Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de BlueBarbie : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Charley Davidson, Tome 5.5 : Shimmer Charley Davidson, Tome 5.5 : Shimmer
Darynda Jones   
Vous pourrez trouver la trad de cette nouvelle sur boulevard des passions, merci à elles pour cette traduction :))
Quel beau cadeau de Noël ^^

http://www.boulevarddespassions.com/t8326-charley-davidson-shimmer-une-nouvelle-de-noel-de-darynda-jones#156135

par toutoun
Charley Davidson, Tome 6 : Au bord de la sixième tombe Charley Davidson, Tome 6 : Au bord de la sixième tombe
Darynda Jones   
Ok, par où commencer? Ce livre finit grosse révélation qui, même si certains avaient déjà des doutes sur cette révélation, nous choque et nous donne envie de lire le prochain livre sur-le-champ.

Juste avant ça, l'auteure nous fait la peur de notre vie avec un moment riche en émotions auquel on ne s'attendait pas du tout.

On découvre de nouveaux aspects que Charley ignorait du travail de Grande Faucheuse en plus de nouveaux pouvoirs intriguants.

J'ai adoré voir la relation entre Charley et Reyes évoluer, commencer à ressembler de plus en plus à une relation stable. Il faut cependant attendre très longtemps avant de connaître la réponse de Charley.

Bref, ce livre est tout aussi incroyable, drôle et émouvant que les précédents.

par thjess
Sorcière, Tome 14 : Aboutissements Sorcière, Tome 14 : Aboutissements
Cate Tiernan   
Moi j'ai acheté Sorcière tome 14 et j'ai capoter ! [spoiler]Morgan est sommunanbule à cause de Cal mais ces Selene qui est revenu pour tuer Morgan qu'elle dort mal . Morgan devient extrêmement puissante Morgan et Hunter essaient de faire l'amour en s'embrassant , mais s'arrête toujours dommage il ne le font pas officiellement Bon bref , donnez moi vos impressions à propos du livre et s.v.p dites ce que vous pensez et ne vous retenez pas !![/spoiler]

par Morgarita
Easy Easy
Tammara Webber   
Si je devais réellement mettre une note à ce roman ce serait un 10/5.
Easy traite un sujet assez lourd : Le viol( humiliation, souffrance, honte de le dévoiler à sa famille, ses amis, du regard des autres sur le sujet) Non EASY n'est pas qu'une simple histoire d'amour, ce sont plusieurs combats qui sont menés par nos personnages, contre leurs démons intérieurs et extérieurs. Comme celui de ne pas se rendre responsable des drames qu'ils ont subis ou subissent.

Easy nous apprend de ne jamais se fier à l'apparence

Easy c'est une lecture agréable, limpide, grave, poignante, lascive, sensuelle..

Un des meilleurs livres que j'ai pu lire..Il m'a bouleversé.(less)

par Lylie34
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Il était une fois, Tome 3 : La Princesse au petit pois Il était une fois, Tome 3 : La Princesse au petit pois
Eloisa James   
Bien que ce tome ci soit un peu moins bon que les deux précédents, j'ai retrouvé tous les ingrédients qui font que j'aime cette série : Des personnages attachants, pas toujours des plus originaux mais hauts en couleurs et avec des dialogues toujours si bien écris.
Quinn, bien qu'attachant par sa manière d'être, n'est pas un personnage très intéressant, dans le sens où ses pensées sont surtout réduites à son attirance pour Olivia. C'est un peu dommage d'en revenir à là, étant donné le caractère de Piers, dans le tome précédent, bien différent de ce qui peut ce voir dans les romans du genre.
Olivia quant à elle m'a vraiment plu, elle est franche, directe et s'assume, ce qui n'est pas toujours le cas dans les romans romance. C'est une petite maligne et elle le sait. J'aurais aussi voulu en savoir plus sur Justin qui est très drôle dans sa façon de penser. Mais le personnage qui m'a vraiment plu fut Georgina. Qui bien qu'élevé pour devenir une dame de la haute société, s’émancipe peu à peu. [spoiler]A la fin elle ne m'a vraiment pas déçue. Elle décide enfin de prendre de désistions et prenant compte de ce qu'elle aime vraiment. [/spoiler]

J'ai bien aimé le déroulement de l'histoire, même si compte donné du scénario de départ, je m'attendais à une histoire d'amour un peu plus compliquée entre Olivia et Quinn. Les problèmes sont résolus très facilement, un peu dommage.
L'écriture de Eloisa James est toujours aussi plaisante à lire et je ne me lassais pas des dialogues entres les personnages. J'aime beaucoup aussi le cadre victorien de l'histoire, qui est très bien reconstruit une nouvelle fois et apporte un petit plus très sympathique à l'histoire. Bref, c'est une série très plaisante qui se laisse lire sans prise de tête. A lire !
Il était une fois, Tome 4 : Une si vilaine duchesse Il était une fois, Tome 4 : Une si vilaine duchesse
Eloisa James   
C'est fou, les pages ont défilé à une vitesse effarante !
Encore que j'étais restée sur une déception avec le tome précédent qui m'avait paru fade et banal, autant j'ai été conquise par ce quatrième volet.

James, contraint par son père doit épouser Théo, sa meilleure amie pour qui il n'a aucun élancement amoureux. Théo développe des sentiments, voit que son cher James est un homme finalement.
Puis, paf, deux jours après le mariage, elle découvre la supercherie et hors d'elle, fout James à la porte. Elle se sent trahie par son meilleur amie.

Le vilain petit canard a un duché à gérer et veut prouver que James ne l'a pas quitté à cause de sa laideur. Elle décide de surprendre le monde. Ne se métamorphose pas physiquement mais disons que ses choix et son goût pour la mode - sa passion - s'affirment et se dévoilent au monde. Elle devient la coqueluche des dames parisiennes et montre la voie de la mode.

A l'autre bout du monde, James est devenu un pirate. Il a culpabilisé mais a décidé de passer à autre chose. Il peut très bien refaire sa vie loin de Londres et de toutes ses contraintes.

Les deux héros pensent évidemment l'un à l'autre les premières années : déception, culpabilité, colère, amour. Finalement, la nostalgie de leur adolescence arrive.
Théo veut arrêter de penser à James, qui hante son cœur. Cela fait sept qu'il a disparu sans laisser aucune nouvelle, il est probablement mort.
James manque de peu la mort en réalité. Il a un regret bien sûr, c'est de ne pas avoir dit à Théo qu'il l'aime et qu'il s'excuse.

Le jeune duc est de retour à Londres ! Il doit reconquérir sa vilaine duchesse ! Le jeu n'est pas gagné d'avance. Ils ont tous les deux changés, la méfiance et surtout sept longues années les ont séparés, mais la passion, le désir sont quand même présents. Je vous laisse deviner l'inévitable conclusion de ces retrouvailles :)

par Thyda
Devil's Kiss, Tome 1 : Devil's Kiss Devil's Kiss, Tome 1 : Devil's Kiss
Sarwat Chadda   
http://wandering-world.skyrock.com/3052007331-Devil-s-Kiss-Tome-1-Devil-s-Kiss.html

Houlalala ! Autant vous le dire tout de suite, je ne pensais pas du tout accrocher avec Devil's Kiss. Quand je l'ai reçu, que j'ai vu la couverture, et que j'ai lu le résumé, je me suis dis "houla, qu'est-ce que c'est que ce truc ?". Je l'ai donc entamé sans grande conviction, plus parce qu'il fallait que je vide ma PAL que pour m'évader dans un monde qui allait me faire frissonner. Hé bien j'ai fait fausse route !
J'avais à peine lu quarante pages du roman que j'étais ancré dans ses mots et son histoire ! Ouaw ! On plonge dans un univers totalement nouveau, plein de surprises et de rebondissements que je n'avais pas vu arriver ! Le style d'écriture de l'auteur est hyper fluide, et on ne peine pas à lire pendant des heures sans s'en apercevoir ! J'ai adoré me perdre dans la fabuleuse histoire de Devil's Kiss. Et j'en suis le premier surpris.
Nous découvrons l'histoire aux côtés de Billie, une adolescente de quinze ans mal dans sa peau à cause de son rôle de Templière. Au départ, je n'étais pas vraiment intéressé par ce genre de héros. Les Templiers ? En quoi dois-je apprendre à les connaître, qu'ont-ils de plus que les autres créatures que j'ai déjà rencontré ? Voilà ce que j'ai pensé. Jusqu'à la fin du premier chapitre. Là, j'étais complètement sous le charme de leur histoire.
Sarwat Chadda a fait beaucoup de recherches, a peaufiné son travail, maîtrise totalement son sujet, et ça se sent. Malgré mes doutes, j'ai complètement été subjugué par l'Ordre des Templiers, par sa façon de voir les choses, et par les personnes qu'il renferme. Dont Billie. Haaaa Billie. Rien qu'à la première page, son quotidien nous est dévoilé. On la découvre immédiatement, sous toutes les coutures, et cela m'a beaucoup séduit. Son personnage est entier, humain, touchant. Passer des heures en sa compagnie a été un vrai plaisir.
Malgré que l'Ordre exige d'elle courage, détermination, sacrifice et esprit de compétition, Billie est une héroïne à laquelle on ne peut que s'attacher car elle n'a pas peur d'exposer son mal-être, ses faiblesses, ses failles, et ses émotions. De plus, comme elle est la seule fille dans un monde masculin, elle doit tout mettre en œuvre pour faire ses preuves.
Malheureusement pour elle, les hommes de l'Ordre ne sont pas tendres avec elle. Surtout son père. C'est un homme mauvais et sans coeur, qui se contrefiche de sa fille depuis la mort de sa femme. Il est gorgé de haine et de rage envers les ennemies de l'Ordre : les anges déchus, les goules, et les démons. Découvrir le point de vue de l'auteur sur ces monstres a été très plaisant, car on sort complètement de l'ordinaire. En fait, le roman est un peu une bouffée d'air frais : tout y est nouveau, prenant et oppressant.
D'ailleurs, l'ouvrage possède une part d'horreur vraiment passionnante ! Il y a pas mal de passages assez sanglants, qui vous prennent aux tripes. Le sang coule à flot, les morts se multiplient et bien que cela aurait pu me déranger, j'ai adoré ! Les descriptions sont vraiment extraordinaires, aussi bien celles des combats et des atrocités qui nous entourent, que celles des sentiments et des impressions de Billie.
La jeunesse de notre protagoniste principal aurait pu me gêner, mais pas du tout. Billie est très mature, aimante, dur au combat et douce dans la vie. De plus, elle est capable de laisser ses sentiments la guider... C'est ce qui va arriver lorsqu'elle va retrouver Kay, son seul et unique d'ami depuis sa plus tendre enfance, et faire la rencontre de Mike, un garçon protecteur et gentil.
Sauf que dans Devil's Kiss, personne n'est ce qu'il paraît. A partir de là, tout va dégénérer. Les trahisons et les faux semblants vont se muer en guerre contre l'espoir et pour le bien. Ici, chaque être humain doit être expert en mensonge pour survivre. Telle est la dure loi des Templiers. Et Billie va devoir l'apprendre. Lorsque les masques vont tomber, elle va avoir à faire des choix. D'atroces choix. Tout va être remis en cause quand le Mal va s'abattre sur l'Ordre et sur terre.
Je n'en dirai pas plus, car ce qu'il vous reste à découvrir est fantastique ! En plus, derrière cet aspect sombre et captivant se cache une part de romance ( ne comptez pas sur moi pour vous dire entre qui et qui ), ainsi qu'une part de vérité. En effet, Devil's Kiss est basé sur beaucoup de faits religieux et bibliques, ce qui renforce l'impression de réalité déjà très présente par la manière d'écrire de Sarwat Chadda. Du côté de l'histoire d'amour, même si elle n'est présente qu'au second plan, elle a su me toucher. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur la fait naître dans cet univers pourtant si noir et si violent.
A la fin, tout s'intensifie. Les dernières pages sont du suspense et de l'adrénaline à l'état pur. J'ai eu peur, je me suis rongé les ongles, j'ai eu mal au ventre, bref, j'ai adoré. Tout est saisissant, inquiétant, haletant. La conclusion m'a plu, beaucoup. Pas de cliffhanger, quasiment toutes les questions ont trouvé leurs réponses, et pour celles qui restent en suspens, elle sont seulement secondaires. Attendre pour la suite ne sera pas un supplice, mais j'ai tout de même hâte de l'avoir entre les mains et de la dévorer.
Qu'ajouter d'autre ? Devil's Kiss se révèle être une véritable découverte. Moi qui n'aurai jamais osé me pencher vers ce roman, j'ai été très agréablement surpris par ce dernier. L'héroïne est attachante, l'intrigue est à couper le souffle, les descriptions sont merveilleuses et l'atmosphère est aussi éprouvante que magnifique. Une lecture à découvrir sans attendre.

par Jordan
Devil's Kiss, Tome 2 : Dark Kiss Devil's Kiss, Tome 2 : Dark Kiss
Sarwat Chadda   
Un excellent second tome ...
Bien rythmé on n'a pas le temps de souffler toujours aussi attachante notre chère Billie mais que d'aventure en vue est le loup-garou et -leur apparition...
On ressent tout de même le manque du personnage disparu dans le précédent tome que j’aimais beaucoup Kay ...
Mais la petite fille que Billie veut protéger et très attachante aussi et que de pouvoir elle a...(chute n'en disons pas plus...)
Je me suis régalé avec cette suite ...
Je pense qu'il y aura une suite, mais quand, mystère....
Vampire Kisses, Tome 1 : Vampire Kisses Vampire Kisses, Tome 1 : Vampire Kisses
Ellen Schreiber   
Il y a longtemps que le sujet des vampires a été usé jusqu'à la corde en la littérature YA, mais ce bouquin-là en a probablement grignoté les derniers fils... Pas une once d'originalité ici-bas ! Ça n'est qu'une succession de clichés éculés, de banalités mièvres et naïves, le tout regroupé pêle-mêle dans un récit plat, linéaire et sans saveur.

Raven a 16 ans, semble avoir commencé sa crise d'adolescence dès ses 5 ans, possède la maturité d'une gamine de 8 ans et a globalement l'intellect d'une huître. Elle passe son temps à se plaindre comment elle se sent mais grave trop incomprise et différente des autres parce qu'elle aime se peindre les lèvres en noir et qu'elle fait sa fangirl dès qu'il s'agit de vampires. Rebelle attitude de bac à sable. Son ennemi juré le sportif-décérébré-gosse-de-riche la harcèle parce qu'il est secrètement (haheum) amoureux d'elle, et elle n'a que sa meilleure amie faire-valoir/esclave pour la soutenir dans la vie. Heureusement qu'une nouvelle famille trop mystérieuse vient d'arriver en ville, qu'ils ont un fils beau gosse rêveur qui passe sa nuit dans le cimetière et devient en quelques lignes l'amour de la vie de Raven. Mais serait-ce un vampire ?! Oh lalalala, le suspens est à son comble...

La seule qualité de ce livre est de se lire rapidement et aisément, et j'avoue qu'une ou deux répliques a failli m'arracher un sourire (sincère). De sa simplicité et de sa naïveté extrême, je trouve que cet ouvrage devrait être plus dédié à des enfants entre 8 et 12 ans qu'à des adolescents.

par Miney