Livres
541 422
Membres
572 754

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Blessures invisibles



Description ajoutée par annick69 2020-01-03T13:12:45+01:00

Résumé

Le major Maraval est retrouvé mort à son domicile, une balle dans la tête, son arme à la main.

La thèse du suicide est pourtant très vite abandonnée par le groupe du commandant Rebecca de Lost, et les pistes militaires et familiales se multiplient.

Dans le même temps, le « tueur au marteau », demeuré silencieux depuis l'enterrement du capitaine Atlan, décide de reprendre du service.

Deux enquêtes sous haute tension. Un final explosif !

Afficher en entier

Classement en biblio - 19 lecteurs

extrait

Mais toute cette nouvelle technologie lui est totalement étrangère. Son index est sur le point d'appuyer sur la touche verte du téléphone lorsqu'elle ressent une sorte de piqûre au niveau de la nuque. Une petite décharge électrique, puis le trou noir. Ses muscles se tétanisent instantanément. En quelques secondes, son corps ne lui appartient plus. Elle aperçoit un bras qui s'approche pour l'enlacer. Impossible de crier. Impossible d'émettre le moindre son. Elle comprend parfaitement ce qui est en train de se passer, mais ne peut absolument rien faire. Prisonnière de son propre corps, pas à pas, en compagnie de...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par sylviek 2020-08-09T22:36:25+02:00
Or

Le major Maraval s’est donné la mort ; atteint du syndrome de stress post-traumatique, il trimballe de lourdes séquelles depuis son retour du Mali. Devenant agressif, il avait demandé à sa femme de s’éloigner avec les enfants le temps qu’il se soigne. Il souhaitait retrouver une vie de famille normale et ne se serait pas suicidé aux dires de sa femme. Mais un droitier ne se tire pas une balle de la main gauche!

Le commandant Rebecca de Lost a aussi des blessure intimes celle de la perte de son mari alors pour pallier, elle bosse. Son adjoint lui demande d’enquêter sur la mort du major qui est le mari d’une de ses amies.

Elle devra donc gérer cette enquête et celle du tueur au marteau. L’assassin après avoir tué 12 femmes était en pause mais les meurtres reprennent toujours aussi atroces. Le tueur au marteau harcèle Rebecca, il la veut pour lui !

Une histoire comme j’aime ; pas de temps mort, des personnages complexes, un tueur sanguinaire, de fausses pistes et surtout un dénouement inattendu.

Chaque personnage a son histoire et son importance que ce soit Rebecca, son adjoint amoureux transi, sa jeune lieutenant homosexuelle en mal d’enfant, son amant et ses enfants, la femme du major et même le légiste !

Isabelle Villain réussi à donner un vrai sens à cette histoire qui est émaillée de référence ou d’annotations concernant l’armée (la grande muette), l’ambiance actuelle avec les attentats, le milieu policier, les flics avec leurs forces, leurs faiblesses, leur difficultés. Le tout nous donne une intrigue plurielle où elle dose parfaitement ses différents ingrédients qui rendent ce thriller captivant. J’ajouterai que le titre est bien trouvé ! (bah oui mon truc c’est les titres et le final …).

Un bé mol :

Un seul regret ……….. celui de ne pas avoir lu le roman précédent (au vu des références mais celui ci peut se lire indépendamment) et celui de ne pas avoir rencontré cette auteure plus tôt. J’y ai remédié Madame Isabelle Villain je vous suis et ne vous lâcherai pas de sitôt !

Afficher en entier
Or

Quatrième et dernière? enquête mettant en scène le commandant Rebecca de Lost, Blessures Invisibles réussit à être encore meilleur que le très plébiscité Mauvais Genre.

Ici, le Tueur au Marteau reste en filigrane au début du roman, pour laisser place au suicide/assassinat du major Maraval, qui se résout de façon assez lapidaire bien que gardant des surprises jusqu'au bout.

En effet, l'affaire qui préoccupe réellement le commandant de Lost durant les quatre romans qui lui sont consacrés sont bien le Tueur au Marteau, pour le reste, vous pouvez les lire de façon indépendante mais vous louperiez beaucoup sur l'évolution du personnage principal et ce jeu malsain auquel le tueur s'acharne de livre en livre...

Dans ce roman, l'affaire du major Maraval va permettre au commandant de Lost de se mesurer au machisme et au grand silence que la Grande Muette s'applique à respecter même vis-à-vis des forces de l'ordre.

L'autre thématique, que j'ai trouvé bien traité est le Syndrome Post Traumatique ou Stress Post Traumatique qui s'abat sur les soldats après des années de mission et qu'ils reviennent à la vie civile. Ces hommes qui sont lâchés dans la nature alors qu'ils sont détruits de l'intérieur et rongés par des cauchemars et qui ont pour conséquence que la personne n'arrive pas à se réinsérer dans la vie civile, se retrouve séparée de sa famille, qui ne peut supporter l'homme revenu, voire se suicide...

Un constat bien triste et sur lequel il faudrait travailler pour mieux aider ces personnes qui souffrent au retour.

Blessures Invisibles parlent donc de ce Stress Post-Traumatique : des hommes qui reviennent entier et dont les blessures sont psychologiques et souvent incurables.

Blessures Invisibles est un très bon roman qui nous livre enfin un combat dantesque entre Rebecca et le Tueur au Marteau, ce qui laissera des traces.

Que vous dire d'autre à part de découvrir l'auteure Isabelle Villain si ce n'est pas encore fait. Une jolie plume qui donne sa voix au polar francophone.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2020-03-08T17:02:51+01:00
Argent

"Blessures invisibles" est un thriller très appréciable à l'écriture addictive qui réussi selon moi à surpasser l'enquête précédente (Mauvais genre, Isabelle Villain 2018), ici nous avons une nouvelle enquête intéressante sur un meurtre maquillé en suicide, en parallèle nous continuons l'enquête du tueur au marteau, et cette fois on en sait plus !!

Au niveau des personnages, j’ai eu un peu de mal avec, surtout « Rebecca de Lost » qui a un caractère assez ambigu, trop sûre d’elle, nonchalante. Pour les autres ils sont bien à leur place et agrémentent bien l’histoire.

L’histoire du roman en elle-même (Le meurtre maquillé), est bien sympa, l’enquête est concise et bien calibrée mais tout l’intérêt réside dans l’autre enquête, celle qui court sur plusieurs romans, celle du tueur au marteau, on apprécie de savoir enfin ce qui se passe avec lui, ce qu’il veux, pourquoi ?, comment ?, c’est le point fort du livre.

Une bonne lecture.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2020/03/blessures-invisibles-isabelle-villain.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2020-02-18T13:09:01+01:00
Or

http://saginlibrio.over-blog.com/2020/02/blessures-invisibles-opus-4-de-isabelle-villain.html

Je retrouve l'équipe du commandant de Lost après les avoir laissé en suspend avec "Mauvais genre". Ces deux romans fonctionnent ensemble si vous voulez tout bien suivre. Des réponses seront élaborées, des synthèses effectuées mais chacun sera très déstabilisé dans sa propre vie autour de ce qui se joue dans leurs enquêtes.

Oui c'est un policier avec des investigations dérangeantes, mais cette histoire est aussi celle de ce qui les caractérise tous, ce qui fait qu'ils forment une seule et même équipe. J'ai ressenti une attirance certaine, vivant leurs émotions intrinsèques.

Outre le fait que l'auteure laisse planer une tension soutenue, elle nous entraîne dans les méandres de l'insoutenable, de l’innommable. J'ai eu plusieurs serrements au ventre sur des scènes nécessaires mais fortes.

Je me suis affiliée les personnages, comment faire autrement au regard de la manière dont Isabelle Villain nous les fait vivre. Qu'ils soient du bon ou du mauvais côté, leurs particularités permettent à ces deux enquêtes de s'imbriquer avec brio.

Je ne peux que vous enjoindre de venir découvrir Rebecca de Lost, car en refermant les pages de ce roman, vous y laisserez une part de vous!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2020-02-16T22:51:01+01:00
Lu aussi

Un livre : deux enquêtes policières. L’une vous mènera dans le milieu militaire après la découverte du corps du major Maraval retrouvé mort d’une balle dans la tête. L’autre enquête, totalement indépendante, fera suite à la réapparition du « Tueur au marteau » qui reprend du service.

C’était la première fois que je découvrais la plume d’Isabelle Villain et ça a été une super chouette découverte comme je les aime. Pourquoi me demanderez-vous? Parce qu’il y a du suspens, une bonne dose de triturage des méninges pour découvrir les coupables, des personnages attachants et un final à la hauteur de ce qui a précédé. Une vrai page-turner addictif!

Si vous me suivez par mon blog ou par les réseaux sociaux, vous devez savoir que, lorsque je lis des livres tirés de séries ou suites, j’aime commencer par les prémisses afin de pouvoir suivre les évolutions des personnages et observer le travail continu de l’auteur. Ici, pour une fois, j’ai dérogé à ma règle. En effet, l’héroïne Rebecca de Lost apparaît dans le thriller « Peine capitale », paru pour la première fois en 2014.

Cette dérogation ne m’a pas ennuyée dans ma lecture. Certains rappels sont faits et je ne pense pas que cela va m’empêcher de me plonger dans d’autres bouquins d’Isabelle Villain car j’ai beaucoup aimé sa façon de dérouler l’enquête policière. Maniant l’art des fausses pistes avec brio, le lecteur tombe vite dans le panneau pensant avoir tout trouvé. Les rebondissements s’enchaînent et on finit le livre beaucoup trop vite, tant on s’y plaît dans notre nouveau costume d’enquêteur auprès de la brigade du commandant de Lost.

Merci aux éditions Taurnada pour leur confiance et pour me faire découvrir à chaque fois de belles plumes francophones qui méritent vraiment d’être lues et qu’on parle d’elles. Voilà encore un thriller que j’ai beaucoup aimé. Je sais maintenant qu’avec cette maison d’édition il n’y a que peu (voir pas du tout) de chance d’être déçus !

Afficher en entier
Or

Isabelle Villain a l’art et la manière de maîtriser avec perfection le suspense. Cette nouvelle enquête a eu le mérite de me faire tourner la tête et je me dois de le mentionner.

Rebecca de Lost remonte doucement la pente depuis la dernière enquête. Des conséquences bien trop lourdes et insurmontables, des nuits blanches succèdent aux cauchemars et à ce sentiment d’impuissance qui la bouffe littéralement. Pourtant Rebecca de Lost a tout de la guerrière mais sa dernière affaire l’a profondément bouleversée. Depuis ses congés forcés, elle reprend peu à peu du service et son équipe aussi. L’affaire « le tueur au marteau » est sur toutes les lèvres, malgré le silence de ce dernier. Plus aucune victime depuis 6 mois.

Dépêchée sur une scène qui ne ressemble que très peu à un suicide, Rebecca se plonge dans cette nouvelle affaire. Indices, confrontations, découvertes, peu à peu l’affaire s’étoffe et tout mène à un seul coupable. Qui de la grande famille des militaires ou de la famille proche de la victime est le coupable ? De Lost et son équipe font devoir être attentif à tous les éléments en leur possession et surtout se méfier des apparences.

En parallèle de cette enquête, le mystérieux « tueur au marteau » refait son apparition. Les victimes sont de retour et en un laps de temps très court. Toute l’équipe est sur le qui-vive et de Lost émet certain soupçons. Des lettres et des messages lui mettent une grande pression. Richard, le procédurier, met le doigt sur un indice capital. Une course poursuite s’engage, arriveront ils à mettre la main sur ce psychopathe ?

