Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Blody : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle Noirs démons, Tome 1 : Tout ce qui brûle
Suzanne Wright   
Alors. D'après les quelques indices que j'ai pu glaner ici et là à travers l'histoire, il semblerait que Knox soit relativement possessif. No shit, me direz-vous, et c'est vrai que c'est un trait de caractère qui est assez discret chez ce personnage... Bon allez, trêve de plaisanterie, ce mec doit dire au moins 300 fois "tu es mienne" (ou toute autre phrase ayant la même signification) dans tout le tome, sans oublier toutes les autres formes de... euh, masculinité j'imagine, que l'auteure a égrenées durant son récit (comme des ordres à tout bout de champ, une arrogance incroyable, un besoin de contrôle vraiment pathologique et une certitude absolue que les femmes sont des poupées gonflables). Ah, mais parlons-en, de la poupée gonflable en chef, d'ailleurs ! Harper, si prometteuse, si sarcastique, si indépendante, si pleine de doutes... qu'est-ce qu'il t'est arrivé, chérie ? Pourquoi cette perte totale d'indépendance, pourquoi cette obéissance totale aux ordres de Knox, pourquoi ce semblant de personnalité qui, au final, ne ressort jamais aux bons moments ? Ceux qui liront ce commentaire me trouveront certainement méchante, mais sachez que ce roman m'a vraiment agacée. Agacée étant ici un euphémisme. Je n'imaginais évidemment pas une histoire bien originale ou pleine de suspense, heureusement pour moi, mais quand même, tomber sur ça ? C'est douloureux pour les yeux, des romans comme ça ! C'est ce genre de mecs qui est censé faire fantasmer ? Un milliardaire surpuissant maniaque du contrôle donneur d'ordres et de leçons habitué à obtenir tout ce qu'il veut et obsédé par le cul ? Je sais bien que Fifty Shades a initié un genre de culte mais quand même, faut se faire soigner.

Sincèrement, l'idée de base avec les démons, les alter ego etc. est vraiment sympa ! C'est différent des loups-garous et de leurs âmes sœurs tout en restant sensiblement sur la même branche, et on découvre des tas de nouveaux croisements, une société secrète et tout un tas d'espèces trop cools venues de la mythologie chrétienne. Mais voilà, tout tourne évidemment autour du lien entre Harper et Knox, et voir cette pauvre fille être contrôlée par ses hormones dès le chapitre 2, se targuer d'être quelqu'un d'insupportable et rebelle pour ensuite s'agenouiller quand il le faut et trouver ça totalement normal, ça fait juste mal au cœur. C'est peut-être un jugement très dur mais la première scène érotique (au chapitre 6, hein, alors qu'Harper avait juré ses grands dieux qu'elle ne coucherait jamais avec Knox) m'a limite paru être un viol tellement elle se fait manipuler dans tous les sens (oui, tu as bien lu) par ce... type. Et je pèse mes mots.

L'idée principale est passée donc je vais arrêter les frais. Si tu cherches l'histoire d'une relation malsaine, un mec ultra-possessif (genre vraiment), une explosion d'hormones tous les 3 lignes et des scènes très clichées agrémentées de "Harper est à moi, tu la blesses je te bute", bravo ! Ce roman est fait pour toi ! Sinon vraiment, passe ton chemin.
L'Héritage de la dague noire, Tome 1 : Baiser de sang L'Héritage de la dague noire, Tome 1 : Baiser de sang
J.R. Ward   
Génialissime...
On retrouve tous les ingrédients qui ont fait de la saga "la confrérie de la dague noire", un succès.
J'ai beaucoup aimé tous ces nouveaux personnages.
L'histoire et l'intrigue sont prenantes.
A lire ++++

par Adèle
L'Appel de l'ange L'Appel de l'ange
Guillaume Musso   
Wow, livre fini en 1 jour... c'est, vraiment époustouflant !
Si la fin est peut-être moins surprenante que son précédent, elle n'en reste pas moins géniale !!! :D
C'est quand on arrive au bout du livre que tout s'éclaire, qu'on a compris telle ou/et telle chose !
C'est fou tous les indices qu'on a au début pour savoir la fin, et en même temps, ils sont tellement subtiles, qu'il est cazi impossible de savoir la fin dans sa totalité !!!
Un nouveau genre pour Musso: Le thriller, qu'il manie quand même pas mal du tout !!
Un nouveau genre, et un nouveau succès !!

Merci, M. Musso pour ce nouveau moment de plaisir de lecture !

par Fred_93
La meute de Chânais tome 4,5 : Anthony - la rédemption La meute de Chânais tome 4,5 : Anthony - la rédemption
Ysaline Fearfaol    Ayleen Night   
C’est avec une grande impatience que j’attendais cette nouvelle aventure des de Chânais, d’autant plus qu’il s’agit de la première homo-romance de la série. Deux noms de plume, deux univers qui se mêlent et s’entrecroisent pour une même auteure, côté romancière, et pour un même plaisir, côté lectrice. Ysaline Fearfol, biographe attitrée de cette Meute pas comme les autres, et son alter ego Ayleen Night, plus connue pour ses romances entre hommes, nous content ici une belle histoire sur un parchemin « gris comme un jour sans espoir »…

Pour ma part, j’y ai retrouvé avec délectation les deux protagonistes principaux, déjà entraperçus dans les livres et écrits précédents.

D’un côté, Anthony de Chânais, à première vue imbu de lui-même, hautain, arrogant et poussant le mépris jusqu’aux portes de la félonie... en un mot comme en cent : épouvantable à souhait, une vraie tête à claques, comme dans mon souvenir. Mais, somme toute, c’est mal connaître le talent de notre « chroniqueuse » et ce qui caractérise incontestablement les membres de la Meute.

D’un odieux personnage, j’ai finalement découvert un adorable jeune homme, attachant de par son histoire tourmentée. Un jouvenceau, en comparaison des protagonistes principaux masculins des autres tomes, et pourtant déjà tellement blessé. Meurtri par la vie, par les siens, par ceux qui étaient censés l’aimer et le protéger, par un amour impossible et, surtout, par des choix peu judicieux qui l’ont conduit à renier sa véritable nature et à vendre son propre clan. Plus qu’un bel éphèbe en devenir, un être tout en souffrance pour qui la culpabilité et la honte avaient jusque-là dirigé l’existence. Ces deux sentiments omniprésents, les seuls qu’il s’autorise, ne lui ont jamais permis d’accepter ni son gène lycanthrope et encore moins sa sexualité. Ils l’ont isolé et détourné du droit chemin, des valeurs qui l’ont peut-être un jour habité, et ce jusqu’à l’ultime trahison. Mais là encore, c’était sans compter sur sa fierté, sa volonté farouche de rédemption, sa soif d’absolution, son besoin désespéré d’amour au point de mettre sa vie en danger, voire d’y renoncer…

De l’autre, Brendan Cardwell, mannequin aussi beau que célèbre, à qui tout semble réussir et qui va pourtant douter au plus profond de lui de ses talents de séducteur, ainsi que de sa capacité à se monter à la hauteur du plus grand défi de sa vie : être digne d’un de Chânais. Et pourquoi pas, en définitive, laisser libre cours à l’attente folle et inespérée de s’en faire aimer en retour. À force de patience et de persévérance, de respect et de dévotion, de reconnaissance et de pardon… D’aucuns prétendent que l’espoir fait vivre, pas vrai ?

Tenter de sauver de lui-même un jeune loup-garou tellement éprouvé et abattu par sa courte et triste vie passée ; l’approcher et l’apprivoiser, malgré tout, va se révéler une mission quasi impossible pour le top model. D’autant plus que, lui aussi, a le sentiment de ne pas appartenir à la tribu des de Chânais, de ne pas y avoir sa place, alors même qu’il en connaît la plupart des secrets. Mais, là encore, c’est mal connaître la Meute, véritable clan d’un autre âge, prête à tout pour défendre jusqu’aux portes de l’Enfer chacun des siens, toutes griffes dehors, indépendamment de sa nature et par tous les moyens à sa disposition, qu’ils soient magiques ou humains…

Comme toute bonne romance qui se respecte (à savoir une belle histoire entre deux êtres qui se rencontrent, se découvrent, s’aiment, se séparent parfois mais finissent indubitablement ensemble malgré les difficultés), celle-ci a son « happy-end ». C’est à ce moment de l’histoire qu’il est alors temps de festoyer. Devinez qui est également invité au banquet ? Non, vous ne le savez pas encore ? Alors, il vous faudra le découvrir sans tarder, si ce n’est déjà fait… et voilà qu’une nouvelle aventure se profile à l’horizon, avec d’autres révélations en perspective…
The Maddox Brothers, tome 2: Beautiful Redemption The Maddox Brothers, tome 2: Beautiful Redemption
Jamie McGuire   
Superbe tome qui ma rendu complètement addict !
Une vrais Bombe ce tome ! "Beautiful Oblivion" était déjà génial, mais j'ai encore plus aimé celui-ci :)

Thomas est définitivement mon second frères Maddox préférer après Travis <3


par melr
Sous ta peau, Tome 1 : Strong Sous ta peau, Tome 1 : Strong
Scarlett Cole   
Le résumé me fait vaguement penser à "Bad Boy" d'Helena Hunting... A voir si c'est "copier" ou non ^^

par SmallBab
Le Clan du Hameau, tome 2 : Sommeil Le Clan du Hameau, tome 2 : Sommeil
Karen Lad   
Je l'ai attendu longtemps celui-ci !!
J'avais mis la barre très haut concernant mes attentes, car je souhaitais vraiment retrouvé la magie du premier. Eh bien c'est chose faite !! On retombe encore dans une histoire qui vous absorbe entièrement, une histoire qui vous aspire... et de nouveau, on se pose plein de questions ...
Où l'auteur nous veut-elle nous emmener ?
du suspens, du mystère, de nouveaux personnages, de l'émotion, une héroîne fidèle à elle-même...
Une seule chose à dire : ne passez pas à côté de cette série !!
Et bon, je ne peux m'empêcher de le dire même si cela n'apporte rien de plus... j'ai adoooré !!

par snowgirl
Le clan du hameau, tome 4 - Vermeil Le clan du hameau, tome 4 - Vermeil
Karen Lad   
Que dire de ce tome ? Et bien comme les autres, il est tout simplement magnifique !
Grâce au talent de Karen, nous nous retrouvons en plein coeur des liens qui unissent tous les membres du clan. Tous uniques, tous attachants...
De nouveaux personnages qui viennent bouleversés leur petit havre de paix mais qui apportent de nouveaux sentiments, de la fraîcheur et de l'humour.
C'est également le tome qui m'a le plus fait rire... Tous sont au rendez-vous plus en forme que jamais !

J'ai eu la chance de lire les 4 tomes d'un coup mais maintenant l'attente va être très difficile jusqu'au prochain.

Encore merci à Karen Lad !


par armoritaf
The Maddox Brothers, tome 3: Beautiful Sacrifice The Maddox Brothers, tome 3: Beautiful Sacrifice
Jamie McGuire   
FRUSTRATION ULTIME. Comment mais comment est-ce possible de gâcher une histoire à ce point ? A l'heure où j'écris ce commentaire, je suis encore énervée et frustrée suite à cette lecture qui avait énormément de potentiel. Comment est-ce possible d'écrire une histoire géniale pendant la moitié du bouquin et de toute gâcher dans les derniers quarts ? Assurément, je n'ai pas compris les choix de l'auteure mais vraiment pas.

Pour vous dire la vérité, pendant plus de la moitié du bouquin (pendant plus de 200 pages), j'ai adoré ma lecture, j'en ai même été surprise moi même ! Il est vrai que cette série n'est pas la meilleure qui soit mais je passe toujours un bon moment à lire chaque tome. Là, je trouvais vraiment que celui-ci était au dessus de tous les autres et même largement au dessus de "Beautiful Disaster" pour vous dire ! Pourquoi ai-je autant aimé pendant plus de la moitié de l'histoire ?

Tout d'abord, il faut savoir que j'avais fait de Taylor mon chouchou, bien au dessus de ses frères, et un sapeur forestier qui plus est, j'ai craqué pour lui ! Ensuite, j'ai aimé que contrairement au autres tomes, dans "Beautiful Sacrifice", l'action ne se déroule pas qu'à l'Université ou dans des bars. Ici, nous explorons divers lieux et j'en ai pris parfois pleins les yeux lorsque nos protagonistes se trouvaient sur une plage paradisiaque ou en randonnée dans des montagnes rocheuses ! Jamais on avait eu droit à d'aussi beaux paysages dans les précédents tomes dont l'action se limitait aux chaises de bar et aux bras tatoués. En clair : certaines descriptions m'ont fait rêver !

D'autre part, j'ai trouvé nos deux protagonistes très déroutants et ils m'ont fait pouffer de rire à de nombreuses reprises de par leurs répliques acerbes et leur répartie ! Je fonds quand les histoires d'amour commencent par des petites piques, un jeu du chat et de la souris en somme. J'ai beaucoup rigolé et fondu lors des rapprochements. L'un des moments qui m'a fait beaucoup rire d'ailleurs, c'est lorsque Taylor se rend au restaurant où travaille Falyn (comme serveuse) avec deux de ses collèges. Falyn vient prendre leur commande. Les deux amis de Taylor disent "Moi, je veux ça", "Moi je prendrais ça" tout naturellement. Puis Falyn s'adresse à Taylor : "Et toi ? Tu veux quoi ?". Ce dernier de lui répondre : "Je veux qu'on se revoie". Là je me suis dit : Taylor est pas un Maddox pour rien, c'est même un vrai de vrai ! Encore un point bonus pour mon chouchou Taylor.

D'autre part, si j'ai autant aimé cette histoire pendant la moitié du bouquin, c'est parce qu'elle ne se résume pas à une simple histoire d'amour. C'était plus profond que ça car il y a une véritable intrigue autour du secret familial de Falyn. Je peux vous dire que je me suis pris une claque en pleine poire (pardonnez-moi l'expression) lorsque j'ai appris la vérité sur son passé. J'ai été très touché. C'était bouleversant. "Bouleversant". Je n'ai jamais employé ce terme pour les autres tomes ! Jusqu'ici, je me suis dit : Cette histoire a tout pour elle !

Enfin, autre point positif : le fait que toutes les histoires de la famille Maddox finissent par se rejoindre, s'entremêler et que l'on retrouve donc tous nos personnages préférés réunis, c'est magique et ça donne l'impression d'être encore plus proche voire, d'appartenir à cette grande famille !

En soit, que de points positifs me diriez-vous. Vous vous demandez surement : Alors pourquoi tu as été déçue à ce point alors que tu as trouvé ce livre génial ? Il s'avère que je n'ai absolument pas compris les choix de l'auteure dans la dernière partie du roman mais alors PAS DU TOUT. J'ai été en colère, énervée contre elle à me dire : Mais pourquoi tu gâches ton histoire à ce point ? En effet, au lieu de laisser l'intrigue principal à Falyn et à son passé, l'auteure amène en dernière partie, un retournement de situation juste débile (pardonnez-moi encore du terme) concernant Taylor ! J'avais la sensation que l'auteure voulait me faire détester ce personnage que j'ai tant aimé et c'était juste déstabilisant, énervant. J'avais envie de jeter mon livre par la fenêtre ! Ce retournement de situation concernant Taylor m'a complètement aberré, je n'ai pas compris un tel choix alors qu'il y avait matière à développer davantage l'intrigue autour de Falyn et d'Olivia.

Parlons en d'Olivia. Bon sang, pourquoi l'auteure n'a pas développé son personnage ? Pourquoi ne l'a-t-elle pas intégré pleinement dans l'histoire ? Parce que je tiens à signaler que le passage le plus touchant de ce bouquin, c'est un passage où ce personnage s'y trouve !! J'ai été franchement déçue que ce personnage soit si peu exploité au final alors que c'était l'intrigue de base.

L'auteure n'a donc pas exploité son intrigue initiale et a préféré faire un retournement de situation à la mords-moi-le-nœud dans la dernière partie. Je ne sais pas si vous connaissez cette sensation horrible de lire une histoire avec énormément de potentiel et qu'elle soit gâchée par les propres choix de l'auteur. Je ne vous conseille pas de connaitre cette sensation. C'est très frustrant.

Alors, l'épilogue, je ne vous en parle même pas. Là aussi, on apprend quelque chose qui arrive comme un cheveux sous la soupe. Ce n'était absolument pas crédible du tout et je me suis dit "Tout ça pour ça ?" L'auteure ne se justifie même pas ! "Allez mes lecteurs, je vais terminer en beauté en vous mettant un élément complètement what the fuck, pas du tout crédible avec l'histoire de départ et je ne vais pas vous expliquer pourquoi !" Voilà la sensation que j'ai eu.

Cette histoire a, pour moi, été complètement gâchée et j'en suis très triste parce que j'ai vraiment adoré ma lecture pendant la majeure partie du roman. C'est aussi pour ça que je n'ai pas classé ce livre plus bas que la catégorie "Argent". Je vais tâcher d'oublier l'énormité de cette dernière partie et d'en retenir ce qui a fait son charme auprès de moi et m'a fait craquer. Je vais tout de même terminer par du positif en vous donnant une citation de Falyn qui m'a bien fait rire :

"Mon jean ne connait pas suffisamment le tien pour partager une machine."
Le Clan du Hameau, Tome 5 : Loch Eil Le Clan du Hameau, Tome 5 : Loch Eil
Karen Lad   
Cela faisait un moment que j'avais en ma possession ce dernier tome.
Mais, l'idée de le finir. L'idée de quitter le si merveilleux et unique clan du Hameau me rendais vraiment triste.
J'ai vécu de merveilleuses nuits sans sommeil à travers les quatre premiers tomes de cette splendide saga.
Et, je viens de vivre ma dernière nuit au côté d'Elie, de Samuel, de Franck, de Rose, de Simon, de Keir, de Charlie et de tous les autres.

Quand j'ai atteint la dernière page, il est arrivé ce que je redoutais tant. Il est arrivé ce qui devait se passer. Cette boule s'est formée dans ma gorge. Ma respiration s'est bloquée. Et j'ai compris que je venais de faire mes adieux. J'ai compris que cet horrible sentiment de perte était revenu. Comme à chaque fois que je finis une saga qui est, pour moi, plus qu'exceptionnelle.

Ce que j'ai aimé à travers les cinq tomes des aventures du Clan du Hameau, c'est les résumés qui, pour moi, étaient très énigmatiques. Je commençais ma lecture sans vraiment savoir dans quoi je plongeais. Et, j'en sortais toujours avec un énorme sourire.
C'est ce qui est arrivé par "Loch Eil". Le résumé ne dévoilait qu'une petite partie du contenu réel du livre et, me plonger (une dernière fois) dans cet univers sans savoir à quoi m'attendre va énormément me manquer.
Tout l'univers de Karen Lad va me manquer. L'humour, le suspense, la peur, la tristesse, toute la palette d'émotion que m'a fait ressentir ces livres vont me manquer.

"Loch Eil" est un dernier tome tout en douceur, pour moi. Les événements ne sont pas aussi gros et importants que les tomes précédents mais, cela n'en reste pas moins parfait. Je crois que tout cela sonnait comme des adieux. Comme si la première page nous entraîner déjà pour les aurevoirs définitifs.
J'ai vu ma lecture comme ça. Et, c'est pour cela que j'en ai savouré chaque instant.

La fin est parfaite. Elle est remplie de promesses. Rafraîchissante. Mais légèrement nostalgique.
La vie du Clan du Hameau va continuer. Mais, ça ne sera plus avec nous. Je mentirais si je disais que je ne voudrais pas encore un nombre incalculable de tome. Mais mon bon sens me souffle que cela serait probablement trop.

Je quitte le Hameau le sourire aux lèvres. Les yeux humides. Le cœur gros. Mais heureuse.
Heureuse d'avoir découverte cette saga. Heureuse d'avoir rencontrer ces merveilleux personnages.
Je continuerai de relire ces cinq merveilleux tomes, car depuis ma première lecture, cet univers ne m'a jamais réellement quitté. Et je prend toujours plaisir à relire ou feuilleter l'histoire du clan.

Le souvenir des membres du Hameau vont me hanter pendant un certain temps. Et si cela venait à changer, je me ferai un plaisir de les raviver.
Certaines histoires sont immortelles.


par MissNaais