Livres
546 446
Membres
582 619

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Blanc autour



Description ajoutée par PALdeHelo 2020-10-25T12:03:02+01:00

Résumé

1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l’institutrice Prudence Crandall s’occupe d’une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah.

La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l’esclavage n’est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l’Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d’une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l’école si la jeune Sarah reste admise.

Prudence Crandall les prend au mot et l’école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l’abolition de l’esclavage. Nassées au cœur d’une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d’un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu’elles incarnent et de la haine qu’elles suscitent dès lors qu’elles ont le culot de vouloir s’élever au-dessus de leur condition. La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l’affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d’avoir violé la loi, sera emprisonnée…

Afficher en entier

Classement en biblio - 85 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Life_IsAJoke 2021-01-17T10:40:12+01:00

Aucune journée dans cette école n’est éprouvante. C’est le monde tout autour de nous qui est une épreuve

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par marmotte-s 2021-04-04T14:28:16+02:00
Or

J’ai beaucoup vu cette bande dessinée passait sur instagram et elle me donnait envie de la découvrir. Dans cette bd on apprend l’histoire de Prudence Crandall qui a ouvert son école et offert une éducation à des jeunes filles noires à une époque ou il n’était pas bien vu que les noires sachent lire. J’ai énormément apprécie ce livre et que dire des graphismes qui sont magnifiques avec une mise en couleur chaude.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumePhoenix 2021-03-30T22:26:16+02:00
Argent

Une bonne BD mais certains points m'ont un peu déçue. Ma principale "critique" ira au coup de crayon. J'aime le style des dessins, je ne vais pas dire le contraire. Néanmoins, je l'ai trouvé assez peu lisible. Il m'a donné une sensation de floutage, qui m'empêchait de voir les détails et donc de me plonger totalement dans l'histoire. J'imagine que c'était voulu, et le rendu général est très beau, mais d'un point de vue lecture ça ne l'a pas fait pour moi. De même que la police d'écriture était un peu trop petite à mon goût.

Je regrette également que l'intrigue passe si vite. J'ai l'impression que tout a été survolé. Je ne connaissais vraiment rien de cette partie de l'histoire américaine, j'ai donc pu dors et déjà apprendre certaines choses. Et malgré tout, je ressors avec la sensation de ne pas avoir appris grand chose. Assez paradoxal mais un peu dommage. J'ai particulièrement trouvé la fin trop abrupte. Il y a bien les toutes dernières pages pour nous informer du futur des protagonistes, mais j'ai fini par les survoler. J'aurais aimé que tout soit intégré en version BD, et pas juste en texte compacte (assez indigeste) comme c'est le cas ici.

Hormis ça, j'ai tout de même passé un bon moment, certaines situations m'ont bien révoltée et j'ai été heureuse de découvrir l'histoire de ces femmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kassandra-1 2021-03-28T00:34:13+01:00
Bronze

J'ai vraiment bien aimé cette bande dessinée qui raconte l'histoire d'une institutrice qui décide d'ouvrir les portes de son école de jeunes filles à des filles de couleurs jusqu'à la leur réserver. Malheureusement, ce n'est pas au goût du reste de la ville qui va bien le leur faire comprendre. Un beau message d'égalité et de tolérance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par calou-mae 2021-03-13T19:23:03+01:00
Or

J'avais beaucoup entendu parler de cette bande dessinée, et que des éloges. J'ai commençais la lecture avec un grand plaisirs. Une histoire très forte, qui est inspiré de fait réelle. On a en plus un bonus à la fin qui expliqué un peu plus la vie de ses jeunes filles qui fut pensionnaire dans cette école. On parle d'un sujet important, qui ne faut pas ignorer. On apprend aux fils des pages la conjoncture de l'époque avant la guerre de sécession, avec une explication entre les différents états. On s'attache très vite aux jeunes filles, et aux difficulter qu'elle rencontre. Pourtant, elle s'accroche et garde espoir, ce qui est magnifique message. Les dessins sont magnifiques avec des traits assez leger et des couleurs chaude. Le style est très épuré, pourtant il en raconte énormément. Il a pas besoin de dialogue, les planches sont très narratives.

