Livres
395 343
Comms
1 388 629
Membres
290 377

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

– Je ne suis pas une légende.

– Non ?

– Je suis vivant, dis-je en souriant

– Quand tu seras mort on marquera ça sur ta tombe, « Hurricane, une légende de son vivant »

– Ca dépendra de ma mort. Tu sais, si je meurs sur ma moto, la pseudo légende perdura mais si je crève en traversant la rue écrasé par une mère de famille et son monospace il n’y aura plus de légende.

– Tu crois qu’on ne retiendra que ça de toi ?

– Je crois qu’on se souvient de ce dont on a envie. Toi par exemple, on retiendra que tu étais la fille d’un ambassadeur mais pas que tu étais institutrice dans une école publique.

Elle boit une gorgée de son coca avant de me jauger durement en croisant ses bras sur sa poitrine.

– Tu vois qu’avec mon nom tu sais déjà tout de moi.

– Justement, aide-moi à ne pas me souvenir juste de ton nom

Afficher en entier

« Règles des Blood Of Silence

1) – L’adhésion est à vie, seules la mort ou l’exclusion peuvent y mettre fin.

2) – Le tatouage du logo du club sur une partie du corps est obligatoire.

3) – L’acquisition d’une moto est obligatoire.

4) – Chaque membre à une voix, le groupe décide à l’unanimité, mais les présidents tranchent en cas d’égalité.

5) – Soyez toujours fidèles et honnêtes avec vos frères.

6) – Ne laissez personne vous manquer de respect.

7) – Soyez calmes, gardez la tête haute et traduisez toujours vos paroles par des actes.

8) – Ne trichez jamais, ne mentez ou ne volez jamais. Ne mouchardez jamais.

9) – Ne geignez jamais. Gardez la tête haute. Vous êtes un biker, pas un moins que rien.

10) – Ne laissez jamais tomber et n’abandonnez jamais. Quelle que soit la difficulté, un biker ne montre jamais la moindre faiblesse, un biker n’abandonne jamais.

11) – Aidez les autres. Les bikers n’abandonnent jamais un frère.

12) – Tenez toujours vos promesses.

13) – Ne faites jamais confiance à personne, si cette dernière n’a pas fait ses preuves.

14) – La loi du « Silence » est une règle d'or chez les Blood Of Silence.

15) – La trahison est passible de la peine de mort.

16)…….. »

Extrait de: Amheliie. « Blood Of Silence, Tome 1 : Hurricane & Creed (French Edition). » iBooks.

Afficher en entier

Je me tourne vers Tennessee. Elle me regarde, l’air inquiet, ouais j’ai merdé. Je n’aurais pas dû lui sauter dessus comme un affamé, mais… je ressens encore en moi cette attirance.

– T’es avec H, je n’avais pas le droit de faire ça, je lance, la voix tremblante.

– Ne dis pas ça...

– Pourquoi ? T’es avec H, je n’ai pas le droit de te toucher ni... je n’aurais pas dû. Oublie ce qui s’est passé.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

– Creed, arrête ce n'est pas de ta faute.

 

Je lui lance un regard en coin, c'est si visible sur mon visage que je m'en veux ?

 

– Je ne suis pas d'accord.

 

– Tu devrais, ce n'est pas de ta faute c’est la nôtre, celle du club. On a pris la décision ensemble tu n’es pas responsable Creed, on l’est tous.

 

H me jette un regard remplis de colère, je suis inquiet, en colère aussi, mais pas comme lui, il est fou de rage. Mais ce soir, moi, c'est la crainte qui me domine, la crainte pour mes "frères" et puis pour nous.

 

– Je ne sais pas comment on va s'en sortir sur ce coup-là vieux, mais sache que... on va faire ce qu'il y a de mieux. Reste calme.

 

C'est moi qui dis ça sérieux ? Putain on est vraiment dans la merde pour que je sorte un truc pareil.

 

Afficher en entier

« Elle a brisé un truc entre nous, Creed. C’était toi et moi contre le reste du monde.

Je n’avais pas envie que cela devienne moi contre toi. »

Afficher en entier

J'ai l'impression d'avoir trouvé une nouvelle drogue, si j'aimé l'héro en une prise, je crois bien qu'à la seconde où ma main s'est posée sur son corps, c'était déjà cuit d'avance. Elle est ma rechute.

Afficher en entier

- Tu ne me connais pas, tu ne sais pas si...

Je l'interromps et elle fait de même avec moi.

- Justement, je ne te connais pas et je cours vers toi parce que c'est inévitable pour moi. Parce que tu m'attires, parce que je te désire sans arriver à y résister, tu me fais ressentir des choses étranges. Puis tu ne mens pas, je me sens en sécurité près de toi parce que toi, tu as répondu quand je te l'ai demandé, je me sens bien près d'un inconnu (elle rit ironiquement) à mes yeux, tu en es encore un... c'est ça qui est étrange. H est parfait, mais je ne le comprends pas, en fait, tu es toutes ces choses que H n'est pas. La seule chose qui me fait mal, c'est que maintenant, je vais m'attacher autant à toi, que je tiens à lui... et cela me fait peur.

Afficher en entier

- Gina, mama ! Empêche-la de sortir avec ce type.

Ma mère rit en me caressant la joue.

- C'est de son âge !

Non, elle a le temps encore, et ce type est un con de première.

- Ah, Hurricane, laisse-la faire.

L'accen de ma mère me fait toujours sourire. 30 ans qu'elle est ici et ne parle quasiment que l'italien saus quand elle est obligée de se faire comprendre.

- J'ai peur pour elle.

- Pourquoi ?

- Pleins de choses, mama, les mecs...

- Elle verra toute seule.

Oui, elle verra, mais elle verra quoi ? Que les mecs peuvent être des vrais cons pour arriver à leur fin et profiter de son innocence.

Afficher en entier

Je suis désormais un gosse privé de repère, sans cœur et sans attache, brisé à jamais et figé dans cette douleur.

Afficher en entier