Isabelle Villain signe un nouveau polar totalement hallucinant. J’ai été accaparée par ces deux enquêtes. Isabelle Villain n’y va pas de main morte. Deux intrigues totalement indépendantes pour deux fois plus de suspense. Je dois dire que je me suis prêtée au jeu et l’autrice a réussi à me balader et ça je l’apprécie énormément. Je me suis fait bananée ! Outre le côté polar, Isabelle Villain approfondit la personnalité de Rebecca. Je retrouve une femme blessée qui fait tout pour sortir la tête de sous l’eau. Son côté persévérant, entêté et colérique est omniprésent. Côté sentimental c’est le grand flou. Son cœur voudrait tant continuer cette histoire avec Tom et sa tête lui dicte le contraire. Isabelle Villain met l’accent sur deux autres personnages, Cyril, l’ancien procédurier, et Mélina la dernière arrivée. J’ai aimé découvrir leurs personnalités respectives et leurs secrets.

Isabelle Villain signe un polar excellent et addictif. Deux intrigues, des personnages cabossés, une atmosphère oppressante portés par une plume qui ne ménage pas son lecteur. Et un final qui laisse sur les genoux. Je pense avoir le droit de dire que Blessures invisibles est un super page turner !

Afficher en entier
Or

Avec Isabelle Villain, je crois qu'on tient là un grand nom du polar. "Blessures invisibles " est un de ces romans impossibles à lâcher. L'écriture est maîtrisée, rythmée, et l'alternance entre les deux enquêtes parfaitement fluide. Je suis partie comme une grande dès le début sur une fausse piste et je me suis fait balader comme si je n'avais jamais lu un polar. Bien joué ! J'avais raté les romans précédents de la dame. Je vais essayer de corriger ça au plus vite.

Afficher en entier
Diamant

Quand on a aimé un personnage de roman comme j’ai aimé celui de Rebecca de Lost dans Mauvais Genre, c’est un plaisir de la retrouver aujourd’hui dans Blessures invisibles mais aussi avec de grandes attentes. Un commandant de groupe à la personnalité touchante qui se retrouve à devoir gérer deux enquêtes qui ne la laissera pas souffler et nous non plus. Deux intrigues à résoudre pour deux fois plus de rebondissements et de suspense. Tout d’abord un officier de l’armée est retrouvé mort une balle dans la tête et même si tout fait penser à un suicide, ce n’est pas le cas alors qui avait à tirer profit de la mort du major Maraval ? En second lieu, il semble que le « tueur au marteau » reprenne du service, ce n’est pas un inconnu pour le groupe de Lost, pourtant il arrive toujours à passer entre les mailles du filet. Je me suis laissé prendre par ce thriller psychologique et je n’ai pas pu le lâcher avant la fin. Ce superbe thriller a réussi à maintenir mes neurones en état de veille, fébriles et captivés. Il faut dire que les membres du groupe y sont pour beaucoup, la personnalité des personnages secondaires est ici travaillée en intensité et cela donne du relief aux deux intrigues. « Les méchants » sont de vrais cas et j’ai aimé chercher à savoir qui ils étaient parmi les suspects. Je n’ai pas réussi à démêler les fils brillamment tissés par l’auteure, entre les fausses pistes, les effets de surprise et la cascade des péripéties, j’étais agréablement submergée. Un des thèmes abordé est celui du SSPT, dont j’ai beaucoup entendu parler mais que je connaissais assez peu et le voir ainsi mis en scène c’était enrichissant car les blessures invisibles sont souvent celles qui blessent encore et encore alors que le les blessures physiques sont déjà cicatrisées. Du thriller français de qualité à consommer sans modération.

http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/02/02/37978962.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Root 2020-01-22T15:47:41+01:00
Pas apprécié

J’étais pour ainsi dire persuadée que ce roman allait me plaire, au vu des nombreux avis que j’ai pu lire ces derniers temps sur les précédents opus de l’auteur. Et pourtant, je vais me livrer à un exercice que je n’apprécie guère : vous dire en détail pourquoi je ne l’ai pas aimé.

Se laisser embarquer dans une histoire ne tient parfois pas à grand-chose. Un paragraphe qui vous parle, des expressions qui vous sont familières, un personnage auquel vous voudriez pouvoir prêter main-forte. Un truc tout personnel qui vous fait vous sentir à votre place, là, dans cette histoire, et foncer tête baissée, peu importent la nuit écourtée ou le rendez-vous que vous allez manquer. Je le regrette, mais Blessures invisibles n’a pas su « venir me chercher ». C’est plutôt bien ficelé, la double enquête plutôt bien exploitée, mais le tout est trop classique à mon goût ; Rebecca de Lost est une héroïne travaillée, mais pas suffisamment originale pour que je m’y attache ; les thèmes sont intéressants – suicide (ou pas ?), stress post-traumatique – mais déjà souvent lus pour ma part, et le style ne m’a procuré aucune émotion, malgré des propos sensibles. Le suspense était présent, alors qu’est-ce qui n’a pas marché ?

J’ai lu beaucoup de polars, j’attends vraiment qu’on me surprenne pour me convaincre, qu’on revisite les codes du genre, sans quoi je classe rapidement dans « j’ai lu aussi », sans plus de souvenirs. Il y a des bouquins que je trouve mauvais, aux dialogues forcés, au dénouement mal amené, ce n’est pas le cas de celui-ci. Et son succès parle pour lui ! Mais il n’était pas pour moi.

Afficher en entier
Or

La voici, la voilà je veux parler de ma dernière lecture de l’année 2019 ! Pour cet événement j’ai choisi les Éditions Taurnada avec le petit dernier d’Isabelle Villain « Blessures invisibles ».

Quatrième de la série des aventures du lieutenant Rebecca De Lost, Blessures invisibles est un polar dans lequel j’ai pris beaucoup de plaisir.

Bien que ce livre puisse être lu indépendamment des autres, comme je l’ai d’ailleurs fait, je conseille tout de même de lire dans l’ordre les précédents opus à savoir, Peine capitale, Âmes battues et enfin Mauvais genre.

Donc comme je le disais, ce livre est mon tout premier de l’auteure.

J’ai ressenti une certaine appréhension au moment de prendre cette histoire au vol, peur de ne pas comprendre l’enquête qui s’étale sur ces quatre livres, peur également de passer à côté des personnages qui se sont construits et qui ont, à n’en pas douter, mûri au fil du temps. Mais il n’en est rien, je peux rassurer le lecteur qui se trouve dans la même situation que moi, on plonge direct dans une toute nouvelle enquête, quant à la deuxième celle qui prend naissance dès le premier livre, nous ne sommes pas perdus pour autant.

L’auteure informe ses nouveaux lecteurs sur cette enquête du tueur au marteau, sans pour autant rabâcher les éléments pour les personnes présentes depuis « Peine capitale ».

Alors certes, j’aime suivre l’évolution des personnages c’est un aspect propre à la lectrice que je suis, mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier cette équipe courageuse, mais fort ébranlée par la vie.

On se prend facilement au jeu et nous les suivons avec délectation dans cette frénésie meurtrière et dans la manipulation dans laquelle ils sont plongés malgré eux.

J’ai trouvé une écriture fort agréable, prenante à souhait ce qui m’a emmenée petit à petit vers une fin comme je les aime, avec des rebondissements jusque dans les toutes dernières pages.

Je remercie Joël Maissa des Éditions Taurnada pour sa confiance renouvelée. Cette ME que j’apprécie tant, riche de belles découvertes confirme encore une fois par ce livre toute l’étendue de la qualité de leur ligne éditoriale.

Afficher en entier

Date de sortie

Blessures invisibles

  • France : 2020-01-09 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 19
Commentaires 17
extraits 1
Evaluations 14
Note globale 8.31 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode