Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de bookflixnchill : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Phobos, Tome 4 : Horizons Phobos, Tome 4 : Horizons
Victor Dixen   
Un dernier tome réussi.

Le précédent volume m'avait un peu déçue en empruntant une voie plus classique, plus proche de ce qu'on voit dans beaucoup de YA. Du coup, plusieurs questions avaient été laissées sans réponse, et comme par hasard celles qui m'intéressaient le plus xD (pour ne citer qu'elles : la maladie de Kelly et la mystérieuse créature de Mars, si du moins elle existe...)

Par chance, cette suite offre des explications amplement satisfaisantes aux mystères jusque là non élucidés -certes, certains révélations m'ont d'abord laissée très perplexe comme le [spoiler]retour de Kenji[/spoiler], mais ça, c'était avant que Victor Dixen ne développe sa pensée, toujours de manière logique et cohérente.
Mieux encore, on en apprend plus sur le passé de quelques ex-pionnières de Mars et surtout sur Léonor. [spoiler]J'ai juste trouvé un peu dommage que ce qu'on apprend sur elle soit un peu atténué par la suite, mais bon, c'était nécessaire pour la fin...[/spoiler]
D'ailleurs, à son propos, j'ai encore moins réussi à m'attacher à elle que dans les tomes précédents. Même si les autres pionniers apparaissent de manière amplement satisfaisante (même ceux de la 2e saison de Genesis, ce que j'ai beaucoup apprécié), j'ai trouvé qu'elle était trop souvent mise en avant, que Victor Dixen appuyait trop sur son rôle d'héroïne vers laquelle tout le monde ne cesse pas de se tourner ; et ça, ça a fini par me taper sur le système. Mais ce n'est que mon avis personnel...

Pour autant, il ne faut pas croire que tout est rose dans ce tome. Certes, Léonor a des alliés indéfectibles, mais on voit aussi dans cette suite que rien n'est acquis et qu'au contraire, l'opinion de tous ces Terriens ex-télespectateurs de Genesis peut être très versatile. On l'observe grâce à une innovation de Victor Dixen, à savoir les chaînes de quelques ex-pionniers de Mars de la 1ère saison et que je nommerai pas pour garder la surprise. À la fin de chacun de ces chapitres-vidéos, on a généralement droit aux commentaires des internautes. J'ai trouvé que c'était une idée excellente et très bien trouvée, non seulement pour le rendu visuel, mais aussi parce qu'ils jouent un certain rôle dans l'histoire et donnent l'impression au lecteur de vivre en temps réel ce qui se passe.

J'en arrive maintenant à la fin (du livre mais aussi de mon commentaire). Je pense que je continuerai encore longtemps à y réfléchir et à espérer une suite qui ne viendra certainement pas, même sous la forme d'une misérable nouvelle -je pense que Victor Dixen a été assez clair là-dessus dans ses remerciements, malheureusement, mais on peut rêver. Elle est logique en un sens, bien trouvée. Elle arrive brusquement mais sans vraiment paraître précipitée -vu qu'on ne coupe en plein dans l'action, ça doit jouer. En fait, à mes yeux, je pense qu'on n'aurait pas pu faire mieux -je pense que n'importe quelle autre fin m'aurait inévitablement déçue si elle avait été plus définitive.

En bref, une bonne conclusion. Des retournements de situation qui ne cessent pas de se succéder, tout comme des explications/révélations dont aucune (miraculeusement) ne m'a déçue sauf une, peu de temps morts ; bref, pas un coup de coeur (à cause de Léonor, sans doute, et des dialogues qui m'ont paru irréels pour certains...), mais certainement un coup de maître de la part de l'auteur : rarement un dernier tome ne m'a laissée aussi satisfaite. Enfin, dernier... j'espère que non.

par Isallya
Phobos, tome 2 Phobos, tome 2
Victor Dixen   
Lorsque j'ai terminé « Phobos 1 », j'avais été complètement conquise par cette histoire. J'attendais donc la suite avec impatience, tout en espérant avoir de nouveau un coup de cœur pour ce second tome.

Dans « Phobos 2 », nous retrouvons tout notre équipage au même moment où nous les avions laissés, dans les dernières pages de « Phobos 1 ». Un terrible choix s'offre à eux, l'heure du vote a sonné. Mais il est parfois difficile de choisir entre l'espoir et la vengeance.
Quelle décision vont prendre Leonor et ses compagnons ? Et comment cela va-t-il changer leur quotidien ?
Au même moment, Andrew continue son enquête. Il est loin de se douter qu'il va trouver des secrets bien enfouis.

J'avais donc mis la barre très haut après avoir lu le premier tome.
C'est avec un peu d'angoisse que j'ai donc commencé ce livre, car généralement lorsque j'en attends beaucoup, j'en ressors déçue.
Mais ici, ce n'est absolument pas le cas, bien au contraire.

Victor DIXEN nous replonge dans l'histoire exactement au même moment où on avait laissé nos personnages. Pas d'ellipse temporelle, son choix est de vraiment nous faire participer à ce fameux vote qui est plus qu'important pour nos petits astronautes : c'est un choix vital.
La tension est donc extrêmement pensante dès les premières pages. C'est intense, puissant et enivrant. J'ai rarement été projetée dans la tension si rapidement dans un second tome.

Nous suivons l'action toujours de plusieurs points de vue différents. Nous avons celui de Leonor, celui de Serena sur Terre, celui d'Andrew dans sa quête, celui des téléspectateurs qui regardent la chaîne Genesis. Nous avons également des petits passages dans lesquelles nous suivons une terrienne, fan de la chaîne, mais aussi quelques courts moments où nous suivons uniquement les garçons participants.
Je suis contente de retrouver cette alternance de points de vue. Certes, c'était très déstabilisant dans le tome 1 d'être ballotté d'un côté et d'un autre, mais c'est essentiel pour saisir tous les éléments de cette histoire.

Car oui, l'histoire qui nous paraissait complexe dans le premier tome, l'est encore plus dans « Phobos 2 ».
Attendez-vous à être surpris du début à la fin du livre car les révélations vont se succéder et d'autres mystères apparaissent. Victor DIXEN ne nous ménage absolument pas.
On sent que l'histoire prend vraiment un tournant capital pour la suite et l'auteur réussit à nous mener là où il le souhaite.

Nous retrouvons les personnages que l'on a aimés dans le précédent livre, mais aussi ceux que l'on n'a moins aimé. Certains masques tombent et les véritables caractères font surface. Parfois, on reste un peu bouche bée devant le caractère de certains.
Leonor est toujours mon personnage préféré. Elle reste égale à elle-même et ne se laisse pas embobiner ( ou presque, malheureusement ).
Que dire de Marcus ? Simplement qu'il a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur..
J'ai beaucoup aimé Kelly dans ce tome. Elle est une vraie bouffée d'oxygène.

Et enfin, que dire de cette fin !
Plus j'en approchais, plus j'étais certaine que je n'allais pas apprécier ce que j'allais découvrir. J’avais élaboré plusieurs scénarios tous plus ou moins plausibles ou loufoques, mais je ne m'attendais absolument pas à cela ! Je ne sais pas qui est la plus choquée en fait : Leonor ou moi ?

Monsieur Victor DIXEN, si vous lisez cette chronique, voici un petit message personnel pour vous. Je ne sais pas si je vous vénère ou si je vous déteste avec cette fin qui est explosive. Je ne sais pas si je l'aime ou si je la hais. Je peux tout simplement vous remercier de ne pas me laisser indifférente, d'avoir réussi à me surprendre et à me mettre dans tous mes états. Maintenant, il ne vous reste qu'une chose : écrire le troisième tome au plus vite, car c'est une question de survie !


En conclusion, « Phobos 2 » réussit à être encore meilleur que son prédécesseur, chose que je ne pensais pas possible. Victor DIXEN arrive avec brio à nous faire ressentir toute une palette d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Attendez-vous à ne pas lâcher ce livre dès que vous l'aurez commencé. Sensations fortes garanties.



Un livre à lire absolument et de toute urgence !

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/phobos-2-victor-dixen.html )
Phobos, tome 3 Phobos, tome 3
Victor Dixen   
Une petite merveille comme Victor Dixen sait les écrire !
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
Benjamin Alire Sáenz   
http://wandering-world.skyrock.com/3177420197-ARISTOTLE-AND-DANTE-DISCOVER-THE-SECRETS-OF-THE-UNIVERSE.html

Foudroyant. Mélancolique. Lumineux. Magnifique. Parfait. Voici la liste des premiers mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier ce roman. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est une lecture hyper forte, hyper prenante, hyper bouleversante et hyper intense. Je vous assure qu'en refermant le roman, j'affichais un immense sourire, et j'étais empli d'une espèce de joie étrange. Depuis combien de temps un livre aussi bon et aussi rafraîchissant n'avait-il pas croisé ma route ? L'histoire de Dante et d'Aristotle est juste poignante au possible. Poignante, et inexorablement réaliste. En effet, ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE traite de sujets qui concerne chacun d'entre nous. Le passage d'un âge à l'autre, l'acceptation de soi, de l'idée que certaines choses nous échappent, et que l'univers, et tout ce qu'il comporte, est aussi compliqué qu'il est magnifique. Benjamin Alire Sáenz nous livre ici un récit inoubliable et d'une puissance rare, écrit avec une plume qui mêle finesse et dureté. Et j'ai adoré, fatalement. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est un très très très beau coup de foudre ♥
Comme l'indique extrêmement bien le titre, ce roman est avant tout basé sur l'histoire d'Ari et de Dante qui cherchent à découvrir tous les secrets de l'univers. Sauf qu'ils vont très rapidement comprendre que l'univers, c'est eux. C'est nous. Ce n'est pas compliqué : dès les premiers chapitres, j'ai complètement craqué pour Aristotle. Ce jeune homme est tout simplement ADORABLE. Il est drôle, attachant, et il voit la vie de manière réaliste et hyper juste malgré ses 15 ans. Tout, absolument tout, à son sujet m'a plu et m'a fait vibrer. Ari est un de ces héros. Vous savez, ceux qui nous ressemblent inexplicablement. Qui sont comme nous. Qui sont nous. J'ai vraiment du mal à mettre des mots sur toutes les sensations qu'il a provoqué en moi. La moindre de ses pensées, le moindre de ses sentiments, la moindre de ses impressions, le moindre de ses doutes... Tout m'a pulvérisé. Je veux dire... Vraiment pulvérisé. VRAIMENT. Comment pourrais-je vous faire comprendre ce que j'ai éprouvé... Haaaaaaaaaaaaa !!! Je suis hyper frustré !!! Il faut que vous réalisiez qu'Ari est un personnage en or, totalement humain et juste ultra passionnant. Je viens de regarder le mur de citations dans ma chambre et je crois en avoir trouvé une parfaite pour lui : « Les rencontres sont comme le vent : certaines vous effleurent juste la peau, d'autres vous renversent. ». Voilà, c'est ça. Aristotle m'a renversé. Aristotle m'a purement et simplement renversé.
Très rapidement dans l'histoire, Dante intervient. Et, là, je crois que même les mots ne vont pas suffire pour vous expliquer ce que j'ai pensé de sa relation à la fois hyper ambigüe et hyper claire avec Ari. J'ai envie de jurer, là tout de suite. D'écrire des "putain" et des "merde" à répétition. J'ai envie de crier. De hurler dans le désert. De courir au beau milieu d'une tempête. De me souvenir de la pluie. Parce que, merde, que l'amitié entre Ari et Dante est éblouissante. C'est le genre de lien que vous ne créez qu'une seule et unique fois dans votre vie. Et encore, si seulement vous êtes assez chanceux pour rencontrer la bonne personne. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE nous offre une amitié perdue entre confiance et loyauté, entre sentiments amoureux et remises en question, entre le soleil et les nuages, entre la répulsion et l'attirance, entre ce que les héros veulent être et ce qu'ils se laissent être. Putain, c'est magnifique. Excusez-moi pour les gros mots, mais je veux que vous compreniez à quel point ce roman est fort et captivant. Il y a quelque chose entre Ari et Dante d'admirable et de splendide. D'exaltant et de déchirant. De fascinant et de dévastateur. De créateur et de chaotique. Très souvent, la plume de l'auteur et sa manière de construire ses protagonistes m'a fait penser à l'écriture de John Green. Si vous avez aimé NOS ÉTOILES CONTRAIRES, vous allez adorer ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE. C'est promis. Ari et Dante sont merveilleux, réels, émouvants et touchants ♥
Si ce récit est aussi bouleversant, c'est également grâce à l'écriture poétique et parfaite de Benjamin Alire Sáenz. Ici, pas question de tourner autour du pot. La plume de l'auteur est vive et va droit au but. On ne s'encombre pas avec des mots inutiles et des phrases sans consistance, loin de là. Vous pouvez comprendre ce que j'essaie de vous dire grâce au dialogue entre Dante et Ari à la fin de ma chronique. Benjamin Alire Sáenz a une manière de retranscrire les échanges entre les garçons qui m'a totalement conquis. Tout serait tellement plus simple dans la vie si nous pouvions tous parler comme il écrit. Vous voyez ce que je veux dire ? On dit ce qu'on pense, point. On ne s'embête pas à prendre des détours, on exprime ce qu'on ressent. Purée ♥ J'ai complètement craqué pour la plume de cet auteur.
Autre point essentiel du roman : les messages qu'il possède. Benjamin Alire Sáenz, grâce à son écriture et à ses personnages, nous donne de grandes et magistrales gifles sur des thèmes qui sont plus que d'actualité. Entre l'homosexualité, le racisme, l'acception de l'autre ou encore la compréhension du monde qui nous entoure, l'auteur nous fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Je suis passé par toute une foultitude de sentiments : la haine, le chagrin, la peine, le bonheur, la joie, le plaisir, la rage et la détresse. Car ce qui arrive à Dante et Ari arrive à des millions de personnes. Je vous assure que j'ai été révulsé devant certains évènements qui sont pourtant bien réels. L'homosexualité étant un thème qui fait du bruit (et pour rien, en plus... Depuis quand devons-nous justifier nos choix en amour ?), je pense que ce récit devrait être lu par absolument tout le monde, histoire de faire ouvrir les yeux à un maximum de personnes. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE m'a dévasté de par ses magnifiques leçons de vie et de compréhension, mais également grâce au fait que je me suis reconnu dans énormément de messages. En effet, ce roman aborde aussi des sujets tels que le passage à l'âge adulte, les premières responsabilités, la découverte de soi et de nos ambitions. J'ai 18 ans, et comment vous dire... Je suis actuellement en train de découvrir tout ça moi aussi. Ce livre est arrivé entre mes mains au meilleur moment possible.
Jusqu'à la fin de l'histoire, j'ai été fasciné par le comportement d'Ari envers Dante, et inversement. Si leurs personnalités sont diamétralement opposées, leur relation est pourtant unique et renversante. La conclusion du livre est parfaite. Vraiment. Je m'en doutais un peu, mais ce n'est pas grave, car c'est ce que je voulais voir. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas autant aimer un happy ending. La boucle est bouclée. J'ai été subjugué par ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE de la première à la dernière page. J'ai également adoré les parents de Dante et d'Ari à la fin du livre. Seigneur, qu'ils nous transmettent de merveilleuses choses eux aussi *.* Vous l'aurez compris, cet ouvrage n'est que pure perfection d'un bout à l'autre de notre lecture.
ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est donc un véritable coup de foudre. Pas un coup de cœur, puisque je m'interdis presque d'en avoir un depuis ma lecture d'UNDONE de Cat Clarke, mais une véritable lecture coup de poing. Ari et Dante m'ont fait rêver. Il m'ont fait rêver et ils m'ont fait grandir. Ils m'ont inspiré, ils m'ont touché, et ils m'ont irrémédiablement marqué. Leur relation est magique. Il n'y a aucun mot pour la décrire. Aucun mot assez fort. Assez puissant. Grâce à sa plume, Benjamin Alire Sáenz nous livre d'importants messages et nous fait traverser de profonds instants de mélancolie et de pur bonheur. ARISTOTLE AND DANTE DISCOVER THE SECRETS OF THE UNIVERSE est un roman que je vous recommande plus que chaudement, et dont je conserverai un souvenir ultra lumineux. Putain, quelle lecture ♥

par Jordan
Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan
Diana Gabaldon   
Avouons le, j'ai pris ce livre à la médiathèque parce que "si il est bien, y en a pleins d'autres".
Assez idiot comme réflexion mais je n'ai pas été déçue du voyage !
Moi, je veux épouser Jamie x).
L'histoire bateau, Claire voyage dans le temps à travers des pierres, c'est un peu stupide parce que c'est un livre qui est plus historique.
Mais justement, vu les croyances de l'époque, on finit par y croire (la prochaine fois que j'en vois un, je tente !).
Si on devait étudier en cours cette période, moi, je serais incollable. Je n'ai pas appris, je l'ai vécu.

J'ai horreur des cours d'histoire (avouons le !) et pourtant, je me suis retrouvée à faire des recherches sur Culloden et Cie parce que .... je voulais savoir ! Savoir si c'était vrai (oui ça l'était) et si Jamie allait survivre (c'était pas précisé x)).

Je l'ai lu en terminale (on me l'a confisqué à la fin avec pour excuse "passe ton bac" ><) et depuis, je le met tout en haut ! Un diamant !

par Gomette
Les Animaux fantastiques - Le texte du film Les Animaux fantastiques - Le texte du film
Joanne Kathleen Rowling   
http://les-livres-de-nancy.blogspot.com/2019/06/les-animaux-fantastiques-le-texte-du.html

J'ai vu les deux films de la saga "Les animaux fantastiques" et j'avais très envie de me replonger dans cet univers avec les livres.

Dans "les animaux fantastiques", on découvre Norbert Dragonneau, un jeune magizoologiste qui débarque à New-york avec une étrange valise qui semble s'ouvrir toute seule.
Elle contient tout un monde magique où vivent les animaux magiques que Norbert à sauver. Son voyage semble se passer sans encombre jusqu'à ce que son Niffler décide de s'échapper de la valise et l'entraîne dans une aventure inattendue...

Je savais pour l'avoir déjà feuilleté en magasin que ce n'était pas un roman, mais comme indiquer sur la couverture le script du film. J'avais un peu peur que ce format ne le fasse pas du tout avec moi et j'ai été agréablement surprise par la facilité que j'ai eu à lire ce livre même si personnellement, je pense qu'il est préférable d'avoir lu le film avant.

Au début de ma lecture, les descriptions assez techniques des scènes (Cadrage, plans...) m'ont un peu dérangé, mais je mis suis rapidement habituer.
Et pour ceux qui ne connaissent pas les différents termes utilisés à la réalisation d'un film, un glossaire des termes cinématographique est disponible au début du livre.

C'est un livre très agréable à lire qui m'a permis de me replonger avec plaisir dans cette histoire que j'ai tant aimé. J'ai retrouvé tout ce que j'avais adoré dans le film : les personnages, l'univers, les animaux ... J'ai adoré redécouvrir Norbert, Jacob, Tina et Queenie. Leurs caractères et leurs personnalités sont très bien retranscritsdans le livre.

Mais je suis quand même assez déçu que J.K Rowling ne nous ait pas proposé les animaux fantastiques en roman mais simplement sous la forme du script. J'ai passé un super un moment à me replonger dans l'univers mais le livre n'apporte rien de plus au film.

Par contre, c'est un très bel objet livre. La couverture est vraiment belle et le livre est parsemé d'illustrations stylisées représentant les différentes créatures que nous rencontrons tout au long de l'histoire.

En bref, un livre pour ceux qui comme moi, ont envie de se replonger dans l'histoire après avoir vu le film.
Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald - Le texte du film Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald - Le texte du film
Joanne Kathleen Rowling   
Vous vous douterez très certainement qu'il n'y aurait rien de moins évident que de parler du texte du deuxième film des Animaux Fantastiques sans parler du film en lui-même: les deux sont intrinsèquement liés!
Et bien, je sors de ma lecture comme j'étais sortie de la salle de cinéma: enthousiaste mais l'esprit bouillonnant de questions insolubles pour un bout de temps! Et dire que j'avais l'espoir comme pour le premier opus, de découvrir du sens caché à tout ceci dans les didascalies: rien, niet, nada...
Ce n'est pas pour autant que je n'ai pas passé un très bon moment car oui, même si le côté spectaculaire que pouvaient apporter auparavant les créatures fantastiques, était ici un peu moindre, on nous offre énormément de grains à moudre au niveau des mystères et péripéties assez bluffants. Jusqu'à une conclusion...! À se demander: mais pourquoi JK Rowling veut me retourner le cerveau comme ça ? Elle n'a même pas peur de toucher au canon...
En bref, c'est un film comme un script qui apportent énormément de réflexions sur l'univers créé par JK Rowling et sur où elle souhaite l'amener... On a plaisir à retrouver nos courageux protagonistes dans ces temps maussades, mais aussi d'assister à l'apparition d'autres tant attendus (pour moi, aka. Dumbledore!), même si j'avoue avoir été un peu déçue par Grindelwald, un peu moins charismatique et plus sermonneur en platitudes que prévu... Et enfin, pour ne parler que de lui, dans une séquence plus superficielle... l'objet-livre est juste et encore une fois une pure merveille!

par Chika
The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters
Shea Ernshaw   
Ce livre m'a tenu en haleine du début à la fin, une pure merveille
À la lumière du petit matin À la lumière du petit matin
Agnès Martin-Lugand   
https://reveuseeveillee.blogspot.com/2018/04/a-la-lumiere-du-petit-matin-dagnes.html

C'est avec ce roman que je découvre la plume de l'auteure (et aussi un peu à cause de Gwen, qui n'arrête pas de m'en parler depuis plus d'un an !). J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais certainement pas à être aussi vite happée par l'écriture d'Agnès Martin-Lugand.

Hortense, l'héroïne, se trouve à un croisement essentiel de sa vie : en prise avec un vague à l'âme concernant son travail et sa vie, et une relation stagnante avec un homme marié, elle décide de se ressourcer dans la maison de son parents pour faire le point sur sa vie.

Le récit alterne entre présent et passé, ce qui nous permet de mieux comprendre la complexité du personnage d'Hortense. Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal pour entrer dans l'histoire notamment à cause de tout ce qui tourne autour de l'adultère... Mais le fait d'en apprendre plus sur le personnage permet aussi de découvrir plusieurs facettes de sa personnalité et de comprendre certains de ses choix.

Bertille et Sandro, amis en or et collègues d'Hortense, y vont chacun de leur caractère et ajoutent une touche rafraîchissante dans la vie de l'héroïne. Il faut dire que ce roman met bien en avant la passion pour la danse qu'ont ses trois personnages ! Et je ne parlerais pas d'Aymeric avec lequel j'ai eu beaucoup trop de mal... Je n'ai d'ailleurs pas réussi à l'apprécier, ne serais-ce qu'un petit peu...

J'ai fini par réellement entrer dans l'histoire à la moitié du roman, alors qu'Hortense fait une rencontre qui va changer pas mal de choses dans sa vie.

À la lumière du petit matin nous conte la très belle histoire d'une femme qui se perd pour mieux se retrouver au fil des pages. On la suit vraiment dans son cheminement pour passer de l'obscurité à la lumière. C'est au fur et à mesure de la lecture que le titre prend vraiment tout son sens.

Agnès Martin-Lugand a une très belle écriture qui a su me charmer et m'entraîner dans cette phase compliquée de la vie d'Hortense que j'ai aimé suivre avec plaisir. Je me suis d'ailleurs beaucoup attachée à ce personnage au fil de l'intrigue.

C'était donc la première fois que je lisais cette auteure mais ce n'est certainement pas la dernière car je compte bien lire les autres romans déjà parus ! Ne reste plus qu'à savoir par lequel je vais commencer.
La Tresse La Tresse
Laetitia Colombani   
Un super livre qu'on m'a offert pour mon anniversaire et que je recommande à tous!
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3