Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de BlueDust89 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Aux délices des anges Aux délices des anges
Cathy Cassidy   
J'ai commencé les filles au chocolat il y a peu de temps et j'ai découvert celui ci. Pour que vous compreniez mon point de vue, il faut que vous sachiez que j'ai 18 ans. Même si l'héroïne est beaucoup plus jeune que moi, l'histoire m'a quand même plu. Il est vraiment délicieux à lire peu importe l'âge que l'on a. Si on veut retourner un peu en enfance, il est sympa.

De plus, les jeunes filles peuvent le lire au premier degrés, découvrir l'état d'esprit d'une jeune de leurs âge qui quitte son pays natal avec sa famille pour rejoindre son père dans un autre pays, les problèmes d'intégration qu'elle rencontre, les différences de culture, les soucis d'ados et de coeur...
Plus les plus âgées, c'est pareil. Mais comparez avec l'actualité du moment et vous verrez les choses différemment.
Bon les problèmes de tout le monde sont assez simple à résoudre quand on est extérieur à l'histoire. Les personnages sont attachants, j'aime beaucoup Kazia, la petite soeur d'Anya.

Une histoire délicieuse et une couverture qui donne faim, il n'y a pas à hésiter ;)

Bonne lecture ;)

par Roxy67
The walking dead, Tome 5 : L'ère du Prédicateur The walking dead, Tome 5 : L'ère du Prédicateur
Robert Kirkman    Jay Bonansinga   
Étant une grande fan de The Walking Dead, il fallait absolument que je lise la suite. Les quatre autres, je les avais lus avant d'avoir fait mon blog et pour résumer, j'ai plus qu'adoré et je ne vous cache pas qu'il me faut absolument les BD tellement, ils sont super bien fait et très réalistes.

Enfin, bref, revenons au tome 5, Lilly essaie de reprendre les choses en main, mais une flopée de zombies approche de la ville et ils vont devoir trouver une solution pour les diriger ailleurs. Après tous ces soucis, ils vont recueillir un jeune homme qu'il leur annonce qu'il y a d'autres survivants cachés dans l'église à côté de leur ville.

Encore une fois, un livre avec plein de rebondissement, d'actions et bien sûr nos chers amis les zombies.
Les auteurs ont encore réussi à nous donner la chair de poule. Leurs plumes sont fluides, les détails très présents et leur imagination plus que surprenante.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et importants dans ce tome. Même si j'ai envie de meurtre pour certains.

En conclusion, encore un tome parfait que je ne peux que vous recommander si vous aimez les zombies, l'action, les rebondissements et j'en passe.

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2015/10/the-walking-dead-tome-5-lere-du.html

par Lili1989
The Walking Dead, tome 2 : La Route de Woodbury The Walking Dead, tome 2 : La Route de Woodbury
Jay Bonansinga    Robert Kirkman   
J'ai globalement bien aimé cette lecture mais dans un état particulier qui a donné une atmosphère en adéquation avec l'histoire sombre au possible.

Ainsi, j'ai lu ce tome, très malade et sous la canicule, fin juin. Je vous laisse imaginer l'oppression que j'ai ressenti et l'impression d'asphyxie à certains passages.

La plume et le style sont toujours aussi fluides et efficaces.

Nous suivons un petit groupe de survivants qui va rallier Woodbury et tomber sous la coupe du Gouverneur et de ses sbires.

Les personnages ne sont pas connus pour la plupart sauf oubli de ma part.
Le personnage qui se détache le plus est Lilly, qui comme moi - je pense dans son cas - est plutôt trouillarde et moralement atteinte depuis "la peste".

Ayant moi-même eu du mal à respirer avec mon mal, je me suis clairement identifiée à elle et j'ai vraiment eu l'impression de vivre ce qu'elle a vécu, à travers ses yeux.

Niveau zombies, on frissonne toujours autant.
S'ajoutent à ce fléau, les bas instincts des hommes qui prennent le dessus sur la raison.

Je ne m'attendais pas à cette fin et j'ai vraiment hâte de lire la suite. En meilleure forme, je l'espère.
Soeurs et amies Soeurs et amies
Danielle Steel   
J'ai beaucoup aimé.
Même si certains passages étaient moins bien écrits, l'ensemble reste excellent. Danielle a un style incroyable et ce livre et vraiment beau.
La solidarité entre soeurs et si forte, paraît si réelle. Le plus étonnant est la capacité de Danielle Steel à écrire de magnifiques livres dont l'histoire peut pourtant paraître banale.

par mela2904
Smoky Smoky
Will James   
Il est des chevaux qui vous marquent plus que d'autres, des chevaux qu'on oublie jamais. On a beau en avoir monté beaucoup, en avoir croisé des tas, et pourtant, comme le dit si bien Buck Brannaman : "Il y en a un, un jour, qui croise notre route, (…) ce cheval est unique".

Ceux qui sortent du lot ne sont pas les plus gentils ou les plus faciles. Que du contraire, ce sont souvent les plus dangereux et les plus difficiles à monter qui ont toute notre attention, notre affection… Je vous le confirme. Celui que j'ai le plus aimé fut celui qui me mit par terre et qui manqua de me tuer plusieurs fois, mais jamais par méchanceté.

Ce qui est arrivé à Clint, débourreur professionnel de chevaux dans le ranch "Rocking R" lorsqu'il aperçu le cheval gris souris dans le corral, bon nombre de cavaliers l'ont ressentit. On le voit et on sait que c'est CE cheval là.

Clint est un débourreur qui sait qu'il ne faut pas "briser" un cheval, mais se faire accepter par lui. Ses méthodes sont douces, mais fermes et, entre lui et le cheval, naît tout doucement une amitié profonde. Tout dans le respect.

Le cheval gris souris sur lequel il a jeté son dévolu est baptisé Smoky, mais le lecteur le savait déjà puisqu'il a eu le bonheur de suivre le cheval depuis sa naissance jusqu'à son arrivée parmi les hommes du ranch, à l'âge de cinq ans afin d'être travaillé (même s'il y est déjà venu vers ses 6 mois, pour le marquage).

Petite particularité du récit, l'histoire de la vie du cheval est racontée de son point de vue, mais pas à la première personne. Ce petit artifice du narrateur donne un résultat plus que convaincant car l'auteur s'y connaissait en matière de chevaux, de leur mode de vie, il les avait vécu à leurs côtés et travaillé avec eux toute sa vie.

De plus, le roman est agrémenté par des dessins de l'auteur. Très bien fait, d'ailleurs !

Bien avant les nouvelles méthodes de dressage prônée par de grands cavaliers western, le cow-boy Clint sait que, grâce à sa patience et à sa douceur, il parviendra à ses fins avec Smoky.

Durant 5 ans, il va participer aux roundups (rassemblements des bêtes), monté sur Smoky à qui il apprend le métier. Et le cheval apprend vite, il aime ça et a confiance en son cavalier. Uniquement monté par Clint car il ne tolère personne d'autre. Smoky est un "one-man horse", "le cheval d'un seul homme".

Si la première partie du texte qui voit grandir Smoky au milieu du troupeau est agréable à lire, la deuxième partie l'est tout autant car on voit le cheval progresser, sans que le récit soit monotone pour autant. Ça se dévore tout seul en une après-midi, d'un coup (290 pages).

Le pire survient lorsque Smoky est volé. Cette partie du récit est plus violente, elle fait mal au coeur du lecteur car Smoky devient une véritable machine à tuer. En perdant son cavalier et on tombant sur un homme sans pitié, quelques chose s'est cassé en lui.

La soumission du cheval, tout à la fin, est particulièrement poignante. J'en ai eu les larmes aux yeux.

Roman de grands espaces, il est plus à conseiller aux amoureux des chevaux, à ceux qui aiment les récit de "nature writing" ou les récits dans le genre de "L'appel de la forêt", "Croc-Blanc"… Pour les lecteurs incultes en matière de chevaux, il y a un petite glossaire à la fin pour mes mots que vous ne connaitriez pas.

Moi je l'ai dévoré avec un état d'esprit que peu auront car Smoky m'a fait penser au cheval qui m'a le plus marqué dans ma vie de cavalière.

C'était mon préféré, celui à qui j'ai tout appris, celui qui ne demandait qu'a apprendre de nouvelles figures, alors que les autres râlaient ferme dès qu'on leur demandait de placer leur tête.

C'était aussi le plus "chaud" en ballade, étant donné que c'était un entier (étalon non reproducteur). le plus agressif avec les autres mâles, castrés ou non, le plus fougueux, le plus violent, celui qui a failli m'envoyer rejoindre mon Créateur, mais aussi celui qui arrivait au triple galop lorsque j'entrais dans la prairie.

Celui qui m'a laissé le plus grand vide lors de son départ vers d'autres pâturages, ceux qui sont éternels… Comme Clint, j'ai souffert de ce vide, mais Clint, lui, il a retrouvé son Smoky, moi, je n'en retrouverai jamais des comme lui.

Une belle lecture qui me laisse avec une grande douleur dans la mâchoire…
Cœur d'encre, Tome 1 : Cœur d'encre Cœur d'encre, Tome 1 : Cœur d'encre
Cornelia Funke   
J'ai découvert cette histoire il y a cinq ans, grâce à la fabuleuse couverture d'Hachette, qui m'a donné envie de plonger dans l'univers. Et malgré un gros morceau (plus de 600 pages), je n'ai jamais regretté... Il y a une telle poésie et une telle tendresse dans ce texte, qui pourtant comporte beaucoup d'action... J'ai voyagé vraiment pour la première fois avec ce livre, sentant la brise italienne sur ma peau et l'odeur des olives dans le vent...
Une très très belle expérience, même pour les jeunes qui n'aiment pas trop lire, très facile d'accès !
Arf j'suis quand même teeellement déçue de cette couverture pourrie que Gallimard nous a fichu... -_-"

par flo0wer
Sous le signe du scorpion Sous le signe du scorpion
Maggie Stiefvater   
J'aurai voulu que l'histoire ne se termine jamais. Je me suis sentie tellement bien dans ce livre. Il m'a envoûtée dès les premières pages. Même le résumer avait une attraction folle sur moi. Ce livre m'intriguer au plus haut point et WHAOU, après l'avoir terminé j'en ai le souffle coupé. Je ne sais pas ce qui est le mieux dans ce livre, l'histoire, l'originalité ou les personnages. Honnêtement tout est tellement bien fait, tellement bien écrit. Ce livre est magique, il respire la magie et le danger.
Ce livre est surtout centrer sur les chevaux et les hommes et c'est fascinant ! Pourtant je ne suis pas une mordue des chevaux, il y a pas encore si longtemps de sa j'en avais peur, je ne suis même jamais monté à cheval - à poney oui - mais j'aimerai beaucoup. Et ce livre nous fait aimer les chevaux, même si la plus part des chevaux de ce livre son des redoutables capaill uisce.
Dans ce livre nous nous retrouvons avec Puck et Sean, deux personnages qu'on ne peut que aimer et qui évolue tout au long de l'histoire. D'un côté il y a Sean et son capall uisce Corr, Sean qui a déjà gagner 4 fois auparavant la Course du Scorpion et pour qui cette année, gagner pour lui va représenter un tout autre objectif que les fois passer... Et nous avons Puck et Dove, Puck qui n'avais pas prévue de participer aux courses mais le destin en a décider autrement, pour elle, c'est une nécessiter à sa survie et celle de ses proches... Donc au bout du compte nous nous retrouvons embarqué dans un fabuleux récit avec des capaill uisce dangereux, une famille ou ce qu'il en reste qui se bat pour survivre, un garçon avec un pied sur l'île et un pied dans l'océan et une fille déterminer à gagner.
La romance n'est pas du tout le point central de l'histoire, mais elle reste présente et je l'ai adorer elle est touchante et sincère. Progressive, nous la vivons. Et il y a aussi une autre forme de romance, homme-cheval, Dove et Puck avec une complicité indiscutable et sincère et Sean et Corr qui est très forte, je n'arrive même pas à la décrire, tellement elle est belle.
Parlons maintenant des personnages.
Je l'ai tous adorer, et surtout nos deux protagonistes Sean Kendrick et Puck Connolly, ils sont à la fois totalement différent et pourtant très semblable. Je ne peux pas les décrire, c'est juste impossible, je ne trouve pas les mots, le mieux et que vous les découvriez vous même, vous ne pourrez que vous attacher à eux.
Il y a aussi les secondaires, Finn Connolly que j'ai lui aussi adorer, il est tellement innocent, George Holly qui es très agréable et aide beaucoup dans l'évolution de Sean, Mutt et Benjamin Malvern qui sans eux l'histoire n'aurai pas autant d'action, Gabe Connolly, un des déclencheurs de l'histoire pour Puck. Après il y en a plein d'autre, mais ceux que j'ai cité sont pour moi vraiment indispensable à l'histoire.
Je pense que j'en ai assez dit, ce livre est juste magique et envoûtent. Tout le monde n'aimera peut être pas et c'est vrai que je ne suis pas difficile mais il n'est pas fréquent que je mette un livre dans ma liste de diamant, et pour moi celui-ci à aisément sa place, donc je ne peux m'empêcher de vous le conseiller fortement !

par Megane84
Gangsta, tome 1 Gangsta, tome 1
Kohske   
J'étais d'abord pas trop emballée par l'histoire, ni par les graphismes. Puis à la sortie de l'animé, ça a changé mon avis du tout au tout.

Le dessin correspond à l'atmosphère noire et crasseuse de la ville où tout les pourris sont réunis.

Ce tome un place des mystères sur le passé de Warwick et de Nicolas. Sur celui d'Alex aussi vu qu'elle n'est pas de cette ville. Sur ce qu'est un crépuscule ainsi que les réglementations auxquelles ils sont soumis (interdiction de marcher dans les grandes rues).

Plus qu'une histoire de mafia à mon avis, on traite également d'intolérance envers ceux qui sont différents. On a eu un aperçu des mauvaises langues crachant sur Nicolas et sur le fait que son espèce ne soit vu que comme des outils facilement jetables.

Pour l'instant, on devine qu'en échange d'aptitudes surhumaines, les crépuscules sont réduits d'une autre manière : Nicolas est sourd. Et la femme dans la maison close de Big Mama est surement une crépusculaire ayant trop abusée de la drogue.

Les combats sont bien retranscrits et de l'humour se ressors de certains passages.

J'ai hâte de découvrir la suite et de savoir ce qui relie cette femme à Nicolas mais aussi ce qui fait qu'ils sont si mal traités.
Les pierres de fumée, tome 1 : La prédiction Les pierres de fumée, tome 1 : La prédiction
Eric Boisset   
http://lectureavie.blogspot.com/2015/08/les-pierres-de-fumee-eric-boisset.html

Je remercie chaleureusement les éditions Magnard pour l’envoi de ce livre !

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, il m’a vraiment bien tentée. Si j’ai mis autant de temps à le lire, c’est pour une seule et unique raison : la couverture. Je ne dis pas qu’elle est moche, non est elle très bien ; seulement, pour moi elle ne rend pas justice au contenu du livre. Je veux dire par là qu’on a l’impression que le roman est vraiment très jeunesse (en tout cas c’est l’impression que j’ai) alors qu’au final, il est pour tous les âges.

J’ai donc commencé ce livre pour le week-end à mille, mais comme vous pouvez le constater, je ne l’ai pas fini pour le challenge – que j’ai complètement loupé, d’ailleurs !

Pour moi, le plus gros point faible du roman est vraiment le début. Le début m’a assez ennuyée, et je n’aimais pas tellement. En fait, on découvre l’univers, on rentre seulement dans ce monde qu’Éric Boisset a créé, et il nous faut donc un petit temps d’adaptation.

Mais justement, ce début, cette adaptation pour l’univers, est trop long à mon goût. Elle m’a un peu rebutée, et je pense qu’il est possible que ça rebute aussi d’autres lecteurs – même s’il y en a sûrement que cela ne dérangerait pas !

Voilà donc pour le point faible du roman selon moi. Après, pour la suite, ça a roulé comme sur des roulettes !

C’est vraiment une très agréable surprise pour moi d’avoir autant apprécié ce livre. J’en ai presque oublié le début laborieux !

J’ai été vraiment prise dans l’histoire, j’avais très envie de connaître la suite !
La plume d’Éric Boisset est vraiment très fluide et addictive. Je me suis laissée emportée sans m’en être vraiment rendu compte.
Un beau moment, sans savoir pourquoi, je me suis mise à penser à la suite du livre, et j’ai alors compris que j’étais vraiment « à fond » dans ma lecture.

C’est vrai que l’univers est un poil complexe à appréhender au début, mais je vous assure qu’ensuite tout est très naturel ! C’est un univers qu’on connaît et tout nous paraît « normal ».

J’ai beaucoup aimé la narration à plusieurs personnes, nous permettant de découvrir non seulement le point de vue de nos héros, mais aussi celui d’autres personnages, plus ou moins secondaires. Je trouve que c’est une très bonne idée, même si j’ai été une fois ou deux déstabilisée par un nom que je ne connaissais pas !

Durant tout le livre, nous avons énormément de révélations, et l’action n’en finit pas ! Elle est plus ou moins intense, mais ce qui est sûr, c’est qu’on a toujours envie de continuer notre lecture pour savoir la fin !
Certaines révélations m’ont laissée perplexe ou bouche-bée. Je ne m’y attendais vraiment pas !

J’ai fini par m’attacher à tous les personnages, même si mon préféré reste sans conteste Éléa qui est vraiment géniale !
C’est un de mes personnages préférés par excellence, car elle est forte, courageuse, mais a beaucoup d’humour et est très ironique – le mélange que j’adore !

En-dehors d’elle, j’ai beaucoup aimé tous les autres, même si j’avoue que j’ai énormément de mal avec son père, bizarrement. Il m’a vraiment tapé sur le système, en fait ! Vous comprendrez certainement pourquoi si vous le lisez, et surtout vers la fin.

Au début, j’attendais donc avec grande impatience les moments où la narration était pour Éléa. Puis au final, j’ai pris autant de plaisir à lire ses parties que celles de Liam, Gofraidh ou encore Eshan !

Ne vous laissez donc pas berner par la couverture – même si je suis peut-être seule à trouver qu’elle fait un peu jeunesse – car le roman est vraiment accessible pour tous ! Je veux dire par là que même les plus grands aimeront.

Les personnages sont censés avoir 12 ans, mais personnellement j’ai trouvé qu’ils faisaient beaucoup plus dans leur maturité ! C’est vrai qu’à certains moments on se rend compte qu’ils sont encore jeunes, mais avec toutes les épreuves qu’ils traversent, cela se comprend.
Dans leur comportement, je leur aurai plus donné autour de 15 ans environ.

Donc vraiment, n’ayez pas peur de commencer ce livre en vous disant qu’il est trop jeunesse pour vous, c’est vraiment inutile de se limiter pour ça !

EN CONCLUSION, un roman qui m’a bien plus plu que ce que j’espérais !
Éric Boisset nous offre une histoire addictive et surprenante que j’avais du mal à lâcher !
Passé le début, je suis rentré dans l’histoire comme je ne le croyais pas possible.
Bien plus qu’un roman jeunesse, c’est un roman que tout le monde peut lire !
J’ai vraiment adoré ! N’hésitez pas !
Une sacrée mamie, Tome 1 Une sacrée mamie, Tome 1
Yoshichi Shimada    Saburo Ishikawa   
Déja, rien qu'au titre, je trouvais ce manga un peu flippant...
Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, ce vraiment bien.
Bon, c'est vrai l'histoire peut parître banale, mais c'est très addictif.
Mais je peut aussi comprendre que ça n'est pas plus à certaines personnes...Ca peut sembler long à certains passages.
Moi, j'ai aimé ce manga car on pourrait penser que ce soit une histoire réelle.


par lilionne