Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de BleuennMoana : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Temps des Chronophages Le Temps des Chronophages
Michel Honaker   
Muséum.
Quelques décennies plus tôt, on avait rassemblé hors de la cité toutes les merveilles du monde afin qu’elles ne distraient pas inutilement les habitants soumis au Grand Ordonnancement. Sur ce monde où chaque seconde qui s’écoulait avait le poids d’une goutte de sang, tout ce qui pouvait détourner le citoyen de cette urgence avait été implacablement jeté au rebut. Ainsi cette plaine à l’origine infertile s’était vue en quelque sorte replantée de temples birmans, de pyramides égyptiennes, d’acropoles et de statues de toutes origines. Évidemment, dans la hâte, les monuments n’avaient été qu’entassés, et parfois superposés de sorte que le lieu ressemblait à un gigantesque capharnaüm s’étendant sur des kilomètres sans vie.

par Brochmael
L'Abomination de Dunwich L'Abomination de Dunwich
Howard Phillips Lovecraft   
- La première nouvelle (éponyme) est l'exemple type de Lovecraft. On plonge entièrement, jusqu'au cou, dans une intrigue où il est question de Grands Anciens, de Yog-Sothoth (que je connaissais de l'Affaire Charles Dexter Ward), de sorcellerie abominable et de volontés d'extermination et de retour des temps anciens. Le style est comme à l'accoutumée, difficile pour ceux qui aiment la simplicité, lourd dans la description et chargé au niveau des adjectifs, mais tout cela fait partie de la particularité de l'auteur, et est la force de sa narration.
- "Je suis d'ailleurs" m'a ravie. Très différente de la précédente, elle se place dans la peau d'un individu que nous allons suivre le long de cette dizaine de pages. L'écriture est merveilleuse, et la breveté du récit ne nous fatigue pas. Le style est toujours le même, l'indicible contourné par des mots évocateurs d'une horreur que nous parvenons à grand peine à nous représenter, la peur dans le récit, non dans l'action ; dans l'ambiance et la description, non dans la vue et la présence.
[spoiler]Cette nouvelle m'a fait penser au monstre de Frankenstein, dans cette position subjective de l'horreur, vécue par celui qui en est l'auteur, celui qui la diffuse. Même si la chute n'est pas une surprise, elle reste superbe.[/spoiler]
- "Des rats dans les murs" est narrée à la première personne. Un homme va s'interroger sur l'origine de certaines légendes, rumeurs et mythes sur sa famille ; secrets qui sont morts avec son grand-père. Il va donc retourner à la demeure familiale, pour y découvrir la vérité... très angoissant.
- "Le modèle de Pickman" est vraiment excellente. Pour changer, l'intrigue se base ici sur les représentation de l'innommable ; de l'horreur et l'inhumain. Un peintre génie qui est désavoué par ses proches, refusé dans les galeries, tellement ses peintures sont contre-nature. Un proche, le dernier, va raconter ce qu'il sait, ce que Pickman lui a montré. Les descriptions sont fabuleuses, même si ici, c'est au troisième degré que la narration se passe, car l'horreur est représentée en image, puis racontée par le narrateur.
- "La musique d'Erich Zann" ne m'a pas tellement emballée. L'histoire est assez courte et peu remplie ; j'espérais beaucoup plus qu'il n'y avait en réalité. Je pense malgré tout n'avoir pas tout compris. Cette fois, c'est sur la description de la musique qu'est centrée la narration.
- "La Cité Sans Nom" est une typique lovecraftienne. A ce titre, on y retrouve tout ce qu'on s'y attend à trouver : un peuple antédiluvien aux qualificatifs extraordinaires, une civilisation déchue, une menace présente et de l'obscurité, beaucoup d'obscurité. Avec le temps on commence à connaître les description lovecraftienne ; elles perdent de leur magie, tout comme la progression petit à petit vers quelque chose d'immense, de gargantuesque. On le sent venir, mais néanmoins ça n'est pas lassant, même si plus autant éblouissant.
- "La Maison Maudite" est intéressante. On a droit, par le protagoniste, à une enquête sur une maison mystérieuse, avec tout un passage historique, l'ambiance, le contexte est bien fouillé et exposé. L'intrigue n'est pas très originale, mais Lovecraft sait la rendre unique, et à la fin on n'est pas déçu, là encore, ça sort assez de l'ordinaire, même pour du Lovecraft.
La légende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde La légende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde
Jacques Boulenger   
Une couverture magnifique et des récits légendaires fascinants. Dommage qu'il n'évoque que peu de mythes mais sinon j'ai beaucoup apprécié ce livre.

par Lunalla
Par-delà le mur du sommeil Par-delà le mur du sommeil
Howard Phillips Lovecraft   
J'ai apprécié mais cela m'a terrifié pendant au moins deux semaines et j'ai toujours une petite appréhension dans l'obscurité, ce livre fait ressortir tout les plus noires peurs de l'humanité!!!

par Perseus
La Tombe La Tombe
Howard Phillips Lovecraft   


Howard Phillips Lovecraft est sans nul doute l’auteur fantastique le plus influent du XXe siècle.
Son imaginaire unique et terrifiant n’a cessé d’inspirer des générations d’écrivains, de cinéastes, d’artistes ou de créateurs d’univers de jeux, de Neil Gaiman à Michel Houellebecq en passant par Metallica.

Le mythe de Cthulhu est au cœur de cette œuvre: un panthéon de dieux et d’êtres monstrueux venus du cosmos et de la nuit des temps ressurgissent pour reprendre possession de notre monde. Ceux qui en sont témoins sont voués à la folie et à la destruction.

Découvrez ou replongez-vous avec un délice coupable dans les récits les plus emblématiques de ce mythe, qui vous sont proposés à l’unité au sein de la collection Brage...

Le mythe de Cthulhu n’a jamais été aussi réel...


par Gkone
The Rain, Tome 2 : Après l'apocalypse The Rain, Tome 2 : Après l'apocalypse
Virginia Bergin   
J'ai trouvé la suite assez longue, j'en avais un peu marre de l'écriture façon journal intime et j'avais envie de baffer l'héroïne. Cependant j'avais envie de connaitre la fin de la saga c'est tout. J'ai pas trouvé cette saga exceptionnel mais l'idée de base est pas mal mais pas assez exploitée.
The Rain, Tome 1 The Rain, Tome 1
Virginia Bergin   
Je trouve que c'est un très bon livre. Je l'ai lu en anglais, forcément, et ce qui m'a poussé à l'acheter, c'est la 4e de couverture. Oui, enfin bon, pas juste la 4e de couverture, mais plutôt les papillons qui remplacer tous les "gros mots" et... Je n'ai pas été surprise non, je m'attendais à un bon livre, et je n'ai pas été déçu ! L'histoire est vraiment touchante, et on entre dedans très facilement, parce qu'il fait vrai, tout simplement. L'écriture est simple, l'histoire aussi, mais... Elle fait vrai ! Je ne vois pas comment le dire autrement, vous devrez le lire pour comprendre

par rachelle
40 jours de nuit 40 jours de nuit
Michelle Paver   
Lorsque j'ai commencé cette lecture j'étais moyennement convaincu, le style me paraissait assez moyen.
Mais j'ai pour principe d'éviter les jugements hâtifs, aussi j'ai poursuivi.

Et j'ai eu une excellente surprise. Ah! ils sont rares de nos jours les ouvrages au registre fantastique (je parle du vrais fantastique, celui du Horla de Maupassan, du Singe de Stefan King, et non pas cette étiquette que l'on colle aujourd'hui sur les ouvrages où apparaissent vampires et lycanthropes en tout genre)

L'histoire nous emporte dans le continent le moins connu du globe : L'Arctique.
Si le démarrage peut sembler un peu lent, il permet de bien réaliser la lente dégradation, tandis que la peur s'immisce, se faufile dans la vie de Jack...

Le style sans être non plus merveilleux traduit magnifiquement cela, la peur: celle qui nait des ténèbres du silence et de la solitude.

Je ne suis jamais allé dans l'Arctique, et ne pourrais y survivre, il me suffit de quelques heures passées seules dans ma maison, tandis que le reste de la famille est ailleurs de manière imprévue, pour que je sois saisie d'angoisse, que serait-ce que 40 jours à mille miles de tout lieu habités...


Et comme je l'ai précisé, c'est un roman fantastique, nous sommes libre pour notre interprétation: est-ce simplement le Rar, ou bien s’est-il réellement passe quelque chose?... c'est au lecteur de décider, et rien, rien ne le permet de trancher plus dans un sens que dans un autre...


par Mondaye
Traditions de Bretagne Traditions de Bretagne
Jean Markale   
La préface est de Pierre Jakez Hélias.
Il y écrit qu'en ce qui concerne l'ancienne Histoire des bretons, celle qui n'en finit pas de les mettre au monde,on ne saurait trouver meilleur introducteur que Jean Markale, ce breton de Bieuzy-Lanvaux...
...qui s'est attaché, depuis un quart de siècle et plus, à élucider les documents les plus déroutants,
...qui ne se prive pas de faire le point sur une ancienne civilisation éclatée au cours du second quart de siècle,
...qui la montre telle qu'elle apparaît encore réellement, à notre époque d'antiquaille, de brocantage et de menus divertissements folkloriques, quand on se donne la peine d'entrer dans les vraies maisons et de converser avec les vrais hommes...
Et ce petit ouvrage, paru, en 1976, aux éditions "Marabout" semble lui donner raison.
Mais cela dit, ajoute Pierre Jakez Hélias, les bretons d'aujourd'hui n'hésitent pas en prendre en compte toutes les nouveautés qui se présentent, comme toutes les idées qui surgissent à chaque matin...
Ce petit ouvrage est articulé en deux grandes parties - intitulées "Terre bretonne" et "Les bretons" - auxquelles vient s'ajouter une sorte de petit lexique reprenant la Bretagne de A à Z.
Il est très complet, parfois surprenant et se révèle, au final, assez original.
Il est illustré par d'anciennes cartes postales.
Lorsqu'on le referme, si l'on n'a pas été agacé par ce "trop-plein" de Bretagne en condensé, l'on en connaît un peu plus sur les costumes, sur la musique et les danses, sur la littérature, sur les croyances et les pratiques religieuses, mais aussi sur la maison, sur les sabots, sur la dentelle, les tissus, sur les pardons et pèlerinages, sur les contes populaires et sur bien d'autres trésors que recèlent cette magnifique et très présente région.

par Giles
Mémoires sur Louis XV et Madame de Pompadour Mémoires sur Louis XV et Madame de Pompadour
Madame du Hausset   
Un document passionnant sur la cour de Versailles sous le règne de Louis XV. On assiste aux manoeuvres politiques et amoureuses de Mme de Pompadour, sous l'oeil amusé de la narratrice. Un plaisir à lire.

par Armide