Livres
523 720
Membres
541 561

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Celia_P 2019-03-27T16:02:10+01:00

— Ma dame, je te trouverais irrésistible dans n’importe quel costume.

— Prends garde, l’ami, ou certains pourraient trouver que tu commences à être familier avec tes supérieurs, dis-je, rougissante.

Je me dirigeai vers ma chambre pour aller mettre une tenue « plus présentable ».

— J’aimerais être beaucoup plus familier que ça avec toi, murmura-t-il.

Je ne donnai aucun signe de l’avoir entendu, mais je ne pus m’empêcher de sourire jusqu’aux oreilles.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naheiko 2019-04-01T11:21:26+02:00

Beezle toussait sans discontinuer, un son terrible comme s'il s'étranglait, et ses yeux roulaient dans leurs orbites. Puis un gros nuage de fumée noire jaillit de sa bouche, une chose malveillante au fond de laquelle semblaient luire des yeux rouges. Pendant un moment, elle plana au-dessus de lui.

Puis le nuage parut sentir le présence d'autres gens dans la chambre. Il se retourna, me repéra et poussa un hurlement affreux. Il fondit ensuite sur moi avec la précision infaillible d'un limier et la vitesse d'un rayon laser.

Gabriel cria :

- Non !

Afficher en entier
Extrait ajouté par aurelylie 2020-02-25T20:32:15+01:00

Franchement, les menaces démoniaques sont un peu barbantes au bout d'un moment. C'est toujours "Je vais t'arracher ton cœur palpitant de la poitrine" ou "Je vais te sucer les yeux hors du crâne". Ça fait un ou deux millénaires qu'ils n'ont rien sorti de nouveau.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AngieGui 2019-05-13T10:39:02+02:00

"La magie au fond de moi se réduisit à une étincelle, et les crépitements électriques disparurent. Je fermai les yeux, me sentis revenir à la normale."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celia_P 2019-03-27T16:01:21+01:00

Je ne pouvais pas m’enfuir. Je refusais de m’enfuir. Je ne me laisserais pas vaincre par Ramuell. Je ne permettrais pas que des innocents perdent la vie à cause de ma lâcheté. Et, quoi que l’avenir me réserve, je l’affronterais[...]

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mono9000 2020-07-17T22:12:42+02:00

_Très bien, ma dame. Nous nous reparlerons avant ton départ.

Il fit la révérence, puis s'éloigna.

_N'y compte pas, mon gars, dis-je à mi-voix, et Gabriel esquissa un sourire en coin. Et ne t'imagine pas que j'apprécie que vous vous battiez pour moi comme deux chiens avec un paquet de bacon.

_Madeline, je te respecte beaucoup plus que du bacon, protesta Gabriel.

(p.249)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shizi 2020-06-08T15:52:33+02:00

[...] ces décès n'étaient pas censés se produire; ils n'étaient pas en phase avec l'ordre de l'univers.

Afficher en entier
Extrait ajouté par aurelylie 2020-02-23T19:17:50+01:00

Un grondement grave retentit alors dans le silence. C’était un son qui ne procurait aucune joie à celui qui l’entendait, un son qui raclait contre votre colonne vertébrale, l’intérieur de vos dents, le fond de vos globes oculaires. Dans un sursaut, je me rendis compte qu’il s’agissait du rire de la créature.

— Toi, ronronna-t-elle, et sa voix était encore plus horrible que son rire, comme des rasoirs cachés sous du velours noir. Je t’attendais

Afficher en entier
Extrait ajouté par AngieGui 2019-05-13T10:39:42+02:00

"Tu n'as aucun instinct de conservation, toi, hein?

. - Que veux-tu dire ? dit J.B. en nous regardant tour à tour.

. - Je crois que tu ne saisis pas bien à quel point je suis en colère contre toi, là tout de suite, et tu es vraiment près de moi."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celia_P 2019-03-27T16:02:57+01:00

— Puis-je vous demander ce qui vous est arrivé ?

Oh ! il y a juste un fichu démon géant qui a essayé de m’arracher le cœur pour le rapporter à son maître. Rien de grave, songeai-je. Je changeai un tant soit peu de position pour m’appuyer sur mes avant-bras, les jambes allongées derrière moi, et je levai la tête vers lui. J’avais vraiment envie de me mettre debout, parce qu’il me semblait que ce serait mieux pour ma dignité, mais Douleur et Fatigue s’étaient liguées contre Dignité, et cette dernière décida de battre en retraite par instinct de conservation.

— J’ai eu un petit accident, dis-je.

— Je vois ça, répondit Gabriel.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode