Livres
528 312
Membres
548 344

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par mukymi 2020-11-18T20:06:51+01:00

j'eus une vision très étrange des quatre frères enfants.

Dans ma tête, ça ressemblait à un dessin animé japonais mignon avec des personnages aux courbes douces et aux grands yeux. Alerian était un minuscule et adorable calamar dans une piscine pour bébé. Puck un bambin difficile avec le vissage barbouillé de chocolat et une pile de cookies cachés derrière le canapé. Daharan était un tout petit dragon qui crachait des nuages de fumée. Et Lucifer battait ses ailes avant de retomber au sol, incapable de rester dans les airs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naheiko 2020-10-03T14:02:13+02:00

Je chassais des monstres. Je me battais contre des démons. Je sentais l'ombre sur mon coeur grandir un peu plus chaque jour. Mais le chagrin était toujours là, cette douleur implacable et interminable. Même quand j'essayais de lui échapper, de trouver du réconfort là où je le pouvais, ma tristesse me poursuivait et me submergeait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naheiko 2020-10-03T14:00:16+02:00

La même ombre recouvrait l'autre fenêtre du salon, ainsi que celle de la salle à manger. Je traversai l'appartement en courant, à la recherche d'une issue, mais en vain. Ces choses ne semblaient être rien de plus qu'un liquide noirâtre, mais je sentais la haine qui les animait. Elles étaient venues me chercher et ne partiraient pas sans moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par aphrodian 2020-09-29T13:02:20+02:00

-Hé ! dit -il d'une voix forte. Tues Madeline Black, non?

Je baisse la tête et essayai de le le contourner.

-Non, désolée...Tu dois confondre avec quelqu'un d'autre, marmonnai-je.

Il pose les doigts sur mon épaule.

-Non je pense que c'est toi, insista-t’il.

(...)

-Il n'a pas assez de neurones pour avoir l’instinct de survie, me dit Beezle.Tu devrais le pulvériser par principe.

- Je croyais qu'on était contre s'en prendre aux innocents? dis je dans ma barbe.

-Certaines personnes sont trop stupides pour vivre, décréta t'il.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode