Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de BlackDeath95 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Cours d'égyptien hiéroglyphique Cours d'égyptien hiéroglyphique
Pierre Grandet    Bernard Mathieu   
je retrouve cet ouvrage avec beaucoup d'émotion, car passionnée par l'Egypte, j'ai pris pendant une année des cours par correspondance pour apprendre les hiéroglyphes... j'ai adoré... compliqué, ok, mais quel bonheur, et puis dessiner les hiéroglyphes... c'était un pur bonheur.... c'était au tout début de l'institut Khéops et mes devoirs étaient corrigés par Pierre Grandet, très érudit, mais très accessible....
bref, ce livre me rappelle de très bons souvenirs.

par Lilou
Sharakhaï, Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï Sharakhaï, Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï
Bradley P. Beaulieu   
Avant toute chose, je voudrais saluer le travail de Marc Simonetti. Sérieusement, cette couverture est juste magnifique, et je trouve qu'elle reflète sincèrement l'ambiance ou l'esthétique de la cité Sharakhaï. En tout cas, à la lecture du livre, je l'imaginais parfaitement en ce sens.

Parlons maintenant du livre en lui-même. J'en avais pas mal entendu parler l'an dernier, comme quoi il allait être un des gros titres Bragelonne de l'année (bizarrement, ça ne m'étonne pas), mais je n'ai pas eu l'occasion de m'y plonger plus tôt... Au final, je ne suis pas déçue (j'ai même hésité à le passer en Diamant, mais... hm, il manquait un petit truc !).
Contrairement à la plupart des commentaires précédents, je n'ai pas spécialement trouvé le temps long (ce qui est assez étonnant, en général dans ce type de livre, j'ai pour ma part au moins deux ou trois passages où je me dis que c'est leeeent). Même pendant les flashback (où j'avais de temps en temps envie de leur dire "raaaah, mais laissez-moi tranquille dans le présent !"), ça se lisait plutôt bien.
Les personnages tiennent convenablement leur rôle. Toutefois, je trouve dommage que certains personnages du début du récit se retrouvent totalement hors jeu par la suite [spoiler](Osman, Tariq... même la Louve Blanche ! J'aimais bien l'ambiance arène).[/spoiler]
On ressent bien les décors, les rues, les gens, une ambiance typiquement Moyen-Oriental (ce qui est assez rare) où la fantasy vient se mêler.
Puis, pour finir, cette quête, cette révolution des Douze Rois à détrôner. On pourrait penser à du réchauffé, du vue, eh bien.. pas vraiment, je trouve. Et pas si simple non plus. L'auteur a su y glisser du flou, des mystères [spoiler](merci les poèmes !)[/spoiler], et des questions non élucidées (l'origine des rois, et surtout tout ce qui entoure le personnage d'Ahya, et ce qu'elle [spoiler]a fait juste avant sa mort... même si j'ai une petite théorie là-dessus : elle aurait réussi à tuer le roi Azad ? Et Nayyan, la Vierge mystérieusement disparue, aurait pris sa place ? Après tout, lors de la présentation des Rois, Azad est le seul dont on ne distingue pas du tout le visage, et lorsque deux autres Rois parlent de sa "véritable identité", et on a finalement une Vierge sans nom qui affronte Çeda près des champs de fleur ! Hm... moi je dis, il y a anguille sous roche !)[/spoiler]
En tous les cas, Sharakhaï est une saga que je suivrai avec intérêt. D'autant que l'histoire ne semble pas prête d'être conclue, il y a de quoi faire avec ces Douze Rois à tuer (?), et l'auteur a déjà prévu au moins 4 tomes.. Bref, tout ça promet !

par Zinthia
Comprendre l'herméneutique et les sciences humaines Comprendre l'herméneutique et les sciences humaines
Ioana Vultur   
Spontanément, nous ne cessons de pratiquer compréhension et interprétation, chaque fois que nous nous engageons dans une conversation, fût-elle la plus banale ou que nous lisons une phrase, fût-elle la plus indigente. De fait, le questionnement herméneutique régit l'ensemble de nos rapports à nous-mêmes et à autrui. Si toute réalité humaine demande à être comprise avant de pouvoir être expliquée, quelles en sont les conséquences pour les sciences humaines et sociales, disciplines qui s'interrogent sur cette même réalité ? L'opposition posée par Dilthey au tournant des XIX ? et XX ? siècles entre compréhension (sciences humaines) et explication (sciences de la nature) ne tient plus sous cette forme : ainsi la biologie traite de l'incarnation neurologique de nos capacités mentales qui constituent par ailleurs un des objets des sciences humaines et sociales. De même, la psychologie, science de l'homme par son objet, procède généralement par des expérimentations selon la méthode des sciences de la nature. Quant aux humanités, désormais elles collaborent avec les sciences exactes, notamment dans le cas de l'approche cognitive de la littérature et des arts. Des différences importantes subsistent cependant entre les sciences de la nature et les sciences humaines et sociales, qui les rendent irréductibles les unes aux autres. C'est tout l'objet de cet ouvrage.
Amenhotep III. Egypt's Radiant Pharaoh Amenhotep III. Egypt's Radiant Pharaoh
Arielle P. Kozloff   
This book follows the life story of Amenhotep III, one of the most important rulers of ancient Egypt, from his birth and into the afterlife. Amenhotep III ruled for thirty-eight years, from c.1391–1353 BC, during the apex of Egypt's international and artistic power. Arielle P. Kozloff situates Amenhotep in his time, chronicling not only his life but also the key political and military events that occurred during his lifetime and reign, as well as the evolution of religious rituals and the cult of the pharaoh. She further examines the art and culture of the court, including its palaces, villas, furnishings and fashions. Through the exploration of abundant evidence from the period, in the form of both textual and material culture, Kozloff richly re-creates all aspects of Egyptian civilization at the height of the Mediterranean Bronze Age.
Cléopâtre : Un rêve de puissance Cléopâtre : Un rêve de puissance
Maurice Sartre   
Cléopâtre VII Théa Philopator est la plus célèbre des reines de l’Antiquité et l’objet de tous les fantasmes : femme fatale, Égyptienne avide et cruelle, maîtresse et épouse des hommes les plus puissants de Rome… Elle fut en réalité la reine grecque d’un royaume prestigieux, dernier vestige de l’empire d’Alexandre le Grand. La tradition, relayée par la littérature ou le cinéma, a imposé une image erronée de Cléopâtre, femme-déesse aux charmes envoûtants qui aurait réussi à contrer les assauts de Rome en séduisant César, s’alliant et se mariant avec Marc Antoine, luttant contre Octave jusqu’à sa défaite lors de la bataille d’Actium, et orchestrant son suicide comme l’acte final d’une tragédie. Avec un regard critique, utilisant textes, inscriptions, images et monnaies, Maurice Sartre écarte les mythes, brise les idées reçues et brosse le juste portrait d’une souveraine lucide et volontaire. En pleines guerres civiles romaines, Cléopâtre est consciente des limites de sa puissance mais porte loin ses projets politiques pour rendre à son royaume sa grandeur passée. Un homme d’État, en somme !

Description de l'éditeur

par Jane45
Reine d'Égypte, Tome 5 Reine d'Égypte, Tome 5
Chie Inudoh   
Hatchepsout continue à s’imposer dans son rôle de souveraine et dévoile un peu plus ces plans pour le développement de son pays en mettant en avant les échanges commerciaux. Provoquant le rire et les moqueries chez certains dirigeant, elle ne se laisse pas pour autant démonter et leurs démontre qu’elle peut ce montré beaucoup plus coriace que n’importe lequel d’entre eux. Dans un royaume ou les manigances et la méfiance sont de vigueur, le seul moment ou Hatchepsout peut être elle-même c’est aux coté de sa fille et de Senmout.
Un tome toujours aussi excellent malgré les difficultés Hatchepsout avance avec force et détermination vers la destinée qu’elle estime être la sienne depuis l’enfance.


par harumina