http://lecholitteraire.e-monsite.com/blog/manga-bd-et-comics/blanc-autour.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine1 2021-03-03T17:35:17+01:00
Argent

Première tentative pour faire entrer à l’école des jeunes filles noires aux États-Unis. C’est aussi le combat d’une Institutrice. Malgré le courage et la détermination en cette année 1832, beaucoup restera à faire. Y manque ce petit quelque chose dont m’a habituée Lupano. De plus, je n’ai pas trop apprécié les dessins trop ronds et colorés qui font album pour enfants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuteinEinstein 2021-02-26T16:14:42+01:00
Argent

Même si je suis déçue (en partie) par la fin, c'est une très belle BD. Touchante, poignante, révoltante. Avec des personnages féminins forts et courageux. Elles sont toutes attachantes à leur manière.

Côté artistique, j'aime beaucoup le coup de crayon et les tons utilisés.

Le pari des deux auteurs est gagné.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armenia 2021-02-18T20:28:01+01:00
Argent

Basée sur des faits réels et marquants de l'Histoire abolitionniste aux Etats-Unis, cette bande dessinée au charme particulier donné par ses beaux dessins vous en apprendra beaucoup sur l'histoire des femmes, et particulièrement des femmes noires, dans un pays encore profondément raciste et misogyne, en 1832. En plus de cela, les personnages sont toutes des femmes fortes et attachantes à leur manière ; et les auteurs trouvent avec cet ouvrage un bon équilibre entre un traitement trop grave ou trop léger de nombreux sujets importants, comme le racisme, le sexisme, la violence, l'éducation, le mythe de la sorcière, etc.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mana-no-Sekai 2021-02-16T09:14:26+01:00
Lu aussi

Je ne sais pas comment définir ma lecture, ni dire si j’ai beaucoup aimé ou non, car sachant que même romancés, ces faits restes réalistes, je n’ai pas pu m’empêcher d’être triste et par moment révoltée par la condition de ces femmes qui ne demandent qu’à apprendre et ne font de tord à personne. En plus d’ouvrir une réflexion sur le racisme de cette période, on a également les questions de la religion, et de la femme de manière plus générale qui sont évoquées : sa place face à l’homme dans la société, l’idée qu’instruite elle devienne une sorcière…

C’est donc un récit qui fait réfléchir !

Au niveau du graphisme, ce dernier m’a paru très beau mais je n’ai malheureusement pas pu en profiter pleinement, car la qualité du service de presse numérique était très basse, rendant les illustrations pixélisées et les bulles parfois illisibles (c’est sans doute une démarche pour éviter le vol, mais ça a un peu dérangé ma lecture, dommage). J’ai par contre beaucoup aimé la palette de couleur employée, qui jouait beaucoup sur le sépia et servait bien le coté historique de l’histoire.

Petit point bonus pour le dossier complémentaire à la fin, riche et très intéressant !

En bref, un récit à découvrir ! ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2021-02-09T13:57:11+01:00
Or

Voici un récit historique qui devrait plaire à bon nombre d’entre vous. Je vois déjà vos petites mains frétillantes d’impatience pour vous le procurer. Il faut dire que la blogosphère est très enthousiaste à son sujet et je ne vous cache pas plus longtemps que j’ai également adoré.

États du Nord des Etats-Unis, début du XXe siècle, le Connecticut, état plaisant où les conditions des hommes et des femmes noirs sont relativement plus confortables que dans les États du Sud.

Non loin de la jolie bourgade de Canterbury, Prudence Crandall a ouvert un un internat pour fille …. blanche. Alors que la jeune Sarah, jeune fille noire, fait son apparition au sein de la classe, les voix s’élèvent contre cette arrivée qui présage des jours funestes. L’accès aux écoles pour les enfants noirs et d’autant plus les jeunes filles, est considéré comme une hérésie, laissant la porte ouverte aux actes de barbaries auxquels pourraient s’adonner cette communauté. Mais Prudence Crandall ne l’entend pas de cette oreille et est prête à affronter toux ceux et celles qui lui en voudront.

Puisant sa force dans ses convictions, l’école ouvre ainsi aux jeunes filles noires qui affluent de tous les États. L’enthousiasme conduit ces jeunes filles à croire à un monde meilleur où chacun et chacune vivraient dans ce monde universel. Aux côtés de Prudence, elles explorent le monde, développent leurs connaissances et jettent un œil critique et argumenté sur ce monde qui l’entoure.

Et puis les pires choses arrivent. La violence des mots, des regards, physique s’abat. Chemin intransigeant vers la mort, le désespoir et l’abandon. Mais la petite graine qu’a planté Prudence Crandall germe lentement mais sûrement et les jeunes femmes en devenir seront ce témoin inestimable que tout est possible.

Un roman graphique d’une pure beauté qui en quelques pages honore la mémoire de ces personnes qui ont fait l’histoire d’un pays. A partir de faits réels, Lupano Wilfrid donne force et conviction à une période chaotique. Une volonté farouche de poser les bons mots sur l’impensable et la cruauté, mais également d’en tirer cette essence même qui fabrique les héroïnes de toujours. Des illustrations douces dans les tons pastel qui contrecarrent la dureté de l’histoire. Je suis simplement charmée !

A ouvrir de toute urgence !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2021-01-30T17:26:50+01:00
Or

"Aucune journée dans cette école n’est éprouvante. C’est le monde tout autour de nous qui est une épreuve"

Merci à Netgalley & à Dargaud de m’avoir permis de lire cette BD.

Je connais plutôt bien le travail des deux auteurs/illustrateurs, j’aime tout particulièrement le style graphique de Stéphane Fert découvert dans Peau de milles bêtes puis dans Morgane. Pour Lupano, j’ai eu un coup de cœur pour Un océan d’amour donc je partais assez confiante dans cette nouvelle lecture.

Dans cette BD, il est question de racisme, d’accès à l’éducation et de discrimination car les auteurs se réapproprient un fait historique et nous plonge dans les Etats-Unis des années 1830. C’était très intéressant à lire car c’est inspiré de faits réels, cela permet d’approfondir un point de l’histoire et d’en apprendre plus sur cette période troublée.

Je suis encore une fois tombée sous le charme de la pâte de Stéphane Fert, graphiquement c’est magnifique, j’aime ce côté un peu brouillon de son dessin qui contrebalance avec la rudesse des propos abordés. Car oui, le récit est parfois dur à lire tant la haine est forte. Comme je le disais précédemment, l’histoire nous parle de Prudence Crandall et de son désir d’offrir à de jeunes filles noires une éducation, mais ce n’est pas si simple, même si nous ne sommes pas dans un Etat esclavagiste. Les mentalités sont bien ancrées et bientôt, c’est la colère et la discrimination qui attendent ces jeunes filles qui ont pour seuls péchés d’être femme et noire. Ce qui est intéressant, c’est la touche de féminisme qui s’immisce dans l’histoire, c’est quelque chose qui caractérise les ouvrages de Fert et on le retrouve également ici et j’aime la façon dont s’est amené au sein du récit.

Néanmoins, j’aurais peut être aimé plus de pages pour plus d’approfondissement, pour apporter plus de profondeur encore à l’histoire, pour la fin notamment que j’ai trouvé un poil abrupte. Pour finir, je dirais que le dossier à la fin complète parfaitement la lecture et apporte des précisions sur les héroïnes de cette l’histoire et ça ajoute au côté « documentaire » de la BD.

En bref, encore une réussite pour le duo Lupano/Fert qui s’essaye à la BD historique cette fois-ci. Même si j’aurais aimé qu’il y ait plus de pages, ça reste une belle découverte.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Blanc autour" est sorti 2021-01-15T04:25:21+01:00
background Layer 1 15 Janvier

Date de sortie

Blanc autour

  • France : 2021-01-15 (Français)

Activité récente

Alteor le place en liste or
2021-04-13T17:28:41+02:00
minir l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-24T22:21:58+01:00
Jumt le place en liste or
2021-03-22T12:00:28+01:00
Lux20 le place en liste or
2021-03-21T17:10:20+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 85
Commentaires 14
extraits 1
Evaluations 26
Note globale 8.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode