Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Blanchepaillard : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Player, Tome 2 : The Catch The Player, Tome 2 : The Catch
K. Bromberg   
Après l’énorme retournement de situation à la fin du premier livre, nous retrouvons les personnages exactement là où l’histoire s’était arrêtée.
Scout s’est trouvée dans une situation inconfortable, après avoir découvert des papiers concernant Easton. Devant prendre une décision de dernière minute, elle a décidé de sauver la carrière de joueur, mais cela a un prix : Easton est transféré dans une autre équipe.
Quant à lui, il tombe des nues. Alors qu’il pensait que Scout signerait son retour sur le terrain des As, il apprend qu’il est transféré. Pourquoi ? Comment ? Arriveront-ils à s’expliquer et à se comprendre ?

Le récit reprend avec toute la tension du premier tome, dans un moment clé qui va chambouler le quotidien des deux personnages.
Easton va être bouleversé par son transfert alors qu’il a toujours joué uniquement pour les As et que sa vie est dans cette ville. Scout quant à elle essaie d’expliquer pourquoi elle a dû mentir et être le déclencheur de ce transfert qu’elle n’a pas souhaité.

Leur couple va être mis à mal et dans ce second tome, ils réapprennent à se connaître.
De nouvelles questions se posent, de nouvelles envies, des attentes insoupçonnées, mais aussi beaucoup de doutes. L’auteur donne une nouvelle dimension à ce duo, plus mature, moins « physique », avec beaucoup de sentiments. J’ai suivi leur évolution et leurs ressentis avec plaisir. Je suis réellement tombée sous le charme de leur complicité.

La grande différence avec le premier tome, c’est que dans « The Catch » la romance est un sujet plus secondaire. Cette thématique est moins importante car il se passe énormément de choses à côté de cela.
Tout d’abord, Easton et Scout vont devoir combattre leurs propres démons, les problèmes du quotidien qui les empêchent d’avancer. Ils vont devoir prendre des décisions, qui vont impacter leur futur, évoluer pour mieux avancer. K. BROMBERG aborde plusieurs thématiques qui sauront toucher tous les lecteurs : la maladie, la mort, l’alcoolisme, l’adultère, la perte de confiance en soi, l’amour, l’amitié,.. Et j’en passe.
Il y a également beaucoup de rebondissements tout au long de notre lecture. Alors que « The Player #1 » est un peu linéaire, ici on a vraiment l’impression d’être dans des montagnes russes. Certains évènements sont attendus depuis le premier opus, d’autres sont totalement inattendus. Pas une seule fois je me suis ennuyée tout au long de ma lecture et j'avoue avoir été surprise plus d'une fois.

La fin quant à elle est telle que je l’ai souhaitée.
Il y a énormément de sentiments jusqu’à la dernière ligne, jusqu’au dernier mot. La boucle est parfaitement bouclée et je laisse avec regret ces deux personnages qui ont su me charmer du début à la fin.


En conclusion, « The Player #2 : The Catch » clôt parfaitement l’histoire d’Easton et de Scout. K. BROMBERG nous offre un second et dernier tome empli de sentiments, de ressentis, qui chamboulera tous les lecteurs. Le rythme est soutenu, les retournements de situations nombreux. Je ne pensais pas être autant charmée et secouée par cette suite, d’où ma surprise.
Un diptyque à remettre entre toutes les mains d’amoureux de New Romance.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2018/12/the-player-2-catch-k-bromberg.html )
Hopeless, Tome 2.5 : Finding Cinderella Hopeless, Tome 2.5 : Finding Cinderella
Colleen Hoover   
http://www.my-bo0ks.com/2017/08/hopeless-tome-2.5-finding-cinderella-colleen-hoover.html

Passer à côté d’un roman de Colleen Hoover n’est pas quelque chose que je pouvais faire. D’autant plus quand il s’agit de l’histoire de Daniel et Six, vus dans Hopeless. Les deux meilleurs amis de nos héros. Finding Cinderella n’a donc pas fait long feu dans ma PAL puisqu’à peine reçu je n’en ai fait qu’une bouchée.

Dans Finding Cinderella, nous suivons Daniel, le meilleur ami d'Holder . Ce personnage à l’humour certain qui, le temps de quelques heures dans le local technique de leur lycée a eu un véritable coup de foudre pour une fille dont il ne connait ni le nom ni son apparence. Un an plus tard, il va rencontrer Six, la meilleure amie de Sky. Seulement Holder lui a formellement interdit de s’en approcher. Un défi alléchant pour le charmeur Daniel…

Finding Cinderella nous absorbe dès les premières lignes dans l’histoire. Il faut dire qu’avec Hopeless et Losing Hope nous avions déjà de bonnes bases, et ce n’est pas le genre d’histoire qu’on oubli. La plume de Colleen Hoover est toujours aussi belle, simple et efficace. Avant même le début de l’histoire, j’avais les larmes aux yeux par les quelques pages de Colleen Hoover.

Avec Finding Cinderella, l’humour est totalement présent ! Et ça fait un bien fou de rire le temps d’une lecture. Ce petit détail rend la lecture légère et tellement agréable qu’on ne voit pas défiler les pages. Malgré le léger côté dramatique de l’histoire, on ne se sent pas oppresser ou accablé par les révélations car l’humour et la mignonitude prennent le dessus.

Second point, Daniel et Six ont vraiment une alchimie hors-normes. Les voir tous les deux, ensemble, est une évidence pour nous lecteurs. J’ai adoré les voir évoluer et se trouver. Un combo parfait pour nous faire rêver et espérer jusqu’au bout. Clairement, nos deux amoureux sont mignons au maximum !

Si je ne devais donner qu’un point « négatif » ce serait la longueur de Finding Cinderella. Cent quatre-vingts pages, c’est assez court et les choses vont donc assez vite. Mais cela dit, c’est un petit bonbon pour nous lecteur, que d’avoir leur histoire.

Un seul conseil, lire Hopeless, Lonsing Hope et bien sur Finding Cinderella !

par Carole94P
Hopeless, Tome 2 : Losing Hope Hopeless, Tome 2 : Losing Hope
Colleen Hoover   
Pas vraiment une suite, je dirai plus un complément !!
Le point de vue de Holder, l'explication de ses réactions, ses sentiments, son vécu en bref !!!
Tout aussi magnifique que le premier si ce n'est pas plus (Je craque généralement pour les livres écrits du point de vue du garçon :D)
Hopeless, Tome 1 Hopeless, Tome 1
Colleen Hoover   
Hopeless est un livre étrange.
On pourrait séparé ce livre en deux parties.
La première moitié de ce livre est une histoire d'amour banale, qui fait chavirer le cœur de Sky pour la première fois de sa vie. On plonge délicatement dans la tendresse de leur amour.
Puis, la deuxième partie du roman est... intense, bouleversante. On se prend une claque. On se noie dans cette océan de secrets qui nous englouti. L'histoire chavire dans un désespoir infini. Les révélations se succèdent et la réalité devient de plus en plus trouble. [spoiler]Sky apprend son terrible passé qu'elle avait enfoui dans un recoin sombre de son esprit. Sky connait Holder. Et Holder l'a connait. Il lui ment. Pour la protéger ? Sky devient intenable, hystérique après chaque pas dans ce qui parait être le plus gros mensonge de sa vie, elle relâche les larmes qu'elle n'a jamais pu pleurer. Sky s'est faite enlevée, emmenée loin par une femme qui deviendra sa nouvelle maman. Holder âgé de 6 ans, culpabilisera toute sa vie de l'avoir laissée s'en aller. Sky s'appelle en réalité Hope, c'était une enfant triste, manipulée par un père alcoolique qui abusé d'elle. Karen, sa tante, qui était une autre victime de son frère, décide de l'emmener loin. C'est elle qui deviendra sa nouvelle mère. La dernière victime de cette homme est Lesslie, la sœur jumelle d'Holder qui par désespoir s'est ôtée la vie. Le tatouage d'Holder, "Hopeless" a plusieurs sens ; "désespoir", mais aussi Hope et Less, les deux personnes qu'il n'a pas réussi à sauver et à qui il tenait le plus. [/spoiler]
Sky a choisi d'oublier. Et toute cette partie douloureuse de sa vie est rester cachée dans un coin de son esprit. Une douleur psychologique est bien plus horrible qu'une douleur physique. Sky a choisi le déni. Mais les démons de son esprit ont resurgi.
Cette histoire est douloureuse. Horrible et pourtant particulièrement belle. Le destin les a réunit à nouveau.

par Kiiwako
Maybe, Tome 1 : Maybe Someday Maybe, Tome 1 : Maybe Someday
Colleen Hoover   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/04/maybe-someday.html

J'adore les romans de Colleen Hoover, et je pense même d'ailleurs pouvoir dire qu'elle est mon auteure favorite. J'ai adoré la trilogie Slammed, je suis tombée amoureuse de Hopeless (ainsi que de son roman compagnon Losing Hope), et j'attend encore le jour où je serais déçue par un de ses romans. Est-ce que ce jour serait arrivé avec Maybe Someday ? ... Oh que non ! Si vous preniez toute l'adoration que j'ai eu pour Slammed, que vous l'ajoutiez à mon coup de cœur pour Hopeless, et que vous multipliez tout cela par 10, vous atteindriez peut-être l'énorme coup de cœur qu'à été ce roman ! Parce que Maybe Someday c'est une lecture coup de poing et une somptueuse aventure.

Le jour de ses 22 ans, Sydney découvre que son petit ami Hunter la trompe avec sa meilleure amie et colocataire Lori. La jeune femme se retrouve alors à la rue et ne trouve d'aide qu'auprès de Ridge qui n'était jusqu'alors que "le musicien du balcon d'en face". Une étrange amitié s'était liée entre eux alors que le jeune homme jouait de la guitare sur son balcon aux moments où Sydney étudiait sur le sien, s'imaginant ses propres paroles aux mélodies. Face au désarroi de la jeune femme Ridge lui propose de rester dans la chambre habituellement occupée par son frère, alors en tournée avec son groupe Sounds of Cedar, mais en échange il a une petite condition. Puisqu'il est en plein syndrome de la page blanche et que les mélodies ont l'air de tant inspirer Sydney, elle devra accepter de l'aider à écrire les prochaines chansons du groupe...

Une relation entre amitié, attirance palpable, et amour de la musique va se lier entre les deux jeunes gens. Au fil des paroles qu'ils vont écrire pour Sounds of Cedar, ils vont se découvrir et s’apprivoiser sans les habituelles barrières qui sont érigées entre les gens. Forcément, en s'ouvrant cœur et âme dans leurs textes et mélodies, il y a peu de place pour de vrais non-dits... Cependant Ridge a une petite amie, Maggie, et Sydney lutte vraiment pour surmonter la trahison de son ex. Il y a donc bien des obstacles qui se dressent sur le chemin de leur relation que j'ai pourtant adorée. J'ai adoré son évolution, sa douceur, son tragique.

J'ai également adoré Sydney que ce soit dans ses doutes ou ses peurs. La façon dont elle se bat pour surpasser son sentiment de trahison et son attirance naissance pour Ridge ne peuvent que nous parler. C'est un personnage qu'il est très facile d'apprécier et de supporter. On vit toute l'histoire à ses côtés, avec elle, et ses émotions deviennent très souvent les notre. Toutefois au delà de Sydney, j'ai surtout adoré Ridge. Je crois même que je suis un peu amoureuse de lui... et encore "un peu" est un euphémisme.

Il m'est compliqué de réellement trop parler de son personnage sans vous révéler un point fondamental du récit. En effet, Ridge a une particularité qu'il est dur de ne pas évoquer lorsqu'on parle de lui, mais sur laquelle je me refuse de spoiler. Si ce n'est pas un gros secret, et que c'est révélé assez rapidement dans le récit, je ne voudrais gâcher le plaisir de personne et je pense que c'est toujours mieux de garder les petites surprises pour la lecture. Je dirais simplement que c'est une particularité qui forge réellement son personnage et a été un de ces petits plus magique qui est porteur d'énormément de force.

Le fait est qu'au delà des personnages le truc qui fait de Colleen Hoover une auteure si spéciale, c'est qu'elle nous fait tout ressentir avec beaucoup d'intensité. On se prend les personnages et l'histoire en pleine poire, et c'est encore plus flagrant dans Maybe Someday. Ce roman il ne se lit pas, il se vit tout simplement. On est embarqué dans les vies de nos héros et on partage toutes leurs joies et leurs peines comme si elles étaient les notre. Si Ridge a une manière très forte et pure de ressentir la musique dans le roman, c'est avec autant d'intensité et de pureté qu'on ressent ce récit !

Pour tout vous dire, l'immersion est si complète que pour la première fois je n'ai pas réussi à me projeter en avance dans l'histoire. Je ne savais tout bonnement pas qu'elle était la meilleure issue pour ces personnages, ni celle que l'auteure risquait de privilégier. Après tout est-ce qu'une fin heureuse c'est forcément quand les personnages finissent ensemble ? Est-ce que parfois la meilleure fin, la plus satisfaisante, ça ne serait pas autre chose ? Comptez sur Maybe Someday pour remettre toutes vos certitudes à zéro !

En conclusion, Maybe Someday est encore un petit bijou qui nous est offert par Colleen Hoover. Cette auteure a un réel talent pour créer des personnages et histoires captivants et mémorables. J'ai rarement lu des romans qui m'ont autant fait vibrer que les siens, et ce dernier en date atteint réellement une magnifique apogée. A lire absolument !

par Althea
Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not
Colleen Hoover   
Bien que se soit un tout petit livre, quel plaisir j'ai eu de me replonger dans l'ambiance de Maybe Someday !

Je ne vais pas vous faire tout un commentaire sur Maybe Someday sinon on y passerait des heures. Mais en bref : c'était mon énorme coup de coeur de tous les temps !! Je n'avais encore jamais ressenti ça pendant une lecture, Colleen Hoover est tout de suite passée sur la première place du podium.

C'est pour vous dire que j'avais hâte de me plonger dans la tête de Warren, étrange colocataire et de Bridgette très chiante colocataire.
Mais on en sait enfin plus sur eux, sur leurs failles etc...
En plus de cela c'est très plaisant de suivre l'humour un peu casse-bonbon de Warren, j'aime bien !

L'histoire est plutôt courte mais agréable tout de même !

Bien sûr je ne vous cache pas que j'étais en mode euphorie OMG quand le personnage de Ridge ou Sydney apparaissaient.

Je crois que c'est donc la dernière porte qui était ouverte sur le monde de Maybe Someday ! Mais je n'hésiterais en aucun cas de les rouvrir !

par lois21
Confess Confess
Colleen Hoover   
Confess a été une première de beaucoup de chose pour moi: premier livre New Adult, premier livre de Colleen Hoover..

Ce livre est juste.. ouah. J'avais tellement entendu parler de Colleen que je ne savait plus vraiment quoi penser et là je suis juste épater. L'écriture est tellement fluide et captivante et la dernière fois que j'ai lue une chose comme ça c'était avec Obsidienne l'année dernière (bien que les livres que j'ai lu entre temps soient tops.)

Confess est le mélange parfait de suspens, de romance, de sensualité et d'art. Les personnages sont tellement intrigants et tellement... vivants. Owen et Auburn resteront à toujours gravés dans mon esprit et mon cœur.

L'histoire en elle-même est simple et complexe à la fois. On a un peu d'insta-love mais cela ne m'a pas dérangé pendant ma lecture. Ils sont des personnages troublés juste comme il faut pour les rendre passionnants.

[spoiler]Le combat d'Auburn pour son fils était tellement touchant. Je ne suis pas habitué à ce genre de situation dans un livre, lisant généralement que du Young Adult mais Colleen a réussi à rendre cette situation fluide. Les scène de ''viol'' était froide et l'ambiance parfaitement géré pour la rendre la plus horrifiante possible.[/spoiler]

L'art contenu dans ce bouquin est juste à tomber en plus. Je pouvais parfaitement imaginer Owen à travers ces peintures.

Bref, j'ai tout adoré au plus haut point et j'ai hâte de lire TOUT LES AUTRES LIVRES DE COLLEEN.
À première vue À première vue
Colleen Hoover   
C'est le premier livre de Colleen Hoover que j'ai du mal à noter car je n'ai pas été transporté comme tous ses autres livres. C'est vrai que le fond de l'histoire est bon, la morale est belle. Mais la trame est pleine d'histoires dans l'histoire, ce qui ne m'a pas permis d'apprécier les personnages ni mêmes les quelques situations qui auraient pu être marquantes. C'est un bon livre "pour ado" qui se lit simplement.

par Maye2009
Too Late Too Late
Colleen Hoover   
Avant de commencer, il faut absolument que je vous prévienne. Too Late n'est pas à mettre dans toutes les mains. D'ailleurs, même l'auteure a prévenu tout au début du livre.

Vous le savez certainement, je suis fan de Colleen Hoover. c'est d'ailleurs en refermant son roman Maybe Someday que j'ai décidé d'ouvrir mon blog, pour dire à la Terre entière qu'il fallait lire ce roman.. Et tant qu'à faire, je vous conseille aussi Hopeless, Indécent et Ugly Love.. Confess aussi d'ailleurs.. ah et Jamais Plus aussi (même s'il change de ton)

Bref, c'est donc parce que je suis fan de CoHo, que j'étais hyper curieuse de découvrir l'histoire de Sloan. Il faut savoir qu'à la base, l'auteure a écrit cette histoire pour le délirer, et c'est à force que ses lectrices lui demandent de leur montrer, qu'elle en est venue à publier chapitre par chapitre Too Late, sur WattPad.
J'avais donc eu écho très vite de certains détails de ce roman, et j'avoue, j'ai attendu sagement la traduction pour le lire car j'étais assez septique, voire réticente sachant certains points.. mais en même temps c'est Colleen Hoover, donc je me devais de la lire. (Il faut savoir que j'ai actuellement 31 livres de cette auteure dans ma bibliothèque.. En VO, en VF, de différentes Maisons d'édition, bref je suis accro)
C'est donc sans grande attente, et en connaissance de cause de que je me suis lancée hier dans cette lecture. Direct quand il est arrivé dans ma PAL.

La première chose que j'ai envie de dire, c'est que pour une fois je suis HEUREUSE d'avoir été spoliée. Heureusement que j'étais au courant des grandes lignes du bouquin, et heureusement que Colleen Hoover explique comment et pourquoi Too Late a été écrit, puis publié.. Parce que là, autant vous le dire tout de suite.. J'ai la moitié du temps de ma lecture à me dire "non mais WTF !!, t'es sérieuse là, Colleen ??"
L'écriture de CoHo est toujours addictive. Ça, c'est un fait, je ne peux pas lui retirer ça. J'ai dévoré les 350 premières pages (sur 470) .. Je suis passée par plusieurs stades durant ma lecture. Dès les premiers chapitres j'ai senti que je n'allais pas pouvoir m’arrêter de lire, et j'étais donc soulagée.. Puis, plus je tournais les pages, plus je déchantais.. pour ensuite retrouver espoir. Il faut dire que Carter avait tout pour lui au début. Malheureusement, Asa était là, et avait droit, lui aussi à ses chapitres (avec son point de vue). Du coup je suis passée par plein d'émotions. J'étais à fond, puis surprise, blasée, agacée, énervée, pi je reprenais espoir.. Jusqu'à la fin du livre.. enfin, quand je dis fin, c'est plutôt, la fin de l'histoire avant les prologues et épilogues.
Car Il faut le savoir, ce livre a été publié comme il a été écrit, et mis en ligne sur Wattpad.. Du coup, quand on arrive à la fin du livre, et qu'on se dit : ah, c'est bon, j'ai compris l'idée.. Ba Colleen Hoover nous en rajoute une couche.. puis une autre.. et encore une autre.. Franchement, les derniers chapitres là, je les ai lus presqu'en diagonales.

Je suis donc là à rédiger cet avis, et je ne sais toujours pas quelle note donner à ce roman.
Tout à l'heure, j'étais avec ma voisine-amie, et je lui parlais de mes impressions, à chaud (je venais juste de le terminer) et je lui ai sorti un truc du genre "non, mais je pense qu'en fait, l'auteure l'a écrit alors qu'elle faisait une overdose de Coca-Cola.."

En fait je pense qu'on a deux possibilité pour lire ce roman et l'apprécier un tantinet soit peu :
- Soit en ne connaissant pas la plume de l'auteure, et là, on n'en a donc aucune attente, et soit ça passe, soit ça casse.. (faut surtout ne pas trop réfléchir sur les réactions des personnages, car bien souvent je m'disais que ce n'était pas du tout crédible, voire pire, que ce n'était pas du tout plausible ..les histoires de dépôts de plainte, etc.. je veux bien que la justice américaine soit bancale, mais là, hein)
- Soit le prendre comme une grosse blague. Le prendre au 39è degré, et le lire avec humour.

En plus, je n'ai pas du tout réussi à avoir de l'empathie pour les personnages (j'y ai cru au début, mais c'était tellement surdosé, et pas réaliste par moment, ou du moins trop "catastrophisé", sans émotion).. Pire, même, j'étais agacée de voir que l'auteure avait envie de nous faire ressentir de la sympathie pour Asa.. Non franchement, j'avais envie de hurler durant certains passages.. Je n'ai pas du tout retrouvé la plume de l'auteure niveau romance, moments choupinou.. J'veux dire.. Ok, CoHo change totalement de registre, de genre.. mais mince quoi, où est passé ce qui a fait son style à proprement parler? Cette faculté qu'elle avait de nous faire passer des larmes aux rires en 3 paragraphes ?

En résumé, je ne sais pas quoi penser de cette lecture. Franchement, si ce livre avait un autre nom d'auteure sur la couverture (que je trouve bizarre mais qui représente finalement bien l'histoire), je ne m'y serais pas du tout intéressée.. C'est parce qu'il était écrit par Colleen Hoover que je l'ai lu, car comme on le dit souvent (Nos étoiles contraires, le film, ou encore l'introduction de Jay Crownover dans Wild Men 1) , quand on aime une personne, on serait "capable de lire sa liste de courses" tellement on est impatient de replonger dans ses œuvres, d'en découvrir de nouvelles..
Malheureusement, depuis November 9 que j'ai lu en VO, et Jamais plus que j'ai lu en VF, je commence à perdre mon amour pour ses romans. Je veux bien que les auteures ont le droit, et souvent ont besoin de changer de registre.. Mais .. je reste bloquée sur un truc en fait :
Comment peut-on passer de l'écriture de Jamais Plus, avec un message fort, beau, poignant.. à Too Late.. Comment, après avoir écrit Jamais plus, peut-on faire sortir de son imaginations des personnages, et surtout leur faire faire des trucs de ce genre ?
Colleen Hoover explique bien au début de son roman, qu'au départ, elle écrivait pour elle-même et n'avais pas l'intention de publier cette histoire... Bah j'ai envie de dire .. J'aurais peut-être préféré qu'elle le garde secret. Mon cerveau et mon petit cœur n'avait peut-être pas besoin de ça en fait..

En conclusion je dirai que si vous avez le cœur bien accroché, si vous arrivez à vous détacher des histoires précédentes de Colleen Hoover, si vous n'en attendez pas grand chose, et si vous gardez en tête qu'il n'est pas fait pour tout public, alors laissez-vous tenter, il vous plaira peut-être.
En ce qui me concerne, j'espère vite l'oublier. Et je ne le conseillerai pas du tout à ma fille qui est fan de Colleen. Je veux qu'elle garde son amour pour l'auteure intact. Par contre, je le conseillerai à mon amie Christelle, pour avoir son avis ;)
D'ailleurs si vous l'avez lu, je serai heureuse d'avoir votre avis.. pour voir si on a ressenti les même interrogations au fil de notre lecture..
Ugly Love Ugly Love
Colleen Hoover   
Alors là. .. waw. Chapeau bas Colleen Hoover.
Ce qui m'a le plus bouleversé dans cette histoire c'est ce que j ai ressenti par rapport aux personnages. C'est la premiere fois que je lis une romance ou j ai l impression que les personnages sont vivants. Vraiment vivants. La seul fois ou j ai du faire une pause dans ma lecture c etait pour aller au restaurant et Miles et Tate étaient là avec moi. Encore et toujours.
Ce livre a tout pour plaire. L ecriture, les jolies phrases, les scènes d'amour qui ne sont pas supposées être des scènes d'amour, les mots, les regards,... j en ai eu les larmes aux yeux. Ce livre m'a donné envie de tomber amoureuse, quitte à ressentir la douleur qui accompagne l'amour, parce que c'est inévitable. La perfection n'existe qu'avec l imperfection, dit on. Cette histoire m'a retournée, émue et fait ressentir des choses que je croyais enfouies en moi à jamais.
Un immense coup de coeur.

par Lulla-By