leurs attirances mutuelles et de certains points douloureux, qu'ils prennent leurs temps c'est totalement naturel l'inverse n'aurait pas été crédible ...

Ce qui m'a un peu plus déplu c'est le fait que dans les chapitres de son point de vue à lui on a sans cesse " elle m'appartient" " elle sera mienne" " elle m'attire trop " ... À un moment j'avais envi de dire stop ... mais bon ces phrases sont la base des romans bikers j'ai envi de dire ...

Je dirais qu'au vu de certains détails de la fin, les derniers chapitres ont été un peu bâclés ... Mais bon j'ai tout de même hâte de me lancer dans le prochain tome

Afficher en entier
Argent

Wouah, je referme à peine ce livre, quelle claque..

Je me suis régaler tout du long de ma lecture, une très belle découverte. Une histoire et une plume addictvie.

Un roman sombre, avec une jolie lumière au bout du tunnel.

Un monde de bikers comme on l'aime, ni trop gentil ni trop méchant..

Cette lecture était tout feu tout flamme.

Un vrai bonheur.

Merci à l'auteure.

Afficher en entier
Or

Un très beau premier tome avec des personnages très attachants et une intrigue palpitante.

Il me tarde d'avoir la suite sous la main.

Afficher en entier

Dates de sortie

Black Riders, Tome 1 : Glitter Girl

  • France : 2017-11-30 (Français)
  • France : 2019-01-03 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1048
Commentaires 126
extraits 26
Evaluations 399
Note globale 8.18 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode