Livres
528 962
Membres
549 314

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de BooksInfinity : Ma PAL(pile à lire)

Dark Soldiers, Tome 2 : Sexy Wild Rider Dark Soldiers, Tome 2 : Sexy Wild Rider
Sara June   
ah ben voila !!!! je l'attendais cette suite de série et Path est exactement comme je le pensais , beau et tendre , j'ai adorée ce tome . Mais quels histoires faites de rebondissement et la fin est des plus saisissante car on est tres loin de s'imaginer cette histoires se terminer ainsi , Bref Sara June encore encore sur Kill et Dee

par Lydie-9
Dark Soldiers, Tome 3 : Burning Rider Dark Soldiers, Tome 3 : Burning Rider
Sara June   
C’était un grand plaisir de retrouver l’univers toujours aussi addictif des Dark Soldiers et J’étais ravie de faire plus connaissance avec l’un des membres du MC dont la personnalité me plaisait beaucoup dans Sexy Wild Rider. Kill est le meilleur ami de Path et aussi le sergent d’arme, nettoyeur par excellence au MC. Craint par ses ennemis mais aussi respecté par ses pairs. Il est impitoyable et ne ressent aucun sentiment d’empathie sauf pour ses frères et leurs régulières.

A peine sorti de prison après presque 3 ans d’incarcération, que les embrouilles le talonnent. Alors qu’il devrait se sentir libre et se jeter dans les plaisirs dont il a été privé depuis trop longtemps, Kill se sent oppressé et des cauchemars continuent de hanter ses nuits. Mais depuis son arrivée au refuge où il a été affecté pour les heures des travaux d’intérêt général qu’il doit à l’état, il a compris vite que ses mauvais rêves seraient les moindres de ses maux.

Caitlyn, quant à elle, travaille au dit refuge contre un gît et un peu de monnaie pour faire face au quotidien. Quelle est l’histoire de cette rousse à la peau diaphane et au corps longiligne ? Mystère total. Tout ce qu’on sait, ce qu’elle a peur. Même très peur depuis qu’elle se sent épiée. Cette surveillance à son insu a-t-elle rapport avec l’amitié qui la lie à ce nouveau arrivé au refuge ? Ou cache t-elle aussi des cadavres dans son placard ? Une partie du mystère ne sera levée qu’après l’incendie criminel qui s’est déclaré au refuge !

Caitlyn et Kill est une histoire improbable. La première n’est pas assez belle pour attirer la convoitise des hommes surtout d’un homme de l’acabit de Kill. Ses formes quasi-inexistantes ont toujours été soumises aux critiques de son entourage surtout des mecs. Elle est la copine rêvée mais pas l’amante désirée. De ce fait, elle a perdu toute confiance en ses pouvoirs de séduction. Au point de se résigner à sont sort. Un homme dans sa vie, elle ne fait plus que le rêver. Quant au deuxième, ses relations avec les femmes ont toujours été sans ambiguïté. Éphémères, sans attaches. Il ne se fait pas d’illusions sur lui-même. S’il peut susciter le désir des femmes, et les combler sexuellement, il n’attend pas plus d’elles. Il est le genre d’hommes qu’on craint, mais jamais un mec à aimer et à garder.

Et pourtant….L’attirance était fulgurante et intense entre eux, même si Kill entretient le déni des émotions qu’elle lui fait sentir. Il n’a qu’un objectif, préserver leur amitié coûte que coûte. Mais le destin et le danger qu’elle encours vont sceller leur sort…

Comme je disais en haut, c’est toujours un plaisir de plonger dans l’univers des Dark Soldiers mais aussi de me délecter de la jolie plume de Sara June. Assidûment fluide et sans chichi. L’auteur nous a encore une fois offert une histoire fabuleuse avec moult émotions. Cette fois-ci la romance primait sur les affaires louches du club mais non moins appréciable. Car la relation entre Cait et Kill était spéciale et m’a fait fondre plus qu’une fois. La précarité de la situation de Cait m’a touchée et la réaction du soit disant meilleur ami était le pic de cette magnifique romance. Sara June nous a quand même offert des rebondissements haletants au fil des pages. Et aussi moult frissons pendant cette chevauchée intense et passionnelle. Saupoudrée de douceur et d’amour. En somme, une histoire superbement bien menée.

Burning Ride est une lecture que j’ai hautement appréciée, car l’auteur nous a montré un autre visage des bikers que celui qu’on leur connait. Loin de leurs brutalités habituelles. Un univers dans lequel on perçoit leur solidarité. Pour le meilleur et pour le pire. Leur amitié indéfectible, leur amour sincère et désintéressé envers les uns et les autres. Et s’ils sont toujours prompt à dégainer pour protéger les leur, ils sont enclins aussi à rire de tout et de rien. Leur bonne humeur est juste contagieuse.

Burning Ride, est un superbe moment lecture à vous recommander et dont je remercie Carole et les éditions Addictives !
Dark Soldiers, Tome 4 : Hot Rider Dark Soldiers, Tome 4 : Hot Rider
Sara June   
Attention SPOILER, si vous n'avez pas lu les autres romans !!!

Les Dark Soldiers sont internationaux, le club d’Hedonas est celui de Dee, de sa famille et de ses amis Path, Eden, Kill, Caitlyn, Hush, Lily, Mace, Tips, Scott… sous un précepte simple et pourtant si fort : moto, famille et liberté.

Depuis le départ de Sara, Dee n’a pas vraiment eu d’amies féminines. Elle a toujours eu une certaine complicité avec Tips, il est même devenu l’un de ses meilleurs amis, puis il y a eu l’arrivée de Lily. Elle a pris sa défense face à l’un de ses frères, une première. Après l’attaque de Chacal, Dee a peur et découvre des sentiments qu'elle ne savait pas si puissant.

Dyleila «Dee» Harris est la fille de Connor Harris, président des Dark Soldiers et de Maggs. Elle suit études de chirurgie dentaire. Elle adore ses frères, mais parfois elle aimerait être libre comme toutes les autres femmes. Dee est très protectrice envers ce qu’elle aime, elle a un caractère du tonnerre et ne se laisse pas marcher dessus.

La narration est à la première personne, le point de vue est celui de Dee et parfois nous avons celui d'un Soldier.
L’intrigue est bien menée, une conclusion excellente pour cette saga. Dee adore son mode de vie, mais il lui est imposé et violent. Elle décide alors d’apprendre à se défendre. Elle aimerait que les hommes, surtout l’un d’entre eux, ne la voit pas seulement comme la fille de Connor, mais comme une femme. Bien décider à vivre après avoir appris la règle de son père, Dee se lance dans la découverte du monde loin du club. Un nouveau départ.
La plume est fluide et c’est très facile à lire. Le prologue narre un passage de la vie de Dee à 11 ans, sa raconte avec Tips et Kill, puis nous avançons dans le temps avec l’arrivée de la Tigresse Lily, puis d’Eden et de Caitlyn. Nous revisitons tous les tomes à travers les yeux de Dee. Le rythme est excellent, le suspense est au rendez-vous malgré quelques rebondissements déjà connus nous sommes happés par l’histoire.
Les émotions sont diversifiées et intenses. Nous vivons au cœur des Dark Soldiers, leur peur, leur angoisse comme celle de perdre l’un des leurs, leur tristesse mais aussi leur joie et leur espoir. Dee est la princesse de ses gros durs au grand cœur. Elle est forte, mais loin de sa famille elle devient mélancolique tout en prenant son indépendance. Le plus dur est d’affronter ses sentiments qu’elle sait non réciproque. Nous allons revivre toutes les émotions des premiers tomes, différemment de nos précédentes lectures néanmoins aussi puissantes. Un sacré bonus pour ce dernier tome, c’est extra. Les relations intimes sont torrides, sensuelles et bien décrites. Parfaites !
Les personnages secondaires restent dans l’ensemble les mêmes avec en plus Rover, un nomade, Haley la colocataire de Dee à l’université, Dean un quaterback, Ben étudiant en médecine,...

Une histoire au goût d’interdit, de secrets, une belle romance pour conclure cette saga. Les émotions sont belles et intenses, les rebondissements accaparants, l’intrigues captivantes,… Une revisite de la saga dans ses plus belles situations, angoisse et joie, tristesse et espoir, l’amour et l’amitié. Un ensemble charmant dans un monde d’autorité et de violence. À découvrir avec plaisir !

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/10/dark-soldiers-tome-4-hot-rider-sara-june.html

par Matoline
Nothing more, Saison 1 : Landon Nothing more, Saison 1 : Landon
Anna Todd   
Un premier tome ennuyeux comme la pluie. Une histoire qui n'en est pas vraiment une, des personnages passifs et une intrigue inexistante.
Pas de suite pour moi.

Nothing less, tome 2 : Between Nothing less, tome 2 : Between
Anna Todd   
J'ai préféré ce tome au premier parce qu'on en apprend clairement d'avantage sur les personnages...mais honnêtement, je pense que tout aurait largement pu tenir en un seul tome, surtout en supprimant la plupart des longueurs et des répétitions inutiles.
Autres reproches: il y a des points qui n'ont pas été éclaircis et des questions toujours sans réponses, [spoiler]comme par exemple: pourquoi les gens de la "famille" de Nora ont t-ils deux prénoms, Nora elle s'appelle Nora ou Sophia ? Son beau frère, c'est Ameen ou Todd ?[/spoiler] à un moment ça m'a un peu agacé.
Bon sinon, dans l'ensemble, c'était une lecture facile et sans prise de tête.
Je suis contente d'avoir enfin eu le fin mot de l'histoire de l'univers d'After/Landon.
Et curieusement je ne suis pas triste de quitter cette saga, je ne sais pas, je pense que l'ensemble de l’histoire ne valait pas tous ces tomes .... [spoiler]mais bon lorsqu'il est question de faire du fric... [/spoiler]

par Nolany
Savage Rider Savage Rider
Lil Evans   
https://lecoindeslivres.blogspot.com/

Dans ce roman, l'auteur nous pose une romance au coeur d'un gang de bikers et si elle s'inscrit dans un registre vu et revu, elle ne manque pas de tomber dans les clichés du genre.

Le début était pourtant prometteur, nous laissant présager des personnages hauts en couleurs, de l'action à revendre avec ces nouveaux voisins venus d'un autre monde, le tout saupoudré d'une belle histoire d'amour à vous en faire baver d'envie. Je ne mentirais pas en disant qu'il m'est arrivée d'avoir quelques frissons au cours de ma lecture mais contre toute attente, ils ont été d'appréhension.

Si au départ, les personnages m'ont fait esquisser de maigres sourires, ils m'ont rapidement fait lever les yeux au ciel. Ici, nous avons affaire à trois protagonistes pour le moins insipides. De prime abord, Ebony est le genre d'héroïne que j'aime. Passionnée de littérature au point d'en avoir fait son métier -qui ne rêverait pas de gagner sa vie en chroniquant des livres, à défaut de les écrire - impétueuse, volontaire et drôle. Elle aurait pu être de celle qui me marque à jamais si l'auteure n'était pas tombé dans l'excès en la rendant insupportable. Certaines de ses réactions sont tout simplement invraisemblables, allant jusqu'à la rendre ridicule en essayant de lui donner de la répartie à tord et à travers. Là où son mordant aurait pu me faire rire, il m'a profondément agacée tant je le trouvais exagéré. Sans compter qu'elle ne cesse de passer du coq à l'âne. Elle ressent tout et son contraire et n'a de cesse de se jouer tantôt à l'amoureuse transie, tantôt à la femme de caractère. A ne pas vouloir se laisser marcher dessus, elle en devient réellement crispante.

Pour ce qui est de ses acolytes, le bilan n'est pas plus positif. Indy est tout aussi irritant que sa comparse. Une chose est sure, ils se sont bien trouvés. Je passe sur les descriptions redondantes de son magnifique physique que l'auteur nous fait manger à toutes les sauces, pour m'attarder plus en détail sur sa personnalité. Indy est bien trop gentil pour faire parti d'un gang et ce, même s'il y est plus ou moins contre son grés. Je ne l'ai pas trouvé crédible pour un sous, d'autant que lorsque l'on attend de lui LA réaction, il patiente pas moins de dix jours avant de nous la donner. Comme son acolyte féminin, il souffre du syndrome du "trop". Trop doux, trop mou, trop gentil. En somme, il ne se dégage rien. Un homme parfait manquant cruellement de saveur.

En revanche, Ax relève un tantinet le niveau. Contre toute attente, l'auteure a choisit de nous offrir un récit à deux voix, et non pas trois, nous permettant ainsi de découvrir un peu plus le chef des bikers. Ax n'est pas à la hauteur de son rôle et nous sommes bien loin du Jax de Son's of Anarchy mais il n'en demeure pas moins qu'il reste le personnage le plus agréable de ce roman. Ax souffre des clichés pré-établis du bad-boy en herbe mais a au moins le mérite de pimenter un peu le récit avec son esprit torturé et ses réactions aussi impulsives que redoutables. Du reste, s'il ne m'a pas totalement convaincue, il est celui pour qui j'ai eu le plus d'affection.

Je passe sur Soren puisqu'en plus d'être quasiment inexistant et de ne pas servir à grand chose hormis de tenir le rôle de l'ami rébarbatif, il n'est là que pour servir à dessein.

Mais c'est la rapidité déconcertante avec laquelle chacun de nos trois personnages se confie, où réside ma principale difficulté. En effet, il aurait été plus judicieux de laisser courir quelques secrets plutôt que d'en dévoiler l'entièreté en un chapitre et qui plus est, dès le début de l'histoire. A croire qu'il n'est rien de plus facile que de se confier de bout en bout à une personne que l'on vient tout juste de rencontrer. Ce choix me semble encore plus étonnant puisque Ax et Indy sont censés trempés dans des affaires plus que louches et qu'il n'est pas du tout dans leur intérêt d'en dévoiler la teneur. Qui plus est, leurs états d'âmes sont quelque peu risibles, au vu du milieu dans lequel ils gravitent.

Pour ce qui est de l'écriture, je n'ai tout simplement pas accroché au style de l'auteure. Elle est simple mais manque cruellement d'efficacité. Suivant les chapitres, les moments ou mêmes les points de vue, le style peut changer du tout au tout (brut de décoffrage/niais au possible), comme si l'auteure n'avait pas réellement trouvé chaussure à son pied, laissant à la lectrice que je suis, un goût certain d'inachevé.

Contrairement à ce que laissait présager la double voix, nous n'avons pas affaire à un triangle amoureux, ce qui rend le parti pris de l'auteur d'offrir des chapitres à Ax quelque peu déroutant, bien que je ne le regrette pas. Etonnant également, le choix de ne pas s'être fixé sur l'intrigue décrite dans la quatrième. En effet, nous devons bien attendre les trois quart du roman avant d'entrer réellement dans le coeur de cette histoire de lettres macabres. Choix dommageable puisque le reste du temps, nous tournons exclusivement autour de l'histoire d'amour ou plus particulièrement autour de la pseudo tension sexuelle des personnages qui n'existe pas et n'arrivera à son apogée qu'à la fin du roman. Pour le New Adult on repassera !

Si tout le roman se veut trop sage, trop gentillet et bien trop gnangnan pour le thème originairement abordé, la palme d'or de l'invraisemblable revient tout de même à la révélation finale et aux conséquences qui en découlent. J'en ai rit tellement c'était prévisible et grotesque à la fois. Une fois de plus, l'auteure suit son envie et tombe dans le too much.

En somme, ce roman est le combo d'une intrigue mal menée, de rebondissements improbables, le tout agrémenté d'une romance de bas étage. Vous l'aurez donc compris, je passe mon chemin pour la suite.

par ouiteup
Broken Rider Broken Rider
Lil Evans   
Ce livre me laisse perplexe.
Tout va très vite dans cette relation entre Spider et Anabel, bien trop vite à mon goût, trop gnian-gnian, redondant. Et vas-y que je te serre fort dans mes bras, plus fort encore, et encore plus fort... Résultat : Des parties lues en diagonale pour moi car vraiment trop répétitives et niaises à mon goût.
L'histoire m'a paru longue. La cavale est moyenne, pas assez exploitée à mon goût. Tout est trop facile.
Je suis plutôt déçue du coup, parce que l'idée de la cavale me plaisait, Jayce est un personnage attachant, Annabel également. ça partait bien pourtant.

par Xisca14
Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues Stars, Tome 1 : Nos étoiles perdues
Anna Todd   
Franchement une perte de temps alors que j'ai ADOREE les After.

Pas d'histoire, c'est plat, pas de romance, rien.

Je me suis forcée a finir parce que je pensais qu'Anna Todd allait nous émouvoir à un moment donné. Mais non.

par Yels
Stars, Tome 2 : Nos étoiles manquées Stars, Tome 2 : Nos étoiles manquées
Anna Todd   
UN ACTE MANQUÉ !
J’ai lu le premier opus de la saga lors de sa sortie en octobre 2018… Autant vous dire que cette suite était attendue depuis un moment ! En tournant la dernière page, je suis restée un peu figée, en me disant WTF, c’était quoi ça ?!?

Cet avis est somme toute assez personnel, il n’engage évidemment que moi et mes goûts en matière de romance et d’intrigue générale.

Qu’on se le dise, je m’attendais à tout, sauf à ça ! Le premier opus n’avait pas été un coup de cœur, j’avais été mitigée par certains aspects de l’histoire mais j’avais décelé le potentiel de la romance… Ici, je n’ai ni retrouvé ce que j’avais aimé chez les personnages, ni l’addictivité de la plume d’Anna Todd.

J’avais beaucoup d’attentes envers cette suite, l’autrice a pour habitude de tenir ses lecteurs en haleine, mais ici, je n’ai pas compris l’utilité de ce tome. Le contexte est différent, nos personnages sont en chute libre et loin d’être en bon terme. J’avais hâte de savoir comment Karina allait gérer les secrets de Kael et de son frère. J’avais beaucoup d’attentes en ce qui concerne l’intrigue qui se concentre sur le père de l’héroïne et au final dans ce tome, on ressasse sans cesse les mêmes choses, c’est une succession de détails et de descriptions inutiles et lourdes à digérer.

Alors qu’on attend de savoir ce qu’il va advenir de Karina et Kael, et bien on découvre en fait qu’un tiers du roman est consacré à certains personnages secondaires, alors cela aurait pu être intéressant si cela n’avait pas éclipsé tout ce qu’il se passe autour… La romance n’a plus aucun relief, c’est fade et sans émotions. Le point de vue de Kael aurait dû me combler mais hélas il m’a fait détester le héros alors que j’avais adoré sa singularité dans le premier opus.

Cette saga m’avait vraiment attirée parce que l’histoire est inspirée de la vie de l’autrice, c’est cet élément qui m’avait donné envie de découvrir Stars… et c’est très certainement pour cela que je suis aussi déçue. Ce second tome n’a aucune consistance, exit l’alchimie entre Karina et Kael, les secrets ne sont pas plus intrigants que ça et pire encore, le récit m’a paru sans intérêt. Je n’ai pu me raccrocher à aucun élément de l’histoire. Ce qui est très triste.

J’ai beau chercher, rien ne m’a plu dans ce roman, j’ai été tellement exaspérée que je me félicite d’avoir été jusqu’au bout car j’avais tout de même l’espoir d’un twist intéressant, sait-on jamais ^^ Hélas, ce ne fut pas le cas.

Encore une fois, tout ceci est très subjectif, je l’ai ressenti tel quel, mais cela ne sera pas forcément le cas pour tous les lecteurs, fort heureusement, nous avons tous des goûts différents.

En bref, un avis à prendre avec des pincettes. Ce roman est très certainement une de mes plus grosse déception de cette année. Je n’ai absolument pas reconnu la plume habituellement si addictive d’Anna Todd. Je n’ai pas compris l’importance de ce tome qui ne fait que ressasser des choses que l’on sait déjà avec des successions de détails inutiles et agaçants. Il m’a aussi manqué toute la dimension psychologique d’une telle histoire, cela manquait d’émotions et d’intérêt. Mon avis est assez tranché et dur, mais il reflète tout simplement ce que j’ai ressenti lors de cette lecture.
Not made for love Not made for love
Alfreda Enwy   
L'avis de #Lilie : Sensible à la plume d’Alfreda Enwy, j’attendais, avec un mélange d’excitation et d’appréhension, ce spin-off de « Ne crois pas que tu m’aimes » consacré à Avery, la petite sœur d’Autumn. Je vous rassure, les doutes se sont envolés au bout de quelques lignes et j’ai été, une fois encore, totalement conquise par cette histoire.

Ce roman se déroule en parallèle de « Ne crois pas que tu m’aimes ». Avery est entrée à la fac et fuit de plus en plus la maison familiale. Elle ne s’y sent plus à l’aise et veut tout mettre en oeuvre pour réussir ses études. En difficulté en histoire de l’art, elle décide de faire appel à un tuteur et rencontre Wade. Aussi insupportable qu’irrésistible, le jeune homme arrivera-t-il à percer la carapace de cette jeune étudiante méfiante ? Pourquoi tient-elle tant à mettre les gens à distance ?

Avery a été traumatisée par l’épreuve subie quelques années auparavant. Elle fuit la gent masculine et ne se sent pas digne d’être aimée. Manquant totalement de confiance en elle, elle se réfugie dans la lecture et le dessin pour fuir le monde réel. Ainsi, quand Wade commence à s’intéresser à elle et lui demande de lâcher prise, elle va passer par de nombreuses phases de doute mais elle ne sera pas seule pour y faire face. Tout d’abord, sa sœur sera un soutien inconditionnel et l’aidera à ouvrir les yeux. Ensuite, Wade va se révéler être un homme sensible, à l’écoute et totalement en phase avec elle. Ils ont tous les deux les mêmes valeurs, beaucoup de centres d’intérêt commun et surtout, il saura se montrer patient. Enfin, elle peut aussi compter sur Robin, sa meilleure amie, extravagante mais aussi capable de poser les choses pour les remettre à plat. J’ai adoré tous les protagonistes de l’histoire car ils amènent tous leur pierre à l’édifice et cela permet de ne pas être tout le temps auto-centrer sur « le couple star ».

Encore une fois, cette romance d’Alfreda Enwy a fait mouche ! Sa plume addictive et visuelle m’a touchée en plein cœur. En effet, impossible de retenir quelques larmes en voyant Avery douter ou raconter le calvaire qu’elle a vécu. On rit également, on a le cœur qui se serre par moment, bref, émotionnellement parlant, ce roman est une véritable montagne russe qui vous emporte à fond la caisse. L’évolution de la relation entre les deux personnages principaux est mignonne, elle ne va ni trop vite, ni trop lentement, et leur permet de poser des bases solides pour une histoire à long terme. Je me suis laissée totalement happée par l’intrigue qui nous parle, au-delà de l’histoire d’amour, des difficultés de se reconstruire et qui interroge aussi sur les violences faites aux femmes.

Pour conclure, « Not made for love » est un excellent spin-off de « Ne crois pas que tu m’aimes ». Une nouvelle fois, la plume d’Alfreda Enwy m’a complètement happée et j’ai adoré découvrir la jolie histoire entre Wade et Avery, deux étudiants en arts qui se rencontrent par hasard et qui vont devoir s’apprivoiser s’ils espèrent vivre une belle histoire.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode